Bienvenue sur Imagine Crossover !
 
N'hésitez plus à vous inscrire, le forum a fêté ses 1 an récemment
Et il ne manque plus que vous !



Partagez|

ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 21:24

    Vraiment ?

    Il n’était pas certain que ça aurait été beaucoup mieux que maintenant. Mais quand elle lui parla de se rendre dans l’ascenseur, il eu un doute. Est-ce que c’était un piège ou pas ? Restant la fixer, il la vit se lever pour aller vers l’ascenseur. Poussant les chaises sur son passage, il fonça le plus rapidement possible à ses côtés. Il apprécia les propos de sa partenaire et il attendit à ses côtés, avant d’entrer dans l’ascenseur. Une fois que les portes furent fermés, il n’eu rien le temps de faire que la jeune femme le plaquait à une des parois. Souriant, il l’embrassa à pleine bouche et il apprécia ses baisers et ses caresses. Ayant entendu la sonnerie de l’ascenseur, il ne fit pas attention à ce qu’il passait, entendant vaguement un homme dire qu’il prendrait le prochain. Sentant son pantalon s’ouvrir, il la laissa faire avant de l’attraper dans ses bras et de la plaquer de l’autre côté de la pièce. Souriant, il l’embrassa.

    Je t’aime aussi.

    Il aimait encore plus quand elle le disait aussi facilement. L’entendant le répéter, pendant qu’il l’embrassait et qu’il ouvrait son pantalon, il ne fit pas du tout attention au reste. Il n’entendit pas du tout Gates les appeler. Du coup, il fut surprit quand la jeune femme le repoussa et vint se placer devant lui. Fronçant les sourcils, il entendait alors la voix de Gates et il soupira. Passant ses pieds hors de son pantalon, il décida de ne pas se laisser faire. Se retrouvant en caleçon et la chemise déboutonnée, il passa devant Kate et fixa sa chef.

    Vous avez dit de ne pas nous comporter comme des ados amoureux. Seulement là nous sommes des adultes amoureux, donc rien avoir à avec ce que vous avez dit et il n’y a pas de caméra dans l’ascenseur, donc …

    Appuyant sur le bouton de l’ascenseur pour le faire repartir, il fit un signe de la main vers la chef pour lui dire au revoir et les portes se fermèrent. Se tournant alors vers sa partenaire, il ne savait pas trop comment interpréter son expression. Etait-elle outrée par ce qu’il venait de faire ? Comptait-elle lui hurler dessus ? Voulait-elle reprendre là où ils en étaient restés, ou était-elle complètement refroidie ? Il resta donc la fixer, attendant son verdict, mais avant ça, il bloqua l’ascenseur, attendant alors sa sentence.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 21:40

Castle était le partenaire idéal, à l'écoute et toujours présent, il ne manquait jamais l'occasion de la faire hurler de plaisir. Cette fois elle l'avait invité à monter dans l'ascenseur avec elle et il l'avait suivit. Sage décision. Les jeunes amoureux se sautèrent immédiatement dessus, à peine dérangé lorsque les portes s'ouvraient et se refermaient, ils avaient envie de s'aimer. C'était leur truc, s'aimer, avec passion, avec tendresse, ils s'aimaient à tout bout de champs.
Gates arriva alors dans le tableau et coupa court à tout ce qu'ils faisaient. Kate se sentit soudainement très mal à l'aise, sentant son excitation descendre, elle commença à se rhabiller mais ce n'était pas du gout de Castle qui vint se placer devant elle pour parler en leurs noms.

« Castle. »

Elle voulait l'arrêter, mais en même temps il était tellement craquant lorsqu'il manquait de respect à sa boss, il était paraissait si fort - malgré le comique de la situation avec lui en caleçon -. Il eut le culot de tenir tête à la nouvelle capitaine jusqu'au bout et lorsqu'il bloqua l'ascenseur entre deux étages, la belle était toujours un peu sous le choc.
Beck se mordilla la lèvre inférieure, alors que la flamme renaissait à nouveau pour son super héros. Voyant qu'il attendait une réponse claire, elle retira son arme, puis le haut qu'elle portait et défit le bouton de son pantalon.

« C'est sexy... »

Sa position contre la paroi de l'ascenseur, sa semi nudité, elle savait qu'il ne résisterait pas longtemps, pas après avoir tenu tête à quelqu'un pour y avoir droit. Kate lui fit tout de même un petit signe de tête pour qu'il vienne à elle, pour qu'il lui saute dessus et ses vœux furent vite exhaussés.

« ... mais si je me fais virer, je vais devoir compenser avec beaucoup beaucoup de sexe... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 22:12

    Il savait parfaitement que Gates ne le portait pas dans son cœur. Elle pensait qu’il était là pour passer le temps. Qu’il n’était qu’un riche excentrique de plus qui passait le temps en s’amusant à jouer les apprentis flic. Seulement, ça n’était pas du tout le cas et il l’avait en travers de la gorge. Cette femme avait le droit de ne pas l’aimer, mais ça ne voulait pas dire qu’il baisserait les bras et qu’il ne prouverait pas qu’il est un homme d’honneur et qui vient au 12ème pour travailler sérieusement, malgré des blagues parfois mauvaises et des théories farfelues. Alors, quand Gates cria le nom de Kate, il décida qu’il en avait marre et qu’il tiendrait tête, au moins cette fois-ci, à la nouvelle chef. Après que les portes se soient refermées, il avait évidemment entendue Kate qui avait tenté de le faire taire, alors, en se retournant pour la fixer, il n’était pas certain qu’elle aille dans son sens. Il attendait donc un verdict, juste après avoir bloqué l’ascenseur.

    La voyant se mordre la lèvre, il savait alors qu’elle venait de prendre sa décision. Restant sérieux, il la vit enlever son arme, puis son haut et il sourit, appréciant déjà la suite des évènements. Ses paroles le firent encore plus sourire et il la fixa avant de la voir faire un signe pour qu’il vienne vers elle. Bien décida à ce qu’on ne les dérange plus, il vint embrasser la jeune femme et il l’entendit alors reprendre la parole.

    Je serai ton homme.

    Oh que oui ! Il n’allait pas laisser une possibilité de compenser la frustration de la perte de son emploi avec qui que ce soit d’autres.

    Je te laisserai tout choisir, les lieux, les positions, tout.

    Souriant, il vint finalement l’embrasser, avant de descendre ses mains pour lui baisser son pantalon. Ils enleva sa chemise rapidement et se retrouvant tout les deux en sous-vêtements, il enleva ceux de la jeune femme, continuant de l’embrasser et totalement près à se donner à elle. Du coup, il enleva le dernier rempart de vêtements, avant de se pencher vers son pantalon pour chercher les préservatifs. Oui, ils en avaient achetés tout les deux et il s’était équipé. Une fois le préservatif prit dans son porte feuille et qu’il fut près, il attrapa la jeune femme dans ses bras, la plaquant à la paroi de l’ascenseur et même s’il savait que ça risquait de résonner dans cet endroit, il s’en fichait pas mal et il commença à faire l’amour à sa compagne.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mer 29 Fév - 3:07

Tout New York allait être au courant de ce qu'ils allaient faire dans cet ascenseur, elle allait surement se prendre un blâme, mais elle s'en moquait, pour la première fois depuis la mort de sa mère elle se lâchait complètement. Les portes s'étaient refermées et Kate se mordit la lèvre en repensant à ce que son partenaire avait fait pour eux, c'était héroïque et il méritait d'être récompensé. Alors oubliant le temps, le devoir, elle lui sourit et fit tomber son arme, son top avant d'ouvrir le premier bouton de son pantalon. Prenant une pose - qui elle était sure ne le laisserait pas de marbre - elle lui fit par de ce qui risquait d'arriver.

