Bienvenue sur Imagine Crossover !
 
N'hésitez plus à vous inscrire, le forum a fêté ses 1 an récemment
Et il ne manque plus que vous !



Partagez|

ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
avatar Invité Invité
MessageSujet: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 27 Fév - 3:35


La relation qu'elle vivait avec Castle la rendait plus forte - un peu plus chaque jour -. Elle s'étonnait à être réellement heureuse pour une fois dans sa vie, à ne plus penser au décès de sa mère chaque nuit jusqu'à finir en larme, elle vivait et avançait. Certes, elle n'avait pas fait d'avancer majeure dans le cas de Johanna, mais son écrivain l'aidait et petit à petit ils y arriveraient.
Son passage avec le médecin de la police de New York c'était bien passée, elle était apte à retourner sur le terrain, mais avant elle devait récupérer son arme et son badge. C'est donc dans ses conditions qu'elle rencontra sa nouvelle boss, le capitaine Gates. Une horreur, une porte de frigidaire cette femme. Kate la détesta presque immédiatement, même si en même temps elle avait un grand respect pour elle et sa carrière. Un sourire apparut sur le visage de la brunette lorsqu'elle eut son badge en main, puis elle tendit de nouveau celle ci pour avoir son arme et rien ne vint. Son regard croisa celui de la capitaine et l'interrogea, il ne fallut pas longtemps pour que le ton monte et qu'elle ne parte comme une furie - à deux doigts de claquer la porte -.

« Je veux mon arme. »

Grinça-t-elle à Ryan et Esposito en sortant de là. Ses fesses se posèrent lourdement sur sa chaise - qui comme par hasard était trop haute, merci Castle - et ouvrit le premier dossier qui lui tomba sous la main. Elle était furax à un tel point que les mots n'avaient aucun sens. Personne ne tenta de l'approcher, ni même de lui parler, trop risqué, et cela même pour ses plus proches collègues. Beck' finit par demander où était Rick - qui avait tenu à l'accompagner au poste - et le latino n'attendit pas une seconde avant d'indiquer la salle de repos. Ben oui, c'était toujours mieux que sa tombe sur un ami/collègue que sur soit.
Kate fila rapidement dans la direction de l'homme qui hantait ses rêves et aussi son lit depuis quelques semaines. Le regard de la jeune femme se posa sur une autre femme, une femme en uniforme qui semblait bien heureuse de pouvoir parler au grand écrivain, mais ce n'était as au gout de Beckett qui la vira plus vite qu'elle ne l'aurait pensé elle même.

« Je veux mon arme. »

Répéta-t-elle à son partenaire. Il comprendrait surement mieux que quiconque le besoin qu'elle avait d'avoir son arme sur elle pour pouvoir se protéger, le protéger. Elle se sentait nue et impuissante sans ça, sans son super Sig Sauer.

« Elle ne veut pas me le rendre. »


Dernière édition par Kate Beckett le Ven 30 Mar - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 27 Fév - 9:38

    Aujourd’hui était un grand jour pour Kate et l’écrivain avait fait en sorte de se lever à l’heure et de venir avec elle au poste. Elle allait pouvoir reprendre son travail et c’était ce qu’elle voulait depuis plusieurs mois. Du coup, même si lui n’était pas particulièrement le bienvenue, il comptait bien l’accompagner. Une fois près, il l’accompagna jusqu’au poste. Pas de café à prendre en chemin. Il expliqua à la jeune femme qu’il en ferait au poste, parce qu’il ne voulait pas la retarder. Mais il savait également que c’était parce qu’il voulait être à ses côtés et passer un appel pendant qu’elle parlerait à sa chef. Oui, il s’agissait désormais d’une femme. Cette dernière, Gates, n’avait pas voulu de lui si Kate n’était pas là. Du coup, il comptait bien en sorte de pouvoir revenir dès que Kate aurait récupérée son badge et son arme. Alors, une fois au poste, il encouragea la jeune femme dans l’ascenseur, l’embrassa et partit ensuite dans la salle de repos.

    Voyant Ryan et Esposito, il alla ensuite discrètement les voir pour les saluer et leur parler. Les minutes passèrent, seulement, l’écrivain entendit que le ton montait, du coup, il repartit dans la salle de repos. C’était mieux pour lui de se mettre aux abris. Attrapant alors deux tasses, il commença à faire du café, sachant que sa partenaire en aurait sans doute besoin. La voyant sortir du bureau de sa chef, il grimaça. Apparemment ça ne s’était passé comme elle voulait. Du coup, il attrapa son portable et parla avec le maire. Il n’eu besoin que de quatre phrases pour lui expliquer la situation et il raccrocha. Continuant les cafés, il sentit une présence et vit une jeune femme en uniforme qui lui souriait. Répondant poliment à son sourire, il la laissa utiliser la machine, avant que Kate n’arrive et veuille apparemment se retrouver seul avec lui. Tendant alors son café à sa partenaire, il s’en fit un également, l’écoutant alors parler.

    Pourquoi ?

    Il fronça les sourcils et regarda vers le bureau de la nouvelle chef.

    Le médecin à dit que tu allais bien alors pourquoi est-ce qu’elle ne voudrait pas te la rendre ?

    Tournant la tête vers sa partenaire, il voyait qu’elle n’allait pas bien. D’un côté, il avait envie de la prendre dans ses bras, mais de l’autre, il savait également qu’il ne devait pas être trop démonstratif parce que c’était leur lieu de travail et qu’il n’avait pas envie qu’en plus de ne pas rendre son arme à Kate, la chef décida qu’il n’avait toujours pas sa place ici. Du coup, il attrapa son café et il alla près de la jeune femme, attrapant doucement sa main. Personne ne pouvait le voir faire et il sourit en regardant la jeune femme, près à l’aider pour faire en sorte qu’elle retrouver son arme.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 27 Fév - 10:04

La nouvelle capitaine de la 12eme ne plaisait pas à Beckett qui ne mit pas longtemps avant de se prendre le chou avec elle. Il fallait que sa sorte, que sa frustration s'abatte sur quelqu'un, ce quelqu'un avait été Gates. Mais rien de tout cela ne serait arrivé, si cette dernière lui avait rendu son arme.
Kate ne s'énerva pas sur ses collègues - il ne le méritait pas - elle n'avait envie de se mettre à dos son équipe, mais c'était différent avec Castle. Ils s'engueulaient, se rabibochaient, et cela au quotidien. Quand elle lui hurlait dessus, il faisait en sorte de s'effacer et ensuite de se faire pardonner. Elle était la gueularde, lui n'avait encore jamais haussé la voie avec elle. La brunette alla alors le rejoindre dans la salle de pause pour se plaindre... Il y avait une autre femme, il ne faisait rien avec celle ci, mais c'était déjà de trop et elle la vira avant d'aller devant lui.

« Parce qu'elle veut que je me requalifie. »

Le problème des coups de feux s'étaient un peu résolus, elle pouvait entendre sans finir en larme, elle pouvait même les voir - à la télé -. Elle était prête à se requalifier, elle n'aimait juste pas qu'on lui dise qu'elle n'était pas capable d'avoir son arme. Qu'on mette en doute ses capacités à se défendre et à protéger.
La colère la faisait perdre son sourire, elle ne dit même pas merci à son homme lorsqu'il lui apporta du café, elle se contenta de le boire et de reposer la tasse vide sur la table. Il s'approcha alors d'elle et lui saisit la main, une main qu'elle libéra aussitôt en lançant un regard vers le bureau de sa nouvelle boss.

« Castle, ce n'est pas le moment ! »

Sa voie était sèche et ce n'est qu'en regardant les yeux bleus océan de son petit ami qu'elle réalisa qu'il avait tout calculé, les gestes, les attentions... Elle lui reprit alors la main et la serra, c'était sa manière de s'excuser. Le stress de se faire repérer était tout de même important, car c'était un coup à ce qu'il se fasse virer pour toujours.

