Bienvenue sur Imagine Crossover !
 
N'hésitez plus à vous inscrire, le forum a fêté ses 1 an récemment
Et il ne manque plus que vous !



Partagez|

The Angels Are Back•River Song

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: The Angels Are Back•River Song Mar 9 Avr - 15:59

Que cela peut être pratique de savoir que l’autre sait pas mal de chose sur nous mais qu’est-ce que cela peut en devenir agaçant. Je dis cela de mon point de vue mais il doit sûrement penser la même chose, en fait j’en suis même sûre. Cela doit sans doute l’agacer de temps en temps que je le connaisse par cœur sur certains petits points et pour ma part des fois j’aimerai qu’il ignore certaines choses qu’il a découvertes en apprenant à me connaître au fil du temps. Il ne sait pas tout c’est déjà grand avantage, il en apprend sur moi au fur et à mesure et c’est encore bon de se sentir mystérieuse et pas totalement dévoilée au Docteur. C’est bizarre cette manie qu’il a de vouloir tout le temps énoncer ses règles quand il en applique une, en fait c’est comme un trouble obsessionnels compulsif, ce dont parles les gens normaux mais que lui ne s’aventura sûrement pas à lancer mais je sais très bien que ce n’est pas ça, c’est juste sa manie de vouloir dire tout haut ce qu’il peut juste penser. Après tout, tous les gens qui ont voyager assez longtemps avec lui ou du moins pour plus qu’un voyage ont apprit à leur dépends que le Docteur est incapable de réfléchir dans sa tête ou encore de se faire une reflexion personnelle. Il faut toujours que la chose soit partagée avec les autres.

Je ne prends même pas la peine de répondre à sa remarque concernant le fait qu’il a l’habitude de les énoncer ou encore qu’il sait que de mon côté je les suis à la lettre. Si vous voulez savoir pourquoi c’est simple comme bonjour, si je continue à lui répondre, il le fera de son côté et ainsi de suite et notre discussion à ce propos ne s’arrêtera donc jamais parce que l’un comme l’autre nous voulons avoir le dernier mot. Bref, l’accompagner jusqu’à la console du TARDIS va être une épreuve mais heureusement il pense à m’aider pour y aller mais je crois que pour le coup c’était peut être ma blessure qui me rends moins receptive mais j’ai été stupide de ne pas songer qu’il devait avoir une idée derrière la tête en m’aidant à marcher jusque là-bas. Forcément, là où sa main est placé il a le champ libre pour agir comme il veut avec son énergie régénératrice. Qu’est-ce qu’il peut être agaçant par moment. Après lui en avoir décollée une bonne, je le regarde sans la moindre envie de plaisanter ou de sourire. Il s’agace en criant mon nom mais cela ne changera pas mon point de vue ou encore ne me fera pas regretter le geste que je viens d’avoir.

« Depuis quand te soucis tu de la douleur ? Tu vis avec la douleur de perdre les êtres les plus chers depuis le début de ton existence et tu te soucies d’une douleur passagère. Arrête de jouer ton sentimentale et occupes-toi plutôt de ce qui mérite ton attention ! »

Je n’aime pas me disputer avec lui et pourtant ce sont des passages qui semblent être obligé même pour nous qui sommes un couple complètement différent de tous les autres dans ce vaste univers. Il crois qu’il est obligé de faire comme mon père aurait fait avec ma mère ou encore comme tout homme ferait avec sa femme mais il n’est pas du tout comme tous les hommes. Et moi de mon côté je ne suis absolument pas comme toutes les femmes, nous sommes un couple vraiment différents de tous les autres et il faut qu’il arrête de se conduire comme un sentimentale. Je m’empresse d’aller aux commandes et de mettre les coordonnées de Stormcage. Une fois que j’ai lancé le TARDIS pour qu’il aille jusqu’au lieu désiré je m’éloigne du Docteur et prend ma tête entre mes mains pour tenter de me calmer mais c’est trop pour moi ce genre de comportement. Cependant quand je sais que le TARDIS s’est stabilisé et que je peux sortir, je me retourne vers le Docteur afin de lui parler.