« Tu es déjà mon homme. »

Oh ben oui, ce ne serait pas que dans quelques jours après s'être fait virer que Castle deviendrait son homme, il l'était déjà, il le serait pour toujours. La brunette ne put s'empêcher de sourire à ce que l'écrivain rajouta par la suite. Ce n'était pas vraiment nécessaire, mais ça la faisait rire, il semblait aimer la voir dans cet état. Puis il savait, surement mieux que quiconque, qu'il la satisfaisait très bien en prenant les directions qu'elle lui donnait, mais aussi en prenant des initiatives.
N'attendant plus, Rick vint vers elle et l'embrassa, il avait ses mains sur elle et il lui retira son pantalon. Elle ne résista pas et participa ensuite activement lorsqu'il fallut retirer sa chemise. Se retrouvant en sous vêtement l'un en face de l'autre, Kate ne put qu'esquisser un sourire en voyant le caleçons batman de son amant, c'était tout lui, un enfant. Cependant ce qu'il fit n'avait rien d'enfantin, il lui retira son soutien gorge, puis son string, qui dans la précipitation se déchira. Le tissu sur le sol ne leur préoccupait pas, ils s'en moquaient. La brunette retira le caleçon du beau brun - comme elle avait l'habitude de le faire tous les soirs - et ce fut le moment le moins glam du sexe entre eux, la recherche de protections. Rick en avait toujours sur lui alors qu'elle avait tendance à les laisser dans un coin paumé genre coffre de voiture, sac de sport, ... Mais ils étaient toujours équipés.
Une fois le plastique en place, l'écrivain souleva sa muse, la plaquant contre la paroi - qui résonna - avant de se mettre à lui faire l'amour avec passion. Il n'y avait pas d'autre mots pour décrire. Beck avait son corps autour de celui de son amant, elle gémissait et essayait de contrôler les cris qu'il faisait monter dans sa gorge. Elle luttait pour que le plaisir ne monte pas trop vite. Elle vivait.

« Chut. »

Elle se réprimandait pour faire autant de bruit. Elle n'entendait que sa voie, ses râles et enfouit sa tête dans le cou de Castle pour ne plus s'entendre. Et là, elle put percevoir les bruits que produisaient son amant, les râles rauques, les coups de bassin qui venaient cogner le sien,... Leur moment était de plus en plus parfait, mais elle ne tint pas plus longtemps, elle cria son plaisir dans le cou de son homme - ce qui ressembla à un drôle de son étouffé - avant de laisser son corps s'affaler sur la paroi, posant une jambe au sol pour lui laisser le plaisir de continuer - quoi que ce n'était pas désagréable non plus pour elle -. Comme ça, elle s'offrait totalement à lui, son corps lui appartenait.
Castle arriva à son tour au plaisir ultime et il se laissa aller contre elle. Les bras de la brunette l'entourèrent et elle posa un baiser sur le front de son super amant. Ils étaient brûlants, heureux et souriant prêt à se faire taper dessus. Mais Kate voulait un peu plus de temps en tête à tête avec lui alors elle ne le laissa pas bouger lorsqu'il le voulut et le garda là, contre sa poitrine.

« Si tu bouges, je te descents mon cœur.. »

Gentiment, elle se laissa glisser contre la paroi et s'assit sur son pantalon avant de faire un genre de lit pour son partenaire. Elle lui indiqua alors ce qu'elle voulait et il put s'installer en venant poser sa tête sur les gambettes de sa copine. La belle lui caressait les cheveux, elle était détendue comme jamais, premier jour de retour au boulot, premier jour célébré en conséquence.

« Je te le dirais surement jamais assez, mais je t'aime. Et si jamais l'envie de t'en prendre à mon boss te reviens, sache que je t'y encourage, surtout si sa finit comme ça à tous les coups. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mer 29 Fév - 10:43

    Souriant à ses propos, il était en effet son homme. Il était même fier de l’être. Fixant sa partenaire quand il stoppa l’ascenseur, il la vit alors enlever son arme et son haut. Elle avait égalité commencé à défaire son pantalon et il ne pensa plus à rien à part faire l’amour à sa petite amie. Une fois nus tout les deux, il chercha une protection et une fois que tout fut en place, il attrapa la jeune femme dans ses bras, pour venir l’embrasser et lui faire l’amour. La pression semblait retomber avec les coups de bassins de l’écrivain. Beckett avait retrouvé sa plaque et son arme. Elle avait reprit le boulot et Castle également. Appréciant toujours autant les gémissements et cris de sa partenaire, il continuait dans le même rythme, avant de l’entendre dire un mot qui le fit sourire. Elle s’autocensurait ce qui était assez drôle. Il n’aurait jamais imaginé qu’elle puisse faire ça, mais c’était encore mieux. Restant tout de même concentré, il continua encore, jusqu’à sentir la jeune femme la contracter autour de lui.

    Quelques secondes plus tard, il en faisait autant. Appuya contre la jeune femme, il sentait son cœur battre à tout rompre. Ne voulant pas l’écraser, il voulu se reculer, mais elle l’en empêcha par des gestes et lui fit comprendre le pourquoi du comment en parlant. Souriant, il resta donc attentif aux mouvements de la jeune femme. La laissant faire, il la suivit et posa sa tête sur ses jambes. La tête tournée vers elle, il appréciait la vue de son corps, mais également celui de son visage qui semblait totalement détendue. Soupirant quand elle passa ses doigts dans ses cheveux, il apprécia les caresses qu’elle lui offrait.

    C’est bon à savoir, mais je pense que je vais me tenir à carreaux pendant quelques temps. Déjà qu’elle ne m’appréciait pas avant, alors là ça risque d’être pire. Le riche pense avoir tous les droits. Je sais que c’est ce qu’elle pense, alors je resterai à l’écart.

    Il n’aimait pas être mit sur la touche, mais si ça permettait à Kate de garder son emploi et de ne lui poser aucun problème, il préférait le faire. Ayant les yeux fermés, il continua de soupirer sous les caresses de la jeune femme dans ses cheveux. Vu comme ça, on aurait dit un chat qui ronronne et il avait un sourire aux lèvres, appréciant le moment présent.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mer 29 Fév - 11:15

L’ascenseur venait d'être témoin des ébats passionnés du jeune couple. Ils n'avaient pas prévu de faire l'amour ici - ils ne prévoyaient jamais - mais Kate aurait pu mettre son badge en jeu, jamais elle n'avait pensé écarter les cuisses sur son lieu de travail. Encore moins après avoir croisé le regard froid de sa capitaine.
Leurs corps toujours chaud, l'un contre l'autre, ils se calmèrent à leurs rythmes avant d'échanger quelques mots. Beck caressait paisiblement les cheveux de son amant pendant qu'il l'observait sous tous les angles. Elle ne se sentait pas gênée lorsque c'était lui qui le faisait alors elle laissait faire. Cependant lorsqu'il lui fit comprendre que cela ne se reproduirait pas, elle se tendit légèrement.

« Rester à l'écart comme je me fais discret ou comme je ne viens plus travailler ici ? »

La brunette ne voulait même pas imaginer travailler sans lui, il était son roc dans ce métier, il la faisait sourire et lui apportait du café dès qu'elle en avait besoin... Castle devait rester - pour toujours - et s'il ne pouvait pas officiellement, elle le ferait rentrer par une petite porte. Après l'avoir exclue de sa vie pendant trois ans, elle se devait bien de l'aider à assouvir cette passion pour la justice qu'il avait.
Un peu secoué après l'annonce de son petit ami, elle se leva - le faisant bouger - et se rhabilla rapidement, parce qu'ils avaient fait les crétins, maintenant il fallait se remettre au boulot. La belle attendit que son homme soit prêt avant de remettre l'ascenseur en marche jusqu'à leur étage. Elle vit rapidement que tout le monde les regardait bizarrement et en se posant à son bureau elle comprit immédiatement. Il y avait un petit post it lui indiquant qu'il y avait des caméras partout, spécialement dans les ascenseurs... Beck se retrouva à rougir, cette vidéo allait sortir et allait lui gâcher la vie, à moins que... Elle quitta Castle et fila aussi vite qu'elle put au poste de sécurité pour trouver le DVD. Heureusement pour elle, il y était toujours et Jerry - le gardien - lui promit d'effacer toutes les images de son cerveau.
Kate s'apprêtait à détruire les preuves lorsqu'elle réalisa que le garder ferait un bon moyen de pression si elle venait à se disputer avec Castle, où s'il venait à faire un pas de travers avec une autre femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mer 29 Fév - 11:32

    Comme je me fais discret. Tu ne crois tout de même pas que je vais la laisser me virer d’ici.

    Il se mit à sourire en la regardant.

    Je préfère ne pas trop parler quand elle est là.

