Bienvenue sur Imagine Crossover !
 
N'hésitez plus à vous inscrire, le forum a fêté ses 1 an récemment
Et il ne manque plus que vous !



Partagez|

ϟ CASTLE « I love you, do you ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 16 ... 31  Suivant
AuteurMessage
avatar Invité Invité
MessageSujet: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Jeu 5 Juil - 10:50


Le mariage des Castle était maintenant tout proche, un peu moins de trois mois et les jours défilaient rapidement. Les invitations avaient été envoyées et ils commençaient à recevoir les réponses de leurs invités, le parc était à eux pour le grand jour, et les détails se mettaient en place. Ils choisissaient tout et pourtant Kate n'en avait pas l'impression, choisir c'était leur job, mais tout le monde s'occupait de tout pour eux. C'était facile, l'impression d'avoir le contrôle était là, sans tout ce tas de stress sur ses épaules. Son seul stress majeur concernait sa robe. Et aujourd'hui était le jour où elle était sensée choisir LA bonne et pour cela elle avait Lanie, Martha et Alexis. Ensemble, elles avaient déjà fait les magasins plusieurs fois, trouvant plusieurs modèles intéressants, mais Beckett n'avait jamais réussi à en choisir une. Et au fond d'elle, elle savait très bien pourquoi. Il lui manquait un avis. Le plus important de tous. Celui de sa mère. Ça lui faisait peur de vivre tout ça, son mariage, sa vie avec Castle, sans la personne qui l'avait mise au monde.
La future mariée avait utilisé tout son courage pour rejoindre son groupe d'amie et sa nouvelle famille dans le magasin qui était devenu leur seconde maison. Elle avait embrassé son fiancé, enfilé une paire de talons et était partie à pieds dans les rues de Manhattan. Arrivé devant le magasin, elle avait soufflé un bon coup, remis l'alliance de sa mère à sa place et était entrée. Lanie lui était immédiatement tombée dessus, la faisant promettre de choisir sa robe aujourd'hui, et pas dans vingt ans. La détective savait très bien pourquoi elle voulait qu'elle choisisse rapidement, parce que celle ci avait toujours un peu peur de la voir tourner le dos à Rick. Mais Kate n'en avait aucunement l'intention, elle voulait vraiment aller jusqu'au bout avec son partenaire, le problème venait d'ailleurs.
Une vendeuse - qui la conseillait depuis le début - l'amena dans une pièce avec les différentes robes qu'elle avait aimé les fois précédente. Il y en avait trois et le but du jour était de les essayer toutes, faire un choix et repartir à la maison avec celle ci.
Katie enfila la première, une robe empire qui la tenait sous la poitrine, prolongée par une robe souple et droite. Elle sortit et se mit devant ses amies. Mais elle n'était clairement pas amoureuse de la robe, comme les trois autres personnes présentes. La vendeuse revint et ensemble elles partirent enfiler la deuxième, oubliant la première. La deuxième ressemblait à la robe de Kate Middleton - c'était en fait une copie légèrement modifiée -. Cette fois ci, ses amies semblèrent aimer, mais elle n'était toujours pas certaine. La troisième, une robe plus originale - le haut ressemblait à une chemise très cintrée, manches trois quart, laissant place à une robe de princesse - plus à tout le monde... Et miss "je me marie dans trois mois" avait toujours un visage fermé, presque triste. Alexis fut la première à parler.

« Papa aimera... n'importe laquelle de ces robes lui plaira Kate. »
« Tu es magnifique darling. »

La jeune femme esquissa un sourire en direction de sa famille, elle voulait les rassurer, mais les larmes qui roulèrent sur ses joues ne vinrent pas l'aider. Elle voulait tellement se contrôler, mais elle n'y arrivait pas, elle avait besoin de sa mère et elle n'était pas là. Et même si elle avait l'avis de trois personnes très importantes à ses yeux, ça n'était pas la même chose. Elle était émotionnellement tendue en ce moment. Castle le savait, il passait son temps à la taquiner pour la faire rire et qu'elle se détende. Choisir une robe pour son grand jour était juste la goute d'eau qui faisait déborder le vase. Mais elle avait de la chance, trois femmes, trois éléments importants de sa famille vinrent l'entourer de leurs bras et la réconfortèrent. Généralement seul son fiancé la voyait si faible, il était le seul capable d'arrêter ses larmes, aujourd'hui elle découvrait qu'elle avait plus que lui.

« Elle me manque... Elle aurait du être là avec moi pour choisir ma robe. »

Lanie lui tendit un mouchoir, et elle se recomposa, essayant d'être à la hauteur de la situation. Elle avait le choix entre deux robes magnifiques. Elle aimait les deux et ses amies étaient comme elle, indécises. En se mordant la lèvre - comme aimait beaucoup son homme - elle finit par choisir la dernière. La brunette avait promis à son partenaire de faire mieux que Kate Middleton, pas d’être comme elle, et c'est ce qu'elle allait faire. Le petit groupe souriait, tous très attentif à la future mariée, elles ne voulaient surtout pas la voir craquer à nouveau comme tout à l'heure, c'était leur devoir de s'assurer qu'elle allait bien.
La vendeuse vint alors à elle pour la mesurer, histoire de pouvoir ajuster la robe au besoin. Elle passa donc un mètre ruban autour de différentes parties du corps de la brunette. Étant dans une pièce close, seule avec la jeune femme, Kate lui demanda de garder la second robe de côté pour elle, juste au cas ou son fiancé n'aimerai pas la première. Les mesures furent rapides et elle put se rhabiller pour rejoindre tout le groupe. A peine avait elle fait un pas en dehors de la pièce où elle était que la vendeuse revenait l'appeler.

« Excusez moi, mais j'ai du me tromper dans les mesures, elles sont différentes de celles que l'on avait. »
« De beaucoup ? »
« Presque cinq centimètres au niveau du tour de taille. »

Ce n'était pas négligeable et Kate le savait, elle connaissait aussi la raison. Non, elle n'attendait pas un petit Castle - comme semblait penser les quatre femme qui la regardaient avec des grands yeux - elle avait juste mangé des oursons de guimauve en grande quantité. C'était sa nouvelle manière pour faire face au manque de sa mère et n'ayant plus de travail, elle n'avait plus vraiment d'activités physiques intenses.

« On va faire avec les mesures de la dernière fois, je vais faire plus attention à ce que je mange. »

Suite à ses paroles, elle sentit une main venir lui claquer l'arrière de la tête. C'était la légiste qui ne croyait pas un mot de ce que sa meilleure amie disait. Et oui, il en avait fallut peu pour que la petite métisse se mette en tête qu'elle allait être tata, et ses idées étaient contagieuses. Beckett fit redescendre tout le monde sur terre en ouvrant son sac et tirant un paquet d'ourson de guimauve... Un petit plaisir qui n'était pas très elle. Castle avait pu la changer au point ou elle en était à manger des bonbons plutôt que des fruits.
En parlant de Castle, celui ci lui manquait alors elle paya sa robe, laissant l'adresse du loft pour qu'elle y soit envoyé après les retouches, embrassa chaque personne du petit groupe avant de rentrer. Ces quelques heures avaient été riche en émotions et elle avait besoin de café et de son homme. Alors en passant la porte, après s'être débarassé de tout, elle alla directement vers le bureau de Rick et y donna trois petits coups.

« Rick, tu es là ? »

N'ayant pas de réponse, elle poussa la porte et découvrit le bureau vide. Elle décida alors d'aller voir dans la chambre et la salle de bain, mais personne. La belle en déduit qu'il devait être sorti - il ne fallait pas être un grand détective pour ça -. C'était dommage parce qu'elle avait besoin de lui et il n'était pas là, mais elle ne pouvait pas le garder en permanence sous la main, il avait besoin de sa liberté. Kate trouva rapidement une solution à son problème, elle prit une longue douche brûlante avant de revêtir une chemise bleu appartenant à l'écrivain, un boxer en dentelle bleue et elle redescendit au salon.
Cependant le malaise revint rapidement lorsqu'elle comprit qu'elle n'avait rien à faire. La télé n'avait pas de programmes intéressants, elle ne voulait pas utiliser les consoles de son homme, pas faim, pas envie de lire, envie de rien, juste de se caler dans les bras de son fiancé. Il n'était pas là et elle devait se le mettre dans la tête, elle allait devoir s'occuper pendant quelques heures et lorsqu'il reviendrai, elle pourrai enfin lui sauter dessus pour avoir une étreinte.

« Réfléchis Kate... »

La jeune femme prit son téléphone et passa les différents contacts en revue. Castle, Lanie, son père, étaient les personnes qu'elle avait envie d'appeler, de faire venir ici, mais c'était égoïste. Elle ne pouvait pas faire déplacer la moitié de la planète pour un simple câlin. Castle déteignait vraiment sur elle, elle agissait comme une gamine de neuf ans.
Une feuille de papier blanc était posée sur la table basse du salon, accompagnée par un stylo. Surement son homme qui l'avait posé là pour lui écrire une note, mais qui avait oublié. La brunette s'installa sur le sol, caler inconfortablement entre la table et le canapé - ce qui étrangement lui convenait -. Elle n'eut pas besoin de réfléchir pour que les mots viennent se déposer sur le papier. Elle était délicate et réfléchie, prête à écrire jusqu'à ce que le stylo n'ai plus d'encre... si elle avait autant de mot à écrire, ce qui était peu probable.