« Tu parles de ne pas vouloir me voir souffrir et pourtant le jour de notre union tu aurais été capable de te sacrifier pour sauver le monde mais laisser souffrir tous les gens qui t’aiment. Si Amy n’avait pas été là pour m’appuyer et si je ne t’avais pas fait comprendre combien il était impossible pour moi de te laisser faire cela alors tu aurais été capable de partir… et après tu dis ne pas supporter de voir les autres souffrir. Revois tes priorités…»

Sur ces mots je lui tourne le dos et ouvre la porte du TARDIS pour retourner dans ma cellule à Stormcage comme j’ai toujours dut faire depuis le jour où je l’ai tué. Si seulement il savait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: The Angels Are Back•River Song Mar 9 Avr - 16:40


The Angels Are Backfeat RIVER SONG+ The Doctor



J’avais toujours ma main sur ma joue endolorie. Elle m’en avait retournée une bonne. J’allais avoir mal pendant un petit moment. De son point de vue, je l’avais totalement mérité, mais pas du miens. Elle mérite de ne pas souffrir, ça doit déjà être assez dur de ne pas vivre en même temps que son époux, et puis surtout dans la même ligne temporelle. Je sais qu’elle veut se montrer forte, elle aimerait sans doute que je ne vois pas lorsqu’elle va mal, lorsqu’elle est triste, mais pourtant, je le vois. C’est peut-être pour ça qu’elle m’a giflé. Du moins c’est ce que je pense.

Je crois que les paroles qui me firent le plus mal se fut lorsqu’elle parla de ma peur de perdre les êtres qui me son cher. Elle sait à quel point ça me fait mal de parler de ça, et pourtant elle l’a fait. A charge de revanche certainement. Perdre quelqu’un qui nous est cher est vraiment quelque chose d’horrible, la douleur reste marquée au plus profond de son âme, et il ne se passe jamais un jour sans qu’on pense à eux. C’est vraiment la seule douleur qui ne s’estompe pas. Alors pourquoi je me souci d’une blessure passagère ? Parceque je ne veux pas qu’elle souffre comme j’ai soufferts. Enfin, ce n’est peut-être pas la même douleur mais c’est le même principe. Et il est dans mon intention de protéger tout ceux qui m’entour, et ça elle le sait pertinemment.

>>Je vis avec la douleur et tu le sais, c’est pour cette raison que je ne veux pas que les personnes qui m’entourent souffrent. Et tu le sais pertinemment. Depuis le temps que ses blessures sont béantes ! Je prends soin des autres parceque je crois que ça m’aide à refermer petit à petit ses blessures. Il n’y a rien de plus important à mes yeux que mon entourage qui va bien !

En ce moment, j’ai l’impression que les disputes avec River sont récurrentes, qu’à chaque fois que nous nous voyions nous nous engueulons. Ce n’est certainement qu’une simple impression, mais quoi qu’il en soit, je n’aime pas cette impression. Il parait qu’il est normal dans un couple les disputes, que c’est grâce à ça que les liens dans le couple se renforcent. C’est ce que tout le monde dit, pourtant, je n’en suis pas totalement convaincu.

Je savais pertinemment qu’elle avait encodé les données de StormCage, elle fait toujours pareil lorsqu’elle est en colère contre moi. Je n’avais pas tenté de l’en empêché, ça ne sert à rien. Ensuite, elle s’était dirigée vers un fauteuil avant de s’asseoir dedans et se prit la tête. La voir comme ça me donnais envie de la prendre dans mes bras, mais je me forçai à ne surtout pas faire ça. A la place je m’assis sur les escaliers de mon TARDIS et attendis qu’il se stabilise. Une fois arrivés, elle se retourna sur le pas de la porte avant de m’incendier une dernière fois. Ensuite elle s’en alla. Mais je ne voulais pas rester sur cette engueulade, alors je sortis à mon tour de Sexy et alla vers sa cellule.

>>Et j’ai toujours cette même optique ! J’ai assez vécu, j’ai assez vu d’horreur. Je sais que si Amy n’avais pas été là je ne serais plus présent et que tout le monde serait triste. Pourtant, il y a bien peu de personne qui tiennent à moi. Je suis invisible. Je ne suis qu’un vieux fou avec une boite bleue. Oui vous auriez souffert, j’en suis parfaitement conscient pourtant je l’aurais fait pour sauver toute l’humanité ! Ma seule priorité est que tout aille bien, et si pour cela je ne dois plus être là qu’il en soit ainsi. Trop de gens sont mort par ma faute et je ne veux pas que ça se produise encore.