    Oui parce que quand elle ne serait pas là, il s’en donnerait à cœur joie. Puis, la jeune femme décida qu’il était temps que redevenir sérieux. Se redressant, il soupira doucement et se rhabilla. Puis, la laissant remettre l’ascenseur en route, il marcha à ses côtés, voyant alors tous les regards sur eux. Il avait bien pensé que l’ascenseur ferait tout raisonner, mais à ce point là, il ne l’avait pas imaginé. Regardant autour de lui, il alla finalement s’asseoir dans son fauteuil avant de voir la jeune femme rougir et surtout partir de sa place rapidement. Fronçant les sourcils, il ne comprit pas et se leva pour regarder la post-it et il se mit à sourire. Levant alors la tête, il vit deux sortes de réactions. Ceux qui étaient choqués du fait qu’il ait osé faire ça ici et ceux qui semblait plutôt impressionné parce qu’il avait tenu tête à Gates et parce qu’ils ne s’étaient pas attendus à ce que Beckett se lâche ainsi. Allant alors dans la salle de repos pour faire deux cafés, il se mit à siffloter. Il se fichait pas mal des autres. Les seules personnes qui lui importaient restaient toujours les mêmes, Ryan, Esposito, Lanie et surtout Kate. Il avait comprit où elle était partit, mais il préférait la laisser seule, de peur de l’embarrasser ou qu’elle ne s’énerve s’il l’avait suivit. Du coup, il prit les deux cafés fais et il alla s’installer à son fauteuil, mais trois secondes plus tard, on lui tirait l’oreille et il se mit à crier sous la douleur et il se retrouva debout face à Lanie qui le fusillait du regard. Se frottant l’oreille, il la regarda et il vit les sourires des gens autour, mais il se concentra sur la médecin légiste, qui le frappa au bras et il fronça encore plus les sourcils, avant qu’elle ne l’attrape par le bras pour l’amener dans la salle de repos.

    Une fois là-bas, les gars arrivèrent également et les portes furent fermées. Se demandant s’il ne devait pas sortir tout de suite, il était quand même en présence de deux hommes armés et d’une femme qui pouvait cacher son corps pour qu’on ne le retrouve jamais. Les regardant tout à tour, il entendit alors Lanie lui dire qu’elle était au courant de ce qui s’était passé et qu’il devait faire en sorte que Kate ne perte pas son boulot si Gates entrait en jeu. Puis, les gars étaient là pour prévenir qu’ils ne pourraient rien faire si c’était le cas. Soupirant, il les regarda, mais avant qu’il ne pû parler, Gates était déjà là, à frapper à la porte, faisant signe à l’écrivain de la suivre dans son bureau. Sortant de la salle, il la suivit et ferma la porte de son bureau après lui, la laissant alors lui parler, sans rien dire, ne faisant qu’écouter et la regarder, sans broncher. Voulant alors s’expliquer, elle ne le laissa pas en placer une, mais il soupira. Soupir qu’elle n’appréciait pas vu que son ton était monté d’un cran et les voila en train de se crier dessus avant que Gates arrête, mais que Castle continue seul.

    Je resterai ici que ça vous plaise ou non. Je ne suis pas là pour jouer les riches en manque de sensations fortes. Je prend ce travail très au sérieux et que vous le vouliez ou non, je resterai, non seulement parce que j’aime ce que je fais, mais aussi parce que mes amis sont ici et surtout ma compagne que j’aime.

    La voyant tourner la tête, il en fit autant et vit tout le monde les regarder et ils avaient sans doute tout entendu. Voyant alors Kate qui n’était pas loin, il soupira et sortit du bureau, attrapant sa veste sur son fauteuil et il partit vers l’ascenseur, qui ne fut pas assez rapide, alors il prit les escaliers, ayant besoin d’air.


Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mer 29 Fév - 11:50

Lorsqu'elle récupéra le DVD, elle pensa immédiatement que se ne serait pas fini - pas aussi facilement - Du coup quand elle revint à son étage, que tout le monde regardait vers le bureau de Gates, elle comprit qu'il devait en prendre pour son grade. S'approchant de Lanie et des deux compères, elle demanda des explications, mais elle n'en eut pas. La légiste l'attrapa par le bras et la secoua. Elle avait pleins de questions pour son amie et elle lui demanda, mais n'eut aucune réponse parce qu'une porte claqua. C'était celle du bureau du capitaine et Castle semblait vouloir quitter le bâtiment au plus vite.
Kate quitta tout et partit en courant à la suite de son amant, elle n'allait pas le laisser se faire virer par cette femme, elle n'avait pas le droit de leur faire ça. En arrivant dehors, elle ne le vit pas, paniquant à l'idée qu'il ai pu déjà prendre un taxi, elle essaya de l'appeler sans sucées comme s'il rejetait ses appels. Puis elle le vit et courut jusque lui.

« Rick, reviens, s'il te plait. »

Beck choppa le bras de son homme et le fit tourner dans sa direction. Elle glissa sa main sur la joue de celui ci et le fit venir contre elle pour lui offrir un baiser de réconfort. Il le méritait et elle le garda dans ses bras pour le protéger;

« Elle n'est pas Montgomery, mais on finira par s'y faire, elle finira par comprendre que l'un sans l'autre on ne fonctionne pas. Rick, j'ai vraiment besoin de toi là haut, j'ai besoin de tes théories farfelues, de tes sourire et de ton amour. »

Le poussant contre le bâtiment pour dégager la voie, elle eut l'impression qu'on la poignardait, alors que ce n'était que le DVD qui lui entrait dans le dos. Elle le retira et décida de faire quelque chose de bizarre pour elle. La brunette mit la boite dans les mains de l'écrivain.

« Si un jour elle te pousse à bout, te renvoie au loft ou juste te critiques, pense à ce moment, regarde ce DVD si tu veux, juste change toi les idées et ne m'abandonne pas. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mer 29 Fév - 12:03

    Prendre l’air et arrêter d’avoir ses regards sur lui, voilà ce dont il avait besoin. Ayant attrapé sa veste, il pensait prendre l’ascenseur, mais il était trop lent à son goût, du coup, il préféra prendre les escaliers. Se retrouvant dehors, il mit sa veste et marcha, les mains dans les poches. Oui, il était riche et avant il avait décidé de faire ce boulot pour s’amuser, mais plus depuis très longtemps. Seulement Gates ne semblait pas le comprendre et il n’aimait pas ça, pas du tout même. Etant dans ses pensées, il ne fit pas attention à son portable qui sonnait. Cependant, il entendit qu’on l’appelait, mais il continua à marcher, jusqu’à ce qu’on l’attrape par le bras. Près à crier, il vit alors que c’était Kate et il se calma. Sentant sa main contre sa joue, il se laissa embraser. Peu actif cette fois-ci, il se demandait encore comment elle pouvait venir le chercher après tout ce qui s’était passé. L’écoutant parler, il hocha la tête avant qu’elle ne lui donne un DVD. Fronçant les sourcils, il comprit alors de quoi il s’agissait.

    Je suis désolé Kate.

    Il fixa la jeune femme et soupira.

    Je n’aurai pas dû lui tenir tête, mais je n’aime pas qu’on ne voit qu’en moi que l’image du type riche qui s’en fiche de tout.

    Gardant les sourcils froncés, il prit le DVD et le rendit à la jeune femme.

    Je n’ai pas besoin de ça pour savoir que je t’aime et je veux que tu sois ma femme, qu’on se marie et qu’on ait des enfants.

    Il vint prendre la jeune femme dans ses bras, il en avait besoin, avant de la regarder à nouveau.

    Je vais aller m’excuser.

    Il savait qu’il n’était pas le seul à avoir tous les torts, mais il se disait qu’il devrait apaiser les tensions et dans ce cas, prendre toutes les responsabilités sur lui. Il ferait avec et au moins, ça calmerait le tout et ça ne mettrait pas Kate en danger. Il attrapa alors la main de sa partenaire et partit vers le 12ème. Prenant l’ascenseur, il garda sa main dans la sienne, puis, arrivant à l’étage, il vit Lanie, Ryan et Esposito qui regardaient fixement vers l’ascenseur, sans doute pour espérer les voir revenir. Il leur fit un léger sourire et embrassa le front de Kate avant d’aller voir Gates à nouveau, pour s’excuser et faire en sorte que rien ne retombe sur la jeune femme mais sur lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mer 29 Fév - 20:38

Kate était souvent celle qui créait dans leur couple, les crises de panique, les évènements publiques où elle refusait de rester, les crises de jalousie... Elle n'était pas toujours très habiles pour faire comprendre ce qu'elle voulait. Mais aujourd'hui, c'était son petit ami qui faisait face à un breakdown et elle se devait de l'aider, de lui remonter le moral.
Après avoir couru après lui, elle le rattrapa et le força à s'arrêter, elle ne voulait pas qu'il parte - jamais -. La brunette lui caressa la joue et le senti un peu distant, du coup elle l'embrassa, mais cela ne changea pas le jeune homme qui restait de marbre.