Un meurtre. C'est ce qui nous a permis de nous rencontrer. Les suivants, d'apprendre à se connaitre, à se détester et à s'aimer. Je ne peux pas compter le nombre de fois ou j'ai eu envie de te jeter par la fenêtre, à t'égorger et faire passer ça pour un simple accident... Mais tu m'apportais du café tous les matins. Tu avais tes théories farfelues. Tes sourires et tes blagues stupides. Mais c'est principalement pour le café que j'ai pris sur moi et que je t'ai laissé rester à mes côtés. Puis l'écrivain à succès est devenu un ami, un très bon ami... et j'ai commencé à l'aimer. Et apparemment j'étais bien la seule à ne pas m'en rendre compte. Je pense que si l'on avait pas ouvert les yeux après ces trois longues années de... Je ne sais même pas comment on pourrait qualifier notre relation à cette époque. Surement juste une amitié chaotique. Bref, si on n'avait pas ouvert les yeux, Lanie m'aurait probablement enfermé avec toi dans une pièce sombre, et m'aurait fait rester là dedans jusqu'à ce que je t'ouvre mon cœur. Heureusement, tu as été plus rapide qu'elle et on a réussi à s'arranger sans ça. Et maintenant je peux me réveiller tous les matins dans tes bras, croiser ton regard océan et savoir exactement ce que je ressens pour toi. Je peux sourire malgré que ma mère me manque. Je peux vivre... Je t'aime Richard Alexander Rodgers. Je te promets de t'aimer jusqu'à la fin. De prendre soin de ta fille et de t'offrir quelques petits bébés Castle à aimer. Et je regarderai Star Wars avec toi quand tu en auras envie, je te laisserai manger tes bonbons au beau milieu de la nuit, je... Et tu auras le droit de m'appeler 'Babe' une fois par semaine. Pas plus. Je t'aime Rick...

Les derniers mots furent difficiles à écrire, pas à cause de leur sens, mais plutôt parce que les yeux de la jeune femme se fermaient tout seuls. Elle était épuisée et avait combattu la bête pour faire ses vœux, vœux qu'elle avait finis, mais qu'elle ne trouvait pas parfait. Elle voulait les retravailler encore un peu, mais avant qu'elle n'en ai l'occasion, son visage était posé sur la table, dans le creux de ses bras. Toujours en position assise avec ses jambes en tailleur, elle allait se réveiller avec des courbatures, mais elle était juste trop fatiguée pour bouger. Beckett entrouvrit la bouche et pour la première fois depuis longtemps - voir pour la première fois tout court - elle se mit à ronfler tout bas, c'était un ronronnement qui prouvait qu'elle dormait d'un sommeil paisible, presque agréable et réparateur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Dim 15 Juil - 12:45

    La journée allait être longue Richard le savait. Il n’allait pas pouvoir voir sa partenaire, cette dernière se faisait kidnapper pour faire des essayages pour sa robe. De son côté, il en avait profité pour appeler Jim et voir s’ils pouvaient se retrouver là où il comptait faire des essais pour son costume. L’homme était libre et ils se donnèrent rendez-vous à 13h. Du coup le matin, Castle en profita pour avancer son nouveau livre. Même si le dernier ne sortait qu’en septembre, il avait envie de commencer à écrire une suite. Seulement au bout de trois pages, il avait arrêté. Il s’était alors focalisé sur la console de jeu et il avait joué à Guitar Hero pendant des heures. Il adorait ce jeu et il étant plutôt doué, il s’amusait comme un gamin à chaque fois. Mais son esprit vagabondait quand même vers sa fiancée qui devait essayer robes sur robes. Il savait que Martha, Lanie et Alexis seraient de bons conseils, mais il espérait que la jeune femme ne serait pas trop épuisée le soir même. Il avait envie de profiter d’elle et de passer du temps à parler des derniers détails de leur mariage ou même de leur voyage de noce. Bref, se rendant finalement compte de l’heure, il fila prendre une douche et après avoir passé un tee-shirt et un jean, il enfila ses chaussures et partit du loft. Au moins pour les essayages avec un tee-shirt et un jean ça resterait le plus simple.

    Une fois en ville, il alla manger rapidement un petit quelque chose pas très loin de la boutique où il avait rendez-vous. Une fois qu’il eu finit de manger, il alla vers le magasin et vit Jim qui l’attendait devant. Serrant la main de l’homme, il le remercia d’être venu. C’était important pour l’écrivain. N’ayant pas de père présent, il appréciait l’aide du père de sa future épouse. Entrant dans le magasin, il expliqua sa venue et demanda également un costume pour Jim. Ce dernier voulait le contredire, mais Rick insista pour lui offrir son costume pour le mariage. Jim hésita avant d’accepter et de le remercier. Allant donc commencer les essais, Rick fut horrifié par certains costumes. Les couleurs et les coupes n’allaient pas du tout. Jim semblait d’accord et il était plus que franc dans ses propos. Ne trouvant pas ce qu’il voulait, il demanda à faire une pause pour lui et de faire aller Jim aux essais. Ce dernier commença et il fut aussi horrifié par certains costumes. Mais l’homme trouva rapidement un costume noir, avec une cravate noire, une chemise blanche et une paire de chaussures noires. En moins d’une heure, il avait sa tenue, alors que l’écrivain ramait encore à choisir. Allant regarder ce que le magasin proposait, il se demanda alors si la robe de Kate serait blanche ou un peu crème. Il voulait être en accord avec elle et surtout ne pas avoir des couleurs qui ne colleraient pas les unes avec les autres.

    Du coup, il essaya une chemise blanche qu’il aimait bien, mais il expliqua au vendeur qu’il ne prendrait pas de chemise pour le moment. Il voulait d’abord savoir la couleur de la robe de sa fiancée. Cependant, il arriva à trouver un costume. Noir et en regardant Jim, il vit ce dernier lui sourire et hocher la tête. Parfait, il avait au moins le costume. Pour les chaussures, ce ne fut pas trop dur non plus. Il restait maintenant à savoir la couleur de la chemise et il hésitait à prendre une cravate. Il ne savait pas s’il devait en prendre une ou alors prendre une lavallière. En même temps, il lui restait aussi un gilet à trouver, mais ça il verrait en même temps que la chemise. Du coup, il finit par dire au vendeur qu’il reviendrait le plus vite possible pour le reste. Sortant du magasin, Jim le remercia à nouveau pour le costume et ils passèrent un peu de temps dans un café pour parler. Jim était content que sa fille ait trouvée quelqu’un qui lui corresponde et Rick lui était heureux que Kate ait accepté de se laisser aller à ses sentiments envers lui. Finalement, ils se quittèrent après une accolada et l’écrivain fila au loft. Une fois là-bas, il sifflota avant d’ouvrir la porte et de voir sa partenaire endormie dans le salon. Faisant une grimace au vu de la position dans laquelle elle était, il alla vers elle et embrassa doucement sa tempe.

    Kate, réveilles-toi.

    Il la bougea doucement, faisant attention pour ne pas lui faire mal et il l’appela plusieurs fois pour qu’elle se réveille doucement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Mer 18 Juil - 8:42

Kate ne se sentait pas aussi bien qu'elle aurait du ces derniers temps. Elle était amoureuse d'un homme - presque - parfait, il lui offrait un mariage digne d'une princesse et elle arrivait encore à se plaindre. Johanna lui manquait, plus que jamais, elle avait envie que sa mère renaisse de ses cendres et vienne la serrer dans ses bras et lui dire qu'elle faisait les bons choix. Elle ne se faisait pas d'illusions, car elle savait que ça n'arriverait pas, mais elle perdait tout de même son sourire au fil des semaines. Aujourd'hui, elle s'était laissée aller devant trois personnes qu'elle considérait comme sa famille, ça lui avait fait du bien, un gros poids s'était enlevé de ses épaules, toutefois il y en avait encore un peu. Et en rentrant, elle aurait voulu en parler avec Castle, mais il n'était pas là et elle s'endormit en l'attendant.
Ses vœux étaient toujours sur la table basse lorsque son fiancé vint l'embrasser sur la tempe, la sortant légèrement de son sommeil. Elle ne paniquait pas, car elle savait que c'était lui, elle pouvait le sentir, autant par son odeur que par sa présence. Son corps se glissa doucement contre lui, sa tête rejoignant l'épaule musclée de son partenaire.

« Juste un peu plus longtemps... »

Mais il n'avait pas fallut plus que le petit déplacement qu'elle venait de faire pour que tout son corps se mette à crier sa douleur. Elle grimaça avant d'ouvrir les yeux et de les refermer aussi vite. Beckett n'avait pas envie de se réveiller, et cela même si c'était pour être avec son homme. La nuit avait commencé... et il était là et elle avait envie de le voir et elle finit par se faire justice en ouvrant ses beaux yeux verts.

« Hey' toi. »

Aussi discrètement que possible - donc pas du tout -, la jeune femme fourra son morceau de papier dans la poche de son jeans avant de se relever. Elle réussit à être debout avant son fiancé, mais à quel prix. Son corps la suppliait de se rassoir et comme elle s'était levée beaucoup trop vite, sa tête tournait et ses yeux avaient ces drôles de points noirs qui dansaient devant eux. Katie du prendre appuis sur ses genoux quelques longues secondes avant que tout ne redevienne normal. Ce petit phénomène arrivait bien trop souvent ces derniers temps et elle savait très bien pourquoi, elle sautait les repas, elle s'affamait pour être parfaite pour son mariage, sauf qu'elle grignotait énormément d'ourson de guimauve - et elle qu'elle obtenait l'effet contraire -. Non, elle n'était pas bridezilla avec tout le monde, elle l'était avec elle même. La jolie brunette se détruisait tout doucement... Sans même s'en apercevoir.

