Bienvenue sur Imagine Crossover !
 
N'hésitez plus à vous inscrire, le forum a fêté ses 1 an récemment
Et il ne manque plus que vous !



Partagez|

ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Sam 31 Mar - 9:32

Les adultes parlaient à nouveau - sans crier - Kate se changea avant d'aller à la cuisine pour rejoindre son homme. Il se préparait une nouvelle part de gâteau et elle le mit en garde, elle ne voulait pas qu'il soit malade, bien qu'elle adorerai prendre soin de lui. Johanna avait l'habitude de prendre soin de la petite Katie dans son enfance et un jour, alors qu'elle avait mangé trop de gâteau, elle avait eu le droit de garder sa maman pour elle toute la nuit. Un souvenir qui la fit sourire.
Le café traça sa route dans sa gorge et elle se rapprocha de Castle qui avait accepté de parler de leur dispute. Elle était venue près de lui parce qu'elle devait faire ce pas là dans sa direction, elle avait demandé à en parler, elle devait l'aider à être confortable.

« Tu as eu raison d'imposer ton point de... Esposito ? »

Beckett ne s'attendait définitivement pas à ce que le nom de son collègue tombe dans la conversation. Elle n'avait même pas pensé au fait que son fiancé puisse trouver à y redire, car c'était dans le passé, mais c'était compréhensible. Elle travaillait de très près avec le latino et parfois le contact l'électrisait - bien que l'amour ai disparu depuis bien longtemps -. Comprenant que son mensonge par omission travaillait l'écrivain, elle décida de lui expliquer et d'ôter tous doutes possible.

« J'ai été avec lui pendant un bon moment. C'est probablement avec lui que j'ai connu ma plus longue relation, mais rassures toi, on est bien meilleurs en collègues et amis. »

La main de la brunette se posa sur le bras de Rick, e voulant rassurante. C'est un peu hésitante, qu'elle le prit dans ses bras et effaça pour de bon la dispute de tout à l'heure. Serrant son homme dans ses bras, elle entendit des craquements, surement parce qu'elle l'étreignait vraiment fort, cependant ça ne l'arrêta pas.

« On rompus après avoir perdu Eleonora et peut de temps après tu es arrivé dans ma vie. Tout chamboulé toi et ton magnifique regard océan. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Sam 31 Mar - 9:55

    C’était ce qui avait surtout marqué l’écrivain, le fait que Kate et Esposito aient pû être ensemble. Oui, ils s’entendaient bien, comme il voyait que Kate et Ryan s’entendaient bien également. Mais de là à les voir en couple, ça c’était quelque chose de véritablement inattendu. Il était surprit et il devait l’intégrer ce qui n’était pas encore totalement le cas. Ecoutant la jeune femme parler, il hocha simplement la tête, comprenant les choses. Même si intégrer la nouvelle allait prendre un peu de temps, il voulait surtout parler avec l’hispanique. Non pas le menacer ou être méchant. Non, c’était juste parler entre hommes. Puis, sentant la jeune femme le serrer, il en fait autant et sentit la pression de la jeune femme autour de lui, il devait avouer qu’elle serrait fort. Se mettant à sourire à ses propos, il la garda contre lui.

    Oui, je fais souvent cet effet là.

    Il se mit à rire quand il sentit un coup contre son bras. Puis, il fixa la jeune femme, avant de venir l’embrasser. Il avait hésité, mais il avait envie de l’embrasser.

    Je t’aime.

    Soupirant doucement, il avait un léger sourire en la regardant. Il aimait vraiment la jeune femme et il avait envie de partager sa vie avec elle, vivre jour après jour à ses côtés et tout faire avec elle. Etre marié, avoir des enfants, voilà ce qu’il voulait avec sa partenaire.

    Qu’est-ce que tu voudrais savoir ?

    Il avait cette impression, qu’elle voulait savoir certaines choses sur son passé ou autre, mais il n’en était pas particulièrement sûr. Du coup, il la regarda, voulant savoir si elle voulait parler avec lui, ou aller voir la télévision, ou alors aller au lit, tranquillement, même si c’était juste pour parler.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Sam 31 Mar - 10:18

« Faisait ! Au passé, maintenant tu ne dois plus faire d'effets qu'à moi. »

Kate savait se montrer jalouse et c'était un de ses moments là. Elle ne voulait même pas penser qu'une femme puisse venir près de son homme pour le draguer. Elle serait prête à tuer pour ça ! Richard Castle avait signé avec elle, fin pas encore, mais bientôt et elle comptait bien le garder, faire de lui son unique possession. Le serrant dans ses bras, elle ne le laissa pas partir, trop jalouse, trop peur de se faire abandonner - fin un beau mélange de tout ça -.
Le bel homme finit par se libérer et déposa un baiser sur les lèvres de la brunette pour qu'elle ne se sente pas trop seule avant de lui poser une question. Question qu'elle rêvait d'entendre depuis longtemps, car elle voulait tout savoir sur lui... Elle était curieuse.

« J'aimerais tout savoir de toi, fin plus que ce qu'il y a sur ton site, mais je ne veux pas paraitre trop collante. »

Le guidant jusqu'au tabouret, elle l'installa avant de prendre celui à côté de lui et de se dresser. Oui, elle voulait être grande, enfiler sa façade de poker qu'elle utilisait lors de ses interrogatoires et écouter.

« Tu m'as fait promettre de ne pas reparler de ton passé, fin des femmes de ton passé, mais j'aimerais savoir quelques petites choses quand même. Ne te sens pas obliger de répondre, c'est juste des questions comme ça. »

Elle laissa quelque secondes de silence avant de se mettre à jouer avec ses mains - nerveuse elle était -.

« Tu as eu deux mariages avec des femmes qui n'étaient vraisemblablement pas faites pour toi, mais Kyra... Elle, elle aurait été une épouse parfaite, elle t'aurait rendu heureux et t'aurais fait de beaux enfants... Si jamais elle divorce, est ce que tu regretteras pas de ne plus être sur le marché du célibat pour elle. Je ne fais pas vraiment le poids face à elle, elle a tout pour elle. Et elle porte très bien les robes de mariage contrairement à moi. »

Réalisant ce qu'elle venait de dire, elle revint en arrière et se cacha derrière ses mains.

« CE n'est pas ce que tu crois, je ne me suis jamais mariée... J'ai juste essayé une robe pour une amie qui ne pouvait pas venir à ses essayages et ce n'était vraiment pas top... Et au final, la combine n'a pas fonctionné, jambes trop longues et poitrine trop petite. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Sam 31 Mar - 11:46

    Alors je ne ferai de l’effet qu’à toi.

    Souriant, il regarda la jeune femme, appréciant ce qu’elle disait. Avoir une partenaire comme elle, jalouse n’était pas mauvais. Ca pouvait l’être si elle devenait vraiment parano, mais il savait qu’elle avait malgré tout une certaine retenue. Elle savait se contrôler et lui de toute façon n’était intéressé par personne d’autre que la jeune femme. Mais, il aimait la voir jalouse, il se souviendrait toute sa vie de la fois où il avait dit à Beckett qu’il avait un rendez-vous important et qu’elle lui avait fait des reproches. Oui, il avait été à un talk show c’est là que le présentateur lui avait dit qu’on voulait le tuer et il était mort. C’est également là qu’une jeune femme l’avait clairement dragué et ils avaient finit dans le même lit deux fois. Il avait finit par comprendre qu’elle ne l’avait approché que pour booster sa carrière et il avait fait passer le message, mais Kate avait été lui faire des reproches en lui disant qu’il n’avait pas d’estime de soit, mais il avait sourit avant de lui dire qu’il avait rendez-vous avec Alexis parce qu’elle rentait de son excursions et il avait aimé voir la jeune femme jalouse ce jour là. Ce genre de comportement lui allait pour lui. Finalement, il lui proposa de répondre à ses questions et elle semblait ravie de cela. L’écoutant parler, il la suivit jusqu’à un tabouret et la laissa l’installer avant de la regarder s’asseoir avant de l’écouter reprendre la parole.

    Dis-moi toujours ce que tu veux savoir.

    Il pouvait refuser de répondre, parce qu’il trouverait ça trop personnel, mais il voulait quand même savoir et puis, il verrait bien si elle allait trop loin, ce dont il doutait pour le moment. Ecoutant donc avec attention, il hocha la tête comprenant où elle venait en venir. Il allait répondre, quand elle parla de robe de mariée et il haussa les sourcils, mais elle lui expliqua ce qu’il en était et il sourit alors plus détendu par sa réponse.

    Je suis sûr que le jour où on va se marier, quand tu devras choisir une robe, tu auras au moins deux choix dès le départ. Soit celui de voir si ton père n’aurait pas la robe de ta mère, qui pourrait peut-être t’aller. Soit voir Lanie, Jenny, Martha et Alexis arriver pour te faire aller faire le tour de tout New-York pour trouver la bonne robe, qui te mettra parfaitement en valeur.

    Oui, il y avait ces deux choix là et il savait que forcément un des deux fonctionnerait ou alors même les deux. Puis, il décida de revenir sur l’histoire avec son ex petite amie.

    Pour ce qui est de Kyra ça a toujours été compliqué. C’était un peu comme avec toi, une histoire qui pourrait être simple, mais qui finissait toujours par des problèmes.

    Oui, soit c’était Kate qui avait quelqu’un, comme Will, Demming ou Josh, soit c’était lui qui partait avec Gina ou d’autres femmes.