« On sait tous que ce n'est pas le cas. »

Et par tous, elle parlait de l'équipe. Depuis qu'il travaillait au precinct avec eux, ils l'avaient tous vu évolué d'un petit écrivain gâté à un homme sérieux et au talent fou pour les crimes. Castle aurait été un grand flic s'il n'avait pas été écrivain.
Voulant tenter ce que son amant faisait souvent - c'est à dire la faire rire - elle lui tendit le DVD, mais ça n'eut pas l'effet escompté. Il le rejeta et lui dit une de ses phrases adorables dont lui seul avait le secret.

« Tout de suite ? »

On pouvait déceler une pointe de surprise dans sa voie, mais pas de peur. Si son partenaire voulait ça maintenant, ils pouvaient le faire, après tout c'était un peu comme s'ils étaient ensemble depuis 3 ans, même s'ils ne l'avaient remarqué qu'il y a 2 semaines.
Puis il balança qu'il allait s'excuser, et c'était dit comme s'il en avait besoin alors elle lui prit la main et le suivit. Montant dans l'ascenseur, elle retrouva son string déchiré qu'elle reprit en vitesse en le fourrant tout au fond de sa poche - rougissant à l'idée que quelqu'un l'ai vu -. Et arrivés à leur étage, il partit directement vers le bureau de Gates alors qu'elle allait vers Lanie. Sur son chemin, elle réalisa alors son erreur, elle fit demi tour et alla toquer à la porte du capitaine avant d'entrer sans attendre de réponse.

« Il n'y ai pour rien. Si quelqu'un doit se faire virer, se devrait être moi, pas lui. Il apporte beaucoup à cette brigade et c'est dommage que vous ne puissiez pas le voir, il est talentueux et je ne dis pas ça que parce notre relation a évolué. Castle doit rester. Il doit rester ou je rends mon badge; »

La fin de sa phrase était hésitante. Ce n'était pas qu'elle ne voulait pas tout donner pour lui, juste qu'elle venait de redevenir un flic et que, elle, n'était bonne qu'à ça. Elle n'écrivait pas, ne savait pas cuisiner ou peindre des tableaux magnifiques. Non, elle était flic. Elle mettait tout en jeu pour lui, devant une personne qui ne les aimaient pas, c'était un grand coup de poker, mais elle devait le jouer pour eux.
Le silence qui les entoura pendant un long moment mit son cœur à l'épreuve, Kate regardait droit devant elle, dans le vide, en attendant une réponse de sa capitaine. Celle ci tendit alors la main vers Beck pour qu'elle lui rende son badge et son arme, mais il en était hors de question, elle ne voulait pas.

« Non ! »

Beckett ne fit aucun mouvement pour lui donner ce qu'elle voulait. Demandant à Castle de sortir, elle laissa sa colère s'échapper - et tout l'étage put entendre.

« Il fait parti de cette brigade depuis plus longtemps que vous. Il va rester, je vais rester et vous allez devoir faire avec. Ce ne sera pas la première fois qu'une union se fait entre des collègues et jusqu'à présent on ne les a jamais emmerdé. J'aime Castle et ça ne m'empêche en rien de travailler avec lui, bien au contraire. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mer 29 Fév - 21:00

    Il esquissa un sourire à ses propos. Il savait qu’il était parvenu à gagner la confiance de l’équipe et qu’ils le voyait comme un collègue. C’était d’ailleurs quelque chose d’agréable, c’était une seconde famille pour lui. Cependant, il savait que Gates ne l’aimait et pas il ne voulait pas que ça pose un quelconque problème pour Kate. Quand elle lui tendit le DVD, il lui expliqua qu’il n’avait pas besoin de voir ces images pour savoir qu’il l’aimait et qu’il avait envie de faire sa vie avec elle, en y incluant des enfants, un mariage et une vie de famille. Il sourit alors à sa question.

    Non, pas tout de suite. Mais quand tu te sentiras prête, je serai là à t’attendre avec ma demande en mariage.

    Il eu un sourire déjà un peu plus lumineux. Il savait que la jeune femme devait avoir besoin de temps pour tout ça. Elle l’avait fait comprendre et il était d’accord, il ne voulait pas aller trop vite et tout faire foirer. Au contraire, il était près à attendre autant de temps qu’il faudrait. De plus, s’il devait la demander en mariage, il ne s’y prendrait pas ainsi et serait déjà avec une bague dans la main. Mais non, il n’en avait pas encore et n’avait pas songé à en acheter, sachant que ça serait sans doute trop tôt. Finalement, il lui expliqua qu’il allait s’excuser auprès de Gates et il pensa que ça pourrait sans doute faire en sorte de mettre les choses à plat et donc de reprendre sur de nouvelles bases. Main dans la main, il avança aux côtés de sa partenaire avant de partir de son côté pour parler avec Gates. Il lui présenta alors ses excuses, lui expliquant qu’il n’aurait jamais dû lui parler ainsi, mais qu’il n’était pas là pour rire et qu’il prenait ce travail très au sérieux. Cependant, il ne pû aller plus loin que Kate venait d’arriver en prenant la parole. Surprit, il ne dit rien, mais la regarda et il voulu l’empêcher de finir sa phrase quand elle parla de rendre son badge. Non, ça il ne pourrait pas l’admettre. C’était son métier et elle était géniale, elle ne pouvait pas tout arrêter, pas comme ça. Seulement, il fut encore plus surprit quand Gates tendit la main pour avoir le badge de la jeune femme. Il resta la fixer avant que Beckett ne lui demande de sortir. Hésitant, il le fit finalement et ferma la porte, mais restant tout près au cas ou. Il sourit quand il entendit les propos de sa partenaire et c’est alors qu’il vit Lanie, Esposito et Ryan entrer dans le bureau, expliquant qu’eux aussi s’arrêteraient là. Les deux policiers étaient près à rendre leurs armes et leurs badges et la médecin légiste à rendre ses gants, si Beckett et Castle étaient séparés dans ce poste, parce qu’ils méritaient, selon eux, de rester une équipe et des coéquipiers. Touché par leur geste, il entra à son tour et regarda la chef.

    Mettez-moi à l’épreuve.

    Il vit les regards surprit des autres, alors il préféra s’expliquer.

    Dans beaucoup de travail, on laisse une période d’essai, alors mettez-moi à l’épreuve, ou à l’essai si vous préférez et après cette période vous déciderez si je dois rester ou partir.

    Gates semblait peser le pour et le contre et cette fois-ci, il était plus que sérieux. Ecoutant alors la nouvelle chef accepter cela, elle décida également de le mettre à l’écrit et de refaire le contrat qu’il avait signé à son arrivée au poste. Acceptant cela, il attendit les papiers, ne regardant personne d’autres que le bureau de la chef. Il savait que les gars et Lanie pourraient le soutenir, mais il était moins sûr pour Kate. Mais, il se disait que c’était le seul moyen de pouvoir rester et prouver qu’il pouvait être utile. Une fois les papiers devant lui, il prit un stylo et fixa la chef.

    Il faudrait ajouter une autre ligne. Celle que si vous décidez de me renvoyez d’ici, ça ne se répercutera sur aucun de mes amis.