« Je n'ai pas encore mangé, tu as une idée en tête pour le diner ? Martha et Alexis ne rentreront que vers minuit, elle voulait aller voir une pièce de théâtre et j'étais trop fatiguée pour y aller avec elles. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Mer 18 Juil - 10:45

    La journée avait été riche en émotion. Du coup en rentrant l’écrivain avait envie de rester tranquille chez lui. Voyant sa partenaire dans une position peu confortable, il alla vers elle, faisant en sorte qu’elle se réveille. Elle était très fatiguée. Il le voyait, mais il n’osait pas le lui dire. Il savait qu’elle pourrait lui dire qu’elle était une grande fille qui savait prendre soin d’elle et il n’avait pas envie de commencer une quelconque dispute. Du coup, il fit en sorte qu’elle se lève et il la regarda se reprendre quelques minutes. La laissant faire, il resta à ses côtés et en l’écoutant parler, il hocha la tête.

    Là tout de suite je ne sais pas, mais je vais aller voir ce qu'on a, sinon on peut commander.

    Haussant les épaules, il vint vers la jeune femme et il l’embrassa, appréciant sa chaleur.

    Par contre, j’ai une idée pour la fin de soirée.

    Souriant, il avait vu le fait que la jeune femme ait rangé une feuille rapidement. A vrai dire, il n’y avait pas fait attention, pensant plus au confort de sa fiancée.

    Tu iras prendre un bon bain chaud, tu y resteras aussi longtemps que tu voudras et une fois dans la chambre, je te ferai un massage.

    Il avait envie de faire quelque chose pour elle ce soir. Elle lui faisait des massages, alors à son tour d’en faire. Il voyait que plus les semaines avançaient et plus elle était fatiguée et stressée. Du coup, il voulait qu’un soir elle puisse l’avoir pour elle seule et aux petits soins. Castle n’était pas un masseur professionnel, mais il savait où trouver les points sensibles de la jeune femme. Il avait apprit à délier les nœuds et il appréciait de la sentir se détendre sous ses doigts. Se redressant, il fila dans la cuisine et regarda ce qu’il y avait dans les placards et le frigo.

    Il reste de la viande ça te vas s’y j’en cuisine ?

    Il avait lu une nouvelle recette dans le livre qu’Alexis lui avait offert pour son dernier anniversaire, du coup il avait bien envie de l’essayer et au moins ça serait un repas consistant pour sa fiancée.

    Et ta journée c’est bien passée ? Les filles ne t’ont pas trop épuisée quand même ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Mer 18 Juil - 20:35

Beckett était une épave. Depuis qu'elle n'avait plus de travail, elle se laissait aller. Sa vie était toujours pleine de joie et de bonheur, c'était juste elle qui ne semblait plus suivre. Car son problème de poids n'était pas le seul soucis qu'elle avait. La brunette avait commencé à aller sporadiquement à Soho, manquant des rendez vous et s'affaiblissant. Son médecin l'avait déjà pris à part deux fois pour lui dire qu'elle était sur une mauvaise pente, que si vraiment elle voulait un bébé, elle allait devoir se remettre au boulot... mais le voulait elle vraiment ? Voulait elle se lancer dans un projet qui la dépassait ? Un projet qui la changerait du tout au tout ? Un projet qu'elle ne pouvait pas affronter sans sa mère... La pauvre détective avait besoin de sa maman - beaucoup - et sa se répercutait sur sa vie de tous les jours. Bien sur qu'elle voulait un bébé, elle en voulait avec son fiancé. Elle voulait pouvoir pouponner et surtout, rentrer tous les soirs en vie.
L'écrivain était rentré de sa journée et la première chose qu'il avait fait avait été de réveiller sa compagne. Avec tendresse et amour, il l'avait fait se redresser et avait eu l'intelligence de ne pas relever son petit malaise. Kate l'écoutait parler avec un petit sourire, son idée de bain et de massage la tentait beaucoup. En fait la simple idée de passer une soirée en tête à tête avec lui la tentait, même si elle devait être celle qui faisait le massage. Mais apparemment ce soir, monsieur prenait les rennes, il s'occupait du divertissement et du repas.

« Je pensais plus à une salade. »

L'homme en face d'elle tentait de la faire manger toutes sortes de bons petits plats c'est dernières semaines, mais elle continuait à se nourrir de salades et de café - et d'oursons de guimauve -. Jusqu'à présent, il ne lui avait jamais rien dit, surement de peur d'engager une énorme dispute d'où rien de bon ne sortirait. Toutefois lorsqu'il lui demanda si sa journée s'était bien passée, la seule chose qui lui revenait était les 5cm de tour de taille en plus. La brunette grimpa sur le comptoir à côté de lui et lui prit la main pour la poser sur sa hanche - qui était plus grasse qu'avant -.

« Comment tu me trouves ? »

Son corps - et comme toutes les femmes - avait toujours été un sujet sensible pour la jeune femme. Elle se savait jolie, mais ses cicatrices l'enlaidissaient - trouvait elle - et là, sa prise de poids - qui était bien plus qu'autour de ses hanches; fesses, cuisses et poitrine faisaient parti du lot - la mettait très mal à l'aise. Elle savait qu'elle avait pris du poids avant aujourd'hui, sauf que personne ne l'avait pointé du doigt. Aujourd'hui, tout ce qu'elle avait entendu c'était 'madame vous êtes grosse, jamais vous ne rentrerez dans votre robe'.

« Sois sincère... On peut sauter le repas ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Mer 18 Juil - 20:55

    Allant dans la cuisine pour chercher que faire, il tomba sur de la viande. Il pensa alors à un plat rapide à faire et il soupira quand la jeune femme parla de salade. Ca n’était pas de la salade qui allait l’aider à bien se nourrir. Cependant, il ne dit rien à ce sujet, mais il fut surprit quand elle vint dans la cuisine, s’asseyant sur le comptoir de la cuisine, pour qu’il pose ses mains sur ses hanches. Ecoutant alors sa question, il haussa les sourcils. Qu’est-ce que c’était que cette question ? La fixant, il devait avouer qu’il ne savait pas vraiment ce qu’elle attendait de lui. Les femmes et leur poids, ça a toujours été un sujet délicat depuis des siècles et ça le serait toujours. Se rapprochant d’elle en fermant le frigo de sa main libre, il posa cette dernière sur la jeune femme. Puis, il vint se placer entre ses jambes et il la fixa dans les yeux.

    Je te trouve parfaite, à un détail près.

    Il savait qu’elle pouvait mal le prendre, mais vu qu’ils en parlaient, autant qu’il en profite.

    Le fait que tu veuilles sauter des repas. Kate tu n’as pas eu un repas équilibré depuis des semaines. Toi qui d’habitude fais en sorte que je mange plus de légumes et de fruits, tu te fais à faire comme moi. Alors ce soir, on va manger, ensemble et ensuite je m’occuperai de toi avec le bain et le massage.

    Fixant la jeune femme, il espérait qu’elle ne le prendrait pas mal. Il ne voulait pas la braquer ou la voir partir énervé. C’est en partie pour cela qu’il raffermit sa prise sur elle et qu’il déposa un baiser sur son nez.

    Si tu acceptes de manger et de te laisser dorloter par moi ce soir, tu pourras me demander tout ce que tu veux en retour, même des choses que je n’aime pas faire habituellement.

    Se rapprochant d’elle, entre ses cuisses, il fixa la jeune femme dans les yeux. Il savait que lui promettre quelque chose en retour, faire du donnant-donnant n’était pas la meilleure chose à faire, mais il ne savait pas comment la faire manger autrement.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Mer 18 Juil - 21:15

Être rassurée, c'était ce dont toutes les femmes avaient besoin. Elles aimaient entendre qu'elles étaient belles, parfaites - c'est les mots de Castle - malgré leurs petits défauts. Et elle en avait des défauts, elle le savait, les voyait, et les oubliait lorsque son homme la complimentait. Un homme qui en plus de la rassurer avait le cran de la mettre face à ses problèmes. Il n'avait pas peur. Ou peut être qu'il avait vraiment peur pour elle. En tout cas Kate n'avait pas envie de se battre contre lui, il avait raison et s'il voulait - et pouvait - l'aider elle ne dirait pas non. Et oui, elle avait changé à ses côtés.

« D'accord... »

Rick était un bon cuisinier, il s'en sortait très bien derrière les fourneaux et elle lui faisait confiance pour avoir un bon repas. Elle allait peut être même pouvoir l'aider s'il la laissait faire. Ou peut être qu'elle le regarderait en descendant un verre de vin, grignotant des petites tomates.
L'écrivain la fit sourire, sa grippe sur ses hanches était ferme, son regard adorable et tout cela était inutile, parce qu'elle ne voulait pas fuir. C'était en fait tout le contraire, elle voulait pouvoir se caler dans ses bras et y rester pendant... disons... le reste de sa vie.