    Quand on a enquêté pendant le mariage de Kyra, j’ai pensé pouvoir retrouver cette alchimie qu’il y avait entre nous, mais ça n’a pas été le cas. Notre histoire était terminée, mais je n’avais pas voulu ouvrir les yeux. Alors si un jour elle divorce, je serai là pour la soutenir en temps qu’ami si elle ne va pas bien, mais ça sera tout. Elle fait véritablement partit de mon passé et elle sera une amie, rien de plus.

    Il répondait avec franchise. Il s’était en effet rendu compte que la jeune femme et lui ne serait qu’amis et ça lui suffisait déjà assez.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Dim 1 Avr - 5:24

Kate était jalouse, les hommes avaient beau craquer sur elle, elle, tout ce qu'elle voyait, c'était les femmes qui craquaient sur son fiancé. Elle était flic, ce qui réduisait nettement ses options, lui en tant qu'écrivain/figure publique/célébrité sexy, était tout le temps sur le devant de la scène et se retrouvait nu dans les magasines. Et il n'y avait rien de plus agaçant pour la brunette qui ne savait jamais comment prendre la chose, l'engueuler ? le prendre dans ses bras ? le mettre en cage ? La dernière option était à tenter, elle le voyait très clairement derrière des barreaux en train de la supplier pour qu'elle lui donne les clefs. Elle cèderait probablement très rapidement à cause des deux yeux bleus de son homme, mais qui ne tente rien n'a rien. Rick ne pouvait pas tout gagner avec son regard - ou peut être que si -.
N'ayant pas oublié la dispute qu'ils venaient d'avoir, Beck décida qu'il était temps de parler, de tout et de rien, elle voulait juste parler pendant une soirée et arrêter de faire l'amour pour éviter les mots. Un peu hésitante, elle s'aventura et questionna Castle à propos de Kyra. Il la fit sourire en retenant le détail de la robe de mariée.

« Tu me donneras des indications pour choisir la bonne. »

La détective s'installa un peu mieux pour l'écouter parler de sa relation avec Kyra. Cette femme aurait pu être l'âme sœur de l'écrivain, mais ils avaient raté le coche et elle était apparue... La preuve qu'une personne peut avoir plus d'une âme sœur. Mais maintenant elle avait l'homme qu'elle aimait et ne comptait plus le laisser partir, même si la petite venait réclamer après Castle. Non, il lui appartenait. mais de toutes façons, le jeune homme semblait avoir un esprit bien clair sur la question. Kyra était une amie, une très bonne amie, mais ça n'irait plus jamais aussi loin que sur le toit... le toit où il s'était fait surprendre en train de l'embrasser.

« Et j'essayerais de ne pas être jalouse lorsque tu dois aller la voir. »

C'était le plan, accepter de le voir aller avec d'autres femmes sans péter un plomb. Depuis qu'elle était avec lui, elle s'était rendue compte qu'elle état très possessive avec lui, comme avec ses hommes, et sa vie... Tout ce qu'elle aimait était définitivement entre de bonnes mains, les siennes.

« Castle... Rick, je t'aime. »

Posa-t-elle pour apaiser l'atmosphère avant de balancer la suite.

« Les femmes de ton passé seront toujours là, je ne pourrais jamais rien y faire. Je commence tout juste à le comprendre, mais les femmes qui t'entourent aujourd'hui... pas Martha et Alexis, je parle de toutes les autres. Peut être qu'il est temps que tu les vires. Qu'il n'y ai plus que toi et moi. Que la seule femme à t'aimer soit moi et pas tes cinquante sept mille cinq cents fans sur facebook, et je ne te parle pas de twitter et autre. »

Elle était en train d’acquérir la propriété. Kate demandait à être la seule, elle demandait beaucoup contrairement à lui. Il ne lui avait pas demandé de changer de collègues et de travailler avec des femmes, il la laissait travailler avec Ryan et Esposito - bien que ce dernier soit son ex -.
Relevant les yeux vers son partenaire, elle alla poser une main sur sa joue et son regard l'invita à venir l'embrasser, juste un petit baiser avant qu'il ne puisse donner son avis sur ce qu'elle venait de dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Dim 1 Avr - 16:58

    Jouer les indifférents quand Kate était avec un homme, c’était ce que l’écrivain tentait de faire à chaque fois, mais il avait mal. Il se souvenait de la fois où il avait voulu parler avec Kate, pour la féliciter sur la résolution de leur enquête et qu’il l’avait vu embrassé Demming. Ca avait été très dur, il ne lui en avait jamais parlé, alors il avait fait celui qui se faisait un café avant de rentrer chez lui. De l’autre côté, il savait que la jeune femme était jalouse et possessive, ce qui ne le dérangeait pas, vu qu’elle savait quand même rester dans les limites du raisonnable. Il pouvait donc comprendre le fait qu’elle n’aime pas que Gina lui tourne autour et il comptait bien faire comprendre à son éditrice qu’elle n’avait plus aucune chance et qu’elle devait rayer l’option de le récupérer un jour. Parlant donc des femmes qu’avait connues l’homme, il parla également des robes de mariée, vu qu’ils étaient lancés sur le sujet et il fronça les sourcils.

    Je ne pourrais pas. Oh quoi que les indications d’accord, mais pas la voir, ça je veux en avoir la surprise le jour de notre mariage.

    Souriant de toutes ses dents, en effet, il pourrait donner des indications si la jeune femme en voulait, mais il voulait la surprise. La voir arriver dans sa robe de mariée, au bras de son père. En pensant à Jim, il se disait également qu’il allait devoir aller voir l’homme. Oui, il avait demandé Kate en mariage et elle avait accepté de l’épouser, mais il préférait rester dans les traditions. C’était son truc à lui, du coup il irait voir Jim, en lui demandant la main de sa fille, même si c’était déjà fait. Puis, parlant de Kyra, il fit comprendre qu’ils étaient seulement amis et rien de plus. Souriant à ses propos, il apprécia le fait qu’elle montre qu’elle était d’accord sur la relation amicale et qu’elle le comprenait. L’entendant lui dire qu’elle l’aime, il sourit de plus belle et l’écouta alors parler des femmes qui étaient inscrites sur son facebook et twitter. Hum, problème épineux. Il pouvait le faire, mais il savait aussi que ça serait une mauvaise chose. Sentant alors la main de la jeune femme sur sa joue, il la fixa et se mit à sourire, comprenant le message. Se rapprochant, il vint l’embrasser, profitant pleinement du moment et il posa son front sur celui de sa fiancée avant de prendre une inspiration pour lui répondre.

    Je pourrai le faire sans aucun problème, mais je ne le ferai pas. Je sais que tu pourras m’en vouloir, mais ce qui fait de moi un auteur à succès son non seulement mes livres, mon talent d’écrivain, mais également le fait que je sois accessible avec mes fans. Evidemment, je réponds à ceux qui sont intéressés par mes livres ou même le métier d’écrivain, mais les autres je laisse Paula et Gina s’en occuper.

    Oui, autant avant, certaines femmes, il pouvait s’en charger de leurs messages, mais aujourd’hui et ceux depuis longtemps, ça n’était plus le cas.

    Par contre ce que je peux faire de mieux, c’est écrire un message pour expliquer que je ne prendrai plus en compte les messages qui comportent uniquement des numéros de téléphone, pour des endroits pour donner des rendez-vous.

    Puis, il fronça les sourcils et se traita mentalement d’imbécile.

    Non, effaces ce que je viens de dire. J’effacerai ses femmes et je ne garderai que les personnes voulant des conseils sur le métier d’écrivain ou qui veulent parler de mes livres.

    Bon, ça lui ferait beaucoup moins de contacts ou d’amis comme on dit sur ces réseaux sociaux, mais tant pis. Si ça pouvait rassurer la jeune femme, ça serait une bonne chose et puis, ça ferait également passer le message que monsieur ne cherchait plus à coucher à tout va. Regardant alors la jeune femme il sourit et fila à son bureau, attrapant son ordinateur portable et revenant dans la cuisine. Posant le pc, il alla sur ses réseaux sociaux. Le montrant à sa partenaire, il commença à effacer toutes les femmes qui n’étaient inscrites dans ses amis que pour le sexe et rien d’autre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 2 Avr - 6:28

S'ils en étaient à parler robe de mariée, c'était qu'ils en avaient fini avec la dispute. Du moins elle espérait parce qu'elle n'avait pas la force de devoir en remettre une couche. Elle finit par se détendre, placer une part de gâteau tiède entre eux avant de fermer les yeux pour s'imaginer dans la robe de mariée parfaite.
Kate était une femme classique qui n'avait pas à se soucier de la mode lorsqu'elle allait travailler, ce qui ne l’empêchait pas d'aimer les beaux vêtements. Pour son mariage, elle voulait être parfaite, belle, mais bien plus encore. Connaissant ses points forts et ses points faibles, elle voulait jouer de sa beauté pour atteindre la perfection ce jour là. Les robes classiques lui allaient bien - tant qu'elles étaient à sa taille -, mais depuis qu'elle était avec Castle, elle s'imaginait porter une robe différente pour le surprendre. Avec ses gambettes, elle pouvait se permettre une robe plus courte - autant en faire profiter son fiancé - et même si elle n'avait pas une poitrine à faire rêver la moitié de Manhattan, elle avait ce qu'il fallait pour tenir un bustier... Elle avait tellement d'idée qui lui venait en tête qu'elle remercia le ciel d'avoir autant d'amies, de famille, pour l'aider à choisir la bonne.