    Gates semblait d’accord, du coup, elle rajouta cela et il signa les papiers avant que la jeune femme ne les fasse sortir de là. Se retrouvant en dehors du bureau, il regarda Kate, ne sachant pas comment elle allait réagir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Jeu 1 Mar - 9:35

« Prépare là alors, je risque d'être prête rapidement. »

Kate lui fit un petit sourire en lui avouant à demi mot être prête. C'est vrai que contrairement à lui, elle voulait que les choses avancent vite. Elle voulait l'épouser pour être sure qu'il ne partirait pas avec une autre, elle voulait un enfant pour être sure que si elle venait à s'écrouler après avoir reçu une balle il ne soit pas seul, elle voulait juste avoir une vie avec lui avant de reprendre des risques. La brunette montrait une confiance absolu en ses plans, mais au fond d'elle, elle n'était pas certaine. Sa raison lui disait d'attendre, de prendre son temps et de voir, mais non. Tout ce qu'elle avait en tête c'était construire sa famille avant de mourir - et la mort était proche -. C'était quelque chose qui était apparu après qu'elle se soit fait tiré dessus, ce sens dépressif qui lui disait qu'il ne lui restait que peu de temps à vivre et qu'elle devait se remuer si elle ne voulait pas avoir de regrets.
Castle décida d'aller s'excuser auprès de Gates et la détective accepta, même si elle trouvait que se n'était pas à lui de le faire. Ils parcoururent le chemin ensemble et elle le laissa y aller... Fin elle le laissa seul deux minutes avant d'aller le rejoindre. Elle se laissa aller, mis son badge en danger, hurla sur sa patronne et elle aurait pu tout perdre si ses amis n'étaient pas venus à sa rescousse. Heureusement quelle les avait. La situation se calma et l'écrivain proposa un compromis qui la fit grimacer, mais elle ne dit rien, voyant que la capitaine acceptait. Ce n'est qu'en sortant du bureau qu'elle eut l'occasion de le dire, quand son homme lui demanda son avis.

« Je n'aime pas ton nouveau contrat, mais merci d'avoir fait ça pour nous. »

La jeune femme se cala entre les bras puissants de son amant, se moquant complétement des regards des autres flics. Après avoir posé un baiser sur sa joue elle alla s'assoir à son bureau deux secondes avant de repartir immédiatement vers le tableau blanc des deux compères. Et sans leur demander leurs avis, elle le corrigea, ou plutôt le réorganisa de façon à ce que les choses soient claires et à leurs places. Une fois fait, elle avait l'impression de connaitre le cas par cœur, d'être prête pour aller chercher le suspect et l'interroger, mais elle ne se le permit pas. Ce n'était pas une enquête Beckett, bien qu'elle y a imposé sa méthode, c'était du Esposito/Ryan bordélique mais efficient.

« Est ce que vous avez interrogé la meilleure amie de la victime ? Parce qu'on pourrait y aller Castle et moi pendant que vous vous occupez du petit ami. »

Beck voulait se remettre au travail, faire avancer cette enquête et surtout donner une raison aux parents de cette adolescente qui avait été retrouvé mutilé à un coin de rue. Il le fallait. Elle attendit d'avoir leurs approbations avant de prendre ses affaires et de faire signe à son coéquipier de venir avec elle. Elle allait avoir besoin de lui, il était bon avec les femmes tristes, surtout les jeunes femmes tristes.

« Promet moi de ne pas faire l'abruti, parce que je ne veux vraiment pas qu'elle te renvoie. Si je te dis de rester dans la voiture, fait le et si je te vois jouer avec mon arme de secours je... Ok, tu peux, mais fait attention, parce que si tu venais à t’abimer, se sera encore pire que te faire virer.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Jeu 1 Mar - 10:14

    Surprit par les propos de la jeune femme, il se mit à sourire. Elle était prête pour se marier ? C’était bon à savoir et il achèterait la bague, mais il espérait qu’elle était vraiment sûre d’elle. De toute façon, ils pouvaient toujours se fiancer avant. Bref, il verrait bien quand elle serait prête. Finalement, il décida d’aller s’excuser auprès de Gates. Même s’il n’était qu’à moitié fautif, il préférait que les choses reprennent du bon pied. Du coup, il laissa Kate aller à son bureau, mais cette dernière arriva dans le bureau de sa chef, mettant sa plaque en jeu. Chose que les deux autres enquêteurs et la médecin légiste firent également. Il apprécia leur geste et il décida alors d’intervenir à son tour, proposant une période d’essai et un nouveau contrat. Il savait que ça ne plairait pas forcément à Kate, mais au moins, ça la mettrait à l’abri de ses bêtises s’il en faisait. Signant les papiers, il sortit ensuite du bureau et écouta la jeune femme, avant de la prendre dans ses bras.

    De rien.

    Souriant, il fit également un signe de tête aux trois autres pour les remercier de ce qu’ils avaient fait. Puis, la jeune femme alla vers son bureau, avant de finalement aller voir le tableau que les gars utilisaient. Etant restés près d’eux et de Lanie, il se mit à sourire quand Kate se mit à tout remettre dans son ordre à elle. Les gars allèrent ensuite la voir. L’écoutant parler, Lanie sourit à l’écrivain et il apprécia son baiser sur la joue et son remerciement. La regardant partir, il sourit de plus belle et alla rejoindre les trois autres pour ensuite aller prendre sa veste et d’écouter sa partenaire reprendre la parole.

    Je ferai tout ce que tu me diras, mais te savoir seul, malgré le fait que tu sois armé, je n’aime pas ça.

    C’est vrai que si elle se retrouvait seule à devoir poursuivre un assassin et que les gars n’étaient pas encore là, il n’était pas sûr de pouvoir rester dans la voiture. Il le tenterait, mais une fois en action, il n’était vraiment pas sûr de pouvoir la regarder s’éloigner seule. Allant à l’ascenseur, il le prit avec sa partenaire, avant d’aller à la voiture, pour se rendre chez la petite amie de la victime.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Jeu 1 Mar - 10:34

Castle avait eu une réaction mature et le voila qui pouvait retrouver le chemin du crime avec sa partenaire. Celle ci ne l'attendit pas pour se remettre au boulot, elle fut même seule devant le tableau, à ranger les idées qu'avaient posé ses collègues. Elle était de retour, elle travaillait et ne pensait plus à rien sauf à sa victime. Après quelques minutes d'intense réflexion, elle se tourna vers ses amis et proposa une idée, plutôt un plan. Ils acceptèrent et elle alla vite à son bureau pour récupérer ses affaires ainsi que son Castle.
Rick la suivit, surement heureux de pouvoir être sur ses traces à nouveaux. Il entra dans l'ascenseur avec elle et lorsque les portes se refermèrent, elle lui fit un petit speech qui lui paraissait nécessaire. En réponse, l'écrivain avança des arguments qui se tenaient.

« Et te savoir dans mon dos, non armé, me donne deux fois plus de boulot. »

Car oui, elle devait se protéger et le protéger lui, penser à l'ennemi arrivant de devant, mais aussi derrière l'homme qu'elle aimait. Elle préférait être seule, se concentrer sur sa tache et le laisser venir après, quand elle avait vérifié tous les coins et moindre recoins de l'endroit.

« On nous apprend à nous en sortir à l'académie. Je ne me ferais pas descendre... pas maintenant que je t'ai toi. »

Kate était sincère, elle ne voulait pas tout gâcher maintenant qu'elle avait enfin fait le pas. Elle lui prit la main et y appliqua une pression avant de sortir de l'ascenseur à l'étage du parking. L'endroit était désert et pourtant il n'était pas rassurant, elle n'avait jamais été une grande fan des parkings. Marchant vite, elle rejoint sa voiture et y monta, virant les cadavres des tasses à café datant du matin.

« On devrait s'arrêter pour en prendre des nouveaux et en profiter pour que je me change. »

Dit elle en faisant allusion à son non port de petite culotte qui la gênait énormément. Elle avait l'impression que tout le monde savait qu'elle ne portait rien sous son pantalon, que tout le monde voyait à travers... Et tout ça c'était de la faute de Castle et de sa passion, de son désir brûlant pour sa compagne - et elle ne s'en plaindrait pas -.

« J'aurais du t'épauler plus dans le bureau de Gates. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Jeu 1 Mar - 10:46

    Il pencha la tête sur le côté. C’est vrai que si elle devait le protéger en plus lui faisait plus de travail. Mais il n’aimait pas la savoir seule alors qu’un détraqué pourrait lui tirer dessus. Ils avaient déjà vécu beaucoup de situations dans ce genre et il n’aimait pas du tout ça. Mais elle avait raison et il le savait parfaitement. Souriant à ses propos, il apprécia la main de la jeune femme dans la sienne. C’était agréable et il profita du moment. Une fois dans la voiture, il l’écouta parler et mit sa ceinture, avant de l’entendre reprendre la parole.