« Tu sais très bien que je n'aime pas quand tu n'aimes pas. Sauf te faire crier 'apple'. »

Apple, elle l'avait crié plus d'une fois pendant leurs ébats, pas parce qu'il lui faisait mal, mais plus parce que son corps ne pouvait plus supporter les orgasmes. Elle avait du l'arrêter plus d'une fois, à bout de force et de souffle. Ce petit mot les faisait toujours sourire, au lit, comme dans la rue et elle adorait le taquiner avec ça. C'était aussi les souvenirs de leur début.
Kate descendit de son perchoir et alla dans le frigo pour sortir vin et tomate pendant que son fiancé se mettait à cuisiner - à parler nourriture, elle commençait à avoir faim -. Elle les servit avant d'aller coller son corps chaud contre celui de son partenaire pour lui donner son verre. Et aussi souffler dans son cou pour le perturber. Faim, mais maligne, car elle n'avait toujours pas envie de faire un plein de calorie. L'attirer dans une partie de sexe torride avec petites tomates en encas était le plan parfait.

« Tu m'as beaucoup manqué aujourd'hui... »

Laissant une seconde de silence, elle fit glisser ses mains jusqu'à l'entrejambe de son partenaire. Elle savait qu'il avait du mal à penser lorsqu'elle faisait des choses comme ça.

« On pourrait se nourrir d'autre chose. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Mer 18 Juil - 21:26

    Souriant quand elle accepta, il était content qu’elle veuille bien manger. Il avait eu peur qu’elle dise non et qu’elle l’envoie balader, mais ça ne fut pas le cas, pour son plus grand plaisir. Puis, il en pû s’empêcher de sourire encore plus à ses propos.

    C’est vrai, mais je sais aussi qu’il y a des choses que tu aimerais que je fasse et je ne serai pas contre. On va être marié bientôt alors autant tout partager.

    La regardant ensuite descendre, il sourit et commença à sortir tout ce dont il aurait besoin. Attrapant le livre de recettes, il regarda ce qu’il y avait décrit et il suivit les indications à la lettre. Finalement, il sentit la jeune femme se coller à son dos et lui donner un verre de vin.

    Merci.

    Il apprécia la chaleur qu’elle répondait contre lui et il but une gorgée de vin avant de poser le verre sur le bar et de continuer sa recette. Seulement, il se stoppa net quand il sentit la main de la jeune femme à son entre jambe.

    Je … tu …

    Ca y est, il était perdu. Elle savait vraiment comment y faire avec lui, mais il devait tenir bon. Il devait la faire manger avant tout. Malheureusement pour lui la main qu’elle laissait balader si bas le mettait dans tous ses états. Il sentit même son corps réagir, seulement, il ferma les yeux à s’en faire mal et il attrapa la main de la jeune femme pour l’enlever doucement.

    D’abord on mange de la vraie nourriture et après tu pourras me manger si tu veux.

    Ouvrant les yeux, il tourna la tête n’osant pas croiser le regard de la jeune femme. Ca serait encore pire s’il voyait le désir dans son regard. Il ne fallait pas qu’il succombe, mais qu’il continue à cuisiner et qu’il fasse en sorte qu’elle mange quelque chose de consistant. Du coup, il reprit son livre de recette et tenta de ne pas penser au fait qu’il pourrait faire l’amour à sa partenaire, ici, dans la cuisine.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Jeu 19 Juil - 10:40

Castle tentait toujours de mieux la connaitre, il posait des questions et fouillait dans la tête de sa fiancée pour y trouver tous ses petits secrets. Elle était bien plus discrète pour arriver à ses fins et malgré son petit jeu silencieux, elle en avait appris beaucoup sur lui ces derniers mois. Il en voulait un peu plus aujourd'hui, mais elle ne savait pas quoi lui dire, ou que faire... Elle n'était pas elle même à cet instant. Laissant glisser la phrase, l'écrivain se mit en tête qu'il devait faire manger Kate. Et pour être honnête, malgré son petit oui, elle n'en avait pas envie. La belle qui avait toujours un plan de secours se retrouva à toucher la partie la plus sensible du corps de son homme pour le distraire. La victoire fut de courte durée, car après avoir balbutié deux mots, il l'a repoussa pour reprendre sa recette.

« Rick... »

Son partenaire n'osait même plus la regarder et pourtant c'était tout ce dont elle avait besoin. Elle avait un problème et avait besoin de lui, pas qu'il lui tourne le dos. A contre cœur, elle accepta le fait qu'il ne voulait pas la voir - ses yeux - et partit au salon où elle s'assit sur le canapé. Beckett n'avait rien à faire, et son homme s'occupait du repas - qu'elle allait devoir se forcer d'avaler -. Sa main se posa sur la télécommande, mais elle n'alluma pas la télé. La brunette se leva, partit vers leur chambre où elle se changea dans quelque chose de plus adapté pour ce qu'elle voulait faire. Ses cheveux se retrouvèrent dans une queue de cheval haute et la minute suivante elle était devant la porte du loft, annonçant qu'elle allait courir.
La nuit était déjà tombée sur New York, mais le quartier était sur et elle put faire un parcours sans encombre. Personne ne vint l'embêter, sauf son corps qui criait famine. Et c'est en parti ce qui la fit rentrer au loft, son estomac qui lui chuchotait d'aller gouter à ce que Castle avait fait, de grignoter une pomme et de boire un bon verre d'eau fraiche.
Le premier pas dans le loft la rassura, les odeurs étaient alléchantes et son fiancé était toujours en vie - pas de feu en vue, ni d’inondations -. La brunette se fit discrète pour retourner à l'étage et se doucher rapidement, mais elle était presque sure qu'il l'avait vu... De toutes façons, l'ambiance allait être tendu après l'incident de tout à l'heure, alors une entrée en douce ou en fracas ne changerait rien.

« Il n'y est pour rien Kate. Ne le fais pas fuir. »

Se murmura-t-elle en retournant vers la cuisine, cheveux humide et large chemise bleue sur les épaules - celle de Castle -.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Jeu 19 Juil - 20:00

    Voilà encore une fois les choses avaient mal finit. Il avait voulu aller doucement, pour qu’elle mange enfin à repas équilibré, mais ça n’avait pas marché. Elle avait décidé d’aller courir. Quand la porte se ferma derrière la jeune femme, il soupira et se passa les mains sur le visage. Il ne savait plus quoi faire. Il aurait pû appeler Lanie pour lui demander conseils, mais il savait aussi qu’il devait gérer ça seul. Il était le petit ami de la jeune femme, donc à lui de gérer ça. Même s’il avait bien envie d’appeler Jim pour savoir comment il s’y serait prit avec sa fille. Mais, il enleva cette idée de sa tête et il se remit à son repas. Même si manger seul ne le tentait pas vraiment, il se disait qu’il devait le faire et puis voir quand la jeune femme rentrerait pour tenter de la faire manger à nouveau. Du coup, il fit en sorte que tout soit bon et qu’il parvienne à un repas simple, mais calorique pour qu’elle ait assez à manger. Il prit donc soin de tout faire comme c’était dit dans son livre et il entendit au bout d’un moment la porte d’entrée ouvrir. Il tourna doucement la tête et il vit Kate qui partait vers leur chambre. Il ne dit rien et se concentra sur la fin de la recette. Il n’avait pas envie de se disputer avec Kate, alors il préférait se concentrer sur ce qu’il faisait. Après avoir suivit toutes les étapes, il laissa le tout cuire et il entendit des bruits de pas venir vers lui. Du coup, il décida de faire un peu la vaisselle. Il ne voulait pas être désagréable en lui tournant le dos, seulement, il n’était pas à l’aise avec ce qui venait de se passer et il ne savait pas vraiment comment réagir. Du coup, tout en faisant la vaisselle, il fronça les sourcils.

    J’ai fais du veau en burger, il est prêt si tu veux manger.

    De son côté, dès qu’il aurait finit la vaisselle, il se mettrait à le manger. Il y avait du veau, du jambon blanc, du Ketchup, un peu de moutarde, une tomate, deux cornichons, un oignon rouge, du cumin, de l’huile d’arachide et tout était entre deux tranches de pains à burger. Finissant la vaisselle, essuyant les plats et les rangeant, il prit son burger à lui et partit à table le manger, laissant la jeune femme faire ce qu’elle voudrait avec sa nourriture.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Jeu 19 Juil - 20:31

La jeune femme avait été courir pour se changer les idées, ne pas être en colère contre son fiancé qui l'avait repoussé... Elle avait fait ce qui lui semblait juste pour éviter une dispute. Mais en rentrant, elle se rendit bien vite compte qu'elle avait créé bien pire. Castle ne lui criait pas dessus, non, il l'ignorait et ça faisait mal. Surtout ce soir. Elle n'était pas au top de sa forme et espérait qu'il s'occupe un peu d'elle.
Rick qui venait de finir la vaisselle avait prit son assiette et était parti à table pour manger. Sans sa compagne qui ne savait plus où se mettre. C'était un peu comme la guerre froide, et elle aurait préféré une guerre mondiale pour en finir rapidement. La belle observa son homme manger seul pendant de longues minutes avant de regarder son repas à elle. Le burger avait l'air délicieux, il sentait bon, avait des légumes... mais la taille de la bête lui faisait peur, car même en temps normal elle n'aurait jamais réussi à tout manger. Beckett prit sur elle, elle savait qu'elle devait faire des efforts pour son fiancé. Elle s'assit alors au comptoir de la cuisine - trop peur d'aller s'assoir à la table et de croiser le regard froid de Castle - et prit une première bouchée. Mâchouilla. Avala. Et répéta l'opération jusqu'à en arriver à la moitié. Son estomac était plein, mais elle ne voulait pas le décevoir... Elle se mit à manger par toutes petites portions, sa prendrait des heures, mais elle y arriverai - en espérant ne pas être malade -.
Kate ouvrit les yeux en sentant son estomac se tordre douloureusement. Depuis quand avait elle une peur panique de manger ? Depuis quand avait elle un problème ? La belle se regarda dans le toaster et grimaça, son visage avait changé - et pas en bien -. Elle n'avait plus quinze ans, les déséquilibres alimentaires n'auraient pas du lui tomber dessus, elle avait assez vécu, trop vécu. Elle était juste dans une période très stressante de sa vie.
Beck se concentra sur son assiette et vit que tous les légumes avaient disparu, que plus de la moitié de sa viande avait suivi le même chemin, il y avait juste une grande partie du pain qui restait. En miette. Étalé dans toute son assiette. Et ce n'était pas glorieux, mais elle se mit au défis de manger tout ça, pour elle, mais aussi pour son futur mariage. Elle se lança, doucement mais surement avant d'avoir une série de nausée qui lui amena les larmes aux yeux. Elle était pleine, elle le savait, le sentait... et ne pas réussir à finir son assiette l'a laissé mécontente.