« Tu ne la verras pas avant que je ne remonte l'allée au bras de mon père. »

Car elle tenait elle aussi aux traditions. Beck voulait remonter l'allée avec son père, mais aussi avoir Alexis à ses côtés pour l'aider à se préparer - oui Alexis et Lanie en demoiselle d'honneur - elle voulait que sa robe soit une surprise pour son homme et porter un objet vieux, un neuf, un emprunté et un bleu.
La belle se mit alors à poser des questions à l'écrivain, qui lui répondit avec toute la sincérité qu'il pouvait. Kyra ne serait qu'une amie, et cela pour toujours. Un peu rassurée sur le sujet, elle déplaça le problème sur les femmes qui entouraient l'écrivain à cause du fait qu'il soit un sex symbol. Il avait presque soixante mille fans sur facebook - et elle en faisait partie - et elle ne comptait même pas sur twitter... Cependant lorsqu'il décida de prendre son pc pour toutes les effacer, Beckett s'interposa. Elle ne pouvait pas l'obliger à faire ça, c'était son monde à lui, il était célèbre et sans ses femmes il n'était plus rien.

« Castle. Je ne peux pas te laisser faire ça. C'était stupide de ma part de te le demander en premier lieu. Tu ne me demandes pas d'arrêter de travailler avec des hommes, alors je ne devrais pas moi non plus. Je voudrais que tu gardes ces femmes. Je te fais confiance. »

Tout était dans la confiance, et elle avait une confiance aveugle en lui - confiance qu'il n'avait pas intérêt à briser -. Rick s'arrêta alors dans ses gestes et elle en profita pour s'interposer entre lui et la machine. La jeune femme devait bien l'avouer, elle n'était pas à jour sur la technologie, elle était plutôt mauvaise et se débrouiller juste pour ce qu'il lui fallait au boulot. Oh, elle avait facebook, mais pas de fans, juste une trentaine d'amis proches avec qui elle souhaitait garder contact.

« On pourrait se créer une page pour nous et voir si on a autant de fans ensemble que chacun de son côté. »

La pire idée qui lui était venue en tête depuis des lustres, mais elle ne voulait pas se contredire, alors déconnectant l'écrivain, elle se mit à farfouiller pour essayer de créer la page, sans succès et du se rendre à l'évidence... Elle avait besoin de l'aide de son partenaire. Lui laissant prendre les commandes, elle se contentait de l'embrasser dans le cou à chaque fois qu'il faisait un petit progrès. Elle l'aida à remplir les catégories jusqu'à ce qu'il faille insérer une photo. Souriant, elle lui vola la souris et partit sur google pour trouver l'image parfaite. Après avoir tapé Castle Beckett sur la ligne de recherche, elle pressa entrer et attendit. Il y en avait pleins, trop, la plupart étaient trafiquées, mais il y en avait de trop... Elle continuait de descendre pour en trouver une bien jusqu'à ce qu'elle se retrouve face à elle en maillot de bain - vacances à Hawaï, décembre 2009 -.

« Oh mon dieu !!! [...] Demming ! »

Dans la précipitation, elle avait tenté de mettre une main sur les yeux de son amant - ce qui avait plus ressemblé à une gifle - avant de cliquer vingt fois sur la petite croix rouge. Elle se souvenait parfaitement de quand avait été pris cette photo car ça avait été ses seule vacances avec Demming et qu'il était le seul possesseur de ces photos. Ce n'était que des photos d'elle en maillot de bain, sur, mais elle n'aimait pas se savoir à la vue de tous dans cette tenue, elle n'était pas aussi à l'aise que Rick.

« Je vais le tuer ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 2 Avr - 10:00

    Niveau cérémonie de mariage, il en avait vécu deux différentes. Entre celle simple avec Meredith, où il n’y avait eu que leurs familles et encore au vu de Martha qui était en tournée et les parents de sa future épouse qui n’était pas pour leur mariage et surtout pas pour le fait qu’ils se marient parce que Meredith était enceinte, la cérémonie avait été des plus courtes. Avec Gina, les choses avaient été plus grandes, avec même la presse qui était à la sortie de l’église, qui cherchait les meilleures photos. Bref, deux choses totalement différentes, mais avec Kate, il savait que ça serait encore différents. Déjà, leurs familles respectives seraient bien présentes. Leurs amis seraient également là, mais il ferait en sorte qu’une chose change. La présence de la presse. Il voulait quelque chose de conviviale, mais surtout pas de photographes. Il n’avait pas envie qu’ils soient là, sauf si Kate le voulait, mais il en doutait, ou alors juste pour deux ou trois photos, pour prouver à celles qui tenteraient encore de l’approcher, qu’il n’était lus du tout sur le marché et pour de bon. Entendant alors Kate dire qu’il ne verrait sa robe que le jour où elle serait au bras de son père, il sourit à cette idée. Il avait hâte et en même temps, il était nerveux. Il savait que ça ne serait pas pour tout de suite, mais il s’imaginait déjà la scène et avec son imagination débordante d’écrivain, des scénarios en tout genre lui arrivaient en tête.

    Puis, l’écoutant parler des réseaux sociaux sur lesquels il était, il expliqua que c’était en partie sa façon d’être, vu qu’il parlait avec ses fans, mais plus il parlait et plus il se rendait compte que les bimbos n’étaient pas celles avec qui il parlait le plus souvent et que donc, il pouvait les supprimer. Allant chercher son ordinateur portable, il le ramena dans la cuisine et commença à effacer les premières personnes, quand la jeune femme l’arrêta. Surprit, il la regarda, tentant de comprendre et il l’écouta alors parler. Elle lui parlait de confiance et il esquissa un sourire. Ca lui allait parfaitement comme argument. Il se fichait pas mal de toutes ces femmes. Il ne voulait que Kate et cette dernière attrapa rapidement l’ordinateur pour faire quelque chose qu’il n’identifia pas tout de suite avant qu’elle ne le lui explique. Un peu plus surprit que précédemment, il haussa les sourcils, pas très sûr de savoir ce qu’elle voulait vraiment faire. Ils pouvaient aussi simplement se rajouter « en couple » dans leurs statuts, mais ça ne le dérangeait pas de créer un nouveau profil. La laissant faire, il sourit quand elle lui rendit l’ordinateur pour qu’il s’y mette. Commençant donc tranquillement, il voulait l’approbation de la jeune femme pour ce qu’ils pourraient mettre dans leur page. Sentant en même temps ses baisers dans son cou, il souriait. Quand ils arrivèrent à la photo, elle voulue s’en charger et il la regarda faire. N’ayant pas pensé à aller chercher sur internet, il regarda à son tour, les montages et autres photos en souriant. Les gens avaient de ses idées parfois. Puis, il remarqua également la photo en maillot de bain. D’abord surprit que de tels photos circuler, il apprécia quand même la jeune femme dans son maillot, avant qu’elle ne prononce un nom de famille qui lui fit effacer son sourire. Sentant alors la main de la jeune femme sur son visage, il recula le visage sous le choc de l’impact même si elle ne lui avait pas collé une droite, il avait été surprit et il tenta de regarder à nouveau les photos, avant qu’elle ne réussisse à tout enlever.

    Moi d’abord.

    Il avait les sourcils froncés et la mâchoire serrée. Il allait tuer ce type. Même s’il était de la police, il le tuerait quand même. Comment pouvait-il oser mettre des photos pareilles sur internet ? Lui n’aurait jamais fait ça. Il aurait gardé les photos pour lui, profitant pleinement de les avoir, mais il n’aurait jamais été les partager, déjà rien que comme ça avec les autres, mais encore moins sur internet. Attrapant l’ordinateur, il alla dans l’historique, retrouva le site et alla mettre un commentaire. En effet, il avait trouvé l’endroit pour parler de photos illégales et du coup il laissa un commentaire, expliquant que la personne qui était sur les photos demandait à ce qu’elle soit retirées, parce qu’elle n’avait pas donné son accord pour que ça soit sur le net. Il savait que son message pourrait rester dans sans aucune réponse, du coup, il pensa à parler avec Ryan au poste. Ce dernier avait réussit à enlever les photos d’une amie d’Alexis qui avait embrassé Ashley pour son anniversaire, devant tout le monde et qui les avaient postés sur son facebook. Du coup, il demanderait à Ryan, le roi des vidéos surveillances et d’internet de faire de même avec les photos de Kate. Pendant qu’il le ferait, lui irait détruire Demming, jusqu’à l’envoyer à la morgue. Une fois qu’il eu écrit son message, il regarda la jeune femme, ne sachant pas s’ils continuaient leur page où s’ils remettaient ça à une prochaine fois ou à jamais.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 2 Avr - 11:28

Les mariages de Castle avait été très observé par la jeune détective - fan number one - qui avait énormément critiqué les décisions de l'homme. Oui, elle se l'était permis et elle avait eu bien raison, car regardait là aujourd'hui, elle était fiancée avec lui ! Ensemble ils formaient un joli petit couple, mais bien différent des premières unions qu'avaient eu l'écrivain.
Kate voyait son mariage comme un moment privé, mais assez ouvert pour que les invités se sentent à leurs aises. Elle voulait des couleurs claires et que tout le monde soit souriant. Elle voulait une cérémonie dans une église - le classique - avec une petite réception au loft ou dans un hôtel discret. Ce qu'elle ne voulait pas, et elle en était certaine, c'était des photographes. Bien sur qu'elle voulait des photos de son mariage, mais elle engagerait un photographe pour ça - un seul - et il n'y aurait pas de fuite dans la presse. Pas pour son grand jour.
Beck posait des questions, questions qui les menèrent à faire une page pour eux sur facebook. Elle aurait pu se mettre en couple avec lui, ça aurait été simple, mais elle ne voyait pas l'évidence. Elle voulait voir les vrais fans de l'écrivain, qui le suivrait dans son évolution et... Ok, elle voulait juste voir le nombre de salopes qui trainaient sur la page de son écrivain. Et elle savait qu'au moindre écart de l'une d'elle, elle n'hésiterait pas à sortir les crocs.
Sauf que ce ne fut pas les perverses de son fiancée qui firent des vagues, non, ce fut un de ses ex. Une photo d'elle à la plage en bikini, ça n'avait beau pas être grand chose, elle n'en revenait pas que ce petit bout de sa vie privé ai pu atterrir sur la toile. Et elle savait très bien qui avait fait ça, il n'y avait qu'un homme pour faire ça... Un unique à posséder ces clichés. Demming.
La jeune femme partit au quart de tour et elle choppa son téléphone, abandonnant son partenaire, pour composer le numéro de son ex.