Ils auraient souffert, je le sais. On souffre tous lorsqu’on perd un des siens, je le sais parfaitement, mais si jamais c’est ce qu’il faut faire pour le bien de tous, je le ferais ! J’ai toujours su que ma fin serait utile pour l’humanité, que je ferais un dernier acte pour sauver ces êtres que j’aime énormément.


(c) alysha

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: The Angels Are Back•River Song Mar 9 Avr - 17:27

Je sais que j’ai sans doute été un peu trop sur la claque mais à vrai dire j’ai laissé le geste venir tout seul et je n’ai pas réfléchit, c’était en conséquence de son geste et de son attitude. Quand il s’agit de faire ce genre de chose on ne prend pas trois heures à réfléchir et c’est une réaction impulsive à vrai dire sauf dans certains autres cas mais surement pas dans le mien. Je le vois bien qui se tient constamment la joue alors que je suis en train de lui parler et si ce n’était rien du tout il n’aurait pas encore sa main dessus mais je pense et j’en suis même convaincue qu’il l’a bien cherchée et qu’il la mérite amplement cette claque. Peut être que la douleur de ma main contre sa joue lui servira à retenir que je ne veux plus jamais qu’il use de son énergie régénératrice sur moi. Le pauvre est obligé de voir tous les gens qu’il aime souffrir ou mourir devant ses yeux alors que lui continu son chemin de vie. Il sait pertinemment que chaque personne qu’il rencontrera et à laquelle il s’attachera ne pourra malheureusement pas vivre éternellement à ses côtés à moins d’être quelqu’un comme lui et cela est disons impossible.

Je ne sais pas comment il faut lui faire comprendre ce genre de chose mais il est aimé de tout les gens sur Terre et de tous les gens dans l’univers qu’il a put aider ou sauver. L’intégralité des gens vivants sur Terre connaissent son existence ou du moins cela ne saurait tarder pour les autres mais tout le monde sait combien il a fait pour leur planète et pour leur survie. Comment peut-il penser qu’il ne mérite pas de vivre aussi longtemps et surtout de vivre tout ce qu’il a vécu et vivra dans l’avenir.

« Tu n’es pas le seul à vivre avec la douleur ! Des millions de personnes et même plus souffrent sur Terre ou dans cet univers mais tu ne peux pas retirer cette souffrance à tous ses êtres. La souffrance est une partie de la vie, un passage obligé. Une de ses choses qui fait partie de l’existence. Si toi tu vis avec tu dois laisser les autres la supporter jusqu’à ce qu’elle disparaisse ou s’estompe. »

Ma cellule à Stormcage est sans doute l’endroit où je serai le plus tranquille et où je ne pourrais plus dire autre chose au Docteur. Me poser sur mon lit et m’y adosser contre le mur en attendant que le TARDIS se dématérialise est la seule chose que je puisse faire à présent. Aussitôt que le TARDIS fut posé à destination, je m’élançais vers la sortie et m’avança vers ma cellule assez grande pour une seule personne et sûrement plus vaste que les cellules sur Terre. Alors que je pensais être enfin tranquille et surtout d’avoir le dernier mot, j’entendis malheureusement la porte du TARDIS grincer, c’était le signe qu’il m’avait suivit et souhaitait sûrement continuer. Mais lorsque ce dernier poursuivit sur ce jour de notre mariage en me disant qu’il n’avait toujours pas d’avis, je fit volte face et croisa son regard.

« NON ! Tu as décidé que l’univers se portait mieux sans toi sauf que tu as eut la preuve que l’univers n’était pas d’accord. Tu sauves des millions de vie et tu penses vraiment que ta disparition vaudrait mieux pour tout le monde ? Tu es un idiot ! Je ne peux pas te laisser mourir et je ne te laisserai jamais mourir, plus jamais tu m’entends ! »

Il venait de me dire que s’il doit mourir un jour et bien alors il le fera tout comme il l’avait dit la dernière fois .Il ne cesse de me répéter qu’il serait mieux pour l’humanité qu’il meurt et ainsi le monde se porterait mieux. Mais qu’il peut être bête !