« J'ai fait de mon mieux. »

Alla-t-elle lui dire en lui apportant son assiette. Oui, comme une enfant devant son père, elle lui avait apporté son assiette pour qu'il vérifie. L'homme avait finit de manger, mais il ne semblait pas prêt à bouger, alors elle resta, posant une main sur son petit estomac qui tentait de la rendre malade.

« C'était très bon. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Jeu 19 Juil - 20:44

    Il ne savait pas comment réagir, pour que les choses ne partent pas en vrille. Du coup, il lui indiqua le repas près et il partit à table pour manger. Il vit la jeune femme rester dans la cuisine t il soupira doucement. Il n’était vraiment pas à l’aise, seulement il ne savait pas comment faire pour lui dire de manger plus. A vrai dire, il ne savait même pas si elle le voyait ou si c’était lui qui se faisait des idées. Soupirant à nouveau, il mangea son repas, tentant de ne pas regarder sa fiancée. Seulement, cette dernière finit par venir vers lui. Il avait terminé de manger depuis plusieurs minutes, mais il n’avait pas encore bougé. A l’écoute des propos de la jeune femme, il tourna la tête vers elle et soupira.

    Tu t’es forcé à le manger ?

    Son ton était calme, c’était une simple question.

    Je ne te demande pas de te forcer Kate, juste de manger. J’ai l’impression que tu ne le fais plus autant qu’avant, ou alors c’est moi qui me trompe ?

    Après tout c’était peut-être ça, alors il attendrait sa réponse, pour savoir si c’était vraiment lui qui se trompait sur le sujet. Seulement son regard dévia de son visage et il vit qu’elle avait une de ses chemises sur elle et il eu du mal à avaler sa salive. Il adorait la voir dans ses vêtements. Ils étaient beaucoup trop grands pour elle, mais il aimait la voir ainsi. D’ailleurs, son regard s’assombrit et il descendit pour regarder le corps de sa fiancée, avant de tenter de se reprendre. Se raclant la gorge, il fronça les sourcils, cherchant une façon pour que son regard redevienne bleu et que son corps ne réagisse pas violement.

    Tu devrais aller en haut, je ramasse ça et je vais te faire un massage.

    Il esquissa un sourire. Il n’était pas certain qu’elle veuille du massage encore après ce qui venait de se passer, mais lui était près à le faire pour qu’elle soit détendue et calme. Il ne parlait plus du bain parce qu’elle avait prit une douche, mais si elle en voulait un aussi, il pouvait aller commencer à le faire couler.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Jeu 19 Juil - 21:07

Kate avait fait le premier pas pour rétablir la connexion entre son fiancé et elle, elle le regretta assez rapidement en entendant la question qu'il avait pour elle. Oui elle s'était forcée, mais ça avait été pour lui faire plaisir, pour manger son repas. Ça ne plaisait pas apparemment. C'était fait et à moins d'être malade, ce repas resterai dans son estomac. La phrase qu'il prononça juste après la fit se figer. Elle se doutait qu'elle avait un problème, mais si même Castle le voyait c'était qu'il y en avait un gros - surtout s'il jugeait nécessaire d'en parler -.

« J'ai grossi et je ne peux pas être grosse pour notre mariage. Tout le monde croit que je suis enceinte, mais c'est juste que je ne fais plus de sport... Que je suis inutile. »

Et alors qu'elle aurait eu besoin qu'on lui remonte le moral, la belle se rendit compte que son fiancé ne la regardait plus dans les yeux. Il avait laissé ses prunelles bleues faire le chemin sur son corps, ses jambes et il était impossible pour lui de cacher son désir. Déçue, elle le fut énormément. Il pensait à lui écarter les cuisses alors qu'elle était dans un état pathétique. Beckett se mordit la lèvre, pas pour lui montrer son désir cette fois, mais pour prendre sur elle. Elle finit par attraper les assiettes et les ramener à la cuisine où elle s'empressa de les mettre dans le lave vaisselle.
La jeune femme avait envie de lui dire d'aller se faire voir, qu'elle ne voulait pas de massage ou de sexe ce soir, qu'elle voulait qu'il la rassure. Mais elle voulait qu'il l'aime et qu'il soit à ses côtés pour toujours, alors elle ne pouvait pas être tout le temps de mauvaises humeurs - du moins pas sans lui apporter une bonne compensation -.
Le plan était alors de se faire masser, faire l'amour, le faire s'endormir pour pouvoir se réfugier dans ses bras. Et pour cela, elle devait être nue, rapidement, alors elle enleva sa chemise et la balança au visage de son amant. Il ne mit pas longtemps à capter, et elle ne l'invita pas à monter pour le massage, elle voulait juste tout faire rapidement pour pouvoir être dans ses bras. Donc, plutôt que de rejoindre leur chambre, elle revint sur ses pas et le colla contre la table du salon - là où il venait de manger son repas -. Sa presque nudité - parce qu'il lui restait son string - touchait l'écrivain, elle le sentit immédiatement. Il ne faisait pas semblant d'avoir envie d'elle, contrairement à elle. Et elle se rendit compte que feindre le désir était beaucoup plus difficile que de feindre un orgasme.

« Je ne peux pas... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Jeu 19 Juil - 21:18

    La situation était vraiment très étrange. Ca avait dégénéré en quelques secondes et il ne savait plus vraiment comment faire. D’un côté, il appréciait la vue qu’elle donnait d’elle peu couverte et de l’autre, il voulait parler sérieusement de tout ce qui se passait. Il l’avait entendu parler du fait qu’elle avait grossit et finalement, elle se retrouva à se déshabiller. Il ne pû s’empêcher d’être réactif, avant qu’elle ne dise qu’elle ne pouvait pas. Il la regarda alors et il s’assit sur le canapé, prenant les mains de la jeune femme dans les siennes.

    Tu n’es pas inutile Kate.

    Attrapant sa chemise, il la redonna à la jeune femme pour qu’elle se couvre et qu’elle n’ait pas froid.

    Tu t’investis dans notre mariage, tu te prépares avec ta robe. Tu fais tout ce qu’il est possible de faire. Je sais aussi que Mère et Alexis passent du temps avec toi et tu ne peux pas savoir à quel point ça me fait du bien de savoir que vous vous entendez bien toutes les trois. Jamais personne n’a prit en compte ma fille et ma mère, mais toi tu l’as tout de suite fait et c’est quelque chose dont je suis fier.

    Très fier même ! Quand des femmes venaient vers lui c’était uniquement par intérêt. Elles ne pensaient pas à sa mère et encore moins à sa fille. Seulement Kate, elle avait vu aux delà des apparences et elle avait accepté Alexis et Martha.

    Pour ce qui est du sport je peux en faire avec toi si tu veux. De toute façon, il faut que j’en fasse. Cet après-midi j’ai eu du mal avec les costumes de marié, donc il va falloir que je m’y mette quand même un peu.

    Il fit une légère grimace. Non seulement, il avait eu du mal à choisir un modèle de costume, mais en plus niveau taille ça n’avait pas été gagné d’avance. Se rapprochant de la jeune femme, il hésita, mais finalement il vint la prendre dans ses bras et il l’embrassa avec amour et il posa son front sur celui de sa partenaire.

    Restes toi-même Katherine Beckett, ne change jamais, parce que tu es extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Ven 20 Juil - 8:33

Kate avait vraiment essayé d'être sexy et terriblement craquante pour son fiancé, sauf que son humeur ne suivait pas. Elle était incapable de mentir sur son désir, elle n'en avait aucun, ce n'était juste pas le moment pour faire l'amour. Et heureusement pour elle, elle avait un compagnon compréhensif qui la mit à l'aise en lui rendant sa chemise pour qu'elle se couvre. Il ne lui en voulait pas, et elle reconnaissait en lui ce cœur immense que la presse ne semblait pas voir.
Inutile, elle l'était. Castle avait beau lui dire le contraire, lui donner des arguments, elle ne voyait pas les choses de cette manière. Depuis qu'elle avait perdu son travail, elle ne faisait plus rien. Pas de recherche pour un nouveau travail. Pas d'exercice. Rien. Elle se laissait vivre sous l'attention de son homme. L'amour était bon, mais il y avait des limites. Elle qui s'était promise de ne jamais utiliser la carte de crédit de son fiancé, en était venu à le faire assez régulièrement - pour des courses ou des sorties -.
Mais dans les arguments de Rick, une chose attira son attention. Il semblait heureux de la voir s'entendre aussi bien avec Martha et Alexis. La brunette ne comprenait pas pourquoi il pointait ça du doigt aux premiers abords, mais après quelques explications, elle y vit plus clair. Les deux rouquines méritaient l'attention qu'elle leurs offrait, elles étaient adorables avec elle, et ce n'était pas parce qu'elle aimait Castle. Non, elles tenaient toutes les deux à la détective. Elle se sentait aimée et rassurée à leurs côtés... Un peu plus qu'avec l'unique - et très important - amour que lui apportait son partenaire.