« Demming !! [...] Je m'en fous qu'il soit une heure du matin, je vais te tuer !! [...] Comment à tu oser mettre cette photo sur internet ? [...] Laquelle ? Mais je t'en foutrais des laquelle ! Je vais venir te chercher et je vais t'en coller une entre les deux yeux. [...] »

Les paroles qui suivirent la rendirent muette. Demming, l'homme avec qui elle était sortie il y a quelques années, lui balança une blague pourrie. Une blague ? Non ce n'en était pas une. Car c'était clairement dit pour la blesser. Une pseudo blague sur le fait qu'elle se soit fait abattre d'une balle entre les deux seins. Sa main se posa sur sa blessure alors qu'elle raccrochait le téléphone.

« Il ne la retirera pas. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 2 Avr - 12:18

    Le mariage qui touchait Castle depuis plusieurs mois était celui de Kevin et Jenny. Ces deux là allaient très bien ensemble et ils étaient très mignons. Un peu mielleux parfois, mais mignons quand même. Il trouvait cela plaisant de les voir aussi épanoui et surtout son ami le policier. Mais aujourd’hui, il parlait également de son mariage avec Kate. Ils ne parlaient pas du lieu, où des invités, même s’ils risquaient de tomber d’accord sur les premières personnes à inviter. Mais, il aimait parler mariage avec sa partenaire. Puis, la conversation tourna sur les femmes qui collaient l’écrivain, parce qu’elles voulaient faire partit de ses conquêtes. Ca n’était pas quelque chose qu’il appréciait depuis quelque temps. Avant oui, mais depuis qu’il avait rencontré Kate, beaucoup moins. Finalement, ils en arrivèrent à créer leur propre profil facebook, spécialement pour leur couple. C’était étrange pour l’écrivain qui ne l’avait jamais fait, mais ça n’était pas déplaisant pour autant. Puis, arriva le moment de mettre une photo et la jeune femme prit les choses en main avant que ça ne dérape. Voyant une photo d’elle en maillot, ça n’était pas particulièrement choquant, mais l’écrivain savait à quel point elle voulait que sa vie privée reste privée et ce genre de photos encore plus. De son côté, il alla signaler un abus sur les photos et il entendit Kate appeler Demming pour le mettre au courant. Puis, quand elle lui expliqua qu’il ne le ferait pas, il fronça les sourcils et attrapa son propre téléphone.

    Salut Ryan, j’ai besoin de ton aide.

    Restant assit à sa place, il lui demanda s’il souvenait de la fois où il lui avait demandé un service pour retirer des photos d’un site. Apparemment il s’en souvenait et il lui expliqua donc la situation, laissant le policier prendre en note tout ce qu’il lui disait, avec le nom du site avec les photos. Bref, le laissant faire, il l’entendit ensuite lui dire que Esposito voulait lui parler. Apparemment ils étaient en pleine paperasse, mais Lanie les avaient mit au courant et l’hispanique voulait lui parler. Hésitant à accepter, il n’en eu pas le temps, parce que l’homme lui parla directement. L’écoutant, il hochait simplement la tête et lui expliqua qu’il préférait lui parler en face la prochaine fois qu’il viendrait au poste. Raccrochant, il regarda sa partenaire, qui n’était pas très bien apparemment.

    Ryan s’en occupe, il va enlever toutes les photos qu’il trouvera de toi et qui sont personnelles.

    Esquissant un faible sourire, il ne savait pas ce que Demming lui avait dit, mais elle semblait vraiment mal. Du coup, il se leva de son tabouret et se rapprocha d’elle pour la prendre dans ses bras, se jurant qu’il allait trouver ce type et il ne lui laisserait pas la chance de s’expliquer, il utiliserait directement les poings.

    Je suis désolé Kate, désolé qu’il ait fait ça.

    Il espérait que ça n’était pas de sa faute, parce qu’aujourd’hui ils étaient ensemble et que Demming n'arrive pas à le digérer.

    Je n'aurais jamais dû lui dire qu'il pouvait aller vers toi.

    Se traitant d’idiot, il se souvenait encore de la fois où le policier lui avait demandé si entre Kate et lui il y avait quelque chose ou s’il pouvait tenter sa chance. Dire que Kate était libre, lui avait fait mal, parce qu’il savait que l’autre allait vouloir lui sauter dessus et il en avait été malade pendant longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 2 Avr - 12:41

Si Kate ne voulait pas que sa vie privé soit étalé sur le net ou dans la presse, c'était tout simplement parce qu'elle ne voulait pas que ça interfère avec son boulot. Elle ne voulait pas perdre la face devant ses collègues en train de l'imaginer en bikini, ou un suspect capable de retracer ses vacances avec Castle... Et pour l'instant cela ne concernait que son couple, mais d'ici quelques années, quand ils auraient des enfants, elle aurait l’impression de les mettre en danger en les affichant partout. Non, elle voulait que son monde soit divisé en sous catégorie, le privé, le travail et le publique. Car oui, elle s'en foutait bien qu'on la prenne en photo à la sortie du coiffeur, beaucoup moins à la sortie d'une scène de crime, elle pourrait tuer si on la prenait en photo à la sortie de l'école d'Alexis.
Son amant travaillait sur comment retirer cette photo du net alors qu'elle s'énervait sur Demming au téléphone. Le gros tas avait plutôt mal pris leur rupture et le lui rendait maintenant. Elle souffrait, à cause de ce qu'il lui faisait subir, mais aussi à cause des mots qu'il lui balançait, une horreur. La miss, fleur de peau, retourna dans la cuisine en souriant faussement pou cacher son malaise. Elle était tellement mal, qu'elle ne percuta pas quand son partenaire appela Ryan. Ailleurs ! Beckett ne voulait justement pas que ses collègues la voient en maillot de bain. La demande était faite, il était trop tard pour rectifier le tir. De toutes façons, Castle était venue se serrer contre elle et elle oublia tout pour le serrer en retour de toutes ses forces.

« Ey, ce n'est pas de ta faute. Et tu l'as fait pour me rendre heureuse à l'époque. Tu pensais bien faire. »

Et il avait eu raison de la pousser à voir des hommes dans le sens où sans tous ces échecs, elle ne se serait pas rendue compte qu'elle aimait son écrivain. Se reculant d'un pas pour pouvoir le regarder dans les yeux, elle caressa ses lèvres avec son pouce avant d'aller les effleurer avec les siennes.

« On devrait aller se coucher... »

Murmura-t-elle avec une voie très douce et calme. Ils étaient temps pour tout le monde d'aller dormir et de mettre son cerveau en pause. Tout irait mieux demain. Fin elle l'espérait parce qu'après une journée comme ça, elle ne voulait même pas imaginer l'humeur qu'elle aurait si la journée suivante était la même.

« Ok, j'ai une demande un peu particulière pour une heure aussi tardive, mais... est ce que tu voudrais venir prendre un bain avec moi et je te promets que je te laisserais t'endormir, pas de massage, bisou ou sexe. Je te laisserai te détendre pour une fois. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 2 Avr - 13:13

    L’écrivain savait que Ryan serait discret et qu’il ne ferait pas de commentaire sur les photos à effacer. Bon en même temps, il n’avait jamais sû que Kate avait posé comme modèle et que les gars avaient eu une photo par Jim Beckett. Mais, il savait que l’irlandais n’allait pas trahir sa collègue et amie. Se retrouvant finalement seul avec la jeune femme, sans plus personne à appeler, il vint la prendre dans ses bras et s’excusa d’avoir dit à Demming que la voie était libre. D’un côté, il savait que s’il avait dit qu’ils étaient ensemble, elle lui aurait fait payer. Mais d’un autre côté, il avait dû lui dire la vérité, quitte à avoir du mal à accepter de les voir ensemble et pire encore, de la voir avec un café dans les mains alors que c’était à lui de lui donner son café. Il avait dû faire profil bas et quand il avait sû qu’elle n’allait pas dans les Hamptons avec lui parce qu’elle partait avec Demming, il avait été refroidit. Seulement aujourd’hui, il se fichait pas mal de l’homme, mais il comptait bien lui régler son compte et même si ça voulait dire que Gates serrait dans ses pattes ensuite. Entendant la jeune femme lui dire qu’il avait pensé bien faire, il s’en voulait quand même aujourd’hui. La sentant alors se reculer, il la regarda et apprécia ses caresses et son baiser. Dormir était une bonne idée et il appréciait déjà cela. Cependant, elle fit une autre demande et il se mit à sourire.