« Tais-toi ! »

Je lui tourne alors le dos de nouveau, ne supportant pas ses paroles et ne voulant guère laisser apparaître un signe de faiblesse face à ses paroles même si c’est une évidence pure et dure. Une larme sur le coin de mon œil ne demande alors qu’à descendre sur ma joue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: The Angels Are Back•River Song Mar 9 Avr - 19:13


The Angels Are Backfeat RIVER SONG+ The Doctor



Depuis le temps que je me persuade que l’univers sera mieux sans moi, cette idée est profondément inscrite en moi. J’ai des raisons de penser que c’est véridique, que je ne sème que de la misère autour de moi. Chaque fois que je suis entré dans la vie de quelqu’un il lui est arrivé des malheurs. Il a certes vu de très belles choses, des choses que peu d’humains verront un jour, mais cependant il leur arrive à chaque fois des malheurs. Je ne veux plus que des horreurs comme ça se produisent à cause de moi. C’est pour cette raison que je me persuade que je n’apporte rien à l’univers. Pourtant River à raison, je ne suis pas à la base de toutes les souffrances du monde. J’ai sauvé beaucoup de monde, aidé des gens, et protégé cette planète. Pourtant je doute toujours que j’ai eu un impacte important sur la vie de certaines personnes. Au mieux je ne suis qu’un souvenir plaisant, qui les fait rire, au pire ils ne se souviennent pas de moi.

>>Mais si je peux aider certaines personnes à ne pas souffrir, je le fais ! Je sais que je ne peux pas soulager tout le monde, pourtant j’aimerais ! Mais si je parviens à soulager les personnes qui me sont proches, je suis déjà content

Elle était à nouveau dans sa cellule de StormCage, je me demande continuellement pourquoi. Se sera certainement une information que j’aurais dans le futur, mais ce n’est pas ce à quoi je dois penser en ce moment. Elle refit plus ou moins le même dialogue que celui qu’elle m’avait fait le jour de notre mariage. Celui la, il était bien ancré en moi, elle m’avait en partit ouvert les yeux ce jour là. Cependant, elle ne m’avait pas totalement convaincu. Avec le recul, je pense que je l’ai blessé. Dire à sa femme qu’on veut mourir n’est peut-être pas quelque chose d’idéal. Alors, lorsqu’elle me dit de me dire de me taire je ne fus pas surpris. Cette discutions ressemblait trop à celle de notre mariage.

Je ne sus rien lui répondre, j’encaissais sans rien dire les paroles qu’elle venait de me lancer. Que pouvais-je bien lui répondre de toute façon ? Elle allait toujours trouver quelque chose à me dire en retour, et se serait une discution sans fin. Tout ça pour quoi ? Pour des bêtises. Il serait dommage qu’on reste fâché l’un sur l’autre pour des broutilles, je ne le permettrais jamais. Alors, lorsqu’elle se retourna je n’eu pas la force de l’appeler et de dire quelque chose. Pourtant au plus profond de mes deux cœurs, je voulais faire quelque chose. Dans un dernier espoir, je défis mon nœud papillon m’approcha doucement de River, lui pris une main, et d’un regard lui intima de ne pas bouger. Je lui nouai le nœud papillon autour de son poignet. Un léger sourire s’étira sur mes lèvres. Décidément toute notre discussion me rappela notre mariage.

>>Au revoir, lui dis-je dans un souffle en lâchant sa main.

Lui lançant un dernier regard je me dirigeai alors vers mon TARDIS. J’hésitai toute fois à partir. Je ne devais pas la laisser seule, meurtrie, surtout après ce que je lui ai dit. Mais au fond, elle veut peut-être se retrouver seule. J’étais entrain de douter, que devais-je faire ? Ah les femmes, je ne les comprendrais jamais. Je ne savais pas quoi faire, entre rester et partir, mes cœurs penchaient pour rester, mais elle ? Que voulait-elle ? Après ce que je lui ai dit elle ne veut certainement plus me voir. Ce qui reste parfaitement logique.