« Elles le méritent. Elles sont géniales et font parties de ta vie. »

Beckett n'était pas toutes les autres, elle ne voulait pas être de passage dans la vie de son homme, elle voulait finir ses jours avec lui, elle voulait mourir à ses côtés. Elle s'effaça tout de même après avoir dit du bien des rouquines. La jeune femme voulait juste profiter des bras de Castle, rien de plus, mais il tenait vraiment à parler, à mettre à plat tout ce qu'elle avait dit dans la soirée. C'est donc son histoire de poids qui s'incrusta entre eux. Rick voulait en perdre - et il en avait déjà perdu depuis qu'ils étaient ensemble - et voulait l'aider à en perdre. Ce qui voulait dire que lui aussi la trouvait plus ronde - trop ronde -. S'abstenant de le lui faire remarquer, elle fut surprise de le sentir venir l'enserrer avec ses bras et encore plus de se sentir embrasser. Le baiser lui fit tout oublier le temps de quelques secondes, elle était heureuse et libre, elle se laissa aller et donna son cœur... avant qu'ils n'aient à se séparer, front contre front, le souffle un peu court.

« J'ai déjà changé. »

Et même si ce n'était pas ce qu'il voulait entendre, c'était la stricte vérité. Elle avait changé, elle avait évolué dans le mauvaise sens sans s'en rendre compte - et il était déjà un peu trop tard -.

« Et je parle plus que physiquement. Parce que j'ai pris du poids, mais ce n'est pas tout... J'ai accepté le fait que tu étais le seul et l'unique, que malgré nos disputes, on était fait l'un pour l'autre. Mais j'ai laissé tout le reste s'effondrer. J'ai perdu mon travail, mon indépendance, mes amis ne font plus parti de mon quotidien, je... je suis devenue inutile et si tu ne le trouves pas, je suis sure que la moitié du precinct le pense. J'aimerai pouvoir te dire que je suis la même Beckett, mais je ne le suis pas. Je t'aime toujours autant, ça ne changera jamais, mais je suis juste différente... et je n'aime pas la nouvelle version de moi. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Ven 20 Juil - 12:41

    Oui, mais tu es la seule à leur accorder de l’importance et je ne pourrai jamais t’en remercier comme il se doit.

    Prenant la jeune femme dans ses bras, il vint même l’embrasser et il lui expliqua qu’elle n’avait pas besoin de changer. Il la trouvait géniale comme elle était. Seulement, elle lui expliqua qu’elle avait déjà changé. Fronçant les sourcils, il écouta avec attention ce qu’elle disait et il hocha la tête.

    Alors est-ce que je peux t’aider pour faire en sorte que tu fasses partir la nouvelle Beckett ?


    Il n’avait pas parlé de ses propos. Il ne s’était pas attendu à ce qu’elle parle du precint et il se demandait pourquoi le regard de ses gens là avait de l’importance pour elle. D’accord, ils faisaient partit de son cercle professionnel, mais quand même. Cependant, il ne préféra pas s’y attarder et il regarda sa fiancée, près à l’aider si elle avait besoin de lui pour se construire une image d’elle qu’elle préférait. Il était prêt à beaucoup de choses pour la jeune femme. Il voulait qu’elle se sente bien, seulement, il fallait qu’elle définisse ses priorités et il l’aiderait si elle voulait de son aide, sinon il la laisserait faire seule.

    Qu’est-ce qui est le plus important pour l’instant et qui ferait que ça serait le premier pas vers une Kate Beckett que tu aimerais ?

    Il était vraiment très sérieux et il voulait qu’elle prenne quelques secondes ou même minutes pour répondre à la question. Serait-ce son poids, son travail, leur mariage ou tout autre chose. A elle de mettre les points en avant et d’annoncer ses arguments pour qu’il puisse aider ou non et faire en sorte que sa partenaire s’aime à nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Ven 20 Juil - 20:17

Les bras de l'écrivain l'entourait et elle se sentait doucement mieux, même si ce n'était pas parfait. Elle l'écoutait parler et se faisait un chemin dans ses bras. La brunette finit par être allongé sur le canapé, avec sa tête posée sur le torse de son homme. Kate était enfin bien et un petit sourire vint se fixer sur son visage - et tout ça grâce à son partenaire -. Un homme parfait. Car qui aurait accepté le fait qu'elle dise stop au sexe pour parler ? Pas grand monde. Surtout qu'elle s'était mise presque nue devant lui, qu'elle l'avait chauffé. Pauvre homme. Mais maintenant il l'écoutait et ne prenait pas mal ce qu'elle disait et c'était encore plus important aux yeux de la jeune femme. Oui, elle était heureuse qu'il l'écoute parler - elle n'avait jamais parlé avec un homme lorsqu'elle était dans une relation sérieuse.

« Un travail. Un bébé... »

Castle savait qu'elle voulait un bébé, ils y travaillaient sans succès pour le moment, mais le temps viendrait. Elle espérait. Le travail était une partie nouvelle. Elle ne l'avait pas réalisé il y a bien longtemps, mais elle s'ennuyait sans son boulot, elle avait besoin de l'action, de l'adrénaline et aussi de l'obligation de se lever tous les matins pour aller bosser.

« Je devrais retourner voir Gates. Et si elle ne veut pas me reprendre, je pourrais trouver pour être la sécurité dans un magasin. »

Généralement, les capitaines de brigade, menaçait leurs officiers avec ça. 'Si tu n'es pas bon, tu feras la sécurité de Kmart'. Kate en était arrivée à ce point à cause de son tempérament... Perdu le job de ses rêves pour rien. Elle s'en voulait beaucoup. La brunette avait cru que son homme ferait oublier les choses, que l'amour, puis la famille et le chien lui apporterait tout ce dont elle avait rêvé. Ça n'avait pas été le cas, pas du tout. Elle avait vraiment besoin de travailler - et Castle de se remettre à écrire, quoi que son prochain livre n'était pas attendu avant quelques mois -.
Poutchi fit son apparition, à moitié endormi - un peu plus grand qu'à son arrivée - il les regarda et s'excita tout de suite. Il était toujours heureux de les voir, il adorait la compagnie alors il vint se mettre à côté d'eux en faisant claquer sa queue sur le canapé. Beckett lui passa une main sur la tête avant de regarder son fiancé. Le chien avait pris cette mauvaise habitude de grimper sur les canapés et Beck avait pété un cable un jour, hurlant sur Castle que c'était de sa faute, mais aujourd'hui il restait pas terre. Elle n'avait rien dit au chien, alors ça devrait être le travail de son homme. Et même si c'était quelque chose de simple, elle en était toute heureuse.

« Merci pour tout ça. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Ven 20 Juil - 20:34

    Définir des priorités serait la première chose à faire. Se retrouvant allongé sur le canapé, il laissa la jeune femme prendre place au-dessus de lui. Puis, il l’écouta avec attention. Son travail. Il savait que ça lui manquait. Il avait pensé à aller voir Gates, mais il était le plus mal placé face à elle. Elle ne voudrait sans doute pas le recevoir, donc il s’était abstenu. Malgré tout, il avait des nouvelles des gars et selon eux leur chef à regretter Kate. Peut-être que finalement, si elle allait la voir, ça pourrait faire pencher la balance en sa faveur. Gates pourrait peut-être mettre sa mauvaise volonté de côté pendant quelques minutes. L’écrivain ne savait pas vraiment si ça serait faisable, mais il ne pourrait pas le savoir si sa fiancée ne se déplaçait pas. Il comptait accompagner la jeune femme si elle en avait envie, mais il resterait à l’écart du bureau de Gates pour qu’elle ne le voie pas. Puis, son second choix fut le bébé. C’est vrai qu’ils essayaient, mais aucun bébé ne voulait pointer le bout de son nez pour le moment. Ca n’était pas grave pour l’écrivain. Tant que sa fiancée allait bien s’était le plus important pour lui et aujourd’hui leur priorité serait d’aller voir Gates. Il fut un peu surprit du poste qu’elle accepterait si Gates ne voulait pas la reprendre et il fit une grimace, mais ne dit rien à ce sujet. Puis, leur chien pointa le bout de son nez et décida de venir vers eux. Souriant, il regarda la jeune femme le caresser et il serra un peu plus son étreinte autour de la brunette.

    Tout quoi ?

    Il haussa les sourcils.

    Je n’ai rien fait de spécial.

    Enfin c’était ce qu’il pensait en coup cas. Il était bien lui avec la jeune femme, il aimait profiter du temps qu’ils avaient ensemble.

    Demain tu iras voir Gates. Tu lui demanderas si tu peux retrouver ton emploi et tu la laisseras parler sans l’interrompre.