    Ne t’inquiètes pas. Je sais qu’elle ne m’aime pas et je préfère lui prouver que je ne suis pas là pour m’amuser. Mais je ne veux pas que tu perdes ton travail. Tu es doué dans ce que tu fais et mes problèmes avec elle, ne doivent pas affecter ton travail de brillante lieutenant.

    Souriant en la regardant, il posa sa main sur la cuisse de sa partenaire, avant de la retirer pour qu’elle puisse conduire tranquillement. La route se fit avec le son de la musique et Castle regardait par la vitre de sa portière. Arrivant finalement au loft, l’écrivain laissa la jeune femme entrer d’abord, mais il fut retenu par le portier qui lui expliqua qu’il avait un colis. S’excusant auprès de Kate, il alla signer les papiers et attrapa le paquet en souriant. Puis, il rejoint la jeune femme pour prendre l’ascenseur ensemble. Puis, il tendit le paquet à sa partenaire.

    J’aurai dû te le donner depuis deux semaines déjà, mais je ne voulais pas que tu trouves ça trop rapide.

    La laissant ouvrir le paquet, il souriait. Comme elle lui avait dit qu’elle voulait déménager ses affaires chez lui, il avait finalement décidé que c’était le moment de lui faire un double des clés du loft. La regardant donc ouvrir le paquet pour y découvrir une clé, il attendit de savoir si c’était vraiment trop tôt ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Jeu 1 Mar - 11:02

Leur partenariat était important, elle aimait travailler avec lui car il apportait de la fraicheur à ce monde glauque. S Gates voulait se mettre en travers, elle allait se mettre beaucoup de gens à dos, tout ce qu'elle avait à faire été de tolérer cette union et de les laisser travailler ensemble.
Castle pouvait être un peu enfantin parfois, n'écoutant pas les conseils de sa belle ce qui le mettait en danger, du coup - une fois dans la voiture - il eut droit à un petit speech. Beck lui demanda de bien se tenir à partir de maintenant et il accepta à condition qu'elle fasse elle aussi plus attention. Elle promit et ce n'était pas une promesse en l'air, elle allait vraiment faire plus attention à ses arrières pour ne pas qu'il ai un jour à recevoir un drapeaux des usa plié dans un triangle impeccable.
L'écrivain posa sa main sur sa cuisse pour celer leur promesse et la retira presqu'aussitôt pour la laisser conduire. Il avait comprit, il agissait en adulte même si ça n'allait pas être simple de ne plus être sur elle 20/24h.
En arrivant au loft - où ils avaient décidé de s'arrêter deux minutes - alors qu'elle s'apprêtait à aller se changer, il l'interpela et la fit revenir vers lui. La brunette y alla en étant sur ses gardes, mais il n'y avait pas de raison. Et elle le comprit lorsqu'il lui tendit les clefs de l'endroit où elle s'était installée ces dernières semaines.

« Merci. »

Ce fut la seule chose qui sortit de sa bouche avant qu'elle ne monte pour se changer. Elle ne réalisait que très lentement ce que ça voulait dire, ce que Castle venait de faire pour eux. Après s'être habillé, elle redescendit et s'approcha de la cuisine silencieusement pour le rejoindre.

« Merci Rick... »

Cette fois ses yeux en disaient beaucoup plus, elle était très heureuse des conséquences de l'acte de l'écrivain; Souriant elle partit lui offrir un baiser avant de se servir une grande tasse de café. Kate se mordilla la lèvre en pensant à ce qu'elle pouvait faire à son amant maintenant qu'elle avait les clefs, toutes les surprises et cadeaux qu''elle allait lui faire.

« J'en attendais pas tant aujourd'hui. Je suis gatée. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Jeu 1 Mar - 11:18

    Il était content que la jeune femme se sente aussi bien dans leur relation. Alors, comme il l’avait décidé quelques jours plus tôt, il avait fait un double des clés pour sa partenaire. Souriant quand elle le remercia, il ne fit que hocher la tête. Puis, il la laissa aller se changer, pendant qu’il préparait le café dans la cuisine. Sifflotant tranquillement, il entendit des bruits de pas, sachant qu’il s’agissait de la jeune femme, il ne fit pas vraiment attention avant qu’elle ne le remercie une nouvelle fois. Se retournant, il la fixa et sourit. Se laissant embrasser, il garda son sourire, puis la regarda se servir son café avant de reprendre la parole.

    Tu es avec le mec le plus génial de la terre c’est pour ça.

    Souriant en la fixant, il savait qu’elle pouvait se moquer de lui, mais il s’en fichait. Alors, il vint l’embrasser, avant d’aller se prendre son propre café. Puis, voulant savoir si elle était prête, ils partirent pour voir la petite amie de la victime. L’écrivain était silencieux. Il n’aimait pas ce genre d’annonces. Ca n’était pas facile. Même si Kate avait de l’empathie pour les familles des victimes, il devait avouer qu’il ne saurait jamais le faire et s’y habituer. Ca n’était pas quelque chose de simple et de voir des gens se décomposer en apprenant la perte d’un proche, ça n’était jamais simple. Une fois arrivé à destination, il inspira et expira avant de se trouver devant la porte et de laisser Kate prendre les commandes. Une fois que la petite amie de la victime eu ouvert la porte, ils se retrouvèrent au salon, parlant avec elle. Kate avait des questions, mais pour une fois l’écrivain ne disait rien. Il écoutait avec attention, tout en regardant autour de lui. Il y avait beaucoup de photos du couple et il sourit. Ils semblaient heureux et tout venait de s’écrouler par la mort du petit ami. Soupirant doucement, il reposa son attention sur les deux femmes, les écoutant toujours parler entre elles. Il ne savait pas quoi dire pour une fois et il valait mieux. Restant tout de même attentif, il finit par entendre son portable sonner et il s’excusa avant d’aller dans ce qui semblait être la cuisine. Décrochant, il entendit alors Ryan lui dire qu’apparemment la victime avait des problèmes de couple selon les voisins, vu qu’il y avait déjà eu des plaintes. Le remerciant pour l’info, il raccrocha et alla rejoindre les deux femmes dans le salon avant de demander à la jeune femme comment se passait les choses avec son petit ami. Elle mentait, alors, il parla des plaintes déposées et cela sembla la toucher. La fixant, il l’écouta ensuite reprendre la parole, parlant de problèmes purement domestique et privé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Jeu 1 Mar - 11:41

« Le meilleur, c'est vrai. »

Les clefs de l'appartement de Castle allait rejoindre celle de son appartement et de sa voiture. Il était important pour elle de pouvoir venir à tout moment, elle voulait avoir le droit de le voir dès qu'elle en avait envie, venir se coller contre lui dans la nuit. Elle voulait être la petite amie de l'écrivain pour de vrai.
Leur petite danse dans la cuisine dura une dizaine de minutes avant qu'ils ne puissent repartir pour sauver le monde. Beckett prit le volant et les conduisit jusqu'à chez la petite amie. Ils y allaient à l'aveugle, elle n'avait pas beaucoup d'éléments, mais elle devait passer au peigne fin l'histoire de cette femme et de leur victime. Castle se conduisit en adulte, il écouta ce qu'elle avait à dire, la laissa poser des questions et n'en posa que lorsqu'il en eut des pertinentes. Aparement, un des compères l'avait appelé avec de nouvelles informations.

« Il n'y a plus d privé lorsque l'on enquête sur un meurtre. »

Beck' voyait que la jeune femme commençait à s'agiter, ses mensonges étaient de pire en pire, alors après quelques minutes à perdre son temps, elle lui posa un ultimatum. La vérité ou le poste. Le poste fut le choix de la blondinette qui appela immédiatement son avocat - à croire que tout le monde en avait un -.

« Rappel Ryan et demande lui un mandat pour chercher la maison. Je veux ça au plus vite et tant qu'on y est, demande aussi pour les voitures. »

La petite amie de la victime se leva, attrapa les tasses de café qu'elle leur avait offert à leur arrivée, les posa sur un plateau pour les ramener à la cuisine. La seule chose qui percuta par la suite fut quand Kate entendit la porte de la cuisine claquer. Elle ne réfléchit pas et partit en courant pour rattraper la jeune femme, plus rapide qu'elle, elle la rattrapa facilement, mais à quel prix. Son cœur la faisait souffrir, ses poumons ne voulaient pas se remplir, elle avait poussé son corps dans ses retranchements et elle fut obligée de demander à Castle de menotter la suspecte pendant qu'elle retrouvait un semblant de paix intérieur.