« Tu vas revenir travailler avec nous maintenant que je suis de retour ? J'ai besoin d'un coéquipier fidèle aux idées farfelues. J'ai besoin d'un coéquipier qui m'avoue son amour à chaque fois qu'on essaye de m’abattre. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 27 Fév - 10:13

    Il savait que Gates ne le portait pas dan son cœur et il savait que lui prouver qu’il n’était pas là pour s’amuser ne serait pas simple, mais il était bien décidé à la faire changer d’avis. Bref, quand sa partenaire arriva, il l’écouta parler. Apparemment elle n’aurait pas son arme tout de suite. Surprit, il écouta la jeune femme lui donner une explication et il haussa les sourcils. Il n’avait pas pensé à cela. Ca serait donc un point à surmonter désormais. Elle allait devoir faire en sorte de parvenir à tenir une arme et prouver à la nouvelle patronne qu’elle méritait de retrouver son arme. Puis, vérifiant les alentours, il attrapa la main de la jeune femme qui le repoussa. Un peu déçu, il baissa la tête, mais la regarda quand elle attrapa sa main à nouveau. Il esquissa un léger sourire, mais ne dit rien, avant de l’écouter parler et il hocha la tête.

    Je reviendrai bien avec plaisir, mais je ne peux pas. Elle ne veut pas de moi.

    Il jeta un regard vers le bureau de Gates en buvant une gorgée de café.

    Mais avant de penser à moi, il faut que tu ailles t’entrainer à tirer.

    Posant sa tasse où il restait encore du café, il regarda sa partenaire.

    On va aller au stand de tir et tu vas t’entrainer jusqu’à viser la cible comme il faut et tu iras récupérer ton arme.

    Souriant en la regardant, il était d’accord d’aller avec elle au stand de tir, la regarder faire et attendre de voir que la cible serait troué de bal et que si elle avait été un suspect elle aurait finit six pied sous terre.

    Tu t’entraines, tu récupères ton arme et je serai de nouveau à tes côtés ici, ça te va comme plan ?

    Il ne savait pas vraiment si c’était un plan qui tenait la route, mais il voulait que la jeune femme retrouver son poste pleinement, d’où le fait qu’elle doive reprendre les séances de tir et prouver à cette nouvelle chef qu’elle pouvait récupérer son arme quoi qu’il arrive.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 27 Fév - 10:34

Castle fut déçu lorsqu'elle retira sa main, elle le savait, mais ne pouvait rien y faire à présent. A si, replacer sa main dans la sienne et la laisser là pour toujours, ou au moins un long moment. Kate n'arrivait pas à sourire, elle était toujours dégoutée par l'attitude de sa nouvelle patronne qui ne semblait pas savoir à qui elle avait à faire.

« Je suis parfaitement capable d'utiliser mon arme. »

Les mots dépassaient les actions. Elle ne savait pas si elle était capable de tirer, elle l'espérait, après tout c'était ce qui la rendait plus forte... Et si elle n'y arrivait pas, et si elle ne récupérait pas son arme et qu'elle se retrouvait à travailler nue... La brunette râla et finit par se rendre à l'évidence, elle allait devoir faire ce que disait son amant, aller au stand de tir et s'entrainer, comme une rookie. Il avait raison, mais lui dire qu'elle avait besoin d'entrainement, franchement ? Belle erreur de la part de l'écrivain.

« Ce n'est pas un plan, ça va aboutir au même point que notre chien, c'est à dire nul part. »

Dit elle amère. Longue histoire, mais à raconter alors prenez place. Leur idée avait été d'avoir un chien, un joli petit canin qui leur sauterait dessus tous les soirs lorsqu'ils rentreraient, mais cela avait été sans compter sur les voisins de l’écrivain qui avait été se plaindre. Oui, un jour, elle était revenue avec un petit labrador, trognon et plein d'amour, puis elle l'avait laissé une petite heure pour aller voir Lanie. En une heure, il avait tellement pleuré, aboyé que les voisins - les crétins - avaient appelé le gérant de l'immeuble pour virer Poutchi. Kate aurait pu les tuer lorsqu'elle avait du passer la boite contenant le chiot, et même s'il était parti dans une chouette famille, ... C'était son chien. Elle voulait juste son chien et son arme !

« Presque tous les citoyens de ce pays ont le droit de porter une arme et moi, je suis flic, je n'ai pas le droit... Je me suis fait abattre et... Je me suis fait abattre. »

Finit elle en réalisant alors la dureté de ses mots. Elle s'était fait tirer dessus, on avait essayé de la tuer pour l'enquête de sa mère, elle n'arrivait plus à passer une nuit sans hurler jusqu'à il y a deux semaines. Elle n'était pas prête, du moins pas autant qu'elle l'aurait aimé et s'entrainer devenait nécessaire.

« Tu veux venir m'apprendre à tenir une arme ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 27 Fév - 10:51

    Voyant la colère dans le regard de sa partenaire et l’entendant dans ses propos, il préféra rester muet. Il savait qu’elle risquait de s’énerver sur lui s’il disait quelque chose qui ne lui plaisait pas et ce fut d’ailleurs le cas. Elle exprima le fait qu’elle savait utiliser une arme. Il ne dit rien à ce sujet. Il savait que de toute façon que cela était vrai, mais il fallait qu’elle s’entraîne. Du coup, elle parla aussi de leur chien. Oui bon bah en même temps c’était un chiot, les voisins auraient quand même pû comprendre. Là-dessus l’écrivain était d’accord avec la jeune femme. Mais dans son esprit, il n’en avait pas pour autant laisser tomber et il comptait avoir un chien quoi qu’il arrive. Cependant, l’important pour le moment était d’aider la jeune femme. Alors, toujours sa main dans la sienne, il l’écouta parler et il vit qu’elle prenait conscience peu à peu de ce qu’elle avait vécue et du pourquoi des propos de sa chef. Puis, l’écoutant parler, il hocha la tête en souriant.

    Je t’ai déjà eu à ce jeu là. Souviens-toi quand je t’ai demandé des photos et que tu ne me les donnerais que si j’arrivai à mettre trois balles dans le milieu de la cible. Ca avait marché.


    Souriant, fier de lui, il ne voulait pas se moquer d’elle, mais lui prouver qu’il pouvait être un homme plein de ressource.

    Mais, si tu préfères que je reste avec un casque sur les oreilles et des lunettes de protection, à te regarder tirer à répétition, ça me va aussi.

    Il sourit à sa partenaire. Dommage qu’il ne puisse pas l’embrasser, alors, il resta avec sa main dans la sienne, avec un sourire, près à faire en sorte d’aller avec elle si elle le voulait ou alors de faire en sorte de revenir au poste avec l’aide du Maire.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 27 Fév - 11:08

Kate réagissait comme une enfant à qui on venait de retirer son jouet préféré, le pire était qu'elle s'en rendait compte, mais qu'elle ne changeait pas de comportement pour autant. Elle voulait entendre quelqu'un lui dire qu'elle était bonne dans son métier, qu'elle n'avait pas besoin de requalification pour retrouver son arme. Elle voulait que quelqu'un lui mente ouvertement. Castle n'était pas de ceux là. Il appuyait sur ses blessures pour qu'elle affronte ses faiblesses, cela fonctionnait, c'était douloureux, mais ça fonctionnai. Elle put alors réaliser sa détresse, à quel point le sniper l'avait abaissé - et pas seulement physiquement - elle était la moitié de la Beckett d'avant, non le quart en fait.
Sa moitié lui proposa des solutions et elle trouva qu'aller s'entrainer avec lui était une bonne idée. Elle aurait le stress des armes, mais pas de la surprise, elle allait y arriver, elle allait y arriver avec l'aide de son partenaire.

« Je m'en souviens très bien, mais c'était moi le prof ce jour là. Aujourd'hui j'ai besoin que tu me tiennes les mains quand je tire. »

Dans sa vision des choses, il se tenait juste derrière elle, avait ses bras autour d'elle et lui tenait les mains pour l'aider à garder son arme dans la trajectoire de sa cible. Elle tirait, paniquait et se réfugiait dans les bras puissant de son compagnon qui la rassurait... Puis après quelques tirs, elle redevenait sure d'elle, tirait seule et n'avait plus peur. Un film un peu trop parfait, mais possible. Tout était possible avec Kate Beckett.

« Tu vas revenir, je vais retrouver mon arme... c'est ce qu'il va se passer. »

Enfin un scénario qu'elle voulait voir arriver. Il ne lui manquerait que le chien après ça, mais Poutchi était déjà loin, heureux avec une autre famille. La brunette ne le récupèrerait jamais et à vrai dire elle n'en voulait pas d'un autre, elle était sous le charme de son petit chiot.
Quelque part au fond d'elle, elle espérait que ce ne soit pas un avant gout de leur relation? Une mauvaise histoire avec un chien, peut être un mauvais mariage, pas d'enfant, elle se faisait déjà du mauvais sang pour quelques choses qui n'arriverait pas.