    Avec plaisir.

    Oh oui, un bon bain bien chaud avec elle dans ses bras était juste parfait. Il n’avait pas envie et besoin d’autre chose pour se détendre un peu plus. Attrapant la main de sa partenaire, il la fit monter à l’étage avec lui. Allant faire couler l’eau dans la baignoire, il repartit ensuite voir sa partenaire, tout en se déshabillant, ne gardant que son caleçon pour l’enlever dans la salle de bain.

    Pour ce que tu as dis, je ne suis pas contre massages et bisous. Pour le sexe ça ne me dérange pas non plus d’ailleurs.

    Il sourit, mais il voulait surtout lui faire comprendre qu’il pouvait également faire massage et bisous. De plus, il n’était pas contre le fait qu’ils fassent l’amour, ça n’était pas comme s’ils ne pouvaient pas le faire, mais il savait aussi que ça voulait dire se protéger et avec l’histoire sur les enfants, ça n’était peut-être pas une bonne idée.

    Viens, ça doit être bon.

    L’attrapant par la main, il alla dans la salle de bain avec elle, vérifia la température de l’eau et s’y plongea après avoir enlevé son caleçon et il laissa la jeune femme venir contre lui et il apprécia sa présence, passant ses bras autour d’elle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 2 Avr - 13:31

Ce n'était pas la meilleure des soirées, mais ils allaient en avoir pleins d'autres pour se rattraper alors elle essayait de ne pas trop y faire attention. Elle souffrait en silence, mais ce n'était plus à cause de Castle, Demming était l'abruti qui lui brisait le cœur. Kate allait e tuer, elle allait le retrouver, et aller lui coller un coup dans l'entrejambe avant de le cogner à répétition pour qu'il se rappelle pour toujours qu'il ne fallait pas s'en prendre à Kate Beckett.
La belle ne pouvait pas se plaindre toute la nuit à propos de cette photo et elle devait se faire pardonner pour la grosse crise qu'elle avait amené un petit peu plus tôt dans la journée. Rick méritait de recevoir un peu d'attention de sa part alors elle proposa un bain. C'était excellent pour se détendre et il pourrait s'endormir en étant confortablement installé avec elle dans de l'eau tiède.
Acceptant l'offre, il prit la main de sa fiancée et l'amena dans la salle de bain, mettant l'eau à couler. Il semblait content qu'elle ai proposé ça alors elle se dépêcha de retirer ses vêtements pour être au même niveau que lui. Cependant, le jeune homme dit quelque chose qui la stoppa net dans ses mouvements. Il voulait des massages et des bisous... mais aussi du sexe. Rick la voulait elle malgré sa petite crise de paranoïa.

« Tu es sur ? »

Beck n'eut pas besoin de mot pour savoir qu'il était sur, son regard le lui fit et elle se mit à sourire bêtement. Lui lâchant la main - qu'elle semblait tenir depuis qu'il l'avait attrapé dans la cuisine - elle partit chercher de quoi se protéger et déposa le tout à côté de la baignoire avant de se glisser dans l'eau. Elle laissa échapper un petit gémissement de bonheur en sentant l'eau chaude enrober sa peau, ses muscles tendus... Elle était à sa place, vraiment à sa place, surtout lorsqu'elle sentit son homme l'entourer de ses bras.

« On aurait du faire ça des qu'on est rentré. Je suis sure qu'avec ça on ne se serait pas prit la tête. »

La brunette tourna la tête pour pouvoir le regarder, elle finit par briser leur étreinte pour se retourner complètement et l'embrasser, l'embrasser tout simplement avec amour. Les bulles du bain lui collait à la peau, mais elle s'en moquait car elle avait les lèvres les plus douces du monde contre les siennes, elle aimait ce qu'elle faisait. Et bientôt le feu naquit en elle et lui ordonna de sauter sur l'adulte en face d'elle. Elle respira un grand coup et se rappela de ce qu'il lui avait dit "pas de bébé", du coup elle avait peur de se lancer de peur de le trahir. Et cela même s'ils se protégeaient.

« Massage ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 2 Avr - 13:52

    Sûr ? Certain ! Oui, il n’était pas contre tout ça. Faire l’amour avec elle était quelque chose qu’il voulait. Ca n’était pas parce qu’ils s’étaient fait du mal verbalement par rapport au fait d’avoir des enfants qu’il ne voudrait plus lui faire l’amour. Souriant simplement à sa question, il devait avouer que la voir peu sûre d’elle avait quelque chose de plaisant. Il la voyait toujours forte, mais cette fois-ci, il appréciait de la voir douter, de ne pas être sûre. Il aimait qu’elle le laisse voir ça en elle et surtout d’être là pour lui prouver qu’il pouvait être fort pour deux, pour eux. L’amenant finalement dans la salle de bain, il entra en premier dans l’eau, apprécier de la sentir sur lui et encore plus avec la présence de sa fiancée contre lui. Il soupira doucement, appréciant le moment pleinement et il sourit à ses propos.

    C’est vrai que ça fait du bien.

    Puis, la sentant bouger, il ouvrit les yeux et la regarda lui faire face. Elle vint alors l’embrasser et il apprécia cela. Un moment simple et sans prise de tête. Juste eux à profiter d’un moment d’intimité, prenant un bain, tout en s’embrassant. C’était parfait et il l’apprécia à sa juste valeur, avant qu’elle ne se détache de lui et qu’elle lui propose un massage.

    Toi d’abord.

    Souriant, il la fit revenir dos à lui et commença à la masser. D’abord les épaules. Il en prit grand soin, massant doucement, mais pas trop, voulant quand même enlever les tensions. Puis, il descendit dans son dos, lentement, tout en faisant des cercles. Puis, il passa sous l’eau, pour arriver petit à petit à ses hanches. Remontant et redescendant, il espérait que ça lui faisait du bien.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 2 Avr - 14:41

Le bain était agréable, l'eau chaude la détendait, mais la présence de Castle... et bien, elle se sentait tendue à cause de lui. La jeune femme avait essayé de se contenter d'un bisou, avait pitoyablement échoué, transformé le tout en massage, mais il avait maintenant ses mains sur elle, et il savait s'en servir. Du coup elle se retrouvait à sentir sa température interne grimper, mais n'avait le droit de ne rien montrer.
Kate pencha sa tête en avant pour lui laisser sa nuque découverte, il n'avait pas besoin de sa nuque, il voulait son corps et avait déjà ses mains sur ses hanches. Il la détendait et la chauffait en même temps, doux contraste... Elle avait besoin de lui et sa main partit à la recherche des préservatifs qu'elle avait ramené un peu plus tôt. Sauf que comme elle ne regardait pas, elle les fit tomber et dut se pencher dangereusement hors de la baignoire pour les récupérer et en ouvrit un avec les dents comme un animal. L'objet entre les dents, elle lança un regard à son amant - qui la regardait un peu bizarrement - ce qui était normal après ce qu'elle venait de faire. Laissant tomber le bout de plastique par terre, elle se rassit dans l'eau comme si de rien n'était et reposa sa tête sur l'épaule de Rick.

« Trop tôt... »

Pour la première fois de sa vie, elle se refusait le droit de coucher avec un homme dont elle avait réellement envie. Elle ne savait pas exactement pourquoi elle se disait non - fin elle savait, mais se le cachait -. Elle en avait envie, elle ne voulait juste pas le trahir en faisant quoi que se soit de mal... Depuis quand le sexe était devenu compliqué ? Depuis quand se posait elle des questions avant d'écarter les cuisses devant son écrivain préféré ? Elle ne devait pas, elle devait céder à la tentation. Et pourtant elle était toujours là à ne rien faire.
Après quelques minutes de silence, Beck posa sa main sur la cuisse musclée de Castle et y fit courir ses doigts de haut en bas jusqu'à pouvoir toucher l'objet de son désir. Elle commença à jouer doucement et avec beaucoup de délicatesse avec le membre de son homme. Le truc étant qu'elle voulait prendre son temps pour lui faire tout ce qu'elle voulait lui faire, elle voulait y aller selon les règles qu'il avait établis.

« Castle ? »

N'étant pas certaine de s'il voulait ou non s'envoyer en l'air avec elle, elle préféra demander. Puis ils allaient devoir bouger, parce qu'elle ne pouvait pas faire ça dans une baignoire - faux - elle voulait de la place et un bon lit ou elle pourrait s'endormir par la suite, sans avoir à déménager.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 2 Avr - 15:21

    Avoir le corps de la jeune femme contre le sien était vraiment plaisant. Il aimait beaucoup cela et il en profita avant de commencer à la masser. Il prenait son temps, voulant qu’elle apprécie le massage. Il n’était pas un professionnel dans le domaine, du coup, il faisait ce qu’il pouvait, espérant que ça la détendrait au moins un minimum. Y allant doucement, mais faisant en sorte que les tensions s’en aillent d’elle, il ne remarqua pas tout de suite ce qu’elle faisait. C’est quand elle bougea, se penchant vers l’extérieur de la baignoire, qu’il la regarda. Surprit de la voir ouvrir l’emballage avec les dents, il hausa les sourcils. Il ne s’attendait pas à la voir faire cela et du coup, il ne réalisa pas tout de suite ce qu’elle venait de dire. Ne sachant pas quoi dire, mais surtout revoyait en boucle sa façon d’ouvrir le papier, il en resta presque rêveur. Il avait toujours eu envie de voir Kate sauvage avec lui. Se demandant comment elle était dans l’intimité. Aujourd’hui alors qu’il pouvait le savoir, il resta bête à ne pas bouger. Il reprit ses esprits en sentant la main de la jeune femme sur sa cuisse. Soupirant doucement, il ferma les yeux, la laissant faire ce qu’elle voulait.