« Sa ira mieux d'ici une minute, j'ai juste besoin de reprendre mon souffle. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Jeu 1 Mar - 12:00

    Appréciant le fait qu’elle approuve ses propos sur le fait qu’il soit le meilleur, il soupira, fier de l’entendre le dire. Puis, passant du loft à la maison de la petite amie de la victime, Kate avait prit en mains. L’écrivain ne faisait qu’écouter avant que son portable sonner. Ryan venait de l’appeler pour expliquer qu’il y avait eu des plaintes de la part des voisins. Cependant, quand il en parla avec la jeune femme, elle ne semblait pas vouloir en parler. Ecoutant Beckett réagir rapidement, il hocha la tête. Il avait apprit que quand une personne disait ce genre de choses c’est qu’il y avait au moins un secret à cacher. Du coup, il écouta Beckett proposer un simple choix à la jeune femme qui préféra appeler son avocat pour partir au poste. Surprit, il les laissa faire avant d’écouter Kate et d’hocher la tête pour prendre son portable et appeler Ryan. Tout en lui parlant, il entendit la porte de la cuisiner claquer et il vit sa partenaire partir en courant. Surprit, il entendit Ryan lui parler et il lui expliqua ce qui se passait avant de raccrocher et de suivre les deux femmes. Retrouvant sa partenaire à bout de souffle, mais ayant coincé la petite amie, il l’aida avec les menottes et regarda Kate. L’écoutant alors parler, il hocha la tête mais fronça les sourcils.

    Tu es sûre que ça va ?

    C’était la première fois qu’elle courait après un suspect depuis qu’elle avait reprit, du coup il avait peur qu’elle se sente vraiment mal. Amenant ensuite la petite amie sur le canapé, il se mit en face d’elle, laissant un peu d’intimité à Kate, sachant qu’elle ne voudrait pas forcément rester avec lui dans la pièce. Quand la police arriva, sur les ordres de Ryan pour des renforts, Kate revint alors dans la pièce. Il vit les policiers prendre la jeune femme pour l’amener au poste et il alla vers sa partenaire.

    On a le mandat.

    Esquissant un sourire, il n’osait pas lui demander si allait à nouveau. Commençant alors à chercher avec les autres hommes, Castle gardait quand même un œil sur sa petite amie de peur qu’elle ait besoin d’un coup de main. Faisant un peu des deux, il n’était pas vraiment concentré, alors il pensa à aller se renseigner auprès du médecin qu’elle avait vu et qui avait accepté de le remettre en service. Non pas qu’il voulait qu’elle repasse devant ce type, mais il voulait juste savoir ce qu’il pouvait faire de son côté pour tenter d’aider la jeune femme. C’est alors qu’il entendit un homme parler et dire qu’il avait trouvé l’arme du crime. Se redressant, il alla voir le policier et Kate qui était déjà là. Les laissant parler, il regarda ensuite la jeune femme, pour savoir s’ils rentraient au poste pour interroger la petite amie ou s’ils devaient passer ailleurs avant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Jeu 1 Mar - 12:17

Kate ne s'attendait pas à ressentir autant de douleur après avoir couru après la fugitive et pourtant c'était le cas. Tout son corps lui disait de s'arrêter, de s'assoir et de prendre trois minutes pour reprendre son souffle, ce qu'elle ne fit pas. Castle passa les menottes à la suspecte et l'emmena à l'intérieur, laissant sa compagne à la cuisine pour qu'elle se refasse un visage, mais tout ce qu'elle trouva à faire fut d'appuyer un peu plus sur son mal et de retourner au salon.
La police arriva rapidement pour prendre le relais et elle fut bien heureuse de ne pas avoir à tout gérer seule. L'écrivain - qui était libéré de sa corvée je garde l'assassin - s'approcha d'elle et l'informa qu'ils avaient un mandat pour fouiller voiture et maison.

« Parfait. »

Déclara-t-elle avant de lui lancer un regard rassurant. Elle savait qu'il s'inquiétait et il y avait de quoi, elle avait peur elle aussi, mais elle n'avait pas le droit de lui montrer. Prenant une grande bouffée d'air pour lui prouver qu'elle allait bien, elle enfila ses gants et se mit à fouiller avec les autres uniformes. La brunette ne trouva rien, non, elle eut cependant de la chance car un officier trouva l'arme du crime. Elle alla voir, vite suivi par ses collègues et la plaça dans un sac plastique pour la scientifique.

« On retourne au poste, mais Ryan et Esposito vont l'interroger. Je vais m'occuper de la paperasse, comme ça ils n'auront plus qu'à mettre l'interrogatoire sur papier et de l'y glisser. »

Kate était la maman de son équipe, elle aimait leur faciliter la tâche en faisant les rapports à leurs places - même si elle n'aimait pas la paperasse - elle faisait aussi en sorte qu'il ai des interrogatoires intéressants et pas que les petites mamies qui disaient avoir tout vu, elle les laissait passer devant quand ils faisaient une descente... Elle les appréciait comme une mère apprécie ses enfants. Ils étaient à elle et elle y faisait attention.
Assise dans la voiture, Beck tourna la tête vers son partenaire, mais aucun son ne sortit de sa gorge, elle n'arrivait plus à s'exprimer. Prenant son courage à deux mains, elle se lança.

« Je préfèrerais que tu ne parles à personne de ce qui est arrivé. »

Et quand elle disait personne, c'était personne, même pas son docteur, elle voulait oublier. Mettre un trait sur ce souffle coupé. Elle allait aller mieux bientôt, elle le savait, elle était forte et avait un nouvel amant pour l'aider...

« J'ai juste besoin d'un peu plus de temps pour y arriver. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Jeu 1 Mar - 12:50

    Fouillant la maison de la petite amie de la victime, elle semblait être la meurtrière. Cependant, ce qui mettait Castle mal à l’aise, c’était le fait que Kate avait du mal à respirer et il n’aimait pas ça du tout. Pendant que tout le monde fouillait la maison, il pensa au fait d’aller voir le médecin de sa partenaire pour voir s’il pouvait l’aider en quelque chose. Se retrouvant finalement avec l’arme du crime, il écouta Kate parler et il la suivit pour se retrouver dans la voiture. Une fois à l’intérieur, repartant vers le poste, il écouta la jeune femme parler mais il s’était déjà mit en tête d’aller voir son médecine, du coup, il soupira.

    Tu es sûre ?

    Il fronça doucement les sourcils, pas vraiment persuadé qu’elle pouvait y parvenir seule.

    Tu devrais aller voir ton médecin pour lui demander s’il n’y a pas quelque chose pour t’aider. Faire plus de sport, ou quelque chose à changer dans ton alimentation. Enfin quelque chose quoi.


    Il s’en faisait pour la jeune femme et il ne voulait pas un jour la voir au sol, sans respirer. Il ne voulait pas qu’on l’appelle en lui disant qu’elle était décédée. Il ne le supporterait pas. Déjà quand ils n’étaient pas ensemble, il s’en faisait pour elle, alors maintenant qu’ils étaient en couple, ce sentiment était multiplié.

    Je ferai du sport avec toi si tu veux.

    Il esquissa un sourire. Après tout, il pouvait bien en faire et puis, il avait déjà eu des remarques de la part de sa mère et de sa fille sur le fait qu’il prenait du ventre. Il y passa d’ailleurs une main et fit une grimace. Ca ne pourrait pas lui faire de mal après tout. Même si la jeune femme restait plus qu’athlétique, lui aurait du mal à suivre, mais il voulait s’investir également et puis comme il le pensait ça ne lui ferait pas de mal du tout.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Jeu 1 Mar - 13:08

Depuis qu'ils étaient en voiture, Castle ne pouvait s'empêcher de la regarder et de lui demander si elle allait bien. C'était gonflant pour la jeune femme qui n'avait qu'une envie, tirer un trait sur l'incident et avancer.

« Je vais bien. »

La brunette l'écoutait parler sans conviction, elle n'était pas d'accord avec la moitié de ce qu'il disait, mais n'avait pas le choix. Elle ne pouvait pas le balancer sur le côté de la route et revenir le chercher plus tard... C'était leur couple et s'il s'inquiétait, elle devait essayer de le comprendre et de le rassurer - bien qu'elle soit assez mauvaise pour ces choses là -.