« Je vais prouver à Gates que je peux tirer et elle va me rendre mon arme. Je vais lui montrer que je suis la même Kate Beckett qu'il y a trois mois... Celle prête à recevoir promotions et honneurs. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 27 Fév - 11:19

    Castle se souvenait encore parfaitement de la fois où il avait fait croire qu’il ne savait pas tiret avec une arme. La jeune femme l’avait aidé à trouver la bonne posture, il y avait même eu une blague sur le tire rapide qu’il avait fait. Ce souvenir était un très bon moment. Elle avait sourit et il avait vu qu’il l’avait énervé, mais il avait eu ce qu’il voulait et quelques heures plus tard, elle s’était retrouvé habillée d’une magnifique robe pour l’accompagner à une soirée, où il avait finalement été mit aux enchères par sa propre mère. Mais ça n’était pas le plus important pour l’instant. En effet, il comptait faire en sorte que sa partenaire aille s’entraîner et qu’elle puisse récupérer son arme.

    Je serai à tes côtés.

    Oui, il serait à côté d’elle, à l’aider à garder l’arme entre ses mains. A lui dire qu’elle pouvait le faire et l’aider à tirer dans cette fichue cible. Puis, l’entendant enfin donner des arguments positifs, il sourit un peu plus. Il préférait la voir comme ça et rester positive. Puis, l’écoutant reprendre la parole, il fronça les sourcils et sourit en la fixant.

    Alors allons-y.

    Il serra la main de sa partenaire et il la relâcha doucement. Ouvrant la porte de la salle de repos, il fit signe à sa partenaire de sortir la première. Puis, regardant les gars, il montra ses pouces en souriant, prou leur dire que ça allait et que la jeune femme ne se laissait pas démoraliser. Puis, il se retourna et avança jusqu’à l’ascenseur, appuyant sur le bouton pour attendre que les portes s’ouvrent. Puis, une fois à l’intérieur, il appuya sur un des boutons des sous sols et attendit d’y arriver. Il s’était collé à la jeune femme, épaule contre épaule et il attendait simplement que l’ascenseur arrive à destination. Une fois au bon endroit, il apprécia le fait qu’ils soient seuls. Comme ça Kate pourrait mieux se concentrer. Enlevant sa veste, il la posa plus loin et alla chercher une arme pour la jeune femme. La laissant se préparer, il mit ses lunettes de protection et son casque, donnant la même chose à la jeune femme. Puis, il sortit une arme et la lui tendit avec le chargeur. Il était face à elle, la laissant faire, mais restant toujours là, ne partant pas et près à l’aider.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 27 Fév - 11:40

Comme Castle acceptait de l'accompagner à la salle de tir et qu'elle n'était pas encore affecté sur une enquête, elle décida d'y aller immédiatement. Il ouvrit le chemin et elle le suivit, le regard plus calme et l'esprit libéré. L'écrivain devait avoir des pouvoirs magiques. La brunette remarqua le petit moment de communication entre son homme et ses collègues, mais elle ne dit rien, c'était adorable - les deux parties - de vouloir la voir aller bien et revenir au top de sa forme au boulot.
L'ascenseur les mena au stand de tir où il n'y avait personne - sans avoir de contact passionné - et elle se prépara mentalement pendant qu'il préparait tout pour elle. Si elle venait à réussir ce serait grâce à lui, grâce à tout ce qu'il lui avait apporté aujourd'hui, pendant les trois années qu'ils avaient partagé avant.
Kate prit l'arme entre ses mains, y glissa le chargeur avant de se positionner. Tout revenait, tout était trop facile et elle put décharger son Sig Sauer en plein cœur de sa prétendue victime. La technique était toujours là, c'était évident qu'elle n'avait pas perdu à ce point de vue là, mais s'en était autrement avec son cœur. Ce dernier battait à un rythme fou, excitation, joie, peur, appréhension, tout se mélangeait dans la poitrine de la belle; le rush d'adrénaline qui l'avait traversé la faisait tremblé, un bon tremblement qu'elle ne put couvrir quand elle se retourna vers Rick.

« C'était facile. »

Heureuse d'avoir réussi, elle laissa tomber son chargeur vide et tenta d'en remettre un autre, ses mains ne semblaient pas vouloir l'aider et elle mit du temps avant de réussir. Les coups partirent, mais cette fois, elle visa la tête, toute dans le mille, sauf une. La dernière, celle qu'elle avait tiré alors qu'elle souffle chaud s'était posé dans son cou. Il ne fallait pas être savant pour savoir de qui il s'agissait. Beck se laissa reposer contre le torse puissant derrière elle lorsqu'elle eut finit de décharger son arme.

« J'aurais pu faire un carton plein si je n'avais pas été distraite. »

Dit elle en rigolant. Elle se sentait plus légère maintenant qu'elle savait qu'elle pouvait tirer. La jeune femme savait que Castle aimait utiliser des armes, fin aimait, plutôt savait utiliser une arme alors elle lui cala son pistolet entre les mains et lui mit une nouvelle cible devant lui.
La vengeance allait arriver, il l'avait empêché de faire un carton, elle allait l'empêcher d'en mettre une seule dans la cible. La pièce étant vide, elle se plaça derrière lui et pendant qu'il se préparai à faire feu, elle posa ses mains à des endroits stratégiques pour le faire perdre le fil de la réalité. Ce n'était que des pressions par ci par là, des pressions et des caresses.

« C'est moins facile maintenant.. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 27 Fév - 11:54

    L’écrivain comptait bien soutenir sa petite amie. Même si au travail ils n’auraient aucune marque d’affection, ou alors juste avoir la main de l’autre dans le sienne, dans la salle de repos, comme quelques minutes avant, il serait là par sa présence et ses regards. Sa partenaire devait réussir et une fois qu’il fit comprendre aux gars que ça allait, il alla avec Kate au stand de tir. Là-bas, il lui donna d’abord les protections. Il en mit lui-même et finalement, il donna une arme et le chargeur à la jeune femme. La laissant faire, il fronça les sourcils et regarda. Elle avait réussit à être rapide et à faire en sorte que toutes les balles arrivent au même endroit. L’entendant dire que c’était facile, il sourit et lui donna un autre chargeur. Mais cette fois-ci, cela était plus difficile. Ne voulant pas intervenir tut de suite, il la laissa faire. Elle semblait moins sûre d’elle, alors, il la regarda et finalement, elle parvint à le mettre en place, ce qui le fit sourire. La laissant tirer à nouveau, il vit qu’elle visait la tête et il fit une grimace.

    Pauvre cible. Puis, comme elle semblait réellement parvenir à tout faire, il se rapprocha doucement. Heureusement ses bruits de pas étaient couverts par les bruits de tirs. Alors, il se plaça près de sa partenaire et souffla sur sa nuque. Il vit alors la balle partir complètement ailleurs qu’à la tête de la cible et il sourit fier de lui. Cependant, il reprit son sérieux quand elle parla et qu’elle lui donna l’arme. Surprit qu’elle veuille le laisser faire. Il la regarda changer de cible et il se mit alors en place. Il sentait la jeune femme derrière lui et il savait ce qui l’attendait. Se concentrant et effaçant son sourire, il visa le centre de la cible, mais il sentit alors les mains de la jeune femme contre lui. Elle appuyait à des endroits stratégiques et il ne pouvait pas se concentrer. Du coup, il se racla la gorge et il baissa l’arme, pour venir tourner la tête vers la jeune femme.

    C’est déloyal. Je t’ai déconcentré seulement pour une seule balle.

    Fronçant les sourcils comme pour appuyer ses propos, il reprit ensuite l’arme normalement et se concentra. Les premières balles partirent au centre, avant qu’il ne sente les mains de la jeune femme sur ses fesses et là il rata complètement la cible, voyant la balle partir dans le décor, derrière. Posant l’arme, il regarda la jeune femme qui semblait fière d’elle.

    Petite maline.

    Souriant, il fit venir la cible jusqu’à lui et l’enleva avant d’en mettre une autre.

    Aller à toi et je ne te déconcentre pas.

    Se mettant dans la ligne de tir d’à côté, il regarda simplement la cible attendant que la jeune femme tire. Quand elle termina avec son second chargeur il revint vers elle.