    La sensation de l’eau sur lui avec les doigts de la jeune femme en contact direct avec sa peau était plus qu’agréable. La sentant ensuite remonter sa main encore plus haut, il se laissa totalement faire, apprécier cette douce torture. Entendant son prénom, il sursauta légèrement et se retrouva bête dans la situation. Il avait tellement apprécia ce qu’elle lui faisait, qu’il se retrouvait tout timide, ne pensant pas qu’elle le voudrait. Seulement, il fit glisser ses mains sur son ventre et plus bas, amenant son visage près de son oreille.

    J’ai envie de toi Kate.

    Il avait vraiment envie d’elle, seulement, il savait qu’elle ne voudrait pas forcément. Quoi que son comportement des secondes passées, devrait être un bon indice de ce qu’elle voulait aussi. N’étant pas certain de savoir s’il pouvait aller plus loin, il remonta ses mains et caressa à nouveau son ventre avant de remonter vers sa poitrine, mais faisant seulement passer ses doigts entre ses seins. Il ne voulait pas trop en faire, de peur qu’elle le traite d’abruti qui ne comprenait rien et qu’elle lui en colle une.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 2 Avr - 21:02

Encore une fois, ils agissaient comme des adolescents amoureux dans cette baignoire, car non, ce n'était pas la première fois qu'ils allaient faire l'amour ici. Kate qui s'était un peu échauffée quelques minutes auparavant et qui avait maintenant ses mains sur le sexe de son fiancé, fut heureuse de l'entendre dire qu'il avait envie de faire l'amour avec elle. Elle ne pouvait pas dire non, mais elle voulait trouver un moyen original de lui faire comprendre. Cependant, alors que son cerveau tournait en vitesse grand V pour trouver cette super idée, elle sentit qu'il passait ces mains sur son ventre et il était encore trop tôt pour ça. Castle savait qu'elle adorait qu'il lui touche le ventre, elle était sensible, mais aujourd'hui après la conversation bébé/Eleonora, ce n'était plus un endroit qui lui apportait le sourire - c'était même le contraire -. Heureusement, l'écrivain trouva sa route entre ses deux seins assez rapidement et elle l'aida en le forçant à poser ses deux paumes sur les jumeaux. Il pouvait les tenir parfaitement dans ses grandes palmes chaudes et elle se laissa reposer sur le torse de celui ci pour qu'il puisse voir ce qu'il faisait - même si elle lui aurait confié sa poitrine aveugle -.

« J'en ai envie aussi... »

Beck avait toujours ses doigts enroulé autour du membre de son partenaire, ses mouvements étaient lents et contrôlés, puis elle décida de perdre le côté adulte de leur moment, elle avait envie de montrer sa nature sauvage. L'eau la dérangeait et elle ouvrit la vanne avec son pied avant de se tourner pour faire face à Rick - qui devait avoir une vue superbe d'elle à quatre pattes -. Ses lèvres atteignirent les lèvres de son homme - une fois - puis descendirent le long de la jugulaire qui battait rapidement, continuant de glisser vers le bas à la vitesse ou l'eau s'écoulait, elle finit par arriver aux abdos qu'elle redessina avec ses lèvres brûlantes. Et là, après une interminable attente, elle vit le pénis de son bien aimé pointer hors de l'eau, comme une sucette qu'elle devait absolument prendre. Richard Castle allait vivre un enfer. La langue de la brunette partoit caresser la peau fine du gland avant qu'elle ne le glisse entièrement dans sa bouche. Ce n'était pas une sucette comme les autres, car si elle léchait à certains endroit, elle le sentait tressauter, si ses doigts posaient une petite pression, elle pouvait le voir se tendre un peu plus. Son écrivain était tendu, et ce qu'elle lui infligeait ne devait pas rendre la situation des plus aisées. Le corps de son amant était secoué de plus en plus fréquemment par des secousses, il avait glissé une main dans la crinière brune de sa bourreau et maintenant il essayait de l'arrêter. Il n'y avait qu'une raison à ça, il ne voulait pas craquer tout de suite, en gentleman qu'il était, il voulait qu'elle prenne du plaisir tout autant que lui ... Aujourd'hui ce n'était pas dans ses plans à elle. Elle fit toutefois l'effort de quitter le membre tendu qui ne rêvait que d'exploser. Elle lui lança un regard brûlant en se redressant et attrapa un préservatif qu'elle ouvrit une nouvelle fois avec ses dents - pas bien la Katie -. Le moment le moins glam arriva et elle arriva à le transformer en torture. Déposant le bout de plastique, elle le déroula avec ses lèvres avant de donner quelques coups langues. Sauf que ce fut les quelques coups de langues de trop et il craqua. Elle qui l'avait vu lutter jusque là, le voyait à présent apprécier le plaisir qui emplissait toutes les cellules de son corps. Beck était plutôt fière d'elle pour le coup, même si elle aurait voulu plus... Mais qui disait qu'elle ne pouvait pas avoir plus ? Personne et elle comptait bien s'amuser un peu plus longtemps avec lui.

« Suis moi pour la suite. »

Ce n'était pas d'une petite voie douce qu'elle lui avait demandé cela, non c'était ferme et elle avait presque sa voie de détective en faite... Hum sexy. Elle se releva très lentement devant lui pour qu'il ai un aperçu de ce qu'il allait pouvoir toucher et profiter dans la soirée. Kate était la boss se soir, et ça se sentait. Elle posa un pied hors de la baignoire, puis deux avant d'avancer nue vers la chambre, voyant qu'il ne suivait pas assez vite, elle se retourna en se tenant bien droite devant lui.

« C'est un ordre Capitaine ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 2 Avr - 21:37

    Faire l’amour avec Kate était quelque chose qu’il avait toujours voulu faire. Il l’avait imaginé, chercher à savoir ce qu’elle aimait. Il avait son boulot d’écrivain, en cherchant, mais le vivre était encore meilleur. Cette femme savait y faire très clairement et il ne restait indifférent. Il était parfois jaloux du fait qu’elle ait eu d’autres hommes qui avaient eu le droit de la voir ainsi, mais il savait qu’elle aussi ne devait pas apprécier qu’il ait eu d’autres femmes qui l’aient vu ainsi. Ils devaient donc faire des efforts et ce soir, Castle n’avait finalement pas besoin d’en faire énormément, parce que sa partenaire lui faisait tout oublier à part son propre plaisir. A son tour, il se mit à caresser la jeune femme, allant vers son ventre, plus bas et finalement, il lui avoua qu’il avait envie d’elle et il remonta vers sa poitrine. La sentant bouger, comprenant qu’elle ne voulait pas bouger ses mains de là où elles les avaient misent, il apprécia la douceur de la peau de sa partenaire, pour venir prendre en main sa poitrine et l’appréciant toujours autant. La regardant poser sa tête contre son torse, il la regarda, offerte à lui ainsi.

    Sentant la chaleur monter, il l’entendit lui dire qu’elle le voulait aussi et il esquissa un sourire. Puis, il entendit un léger bruit et comprit que l’eau n’allait plus rester là très longtemps. Cependant, il n’eu pas le temps d’y penser plus, que Kate se retournait vers elle. Appréciant la vue qu’elle donnait d’elle, il ne pû s’empêcher de la regarder partout où ses yeux pouvaient se poser. Se laissant embrasser, il la sentit descendre dans son cou. La laissant faire, il ferma les yeux, posant ses bras et ses mains sur le rebord de la baignoire. Il sentait les lèvres de sa partenaire se faire plus aventureuse, pour descendre en même temps que l’eau partait. Quand elle arriva à son torse, il laissa échapper un soupir, appréciant la légèreté de ses lèvres. Puis, elle décida de refaire le tour de ses abdos et finalement d’aller encore plus bas. Il sentit finalement la jeune femme l’envelopper de sa bouche et il laissa échapper un long soupir de plaisir. Il avait de plus en plus chaud, mais il devait se contrôler. Seulement, elle mettait du cœur à l’ouvrage et il savait qu’il ne tiendrait pas longtemps ainsi. Amenant alors une main dans les cheveux de la jeune femme, il tenta de reprendre le contrôle, mais il n’y parvenait pas.