    Il ne disait pas cela d’un ton autoritaire, mais c’était plutôt pour dire à la jeune femme de prendre le temps d’écouter sa chef et ne pas faire quelque chose sur un coup de tête.

    Si tu veux je viendrai avec toi, mais je resterai à distance pour qu’elle ne voit pas. Ca sera tes demandes face à elle, donc si elle ne voit pas ça ne sera pas plus mal.

    Baissant les yeux vers la jeune femme, il esquissa un léger sourire et il entendit Poutchi couiner. Tournant la tête vers lui, il sourit et leva une main vers lui pour le caresser doucement.

    Tu serais d’accord pour le faire demain ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Ven 20 Juil - 20:54

« Pour lui, nous, ta famille. »

Poutchi aidait dans le processus de guérison, elle se sentait mieux lorsqu'il était là, elle faisait des exercices - même si ce n'était que de la marche - elle était heureuse avec lui. Il était un peu comme un mini Castle. En mieux éduque - ou pas -. La bête avait été importante pour Kate depuis le jour ou elle l'avait vu pour la première fois, elle l'était encore plus aujourd'hui.
Rick qui écoutait et répondait à ses questions prit l'initiative de lui dire ce qu'elle devait faire - et elle l'aurait probablement tué s'il avait fait ça un an auparavant -. Il posait les mots et les conditions pour qu'elle y arrive. Gates n'était pas quelqu'un de méchant - ou juste un peu - elle voulait un precinct fonctionnel et elle y arrivait grâce des règles strictes. Kate ne pouvait pas faire autrement, elle devait suivre les règles et ramper pour retrouver son travail.

« J'essayerai demain. »

En espérant que tout se passerait bien, parce qu'elle n'était pas prête pour faire face à un nouvel échec. Beck aurait voulu que sa vie soit aussi simple que son amour pour Rick. Elle aurait voulu... En fait, elle voulait beaucoup trop de choses pour que tout se réalise alors elle oublia tout, fit le vide dans sa tête et regarda le chien.

« Si on n'arrive pas à avoir un bébé, on aura un autre petit chien pour compenser. »

Dit elle à moitié sérieuse. Mais c'est vrai que si elle n'était pas capable de porter leur enfant, elle se voyait bien éduquer un autre chien, même si Castle avait été celui qui s'était occupé de faire l'éducation de Poutchi.

« Tu te souviens ce qu'à dit le docteur en fertilité à propos des injections d'hormones ? Produire plus pour essayer d'avoir notre bébé. Je ne suis pas sure que je veux ça. Je ne veux pas avoir à me piquer pour avoir un bébé, je veux un bébé naturellement. Je sais qu'il y a peu de chance pour que ça arrive, et je ne veux pas te décevoir, mais j'aimerai que pour une fois dans ma vie quelque chose soit simple. Et j'ai peur des piqures, et j'ai lu que ça faisait mal. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Ven 20 Juil - 21:06

    Notre famille.

    Souriant, il regarda la jeune femme. Oui, elle faisait partir de la famille, c’était leur famille à tout les deux. Ca incluait Martha, Alexis, Jim, Poutchi et leurs amis. Pour Castle, c’était leur famille à tout les deux et il voulait que la jeune femme le voit ainsi aussi. Puis, il parla de ce qu’elle devrait faire demain. En tout cas, il posa ce qu’elle devait faire pour tenter de faire en sorte que ça se passe bien avec Gates le lendemain. Appréciant le fait qu’elle accepte de tenter la chose le lendemain, il soupira doucement. Les choses pourraient peut-être s’arranger, surtout si Gates acceptait de reprendre Kate. Après, il savait qu’elle pourrait la superviser plus, demander à Esposito ou Ryan d’être le chef de l’équipe pendant un temps. Des possibilités comme celle là il y en avait plein, mais il voulait surtout qu’elle reprenne sa fiancée. Elle avait besoin de cela pour avancer dans la vie et visiblement, aux dires des gars, les enquêtes arrivaient, mais peu étaient élucidés depuis le départ de Kate. Elle était un élément important et il ne voyait pas la chef refuser de reprendre son meilleur élément, mais il ne voulait pas non plus parler trop vite. Il verrait le lendemain. Puis, caressant doucement le chien, il l’écouta parler et sourit.

    Même race ?

    Après tout, ils pouvaient avoir un autre chien de la même race ou pas. Lui peu lui importait si c’était de la même race ou pas. Enfin il n’avait pas envie d’un tout petit chien où on est prêt à marcher dessus parce qu’il reste entre vos jambes. Ca c’était hors de question pour Castle. Ecoutant ce que disait sa fiancée, il devait avouer qu’il comprenait le point de vue de Kate.

    Alors pas d’injections et puis la méthode naturelle et tellement plus agréable.

    Il avait prit un ton rêveur et il se mit à sourire. Il savait qu’elle pourrait le taper pour lui dire d’arrêter ses bêtises, mais il avait envie de détendre un peu l’atmosphère.

    Ca te dit toujours le massage ? Alexis a acheté de nouvelles huiles essentielles et elle m’a dit qu’on pouvait en utiliser si on voulait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Ven 20 Juil - 21:29

Et voila, Castle l'avait fait parler et tout allait mieux. Elle retrouvait le sourire, se détendait et oubliait ce qui l'avait mise à terre toute la journée. Fin, elle avait toujours sa maman sur le cœur, mais elle pouvait voir son alliance autour du cou de son fiancé, elle aimait. Puis il la suivait dans toutes les petites histoires qu'elle se forgeait pour apaiser ses sentiments. Retrouver son travail. Adopter un deuxième chien pour remplacer un enfant.

« Non, cette fois on pourrait prendre un petit chiot, avec de la fourrure tout douce qui part dans tous les sens, blanc ou gris, une queue qui remonte et avec de grands yeux bleus. Et en grandissant il sera de la taille de Poutchi et ils pourront jouer ensemble. »

Kate réalisa alors qu'elle avait décrit son fiancé en version canine. Une petite bête toute folle, magnifique, douce et avec des prunelles océan. Elle le voulait s'ils n'arrivaient pas à concevoir, ce qui voulait dire, pas tout de suite. Elle voulait essayer encore un peu, ils venaient de commencer après tout. Beck savait qu'elle allait galérer pour être mère, alors ce n'était pas quelques mois qu'elle se donnait, mais plutôt quelques années. La belle avait peur, mais au fond elle avait confiance. Castle l'avait mise enceinte une fois, rapidement et si ça n'avait pas tenu à sa santé, elle aurait été enceinte à ce moment du bébé de l'écrivain. Ce n'était pas le cas, mais elle avait Poutchi... Et une main sur son ventre qui s'y incrusta un peu plus.

« Sans injections, il y a des chances pour qu'on n'ai jamais de bébé. Tu ne m'en voudras jamais pour ça ? »

Son homme lui avait dit non plus d'une fois, mais elle avait besoin d'être rassurée. Ses beaux yeux verts partirent interroger l'écrivain une nouvelle fois et elle se retrouva à pivoter pour lui faire face. Elle se mit à sourire rapidement, parce qu'il souriait, qu'il reparlait de massage et que tout ce dont ils avaient parlé ne l'avait pas refroidis. Toujours aussi amoureux d'elle, toujours aussi gentleman et adulte. Castle avait bien changé depuis le début de leur partenariat et elle en était bien heureuse.

« Tu es sur qu'Alexis t'as dit oui pour ça ? A cet effet ? »

Castle ne devait pas, n'était pas stupide. S'ils se lançaient à se faire des massages, il y avait peu de chance pour qu'ils arrivent à ne pas faire l'amour. Et Kate était presque sur qu'Alexis ne voulait pas prêter son huile de massage pour ce genre de chose. Mais ils avaient le loft pour eux se soir et elle avait aussi de l'huile de massage - et bien plus -.

« On a nos jouets, pas besoin de taper dans ceux de ta fille. T'as qu'à choisir dans mon tiroir. »

Car depuis qu'elle avait toutes ses affaires ici, elle avait été obligé - ou avait juste eu envie - de ramener tout ici. Même ce qui ne ressemblait pas à la Beckett qu'il connaissait. Il y avait des sous vêtements très sexy, des dès, elle avait été leur faire des menottes sur mesure - et elle savait où allait grâce à une de ses enquêtes - car elle avait adoré la fois où elle avait utilisé les siennes sur son chéri. Sauf les traces rouges qui avaient suivis sur ses poignets, ça n'arriverait plus. Mais il n'était pas au courant de ce tiroir, c'était son petit secret, son prétendu tiroir à chaussettes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Ven 20 Juil - 21:45

    Je ne connais pas ce genre de chiens, mais ça semble mignon.

    C’est vrai que là tout de suite, il n’avait pas de race prédéfini avec la description qu’elle venait d’en donner, mais ça semblait être une boule de poils adorable. En tout cas, ce qu’elle venait de dire lui donnait envie d’avoir un chien comme ce lui là. Parlant finalement des injections dont le médecin avait parlé, il fut étonné par les propos de la jeune femme et il hocha la tête.

    Je ne t’en voudrais jamais pour ça Kate. Oui, j’aimerai qu’on ait un enfant ensemble, mais si ça n’est pas le cas, ça n’est pas grave. Tant que je t’ai toi dans ma vie, ça me va amplement.

    La voyant se tourner vers lui, il sourit et lui proposa un massage. Il ne comptait pas abandonner cette idée. Il la savait tendue et il avait envie de faire en sorte que son corps soit détendu le plus possible. A l’écoute de ses questions, il fronça doucement les sourcils.