    Ca suffira pour qu’elle te donne ton arme ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 27 Fév - 12:46

L'écrivain était venu jouer avec sa belle, il n'avait pas su résister à l'appel du désir et du coup elle avait raté son dernier tir. Un peu déçu, mais surtout fière d'elle, elle se tourna pour tendre l'arme à son partenaire. Elle avait toujours voulu qu'il en ai une, fin depuis qu'elle savait qu'il pouvait s'en servir, mais ça ne s'était jamais concrétisé. Le laissant se préparer, elle arriva à se caler contre son dos pour le déconcentrer. Se retournant pour la reprendre, elle fit comme si elle était innocente, mais lorsqu'il se mit à tirer, elle posa ses deux mains sur son postérieur et il manqua la cible.

« Tu n'en as manqué qu'une. »

Rick lui redonna son arme et elle en profita pour glisser ses lèvres sur les siennes, rapide et incognito. Il se plaça dans son coin et elle se mit en position. Cette fois ci les coups partirent plus surs d'eux et elle atteint sa cible au même endroit à chaque fois. Elle n'en manqua pas une seule. Castle revint vers sa Beck qui prenait sa cible pour l'étudier de plus près lorsqu'il lui posa une question.

« Y a intérêt sinon je vais lui prouver en personne que je peux descendre quelqu’un. »

Un raclement de gorge la fit regarder derrière son partenaire et elle vit Gates qui se tenait à l'entrée, apparemment pas très heureuse de ce qu'elle venait d'entendre. Elle vint tout de même près du couple et prit la cible de la brunette, l'étudia et dut se rendre à l'évidence, elle allait devoir lui rendre son arme... Mais elle n'en avait pas finis avec la détective, elle lui passa un savon pour avoir été aussi arogante et surtout pour avoir ramené un civil dans le stand de tir. Puis quand elle en eut finis avec elle, elle passa à Castle. Ce dernier avait appelé le maire, qui avait appelé le chef de la police, qui avait appelé Gates. Ce ne fut pas très joli à voir, mais ils s'en sortirent vivant. La capitaine finit par une phrase qui les laissa pantois. " Et faite en sorte de ne pas vous comporter comme des ado amoureux, il y a des caméras partout. Je vous ai à l’œil."

« Tu es pire que moi Castle. »

Lança Beckett alors qu'ils se retrouvaient seuls à nouveau. Elle était bien heureuse de savoir qu'il était de retour au precinct et qu'elle pouvait avoir son arme. C'était comme retrouver son bébé après qu'il se soit fait kidnapper.

« J'ai mon arme, t'as ton entrée au poste. C'est une bonne journée. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Lun 27 Fév - 17:02

    Oui, bon d’accord, ils étaient à égalité, avec une balle de perdue pour eux deux. Redonnant alors son arme à la jeune femme, il alla se mettre dans la ligne de tir juste à côté pour ne pas la déconcentrer. Une fois qu’elle eu terminé de tirer, il alla vers la jeune femme qui venait d’amener la cible vers elle. Lui demandant si ça suffirait à ce que Gates lui rende son arme, il hocha la tête à ses propos. Sursautant au raclement de gorge, il se retourna et vit la chef qui était là. Elle avançait sûre d’elle pour vérifier la cible de la détective. Restant à l’écart Castle préférait les laisser seuls pour ne pas compromettre les chances de la jeune brune. Entendant alors Gates passer un savon à Kate, l’écrivain fit une grimace avant que la jeune femme ne le regarde. Surprit, il se mit droit et hocha simplement la tête. C’est vrai qu’avoir appelé le Maire était une bonne idée pour lui mais moins bonne pour Gates qui avait dû avoir un sacré savon elle aussi. Entendant finalement la jeune femme leur dire qu’ils devaient quand même rester professionnels, il regarda alors autour de lui et vit en effet les caméras qu’il avait complètement oubliées en s’amusant avec sa partenaire.

    Appeler mes amis hauts placés est le seul moyen de me faire revenir ici sans qu’elle puisse m’en empêcher.

    Souriant, il regarda la jeune femme et sourit encore plus à ses propos.

    Une très bonne journée même.

    Gardant son sourire, il fixa sa partenaire. Puis, il enleva les lunettes et le casque, allant les ranger, avant d’attraper ceux de sa partenaire. La laissant s’occuper de sa cible et de l’arme, il attendit qu’elle ait finit et il s’avança vers elle.

    Les gars vont être contents de te revoir à ton poste.

    A cause des caméras, il n’osa pas l’embrasser ou faire un geste quelconque. Du coup, il resta simplement à ses côtés, pour rejoindre les ascenseurs et en prendre un pour aller au bureau de sa partenaire. Une fois là-bas, Gates fit signe à Kate d’aller à son bureau, sans aucun doute pour récupérer son arme. Castle lui, expliqua qu’il allait faire les cafés pendant ce temps. Voyant ensuite les gars le rejoindre, il leur expliqua ce qui s’était passé, omettant volontairement les déconcentrations. Puis, il laissa les gars se faire un café, avant de voir Beckett avec son arme à la main. Il sourit en la regardant et grigna quand Esposito parla du fait qu’il ressemblait à un amoureux transit. Fixant le latino, il lui demanda de lui rappeler qui n’osait pas se lancer avec Lanie et se retrouvait à devenir comme un adolescent à chaque fois qu’il était en sa présence. Entendant le rire de Ryan, il prit les deux garçons en souriant et alla rejoindre Kate qui était arrivée à son bureau.

    Voici votre café détective Beckett.

    Prenant place dans sa chaise, collée au bureau de la brunette, il but une gorgée de son café et la fixa.

    Y a une enquête en cours ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 2:47

Gates avait tous le droits de lui passer un savon après ce qu'elle venait de dire, elle aurait même pu la mettre aux arrêts pour avoir manqué de respect à un supérieur. Kate était tout sourire, oui même si on l'engueulait, elle était heureuse parce qu'on allait lui rendre son arme. Castle se prit aussi une remontrance et lorsque la capitaine partit, la brunette alla dans les bras de son homme. Oh oui il y avait des caméras un peu partout, mais elle s'en moquait bien... ils avaient fait pire quelques minutes auparavant.
Ils décidèrent de remonter à leur étage et Beckett le suivit. Son sourire était toujours là et elle était heureuse de pouvoir retourner au travail - comme avant - reprendre le cours de sa vie, métro boulot dodo, fin avec Castle en plus. Une fois dans l'ascenseur, ils se retrouvèrent comme à l'aller, ils étaient l'un à côté de l'autre, se frôlant sans se toucher et la jeune femme avait dur de ne pas lui prendre la main. Elle regarda donc tout autour d'eux et quand ils arrivèrent à l'étage, elle se pencha sur lui pour lui chuchoter quelques mots avant de sortir.

« Il n'y a pas de caméra dans l'ascenseur. »

C'était comme mettre un énorme panneau 'love casket kingdom'. Depuis qu'ils étaient ensemble, elle avait prit l'habitude de se retrouver contre lui presque 20h sur 24 alors devoir rester proche de lui sans le toucher maintenant, était un peu comme une torture. La belle sourit en avançant dans le precinct et fut appeler par Gates pour récupérer son arme. Elle perdit la trace de son amant, bien trop excitée à l'idée d'avoir son arme dans les mains. En ressortant du bureau de son capitaine, elle polissait le fer froid de son Sig Sauer et le regardait comme s'il avait été l'être le plus précieux de la terre.
Se posant à son bureau, elle le posa dans un coin, pour le garder en vue et se mit à travailler sur ce qu'elle avait laissé trois mois avant. Il y avait des rapports, des courriers importants, des demandes d'analyses et quelques lettres d'encouragements et de bon rétablissement s'y étaient même glissées. Quand Castle revint avec du café, elle lui fit un petit sourire et lui montra son arme - assez fière d'elle -.

« Merci Rick. »

Les deux collègues se tournèrent vers le jeune couple, étonné de voir leur amie appelait l'écrivain par son prénom. Ils ne s'y faisaient pas, ce n'était pas normal de voir ces deux là être agréables l'un envers l'autre car ils étaient toujours en train de se hurler dessus avant l'incident.
Le jeune homme voulait déjà se remettre au boulot - preuve que ça lui avait manqué - mais Kate n'était pas prête, elle avait tout un tas de papiers à trier.