    Ouvrant les yeux, il la regardait faire et cette vision d’elle fut encore pire pour qu’il puisse se maîtriser. Du coup, il fit en sorte qu’elle arrête, mais elle n’en fit rien. Cependant, d’un seul coup elle s’arrêta et il tenta alors de se reprendre, tentant de ne pas penser à ce qu’elle avait en tête. Seulement, il l’a vit prendre un préservatif et faire en sorte qu’il soit près à être utilisé. Mais il ne s’attendait pas à ce qu’elle utilise sa bouche pour le lui mettre et après quelques autres démonstrations de son savoir faire, il ne pû s’empêcher de se laisser aller au plaisir. Ayant agrippé le rebord de la baignoire, il sentait que le sang ne circulait plus dans ses doigts et il relâcha doucement le rebord, pour tenter de récupérer sa respiration, seulement la jeune femme en avait décidé autrement. La fixant, n’étant pas certain d’avoir bien entendu, il la regarda se lever et apprécia toujours autant la vue de sa partenaire totalement nue, rien que pour lui. Se perdant dans ses pensées, il l’entendit le rappeler à l’ordre et il se redressa vivement. Enlevant le préservatif usagé, il le mit à la poubelle et attrapa la boite de préservatif avant de filer dans la chambre et de voir Kate nue, face à lui. Ne trouvant rien à dire, il alla poser la boîte sur la table de chevet et il se remit face à la jeune femme, sachant qu’elle n’allait pas le laisser diriger. Il resta planté là et il devait avouer que ça n’était pas le froid qui le faisait frissonner, mais le regard de la jeune femme et le fait qu’elle avait décidée de diriger.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 2 Avr - 22:00

Le jeu avait toujours été important pour eux. Pendant trois ans ils avaient joué au chat et à la souris, maintenant que le chat avait la souris, le jeu était beaucoup plus chaud. La jeune femme aimait le pousser dans ses retranchements, faire en sorte qu'il craque et lui saute dessus, elle devenait presque une pro pour savoir à quel moment ralentir ou s'arrêter pour le laisser faire... Aujourd'hui, elle avait mal lu et il avait craqué avant qu'elle n'ai eu son du. Problème ? Pas du tout, elle décida même d'en jouer et de le faire devenir sienne.
Kate se releva lentement devant lui, lui laissant le temps de profiter de la vue avant de sortir de la baignoire en balançant des ordres. Ordres qu'elle dut répéter pour que l'écrivain se mette en route. Se déplaçant jusqu'à la chambre, elle resta debout devant le lit et l'attendit. Il arriva quelques secondes plus tard et se plaça devant elle. Castle semblait tout aussi brûlant qu'elle, il voulait profiter qu'elle soit un peu débridée. Il avait bien raison. Tout en gardant son regard dans celui de son amant, elle plaça une main sous son menton et lui fit tourner la tête. Puis elle alla le marquer, oui, ses lèvres glissèrent sur la chair fraiche et elle lui fit un beau suçon - et si elle avait eu un stylo à porté de main, elle aurait mis son nom à côté -.
La dominance n'était pas vraiment son truc, elle avait le contrôle toute la journée alors elle aimait que quelqu'un prenne cette place le soir au lit, mais ce soir, elle voulait essayer... Ouais, c'était un des trucs qu'elle voulait tenter avec son nouvel amant - et qu'elle n'aurait fait avec personne d'autre -. Un peu comme se manger de la nourriture sur le corps de l'autre sur le bateau, ou faire ça dans l'ascenseur au precinct.

« Allonge toi sur le lit, je reviens dans une seconde. »

Beck retourna dans la salle de bain, où elle releva ses cheveux dans une queue de cheval haute et redessina le contour de ses yeux avec un peu d'eye liner et de mascara. Une fois prête, elle se remit du parfum et retourna sur le ring. Elle jeta un petit coup d’œil à son homme qui l'avait écouté, mais ne retourna pas vers lui. Fin elle mit une petite musique avant de venir sur lui et de s'approcher de son oreille - qu'elle mordit au passage -.

« Tu te souviens quand tu voulais aller à Atlantic City avec Ryan, je t'avais dit que tu pourrais trouver la même chose ici... Tu as la même chose ici ce soir. Enjoy Capt'n Love. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 2 Avr - 22:25

    Voir sa fiancée aussi dominatrice le laissait rêveur et en même temps, il avait hâte de la voir y faire. Il était tremblant, se demandant ce qu’elle comptait faire de lui. Mais il était près à la découvrir sous un nouveau jour. Il avait envie de ça et il en frissonnait d’anticipation. Alors, se retrouvant hors de la baignoire, il alla dans la chambre, posa la boîte de préservatif sur la table de chevet et il se posta face à sa la jeune femme. Restant sans bouger, il était droit et il ne faisait que la regarder, attendant un peu impatiemment qu’elle lui fasse part de son plan. Cependant, elle restait silencieuse, mais elle bougea pour venir vers lui. Avalant difficilement sa salive, il la laissa faire. Sentant sa main sous son menton, il se retrouva à devoir tourner la tête. Il n’émit aucun refus et il sentit alors les lèvres de la jeune femme sur sa nuque. Sentant ses lèvres dessus, il ferma les yeux et sentit alors que sa peau était aspirée. Il esquissa un sourire, comprenant ce qu’elle venait de faire et il ouvrit les yeux. Castle n’était pas un fan des tatouages. Bon d’accord, un jour, il avait pensé à se faire poser des canines de vampires, mais pour les tatouages, il ne voulait pas en faire, si ça n’était pas dans un endroit privée, caché aux yeux de tous et surtout pour une personne où un évènement qui en valait la peine. A cet instant, il n’aurait pas dit non si la jeune femme lui avait proposé d’aller tatouer son prénom. Elle serait bien la seule à lui faire changer d’avis à ce sujet.

    L’entendant alors lui dire d’aller s’allonger sur le lit et qu’elle revenait, il fut un peu déçu de ne pas pouvoir la toucher, mais il savait qu’il devrait être obéissant et se retenir, sans quoi il était persuadé qu’elle serait déçue. La regardant, il apprécia de voir le roulement de ses hanches et il soupira, toujours rêveur, avant de se reprendre. Allant sur le lit, il regarda les coussins et hésita à les garder. Il les mit finalement au pied du lit et il se mit au milieu du lit, tentant de trouver la meilleure position, même si c’était sur le dos. Entendant quelques légers bruits dans la salle de bain, il se demandait ce qu’elle pouvait être en train de faire. Quand il la vit alors revenir, pour monter sur le lit et sur lui, il apprécia le maquillage qu’elle avait mit et sa coiffure. Sans s’en rendre compte, il s’humidifia les lèvres, près à l’embrasser, mais il n’en fit rien. Elle dirigeait et lui devait obéir à cela, même si ça n’était pas évident. Il n’avait pas prit conscience tout de suite de la musique et il l’entendit finalement, avant qu’elle ne vienne lui mordiller l’oreille et qu’il écouta ce qu’elle disait. Ses paroles lui firent l’effet d’une bombe et il en resta bête. Cette femme allait vraiment le tuer à force. Mais au moins ça serait une fin heureuse, avec elle nue à ses côtés. Enfin là, elle était toujours aussi dessus de lui et il la regardait, attendant qu’elle bouge à nouveau. Il n’osait pas bouger de peur de la décevoir où l’empêcher de faire quelque chose. Il était allongé sur le lit, les bras le long du corps et seuls ses doigts bougeaient, mais il ne faisait rien d’autres, tentant de faire bouger ses doigts au rythme de la musique, pour ne pas être tenté de la toucher elle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 3 Avr - 11:04

La jeune femme faisait tout pour que Castle soit un homme heureux se soir - sexuellement parlant -. Après lui avoir une fellation digne de ce nom dans la baignoire, elle l'avait mis au lit pour lui faire une petite danse érotique. Elle lui en aurait fait une belle, s'il n'avait pas cessé de bouger, complètement pétrifié par un mal étrange. Kate dut s'arrêter, elle ne pouvait pas continuer à l'aguicher s'il ne répondait pas à ses attentions.

« Caresse moi. »

Tenta-t-elle tout de même. C'est vrai qu'au lieu d'avoir ces deux mains sur le lit, il pouvait les poser sur elle. Toutefois le coup de la danse était un peu coupé et fut entièrement finis lorsque la musique s'arrêta. Elle regarda les yeux de son partenaire, où elle put voir que ce n'était pas l'envie qui lui manquait, juste qu'il avait besoin d'un peu de temps pour se remettre de ses émotions. Du coup, une idée germa dans son esprit. Se détachant de lui, elle partit s'appuyer sur le pied de lit et écarta les jambes en se mordant la lèvre inférieure. Une main se mit à pincer la chaire fine de sa poitrine pendant que l'autre s'introduisait entre ses cuisses. La chaleur humide ne tarda pas à couvrir ce dernier du liquide du plaisir alors que ses gémissements se faisaient de plus en plus fort. Se connaitre était un avantage dans la masturbation et elle savait très bien où allait pour se donner du plaisir... Puis une langue vint s'ajouter sur son corps, elle descendit et arriva à hauteur de sa main qui se retrouva sans emploi. Beck qui avait les yeux fermé ne les rouvrit pas, elle ne voulait pas gâcher son rêve si s'en était un, mais elle espérait tout de même que se soit la langue de Castle sur son intimité pour lui donner du plaisir. Tout à coup elle s’agrippa au drap pendant que son corps se tordait sous l'énergie que déchargeait son plaisir, puis elle retomba toute molle sur le lit. C'est à ce moment qu'elle réalisa que ce n'était pas un rêve, que son écrivain avait joué au coquin avec elle.