« Si tu veux suivre les conseils de ta mère, vas y, mais je ne viendrais pas avec toi. J'ai eu le souffle coupé après avoir couru, ça arrive à tout le monde. »

Fin après avoir couru trente mètre c'était plutôt rare, mas il devait faire un effort pour comprendre que les choses ne seraient plus comme avant. Une balle l'avait touché en pleine poitrine, elle allait peu être s'en remettre, mais ça ne serait jamais à 100%.
Bien qu'agacée par les propos de son amant, elle le trouva touchant et lui lança un regard alors qu'ils étaient arrêtés à un feu rouge. Profitant du moment, elle s'excusa et accepta de venir une ou deux fois avec lui, tout en rajoutant qu'elle l'aimait comme il était et qu'il n'avait pas besoin de changer.

« Si Gates l'apprend, elle va me remettre aux arrêts et j'enrage sans travaille. J'aime passer mes journées avec toi, mais j'ai besoin de résoudre des crimes, d'apporter la paix dans le cœur des vivants. »

Kate finit par se garer devant le poste de police et sortit rapidement pour aller ouvrir la portière de Castle - elle devenait chevalier servant -. Elle attendit qu'il sorte pour lui prendre la main et le faire marcher à ses côtés. Quand ils arrivèrent dans la salle d'observation d'interrogatoire 1, elle put constater que ses collègues étaient déjà au boulot et qu'ils allaient surement avoir des aveux. C'était une enquête facile, elle aurait aimé en avoir quelques unes comme ça - par exemple pour sa mère, oui une enquête facile pour Johanna... -.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Jeu 1 Mar - 13:19

    Ca arrive à tout le monde ? Sur de longues distances d’accord, mais là quand même ! Non, l’écrivain n’y croyait pas vraiment. Enfin c’était surtout qu’il s’en faisait pour la jeune femme. Il voulait qu’elle aille bien et il n’avait pas envie de découvrir qu’elle pouvait faire un arrêt tout quelque chose du même genre. Cependant, il n’ajouta rien, comprenant que la jeune femme ne l’appréciait pas. Se retrouvant finalement au poste, il apprécia ses excuses, mais ne dit rien. Serrant juste sa main, il marcha à ses côté avant de se retrouver à regarder les gars parler à la petite amie de défunt. L’avocat était déjà là, mais l’écrivain ne s’en faisait pas pour ça. Puis, il regarda sa partenaire.

    Un café pour aller avec la paperasse ?

    Il sourit et embrassa la jeune femme avant de sortir de la pièce pour aller dans la salle de repos. Il y vit Gates qui se faisait également un café. Attendant son tour, ils ne parlaient pas et elle partit à son bureau. Il fit alors quatre cafés. Oui, les gars avaient mérités d’en avoir un qui les attendait sur leurs bureaux. Allant amener les deux premiers aux gars, il alla ensuite chercher celui de la jeune femme et le sien pour aller s’installer dans son fauteuil. Il était seul, la jeune femme devait être en train de regarder l’interrogatoire. Puis, sentant une main dans son dos, il tourna la tête et lui sourit, la regardant prendre place face à son bureau et de commencer à rédiger son rapport. Restant la regarder, il finit par poser sa tasse sur son bureau, pour se rendre face au tableau blanc. Il y regarda tout ce qu’il y avait, avant de décrocher, les photos, les rapports et tout ce qui serait à mettre dans la boite en carton qui contiendrait le dossier. Finalement, il vit les gars arriver et ces derniers semblèrent apprécier le café. Souriant, il range tout dans la boite et il repartit vers sa partenaire. Prenant une gorgée de café, il n’avait pas grand-chose à faire désormais. La paperasse, il ne s’en occupait jamais. Du coup, il attrapa son portable et commença à jouer avec. Allant sur internet pour regarder ses messages, il ne faisait plus attention au reste.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Jeu 1 Mar - 21:25

Kate allait tout faire pour que personne ne voit qu'elle était faible, fin sauf Castle, elle ne voulait pas qu'on la prenne en pitié, pas encore une fois. En plus, elle ne comprenait pas elle même pourquoi elle n'y arrivait pas, elle courait sans arrêt dans Central Park et faisait surement plus d'effort que trente mètre de course lorsqu'elle faisait l'amour à son partenaire. Elle avait peur que justement ce blocage soit du à la peur, la peur de se faire descendre à tout moment.
La belle n'en dit rien et s'installa à son bureau pour commencer la paperasse, mais lorsque son petit ami partit faire du café, elle décida d'aller observer un peu ses collègues en interrogatoires. Elle ne resta pas bien longtemps, elle n'était pas la plus grande fan des avocats, elle préférait un bon vieux tête à tête avec un suspect. Repartant vers la pièce principale, elle le vit, assit sur sa chaise, comme d'habitude. Elle marcha jusque lui et posa une main sur son épaule.

« Merci. »

Dit elle à voie basse pour le café. C'était toujours une gentille attention qu'il avait pour eux, fin surtout pour elle. Elle aimait les cafés de Castle, chacun d'eux et encore plus lorsqu'il ajoutait un petit truc à grignoter avec. Elle se mit donc à taper son rapport pendant que son écrivain buvait son café, puis il réussit à la distraire. Il se leva juste pour aller ranger le tableau blanc, sauf que le voir faire ça lui avait manqué et qu'elle ne put le quitter des yeux. Elle se sentait un peu bête et du se secouer la tête plusieurs fois pour se remettre au boulot. C'était surement de ça que la capitaine ne voulait pas, et c'était compréhensible.
Le téléphone de la détective sonna et elle se dépêcha de répondre au cas ou il s'agirait d'un crime, mais ce n'était qu'un ami. Un ami qu'elle écouta avec un grand sourire sur le visage. Raccrochant, elle se dirigea alors vers Rick qui s'occupait toujours des photos sur le tableau - sur lequel elle s'adossa -.

« Sa te tente un match de baseball se soir ? J'ai un ami qui peut nous avoir des places. »

Ça n'allait pas être dans les grandes salles privées où il avait surement l'habitude de les voir, dans la foule, avec d'autres fans et sa petite amie, c'était comme ça que le baseball devait se déguster. Elle lui fit un regard suppliant car elle avait vraiment envie d'y aller - et qu'elle avait déjà les places - c'était un de ces trucs qu'elle voulait partager avec lui. Ce n'était pas très équitable, parce qu'elle n'avait jamais tenu une soirée entière avec lui en public, mais là c'était tellement différent...

« En plus, Alexis et sa copine pourront avoir une soirée de filles avec Martha et tu éviteras tous les films à l'eau de rose, l'exil dans ta chambre et la solitude. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Jeu 1 Mar - 21:40

    Après avoir fait un café pour sa partenaire, il sourit quand elle le remercia. Restant quelques minutes à côté d’elle, il finit par se lever pour aller vers le tableau et tout y enlever. L’enquête était terminée et il fallait ramasser ce qui était sur leur tableau blanc pour pouvoir enquêter sur une prochaine enquête. Mettant tout dans la boite en carton qui était déjà là, il n’avait pas vu Kate qui parlait au téléphone. C’est seulement quand elle lui parla qu’il reprit conscience ce la réalité et il écouta ce qu’elle avait à lui dire. Du base-ball ? Il le regardait en général à la télévision. Il avait assisté à quelques matchs, mais ça restait des évènements minimes. Voyant le regard de sa partenaire et écoutant ce qu’elle ajoutait, il haussa un sourcil.

    Tu as de bons arguments dis moi.

    Gardant son sourire, il hocha alors la tête.

    D’accord, je t’accompagne.

    Puis, il baissa les yeux et regarda ses vêtements. Ca n’était sans doute pas ce que des supporters porteraient.

    Il faudra passer au loft pour que je me change et que je tente de mettre quelque chose qui sera plus dans le thème du base-ball.

    Il n’avait absolument rien pour ça, mais trouver quelque chose de plus décontracté comme un pull déjà serait un bon début et enlever la chemise. Puis, il regarda la jeune femme.

    Je dois m’habiller comment d’ailleurs ?

    C’est vrai qu’en y réfléchissant, il ne savait pas comment il pourrait s’habiller et surtout il voulait être dans le ton pour ne pas faire tâche à côté de sa partenaire.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more »

Revenir en haut Aller en bas

ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagine Crossover ::  :: 
Topics Finis
-