« J'ai de la paperasse à faire, mais tu peux aider les gars. »

C'est vrai que Rick n'était pas un pro de la paperasse, il avait même tendance à s'enfuir dès qu'il en voyait. Elle ne lui en voulait pas trop pour ça, elle aurait fait la même chose si elle avait eu le choix. Discrètement elle lui donna une petite tape sur le postérieur pour qu'il aille bosser avec Ryan et Esposito un peu plus loin. Il était parti depuis une bonne demi heure lorsque son téléphone sonna et qu'elle décrocha tout naturellement. Ayant entendu sa sonnerie, il se dirigeait déjà vers elle, mais la conversation fut trop courte pour qu'il arrive à temps.

« C'était Alexis, elle voulait savoir si elle pouvait ramener une amie ce soir. J'ai dit oui, j'espère que c'est bon avec toi. »

Domestique, c'était le mot pour les décrire et aux grimaces du latino, ils l'étaient un peu trop. Il avait franchement besoin d'aller voir Lanie... Kate sourit en voyant le regard de son ex - très très ex copain - et lui fit un clin d’œil avant d'embrasser Castle sur la joue.

« Va faire mumuse avec eux, j'ai presque finis. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 10:09

    Lui avoir dit qu’il n’y avait pas de caméra dans l’ascenseur mit Castle dans tous ses états. Non seulement la jeune femme s’était penché vers lui pour le lui dire, mais en plus elle semblait joueuse. Cependant, il n’eu pas le temps de faire quoi que ce soit que l’ascenseur ouvrait déjà ses portes. Dommage, mais il comptait bien en profiter la prochaine fois qu’ils seraient seuls à l’intérieur. Entendant la chef appeler sa partenaire pour lui rendre son arme, l’écrivain partit faire deux cafés. Les gars l’avaient rejoint et il leur avait expliqué la situation. Discutant avec eux, il finit par prendre les deux cafés fait et il partit en déposer une à la jeune femme, restant professionnel dans ses propos et il sourit quand elle balaya tout ça avec son prénom. Gardant son sourire, il s’installa à sa place, souriant quand elle lui montra fièrement son arme et il demanda à sa partenaire s’il y avait déjà une enquête ou alors pas encore.

    Pas d’enquête, mais de la paperasse. Déjà moins intéressant pour lui, mais il apprécia qu’elle accepte qu’il aille voir les garçons. Un vrai gamin qui va retrouver ses meilleurs amis. Haussant les sourcils et souriant en fixant sa partenaire, il devait avouer qu’il ne s’était pas attendu à ce qu’elle lui mette une tape sur les fesses. Puis, il trotta jusqu’au bureau des gars. Son café à la main, il commença à discuter avec eux. Ces derniers semblaient curieux de savoir comment allait son couple. C’était amusant, parce qu’ils ne les auraient jamais pensés aussi possessif envers la jeune femme. Il comprenait parfaitement qu’il la protège, vu son passé douloureux. Mais, il n’était pas un type de passage et il pensait le leur avoir déjà prouver. Mais apparemment, il allait devoir continuer jour après jour. Le temps passa et les discussions allaient bon train. Seulement, l’oreille de l’écrivain, capta la sonnerie du téléphone de Beckett et il lança son gobelet de café vide dans la poubelle de Ryan avant d’aller prendre place dans son fauteuil près du bureau de la jeune femme et de l’écouter alors parler.

    Tant que c’est bien une amie, ça me va.

    Il fronça alors les sourcils, se souvenant de la fois où elle lui avait demandé d’amener son amie Ahsley. Enfin lui avait pensé à une amie féminine, surtout au vu du prénom. ? Mais il l’avait vu avec un garçon et il avait un peu perdu son sang froid, surtout en revenant du travail avec une arme à feu. Sortant alors de ses pensées, il regarda sa partenaire et sourit à nouveau.

    D’accord, mais après il faut un meurtre, parce que sinon je vais m’ennuyer et vous aussi.

    Il savait que la jeune femme n’aimait pas quand il était tout excité quand il y avait un meurtre, mais il s’ennuyait sinon. Au pire, il prendrait un des ordinateurs ici et il taperait un peu, voir si l’inspiration serait au rendez-vous. Il repartit alors voir les gars, mais quand il se leva il se retrouva face à Gates. Lui souriant, il la vit lui laisser le chemin libre et il avança doucement, presque à la marche militaire, comme pour ne pas commettre une erreur. Apparemment la chef devait faire quelque chose ailleurs et était passé par là et comme Castle tenait à rester ici pour travailler, il préférait rester calme. Puis, arrivant à nouveau près des gars, il se retourna et vit que leur chef était déjà partit. Haussant alors les épaules, il se concentra alors sur Ryan, parlant de son futur mariage et savoir comment ça se passait, mais surtout s’il avait déjà prévu un enterrement de vie de garçon, chose qui semblait important pour l’écrivain et le latino.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 10:40

Alexis avait appelé Kate, surement parce qu'elle commençait à se sentir en confiance avec elle. Elles se liaient doucement et leur relation devenait plus solide de jour en jour. L'adolescente avait maintenant une personne à qui s'adresser lorsqu'elle avait un problème de fille, une histoire de cœur qui n'allait pas ou juste envie de ramener une copine à la maison.

« Elle ne me ferait pas ça à moi. »

Répondit elle au commentaire de l'écrivain. Castle s'était fait avoir une fois avec Ashley - garçon fille - et il ne voulait pas que sa ne se reproduise. Mais voila, ce genre de chose n'arriverait pas à Beckett car elle avait le nez pour sentir les pièges et les mensonges. Et si la rouquine essayait de l'avoir rien qu'une seule fois, elle était prête à aller la voir - face à face - pour avoir une discution sérieuse à propos de la vérité. Ça ne risquait pas d'arriver, Alexis était une gamine bien, il n'y avait pas de doute pour ça, elle filait sur le bon chemin.
Comme le papa poule était revenu près d'elle après voir été avec les gars, elle lui demanda deux trois trucs sur l'affaire qu'ils traitaient en ce moment avant de le laisser parler. Mais ce qu'il dit la révolta - comme toujours -.

« Castle ! Ne souhaite pas quelque chose que tu pourrais regretter. »

S'ils venaient à avoir un deuxième meurtre sur les bras, ils devraient travailler deux fois plus dur, ce qui voulait dire beaucoup de temps au precinct, peu de temps seuls pour se retrouver. Il n'aimerai pas et elle n'aimait pas d'avance. Kate le renvoya travailler avec ses collègues pour pouvoir finir sa paperasse, mais ils étaient assez près pour qu'elle puisse entendre. Esposito et Castle voulait organiser un enterrement de vie de garçon grandiose à Ryan, les casinos, les strip tease et l'alcool, la totale en quoi... Et de la où elle était, elle imaginait parfaitement la scène et se sentait un peu jalouse de la femme qui aurait le droit de venir se coller à son écrivain. Se saisissant de son portable, elle se mit à taper un petit message à son amant qu'elle envoya avant de prendre sa tasse pour aller se refaire un café. Le message disait « Tu n'as pas à aller jusqu'à Atlantic City pour avoir un strip tease. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 10:57

    Dit tout de suite qu’elle préfère me mentir.

    Faisant une grimace, il devait avouer que même si par la suite il avait apprécié Ashley, sur le moment, il n’avait pas aimé le mensonge. Bref, parlant avec sa partenaire, il espérait par la suite avoir un meurtre à résoudre. Il aimait monter des hypothèses et des histoires pour les résoudre. Même si les complots de la CIA arrivaient souvent sur le tapis avec lui, il savait qu’un jour ou l’autre il aurait enfin raison. Puis, il entendit les propos de la jeune femme et il s’excusa en faisant ses yeux tristes, sachant qu’elle ne pouvait pas y résister, enfin en général en tout cas. Retrouvant par la suite Esposito et Ryan à leurs bureaux, il demanda au futur marié s’il avait déjà prévu un enterrement de vie de garçon. Après tout, c’était la tradition et Castle espérait bien pouvoir y participer, voir même l’organiser. Avec ses contacts, il pouvait faire en sorte que ça soit grandiose. Avec Esposito, ils parlaient de casinos, de danseuses, d’alcool et tout ce qui serait parfait pour ce jour là. Ryan semblait un peu réticent, mais il y avait cette lueur dans son regard qui faisait qu’il ne semblait pas contre. C’est alors que Castle entendit son portable sonner. Il venait de recevoir un message. S’excusant, il ouvrit le message et se mit à sourire en coin. Rangeant son portable dans sa poche, il proposa aux gars un autre café. Ryan accepta, mais Esposito n’avait pas encore terminé le sien. Attrapant la tasse de son collègue, il partit dans la salle de repos, trouvant Kate là. Il l’avait vu y aller et il se posta à ses côtés. Attrapant une tasse pour lui, il se mit à siffloter, avant de poser les tasses devant lui sur le meuble, puis de faire discrètement glisser sa main vers les fesses de la jeune femme pour venir les caresser avant de croiser les bras très sérieusement.