    Oui, elle m’a dit qu’elle avait acheté plusieurs produits, dont des huiles de massage.

    Sur le coup, il n’avait pas comprit ce que la jeune femme voulait dire, c’est seulement à son regard, qu’il ouvrit la bouche sous la surprise. Puis, il ferma les yeux en grimaçant.

    Non stop ne dis plus jamais ça ! Je ne veux pas imaginer ma fille utilisant ce genre de choses pour …

    Secouant la tête pour tenter d’enlever les images qui pourraient venir, il ouvrit les yeux et haussa les sourcils aux propos de la jeune femme.

    Ton tiroir ? Quel tiroir ?

    Sa curiosité était en éveille et il comptait bien découvrir quel était ce tiroir et surtout ce qu’il y avait à l’intérieur. Elle ne le lui avait jamais dit et il devait avouer que son esprit partait dans des suppositions qu’il valait mieux qu’il arrête tout de suite.

    Tu veux plus qu’un massage ?

    Il avait prit un ton charmeur et souriait en la fixant.

    Pour une fois que c’est moi qui ne pensait qu’à un massage pour détendre tes muscles. En fait, c’est toi la perverse dans notre couple !

    Il prit un air outré et sourit de plus belle, surtout quand Poutchi se mit à aboyer, comme s’il soutenait Rick dans sa théorie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Sam 21 Juil - 0:25

« Alexis finira par faire tout ce que tu fais avec moi avec un homme et même si tu ne veux pas y penser, tu dois l'accepter. »

Papa poule avait encore frapper. Oui, Alexis risquait de faire des choses avec ces huiles de massages, elle grandissait et avait le droit de s'aventurer dans le domaine du sexe. Il le faudrait, mais tant qu'elle le faisait correctement, de manière protégée et avec le bon garçon, se serait ok. Du moins du point de vue de la détective, parce que Castle semblait hermétique à l'idée que sa fille n'était plus un petit monstre d'une dizaine d'année. De toutes façons, elle réussit à le sortir de cette idée en lui parlant de son dernier tiroir. Il ne percuta pas sur le moment, mais en voyant le regard de sa partenaire, il comprit... Et son organisme réagit. Non, pas son entre jambe - quoi que - mais plutôt son regard, son sourire, son... son entre jambe.

« Le dernier tiroir. »

Castle avait prit un air outré pour lui dire qu'elle était perverse, et oui, elle l'était un peu avec lui, mais ça ne lui avait jamais déplu jusqu'à présent. Elle rigola jusqu'à ce que Poutchi se mette à aboyer. Elle avait toujours peur que les voisins se plaignent et le fasse partir alors elle le regarda en lui demandant de se taire. Une petite caresse sur la tête et elle était de nouveau totalement présente pour son amant - qui souriait comme un abruti parce que le chien avait pris son parti -.

« Oh... Tu peux me faire un simple massage si tu préfères. Je peux ne pas être perverse du tout si tu le souhaites. D'ailleurs, je vais aller enfiler un pantalon, commence à faire frisquet. »

La jeune femme mentait, elle était toute sauf froide, mais elle partit tout de même vers leur chambre pour enfiler un pantalon par dessus son tout petit string. Elle voulait le taquiner jusqu'au bout, alors elle retira sa chemise et passa un tee shirt large - nettement moins sexy qu'avant -.
Puis se sachant seule dans la pièce, elle ouvrit le dernier tiroir et farfouilla. Il y avait rien de trop osé, c'était juste quelques jouets et sous vêtements qu'elle voulait tenter avec lui. Yep, le plus osé devait être les menottes, car le reste, ça restait pour du sexe fun. Ou un peu coquin pour les sous vêtements en cuir rouge qu'elle comptait garder secret jusqu'à leur nuit de noce.
Un souffle chaud vint dans son cou et elle referma le tiroir d'un coup pour garder secret ce qui devait rester secret. Sauf que son doigt resta dans le chemin et se retrouva coincé une seconde. La belle se mordit la lèvre pour ne pas crier de douleur, mais comme celle ci partait rapidement, elle se retourna vers la source du problème. Et plutôt que de l'engueuler d'être venue la surprendre, elle prit possession de ses lèvres avec passion.

« Massages ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Sam 21 Juil - 10:14

    Pour le moment, je préfère qu’elle pense à l’université, ce qui est déjà un sujet sensible.

    C’est vrai que c’était la priorité de sa fille et Castle préférait ne pas penser à la vie sexuelle de sa fille. De toute façon, il n’eut pas à y penser longtemps vu que sa partenaire changea de sujet et fut directe avec lui-même s’il mit quelques secondes à comprendre le vrai sens de ses propos. Il n’était pas au courant pour le tiroir et il avait envie de savoir, seulement il se demandait s’il pouvait le voir seul. C’était son territoire à elle, du coup il hésitait et il se décida à ne pas aller y mettre son nez. Au contraire, il fallait qu’il respecte ce qu’elle cachait. Puis, à l’entende de ses propos, il grogna et il la vit partir. Il aurait préféré qu’elle reste là, mais il soupira et regarda Poutchi.

    Ta maîtresse peut être cruelle parfois.

    Le chien semblait réfléchir à cela en penchant la tête sur le côté et fixant l’écrivain. Ce dernier caressa un peu le chien et finalement lui indiqua qu’il devait rester ici. Comme il disait, les adultes ont à faire. Se faisant le plus discret possible, il alla vers leur chambre et il finit par entourer la jeune femme de ses bras. La voyant fermer rapidement le tiroir, il décida pour de bon d’être un cobaye et de la laisser sortir de là tout ce qu’elle voudrait sans qu’il aille y mettre son nez. Mais il fut coupé dans ses pensées, quand la jeune femme vint l’embrasser. Appréciant le baiser, il l’écouta parler et sourit.

    Commençons par le tiens.

    Attrapant la main de sa fiancée, il l’amena jusqu’au lit.

    Tes vêtements sont superflus, tu devrais tous les enlever.

    C’était à la fois vrai et puis il comptait bien en profiter. Lui demandant finalement où elle avait ses produits, il l’écouta et alla les chercher, avant de revenir dans la chambre et de la voir nue sur le lit. Se reprenant, il vint à son tour sur le lit et mit un peu d’huile sur ses mains pour commencer par masser son dos. S’était souvent ses épaules et son dos qui était noués et il commença par ses endroits.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? » Sam 21 Juil - 13:58

La sexualité d'Alexis était toujours un sujet un peu tendu pour Castle. Il n'arrivait pas à accepter le fait que sa petite princesse grandissait et devenait une femme. Aujourd'hui c'était pour passer la nuit avec un garçon, mais qu'est ce qu'il se passerait lorsqu'elle lui annoncerai son mariage, ou pire un bébé... Kate voulait être là pour voir la tête de l'écrivain ce jour là. Et prendre quelques photos.
Ce soir, cependant, elle avait d'autres idées pour eux. Depuis que son fiancé lui avait remonté le moral, elle avait envie de se glisser dans son caleçon et gémir sous ses coups de bassins. Se levant et s'éloignant de lui, elle savait qu'il allait devoir prendre sur lui et souffrir un peu en se contrôlant. Mais il avait Poutchi, ce n'était pas comme s'il était tout seul. Et de toutes façons il ne tint pas longtemps et vint rapidement rejoindre Beckett dans la chambre, alors qu'elle fouillait dans son tiroir sexy. Le jeune homme l'avait surprise et elle s'était refermée le tiroir sur le doigts, la douleur était vite passée et c'était bien, parce qu'elle devait vite trouver un moyen de lui faire oublier le tiroir, et quoi de mieux qu'un baiser. Et elle lui en offrit un brûlant de désir. Un qui donna envie à l'écrivain, à tel point qu'il lui donna l'ordre d'aller sur le lit et de se déshabiller - c'était comme ça qu'elle l'avait entendu -.
Kate se mit nue sur le lit pendant qu'il partit trouver l'huile de massage dans la salle de bain - elle en avait dans son tiroir, mais elle ne pouvait pas le laisser aller fouiller tout seul -. Son homme revint et se mit assez rapidement à la masser. A masser ses épaules et le haut de son dos ? Qu'est ce qui n'allait pas avec lui ?

« Tu sais que ce n'est pas exactement à là que je pensais lorsque je parlais massage. »

La brunette, sans vraiment bouger, attrapa une main de son fiancé et la fit glisser en bas de son dos, juste en haut de ses fesses, mais après quelques secondes, elle arrêta de lutter contre ses envies et poussa la main jusque sur sa féminité. Elle était déjà chaude, ses yeux reflétaient son désir, mais elle regardait le lit - à cause de sa position - toujours en attente de son 'massage'. Mais rien ne venait. Castle avait la main sur la partie la plus sensible de son corps et il ne bougeait pas, comme s'il avait beugué. Alors elle se tourna doucement et vint vers lui, reprenant le contrôle de la situation, tout doucement, mais en lui laissant des opportunités pour redevenir le maitre de la situation. Et il finit par sortir de sa torpeur pour s'occuper d'elle ce qui lui apporta un sourire énorme sur le visage.

« Je peux avoir mon massage maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ϟ CASTLE « I love you, do you ? »

Revenir en haut Aller en bas

ϟ CASTLE « I love you, do you ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 31Aller à la page : 1, 2, 3 ... 16 ... 31  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagine Crossover ::  :: 
Topics Finis
-