« Fais moi l'amour. »

Kate repoussa son homme de quelques centimètres pour pouvoir se glisser sous lui et l'entourer de ses jambes. Elle était plus que prête à le recevoir, fin presque, mais cette fois elle le laissait s'occuper du détail protection, elle ne voulait pas le faire craquer une nouvelle fois. Fermant les yeux, elle retrouva le contact humide des lèvres de son partenaire ce qui la fit geindre de désir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 3 Avr - 11:54

    Voir Kate dominante dans le travail était quelque chose qu’il aimait beaucoup. En privée, il se retrouvait là à ne pas savoir quoi faire. Il resté allongé sous elle, attendant qu’elle prenne le contrôle et elle lui demanda par la suite de la caresser. Percutant enfin, il leva les mains, mais elle se recula pour aller au pied du lit. Cherchant à comprendre ce qui se passait, il en resta bouche bée. Elle était là, nue et elle venait d’ouvrir les jambes et elle se caressait. Il la fixa, sentant à nouveau plus de chaleur prendre possession de lui. La regardant se caresser doucement, il regarda ses doigts sur sa poitrine, puis aller vers son entre jambe. Avalant difficilement sa salive, il se redressa sr le lit et s’approcha d’elle. N’osant pas trop bouger au début, il finit par se rapprocher encore plus et il décida de s’y mettre à son tour. Se baissant, il alla directement vers le centre du plaisir de sa partenaire, jouant alors avec sa langue. Non pas qu’il trouvait que c’était un juste retour des choses parce qu’elle lui avait donné autant de plaisir précédemment. C’était qu’il voulait sa partenaire, entièrement et il avait envie de lui donner du plaisir, encore plus qu’elle seule. Du coup, il prit grand soin de le faire grimper aux rideaux en jouant de sa langue sur son intimité. La voyant s’agripper aux draps, il esquissa un sourire et continua encore, avant de l’entendre faire part de son plaisir et la voir retomber sur le lit, entendant sa respiration rapide.

    Se redressant, il sourit et la regarda. L’entendant lui dire de faire l’amour, il la laissa se placer comme elle le désirait sur le lit, avant de venir au-dessus d’elle. Elle l’entourait déjà de ses jambes et il comprit qu’elle le voulait tout de suite. Venant alors l’embrasser, il tâtonna pour trouver la boîte de préservatifs sur la table de chevet et il en prit un. Se détachant doucement de ses lèvres, il fi en sorte de pouvoir placer convenablement le bout de latex et il revint l’embrasser. Caressant également ses courbes généreuses, il finit par entrer en elle. Elle était bien humide et ce fut facile d’entrer, ce qui fit que Castle poussa un long soupir de satisfaction. La regardant alors, il apprécia de voir ses joues légèrement roses et il commença alors à se mouvoir en elle. Y allant profondément, il commença doucement, avant d’aller de plus en plus vite. Posant ses mains sur les cuisses de la jeune femme, elle l’avait entouré de ses jambes et il les pressa contre ses hanches, les levant un peu, pour avoir un nouvel angle et pouvoir aller encore plus profondément. Il fixait la jeune femme, tout en lui faisait l’amour et il devait avouer qu’il aimait la voir ainsi, offerte à lui et qui se laissait aller à exprimer son plaisir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 3 Avr - 12:13

Le plaisir qu'elle prenait en se caressant seule n'était rien comparé ce qu'il lui faisait ressentir lorsqu'il la chatouillait avec sa langue à l'endroit le plus sensible de tout son corps. Elle était heureuse qu'il se laisse aller comme ça pour elle, mais d'un autre côté, elle savait qu'elle se retenait énormément dans ses moments pour ne pas craquer. Oui, Kate n'aimait pas jouir devant lui lorsqu'il n'était pas en train de prendre du plaisir lui aussi - fin n'aimait pas, c'était plus qu'elle se sentait mise à nue -. Rougissant après avoir exprimé son plaisir, elle se laissa tomber sur les draps et demanda à Rick de lui faire l'amour. Il ne mit pas longtemps à enfiler un préservatif avant de se glisser en elle. Il y avait été franchement, sans réfléchir et avait laissé sortir un long gémissement de satisfaction qui avait fait sourire sa fiancée. Les mouvements se mirent en place rapidement, d'abord lent puis rapide. Castle était un amant expérimenté, peut être un peu trop parce qu'elle sentit un orgasme arriver trop rapidement à son gout, alors avec ses mains, elle le fit ralentir.

« On a toute la vie pour faire l'amour, prend ton temps. »

Beck lui indiqua alors la cadence qu'elle voulait grâce à ses jambes qu'elle avait autour de lui. Et c'est avec des mouvements lents et marqués qu'il la conduit à l'orgasme. Orgasme qu'elle dut cacher dans le cou de son amour, car sa conscience lui disait que c'était la démarche à suivre lorsqu'elle était à l'appartement, même s'ils étaient seuls.
Ayant le cœur battant, et un homme sexy sur elle, elle put se laisser aller sur l'oreiller qui était sous sa tête. Son partenaire était dans le même état qu'elle, surement épuisée, heureux, ailleurs. Elle le regarda et lui fit un dernier baiser sur la joue avant de fermer les yeux.

« Fais moi l'amour comme ça tous les soirs et tu feras de moi une femme heureuse, et pas qu'à cause du sexe, non, c'est parce que je t'aime... Je t'aime et je vais devenir ta femme, et maintenant que je suis certane que je vais avoir tout ça, je vais fermer les yeux jusqu'au matin. Puis j'irais te faire du café et des pancakes... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 3 Avr - 12:32

    Voir la jeune femme se donner du plaisir était une très belle vision. Mais y participer fut encore meilleur pour l’écrivain. Jouant de sa langue sur le corps de sa partenaire, il fit en sorte qu’elle prenne du plaisir et ce fut le cas. Puis, sa partenaire lui dit qu’elle avait envie qu’ils soient maintenant ensemble pour faire l’amour. Se préparant avec la protection, il commença ensuite à faire l’amour à sa partenaire, mais cette dernière l’arrêta au bout de quelques minutes. Elle voulait qu’il aille plus doucement, alors, il prit en compte son rythme et il apprécia encore plus les choses. Oui, il avait eu envie d’aller plus vite, mais il n’avait pas pensé au fait que lui avait eu le temps de se remettre de son orgasme alors qu’elle venait juste de l’avoir. Elle était encore sensible et il ne l’avait comprit qu’après coup. S’allongeant alors mieux sur sa partenaire, il fit en sorte de ne pas être trop lourd et il fit en sorte d’être plus doux. Sentant le plaisir se faire de plus en plus pressant, il finit par se laisser aller et il sentit la jeune femme en faire autant dans son cou. Restant un moment toujours dans la jeune femme, il tenta de calmer les battements de son cœur et il sourit quand elle l’embrassa sur la joue. L’écoutant ensuite parler, il soupira doucement, avant de la fixer dans les yeux.

    Ca sera un très bon début de matinée.

    C’est vrai que de se faire faire le petit déjeuner était quelque chose d’agréable.

    Je peux émettre un souhait pour demain matin au réveil ?

    Il haussa les sourcils, ne sachant pas s’il le pouvait mais à son expression, il comprit qu’il pouvait au moins en parler.

    Est-ce que je pourrai me réveiller dans tes bras ?

    Souriant, il avait en effet envie de se réveiller avec la jeune femme contre lui, sentir sa chaleur à son réveil et pouvoir la regarder un peu avant de devoir bouger. Finissant par se retirer, il s’occupa de la protection et finit par bien s’allonger aux côtés de la jeune femme et près à la recevoir dans ses bras si elle le voulait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 3 Avr - 12:51

La détective venait d'avoir un orgasme et maintenant elle recevait l'amour de son partenaire sous la forme de coups de bassins rapides. Elle ne pouvait pas, elle avait besoin de douceur et de lenteur s'il voulait qu'elle tienne plus d'un quart de seconde. Castle, très à l'écoute, ralentit le rythme pour elle et elle put enfin profiter pleinement du moment. Il était doux et très câlin avec elle, exactement ce dont elle avait besoin. Et ce n'était pas le manque de puissance, de ce côté sauvage qui l'empêcha d'avoir un orgasme très puissant, presqu'en même temps que son homme.
Se retrouvant allonger sur le lit, épuisée, elle se mit parler du lendemain et il enchaina après s'être remis prêt d'elle. Il voulait quelque chose pour le matin et elle s'attendait à un truc énorme. Ben oui, on parlait de Castle l'extravagant là... mais il lui fit la demande la plus simple et romantique au monde. Elle se mit à sourire et il eut droit à un baiser sur la joue pour sceller la promesse.

« Sa va faire trois semaines que tu te réveilles dans mes bras tous les matins. »

Rick reçut un autre baiser, puis un autre et encore un autre, car sa fiancée le couvrit de baiser suite à sa déclaration vraiment adorable. Elle ne s'arrêta que lorsque son corps lui supplia de faire les yeux en lui donnant une envie de bailler impressionnante. La miss se reposa près de son écrivain et l'entoura de ses bras e jambes avant de bailler une dernière fois.

« Bonne nuit... »

Un dernier bisou dans le cou et elle s'endormit comme un mort contre son petit ami. Elle n'eut même pas besoin de chercher lorsqu'il bougea, car elle trouva vite une autre position our être proche de lui et elle le tenait fermement, comme si elle avait peur qu'il s'en aille.
Tout à coup le silence de la pièce fut brisé par Beck qui se mit à parler dans son sommeil.

« Oui je le veux. [...] Quoi non ? Non, c'est une blague ? [...] Castle, ce n'est pas marrant, pas aujourd'hui, c'est mon jour de princesse, pas le tien. [...] Qu'est ce que diront tes filles lorsqu'elles sauront que tu m'as dit non lors de notre grand jour ? [...] Ba bien sure rien, c'est des filles à papa... [...] Tais toi et dis oui !! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more »

Revenir en haut Aller en bas

ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagine Crossover ::  :: 
Topics Finis
-