    Tu avances avec la paperasse ?

    Il avait prit un air totalement détendu et surtout innocent. Cependant, le sourire en coin, laissait bien voir qu’il avait fait exprès d’avoir ce geste envers elle. Puis, regardant autour d’eux, il n’y avait personne, mais il se mit à chuchoter.

    Ton message était très intéressant et je demande à voir ça en live et dès qu’on sera rentré chez nous.

    Oui, chez eux. Castle avait fait comprendre à la jeune femme que le loft était désormais sa maison si elle le voulait. Ca ne voulait pas dire qu’elle devait amener toutes ses affaires chez lui, si c’était trop rapide pour elle, mais qu’elle pouvait se sentir chez elle avec lui et les deux autres femmes de la maison. Attrapant une des tasses pour faire le café de Ryan en premier, il se colla un peu à la jeune femme, exprès, attrapant sa main et entrelaçant leurs doigts ensemble. Ca n’était qu’un simple geste, mais ils étaient à l’abri des regards et il souriait, appréciant qu’elle ne soit pas totalement réticente à ce genre de gestes.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 11:15

Kate avait les oreilles qui trainaient et elle entendit les plans qu'avaient les garçons pour la soirée de Ryan. Elle était un peu agacée à l'idée de savoir que Cale voulait avoir une danseuse sur les genoux, mais elle n'avait pas le droit de se montrer jalouse, surtout pas ici, en plus il ne lui appartenait pas. Elle se permit tout de même de lui envoyer un texto pour qu'il se rappelle un peu d'elle avant de se faire ses plans, puis elle partit dans la pièce adjacente pour se faire un café.
Elle s'était mise à faire du café lorsqu'elle entendit du bruit derrière elle, reconnaissant les pas de Castle, elle se détendit et lui lança un regard rapide avant de se recentrer sur sa tâche. Malheureusement pour sa tasse, une main vint se poser sur son postérieur et sa réaction fut de tout lâcher sous la surprise. La tasse était vide et ne se cassa pas, mais il en avait fallut peu.

« Castle mains ! »

Cria-t-elle faussement offusqué. Gates n'était pas là et heureusement pour eux.Beck arrêta ce qu'elle faisait pour regarder son compagnon qui continuait de parler.

« Qui a dit que je t'en ferais un ? Je disais juste que tu pouvais très bien en voir un ici, à New York. »

Répondit elle ironiquement. Elle n'osait pas le dire, mais elle ne vouait pas le laisser aller voir une danseuse exotique qui viendrait se frotter à lui. Elle voulait le faire elle même, même si ce ne serait pas aussi cool que dans un club, qu'il ne serait pas avec ses amis... La brunette voulait juste conserver son écrivain pour elle, dans une petite boite quelque part.
Castle se saisit de sa main et elle la laissa là pendant qu'elle se servait du café ainsi qu'aux autres tasses qu'il lui présentait. Finissant son travail, elle tira son partenaire vers elle avant qu'il n'empoigne les tasses et lui vola un baiser. un baiser qui ne lui suffisait pas, elle ferma alors les blinds pour profiter d'un réel baiser avec l'homme qu'elle aimait.

« Je devrais finir de mettre mes affaires chez toi... Je n'ai pas été chez moi depuis plus d'une semaine.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 11:27

    Le message de sa partenaire lui avait amené des images très intéressantes. Mais il savait qu’en vrai ça serait beaucoup mieux que l’imagination. Après avoir rangé son portable, il proposa un café à ses collègues et se retrouva dans la salle de repos, attendant son tour, près de Kate. Il n’avait pas prévu qu’elle lâche sa tasse, du coup, il fut un peu surprit, mais il apprécia de l’entendre le réprimander. Cependant, il continua sur le fait qu’il aimerait bien avoir en effet un streap tease de la part de la jeune femme et dès qu’ils seraient au loft de préférence. Prenant un air triste, il baissa les yeux, avant de sourire et de la regarder.

    Ah tu veux dire que l’enterrement de vie de garçon peut se faire à New-York. C’est gentil ça.

    Souriant, il savait qu’elle n’allait pas apprécier sa remarque, mais en même temps, il ne comptait pas lui faciliter la tâche, vu qu’elle lui avait clairement fait comprendre qu’elle ne serait pas celle qui se déshabillerait. Puis, glissant sa main dans celle de la jeune femme, il passait également les tasses pour que le café y coule. Une fois qu’ils furent faits, il allait prendre les tasses, mais la jeune femme l’attira à elle pour l’embrasser. Appréciant l’initiative, il en profita. Cependant, il se mit à sourire quand la jeune femme ferma les stores. Puis, les mots qu’elle prononça le fit sourire de plus belle.

    Tu es sûre ? Parce que ça veut dire que tu ne pourras plus repartir du loft après ça, je ne te laisserai pas repartir.

    Il était sérieux, il ne voulait pas qu’un jour la jeune femme regrette et décide de retourner dans son appartement.

    Où sont tes menottes ? Elles pourront me servir pour te faire rester.

    Il fit semblant de les chercher du regard, avant de poser une main sur la hanche de la jeune femme et l’autre dans son dos pour tenter de trouver les menottes en question. Evidemment, il savait où elle les mettaient, mais il faisait exprès de toucher son dos et ses hanches, avant de poser ses mains dans le creux de ses reins et de venir l’embrasser.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 11:49

Castle poussait le bouchon un peu trop loin. Il s'amusait de la situation, mais elle perdait déjà patiente. Elle ne voulait pas le voir avec une autre femme proche de lui alors elle allait devoir lui faire son strip tease, elle allait devoir se déshabiller devant lui en se déhanchant... L'idée ne lui plaisait pas - fin plus parce qu'elle y avait songé lorsqu'elle était encore assise à son bureau -. Un peu plus froide qu'elle ne l'aurait prévu, elle lui répondit en le fixant d'un regard sombre.

« Est ce que je dois te rappeler que je suis de nouveau armée ? »

Une menace, ça faisait longtemps que ça n'était plus arrivé. La miss un peu refroidie à cause de son amant ne put lui en vouloir bien longtemps. Le jeune homme lui attrapa la main et elle s'empressa de mêler ses doigts aux siens, de la serrer, et elle finit par le tirer à elle. Le corps de Castle arriva contre le sien et elle lui offrit un baiser. La tendresse passa. Fermant les stores, elle se tenta à l'embrasser avec un peu plus de passion et sut - dut - s'arrêter avant de dépasser le point de non retour.
La brunette trouva que c'était le bon moment pour lui annoncer qu'elle voulait bouger le reste de ses affaires chez lu - ce qu'elle avait déjà bien commencé - et il se mit à agir en conséquence. Traduction, en gamin. Il voulait les menottes de la détective, il savait très bien où elles se trouvaient et pourtant il ne faisait que passer ses mains chaudes dans le bas de son dos jusqu'à s'arrêter dans le creux de ses reins.

« Définitivement pas là.»

Le moment était parfait, ils échangèrent un dernier baiser avant qu'elle ne s'écarte de lui pour ouvrir à nouveau les stores - elle ne voulait pas de rumeurs stupides -.

« Et sache que tu ne te débarrasseras pas de moi aussi facilement. Tu m'as promis un chien, un mariage et un enfant...»

Lui dit elle en souriant, avant de réaliser que les deux comparses se trouvaient dans l'encadrement de la porte. Car en voyant les stores fermés, le couple dans la pièce depuis un moment, ils s'étaient dit qu'ils devaient les déranger. Du coup ils étaient arrivés au dernier moment, juste assez à l'heure pour entendre mariage et enfant. Regardant leurs collègues, ils entrèrent un peu plus dans la salle de pause avant de les assaillir de questions, questions auxquelles elle ne voulait pas répondre tout de suite alors elle prit la fuite grâce à un mensonge.

« Castle veut un bébé. »

Bombe lâchée, elle n'attendit pas avant d'avoir un autre regard, elle attrapa juste son caé et prit la porte, laissant son partenaire en proie à ses amis. Il allait s'en sortir, il était grand et de toutes façons elle avait de la paperasse à faire... fin deux trois truc à finir avant de pouvoir s'investir dans une enquête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 12:01

    Hum, tu fais bien de le rappeler.

    Il hocha la tête en souriant. Il savait qu’elle n’irait jusqu’à le tuer avec son arme, mais il savait à ce genre de menace qu’il ne devait pas aller plus loin sans quoi il serait en très mauvaise posture. Cependant, il tenta de prendre la main de la jeune femme dans la sienne et il sourit quand elle se laissa faire. Puis, elle vint l’embrasser, fermant même les stores. Appréciant cela, il se laissa aller avec elle et il apprécia le fait qu’elle approfondisse le baiser mais finalement, il fallait se calmer avant de vouloir aller plus loin, surtout ici. Quoi que le faire ici ne serait pas mal, mais il savait aussi que c’était le lieu de travail de sa partenaire, donc ça ne serait sans doute jamais le cas. Bref, quand elle parla du fait qu’elle allait finir d’amener ses affaires au loft, il lui demanda si elle était sûre, puis, il parla de ses menottes, les cherchant sur elle et expliquant qu’il ne la laisserait pas partir. Souriant à ses propos, il la laissa ouvrir les stores à nouveau et l’écouta parler. C’est vrai qu’ils avaient déjà des projets et il comptait bien aller jusqu’au bout. C’est alors qu’il vit les gars à la porte et il regarda sa partenaire qui attrapant son café, tout en l’enfonçant. Faisant une grimace, il la vit qui semblait fuir de la pièce et il regarda les gars qui avaient un sourire en coin en le fixant.

    Un jour oui.

    Regardant les deux hommes, il tendit sa tasse à Ryan et il regarda Esposito qui se moquait très clairement de lui en vue de son sourire. Cependant, ils ne disaient rien, ne faisant que le regarder en souriant, avant de partir à leurs places. Soupirant, il regarda par les stores, pour voir Kate qui était à son bureau, toujours le nez dans les papiers. Fronçant les sourcils, il attrapa son portable et lui envoya un message. « En me laissant en plan tu viens de faire en sorte de prendre un grand nombre de douche froide dans ta journée. Attends-toi à des regards, des caresses et ton arme ne me fait pas peur, alors pas la peine de me menacer. » Attrapant sa tasse, il range son portable dans sa poche. Puis, il sortit de la salle et alla vers les garçons, tout en lançant un regard vers la jeune femme et un sourire en voyant sa tête après qu’elle ait lu le message.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 12:24

Kate étai amoureuse de Castle, il n'y avait pas de doute pour ça, mais elle avait encore un peu de mal à gérer tout ce qui en découlait. Elle n'était pas une fan des photographes à tous les coins de rues et pas plus de ses collègues indiscrets. Elle flippait, elle n'aimait pas être sous le feux des projecteurs.
Quand Espo et Ryan l'entendirent dire ce qu'elle souhaitait, ils se mirent directement à poser des questions et à se moquer gentiment d'eux. Castle et un troisième mariage, elle et un bébé... Elle préféra fuir en laissant son compagnon dans la panade. Oui, elle était comme ça, mais elle ne mit pas longtemps à le regretter car il lui envoya un texto qui la fit subitement avoir très chaud. La brunette n'arrivait plus à se concentrer sur ses papiers ce qui mit un terme au fun, elle était là pour travailler et il allait falloir qu'ils apprennent à séparer le privé du travail. Reprenant son portable, elle lui envoya un message et éteint la bête pour l'empêcher de l'embêter plus longtemps. « Mon arme peut être pas, mais l'abstinence... » La jeune détective pensait en avoir finis avec lui, mais il réussit à la retourner avec un simple regard. Elle se sentit faible à cause de lui et décida qu'il était grand temps de quitter la pièce pour travailler.
Beckett attrapa tout ce dont elle avait besoin et partit en salle d'interrogatoire où elle s'installa et se mit à travailler. C'était calme et ses neurones pouvaient enfin se mettre en route pour résoudre les différents problèmes qui s'étaient accumulés pendant trois mois. Au calme et dans le silence, elle ne mit pas longtemps à finir son boulot et alla tout déposer sur le bureau de Gates comme demandé. C'était bon, elle en avait finis et pouvait maintenant passer à l'enquête sur laquelle travaillait ses collègues, mais en arrivant devant le tableau blanc, il n'y avait personne. Un peu déçu, elle ré organisa le tableau de façon plus ordonnée avant d'aller en salle de pause pour grignoter, c'est là qu'elle les trouva. Tous les trois assis autour de la table, pizza au milieu. C'est là qu'ils avaient été tout ce temps.

« Sa vous arrive de travailler sur l'enquête de temps en temps lorsqu'il est là ? Non parce que s'il est vraiment trop distrayant, je peux faire venir une baby sitter pour lui au loft. »

Elle parlait bel et bien de Castle, elle voulait juste rire parce qu'au fond elle était bien heureuse de retrouver son petit trio favori.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 12:52

    En recevant le texto de sa partenaire, il se mit à sourire, mais prit un air séreux, en tournant la tête pour la regarder. Il la vit alors prendre ses affaires et partir en salle d’interrogatoire. Riant, il posa ensuite son regard sur les gars qui semblaient avoir faim. Attrapant le téléphone posé sur le bureau de Ryan, il fit le bon numéro pour commander deux pizzas. Il savait qu’ils en auraient au moins besoin de deux. Bref, il raccrocha par la suite avant de continuer à parler du mariage de Ryan, mais surtout savoir si Jenny avait réussit à tout faire comme elle le souhaitait. Du coup, il écouta le jeune homme parler. Le temps passa et les pizzas arrivèrent. Pour ne pas avoir de problème, ils partirent dans la salle de repos. Commençant à manger, ils discutèrent de tout et de rien, jusqu’à ce que Kate arrive. Souriant en la voyant, il l’écouta parler, mais ne dit rien. C’est Esposito qui fait alors une remarque sur le fait qu’il aurait de la chance d’avoir une baby-sitter au loft, pour lui seul, ce qui fit sourire l’écrivain, mais il hocha la tête négativement.

    Si Kate n’est pas ma baby-sitter, je m’ennuie. Et je ne suis pas sûre que Lanie apprécie ce genre de propos. N’est-ce pas Lanie ?

    Il avait fait exprès de regarder vers la porte et il vit le latino se retourner rapidement. Mais la jeune femme n’était pas là et l’écrivain se mit à rire, accompagné par Ryan, les deux se tapant dans la main. Voyant alors le regard noir du latino, il sourit encore plus et il posa son attention sur sa partenaire.

    Tu en veux ?

    Il pointa la pizza du doigt, ne sachant pas si elle aurait faim ou pas. Mais, lui reprit une part et il sourit en regardant sa partenaire et leurs deux collègues. Il aimait cette ambiance détendue, à se moquer gentiment des uns des autres. Puis, il fixa Kate et resta la regarder un moment. Elle semblait encore plus épanouie depuis qu’elle avait retrouvé son poste et qu’elle pouvait reprendre son travail, comme avant. Quand il croisa son regard, il sourit et resta la regarder. Soupirant doucement, il se sentait bien, sa vie était parfaite et il ne demandait rien de mieux que de la continuer en compagnie de ses amis et surtout de sa famille dont Kate faisait aujourd’hui partit.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 20:26

La paperasse n'était pas ce qu'elle aimait faire le plus, elle n'avait pas décidé de devenir flic pour ça, mais parfois il fallait s'y coller et c'était le cas aujourd'hui; Castle voulait la déconcentrer, l'empêcher d'avancer et son plan fonctionnait alors elle dut aller s'enfermer dans la salle d’interrogatoire pour réussir à faire ce qu'elle avait à faire. Seule et au calme, elle réussit à finir à une vitesse impressionnante et quand elle retourna dans la salle principale, les garçons n'y étaient plus. La brunette ne mit pas longtemps à les trouver, ils étaient en salle de repos en train de dévorer des pizzas - Gates n'était pas là, ils profitaient -. Les rejoignant, Beck eut l'impression de rentrer dans une cours de récré, les trois hommes parlaient en mangeant une pizza bien grasse. Ayant l'occasion de les taquiner, elle le fit, grosse erreur, car Castle et Esposito firent monter la scène en sous entendant des choses qui la firent rougir. Elle aurait étranglé son compagnon s'il n'avait pas fait cette blague à propos de Lanie.

« Non merci, je crois que je vais passer. »

Répondit elle en regardant la pizza qu'ils mangeaient, ce n'était définitivement pas son truc. Elle alla jusqu'au frigo et se servit un bol de yaourt avec quelques fraises fraiches sur le dessus, elle aurait bien mit plus de fruits, mais il n'y en avait pas ou plutôt plus. Quand elle posa ses fesses sur la chaises entre Ryan et Espo, elle eut l'impression de déranger, mais ils reprirent bien vite leurs discutions et elle se mélangea sans difficultés.
Cependant, avoir ce repas en face de son amant n'était pas facile à gérer, il lui avait promis de lui faire vivre un quart d'heure difficile à cause de la situation dans laquelle elle l'avait mise et il le faisait... La détective le regardait dans les yeux, elle se perdait dans se regard océan qui l'hypnotisait. Les deux enfants ne mirent pas longtemps à voir que le jeune couple vivait quelque chose d'intense et ils en rigolèrent, se moquant de l'air amoureux qui trainait sur leurs visages.

« Humm mariage Jenny, et toi Espo... tu n'es pas beaucoup mieux en présence de Lanie. »

Kate mordit dans une fraise en replongeant son regard dans celui de l'écrivain et leur intense moment reprit. Les garçons finirent par retourner au travail et elle put changer de chaise pour venir s'assoir juste à côté de lui. Beck ne voulait pas retourner travailler, elle voulait juste rester avec lui et c'était un problème. Le but étant qu'elle puisse travailler et l'aimer en même temps - en espérant qu'il ne lui sorte pas ses théories farfelues lorsqu'ils feraient l'amour -.

« Tu vas vraiment devoir rester avec une baby sitter au loft si sa continue, tu m'empêches de bosser. »

Beckett était déjà à la recherche d'idées pour le garder à la maison, autre que baby sitter. Elle ne voulait pas le laisser avec une autre femme qui tenterait surement de le séduire, elle devait lui trouver quelque chose... Sur le long terme, un enfant serait bien, mais c'était la solution pour plus tard, genre dans 5 ans, un chien peut être, mais ils n'avaient plus Poutchi, le faire travailler dans une autre brigade ? oh non ! Elle ne pouvait penser à rien d'autre que de travailler avec lui en se battant contre l'envie de le toucher, de l'embrasser et de lui sauter dessus lorsqu'ils étaient seuls dans une pièce.

« Un petit tour dans l'ascenseur ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 20:47

    Se retrouvant avec les gars, à manger une pizza, il vit finalement arriver sa partenaire. L’écrivain s’était amusé à la déstabiliser et ça avait marché. Rigolant avec Esposito, il s’était moqué de lui et ce dernier n’avait pas particulièrement apprécié. Proposant ensuite de la pizza à la jeune femme, elle refusa, préférant quelque chose de plus sain. Du coup l’écrivain lui continua de manger son morceau de pizza, tout en regardant ses deux amis. Puis, il fixa sa partenaire. Cette fois-ci, ça n’était pas pour la déstabiliser, mais c’était juste la regarder. Il aimait le faire et se sentant heureux avec elle, il voulait tout simplement en profiter au maximum et pour cela, il la regardait. Elle avait prit place entre les garçons et il se mit à sourire quand elle capta son regard. Gardant son sourire, il entendit finalement les deux autres rires. Les regardant, il entendit sa partenaire parler et il sourit de plus belle. Puis, en la voyant le fixer à nouveau, il se remit à sourire, la fixant également. Finalement les gars partirent à leurs bureaux et il vit sa partenaire venir à ses côtés. Riant à ses propos, il s’étira et soupira doucement.

    Avant aussi je t’empêchai de bosser. Seulement aujourd’hui tu sais que je peux en profiter plus et que tu serais capable de céder.

    Haussant les sourcils, il plaisantait, même s’il savait qu’une part était vraie. Se levant alors pour mettre les cartons de pizza à la poubelle, il reprit la parole.

    Je dois écrire mon nouveau roman de toute façon, donc ça sera ce qui va me garder à la maison.

    Haussant les épaules, il savait que c’était ce qui le ferait sans doute le mieux rester chez lui, mais il devait avouer qu’il aurait préféré pouvoir être plus avec sa partenaire ici, mais si elle préférait que ça ne soit pas le cas parce qu’elle ne serait pas efficace dans son métier, alors il ferait en sorte de rester au loft. Alors, qu’il faisait en sorte que les cartons de pizza entrent dans la poubelle, il dérapa légèrement et posa sa main contre le meuble. Ce que venait de demander la jeune femme l’avait prit de court. Du coup, il se retourna pour la regarder et fronça les sourcils.

    C’est une question piège ?

    Oui, il pensait que c’était le cas. S’il disait oui, elle pourrait lui dire qu’il pouvait toujours rêver et s’il disait non elle pouvait mal le prendre si elle était sérieuse. Alors, il garda les sourcils froncés en la regardant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more » Mar 28 Fév - 21:11

Esposito et Ryan avaient pris la sage décision de retourner travailler pendant que le jeune couple finissait de manger en tête à tête. Elle n'arrivait pas à arrêter de le regarder, elle le voulait, elle savait qu'il était comme elle, sauf qu'il n'était pas au boulot, pas son vrai boulot. La miss qui était à côté de lui essaya de trouver des solutions à la tentation qu'elle ressentait et n'en trouva qu'une.

« On aurai du garder la tentation. »

C'est vrai que s'ils n'avaient pas croqué dans le fruit empoisonné, elle n'aurait jamais su qu'il était si bon amant, ni qu'il l'aimait autant... mais combien de temps auraient ils tenu ? Probablement quelques jours tout au plus. Quoi qu'ils tenaient depuis trois ans... Kate n'était pas sérieuse, elle n'avait aucun regret et bien au contraire, elle était gourmande de cette tentation. Toujours ok pour se retrouver sous le corps puissant de son amant s'il le voulait, et toujours partante pour un peu plus lorsqu'elle en avait envie.
En parlant d'envie, Beck commençait à ressentir les flammes du désir dans son bas ventre et elle n'y résista pas. Elle se leva et lui proposa un tour dans l'ascenseur, ce qui fit réagir Castle d'une manière adorable. Souriant, elle ne lui laissa pas le temps de répondre et partit simplement en direction de la boite de fer. Elle aurait pu se retrouver seule, mais lorsque les portes s'ouvrirent, il était à ses côtés.

« Excellente décision. »

Son sourire était énorme bien qu'elle ai l'impression que les portes mettaient un temps fou pour se refermer. Mais une fois fait, elle envoya son amant contre une des parois et l'embrassa. Son corps se pressait contre lui et la seule chose qui les empêchait d'être à 100% l'un contre l'autre était son arme.
Ses lèvres étaient maitresses de celle de son homme, elle ne voulait plus les lâcher, elle les aimait tellement. Celle ci descendirent dans le cou de l'écrivain pendant que ses mains glissaient sous la chemise de celui ci. C'est à ce moment là que les portes s'ouvrirent pour la première fois, les stoppant à peine dans leurs actions. Le flic qui voulait monter, leur fit signe qu'il prendrait le prochain et détourna le regard. Ouf. Kate aurait du le descendre s'il était venu. Reprenant leurs actions, la brunette déboutonna le pantalon de son amant et vint passer ses jambes autour de son bassin avant qu'il ne la plaque contre la paroi opposé.

« Je t'aime. »

Beck ne pouvait s'empêcher de répéter ces mots encore et encore en haletant. C'était existant comme jamais et c'était Castle.
Alors qu'elle s'apprêtait à bloquer l'ascenseur pour ne plus être dérangé, les portes s'ouvrirent et cette fois ce n'était plus un simple flic, c'était Gates. Il fallait que sa tombe sur eux franchement. Ils ne la virent pas tout de suite et ce n'est qu'en entendant son nom hurlé par quelqu'un qu'elle percuta. Descendant précipitamment du corps de son amant, elle essaya de se rhabiller rapidement en se mettant devant l'écrivain pour le protéger des regards de la métisse.

« Sa ne se reproduira plus. »

Tenta-t-elle d'avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more »

Revenir en haut Aller en bas

ϟ CASTLE « You're the one who could say stop no more »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 12Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagine Crossover ::  :: 
Topics Finis
-