J’allais m’installer sur les escaliers de Sexy, cherchant désespérément une réponse. Ah si l’amour pouvait-être simple, se serait tellement plus aisé pour savoir quoi faire dans ce genre de situations. Enfin, ma décision était prise…


(c) alysha

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: The Angels Are Back•River Song Mar 9 Avr - 20:07

Je vous assure que j’ai beau retourné encore et encore cette idée qu’il a en tête je n’arrive pas à comprendre comment est-ce qu’il peut penser une telle chose. C’est totalement absurde, c’est juste insensé que de penser que le monde se porterait bien mieux sans lui. Est-ce qu’il sait juste que s’il n’était pas là alors le monde aurait été assiégé par tant de créatures et qui sait peut être que la race humaine ne serait plus. Peut être que tous les êtres humains seraient réduits à l’esclavage. Il est important pour tout le monde et si alors tous les êtres de l’univers ne peuvent guère voyager avec lui alors qu’ils puissent rêver en s’imaginant que le Docteur veille toujours sur eux et intervient à la moindre ombre qui daignerait les faire sombrer ou les effacer. Les personnes qui ont déjà voyagé à ses côtés comme Rose il me semble ou encore cette Donna avaient déjà une vie qui leur allait peut être ou qui avaient peut être quelques détails de dérangeant mais elles ne s’en plaignaient pas pour autant mais en étant avec lui et en découvrant les beautés dont elles ignoraient qu’elles pouvaient exister et bien elles ont vu la vie et l’existence autrement. Il a embellit la vie de certaines personnes et il ne peut pas se blâmer de cela. Certes il est arrivé de triste chose à certaines de ses personnes mais ce n’est guère de sa faute.

Et je suis sûr que s’ils pouvaient tous les revoir ou savoir ce qu’elles en pensent à présent, il n’obtiendrait que des retours positifs. J’ai tant apprit et entendu parler de ses personnes que je sais combien elles sont importantes pour le Docteur tout comme mes parents le sont dans sa ligne temporelle je veux dire qu’à partir du moment où il les a rencontré et voyagé avec eux alors il leur a trouvé une place importante dans leur cœur. Comme à tous les compagnons qui ont croisé son chemin. Alors qu’il relance le sujet sur la douleur je soupire et laisse l’agacement prendre le dessus.

« La souffrance est une chose impossible à supprimer ou à passer bon sang ! Comme la joie et la tristesse. Ce sont des choses que l’on ressent à un moment donné de notre vie et que l’on garde qu’on le désire ou non. Ce n’est pas toi qui va décider de l’éliminer pour certaines personnes. C’est un des outils qui aide à forger une personne. On ne meurt pas de la souffrance, on s’en relève, on la combat ! Tu en es la preuve vivante…la douleur t’as permit de te forger une personnalité…une carapace. »

Comment voulez vous que je réagisse quand l’homme que j’aime le plus au monde, ose me dire ou du moins me faire comprendre qu’il aimerai mourir et qu’il trouverait que le monde se porterait mieux sans lui. C’est pire que la douleur d’une trahison, pire que n’importe quel coup que l’on peut recevoir. Un poignard ou autre n’arriverait pas à reproduire cette douleur que les mots qu’il utilise pour me le faire comprendre. Il devrait lui être interdit de pouvoir dire de telle chose. Comment les mots peuvent-ils être aussi douloureux ? Je crois qu’il n’y a pas pire arme que les mots finalement. Alors que je lui tournais toujours le dos et tentais de retenir ses gouttes d’eau présente dans mes yeux, je sentis sa main saisir la mienne, me retournant de moitié, je croisais son regard. Il me demandait de ne guère bouger ou faire quoique ce soit et cela en un simple regard et pas un seul mot. Je sentais quelque chose qu’il semblait appliqué sur mon poignet mais je ne voulais guère m’aventurer à regarder. Tandis qu’il me murmura un au revoir, je baissai ma tête pour regarder ma main. Mon dieu, il avait utilisé son nœud papillon de la même manière que lorsque nous nous sommes unis.

C’est la tête toujours baissée que je prends le temps de fermer les yeux, les souvenirs me reviennent. Ce jour où j’avais enfin dit ce que je voulais à mon petit cœur. Ce jour où je lui ai dit que j’étais incapable de le laisser mourir surtout que c’est moi qui le tuait. C’est hésitant que je relève la tête et ouvre les yeux, il est partit dans le TARDIS, sûrement pour repartir aussitôt. Cependant il n’a pas enclenché le tout et ne semble pas être disposé à quitter les lieux immédiatement. Dois-je en profiter pour le rejoindre avant de rester dans ma cellule. Mais je ne sais absolument pas quoi lui dire et après ce que l’on s’est dit, je trouve difficile de pouvoir ajouter quoique ce soit. Je m’approche alors délicatement du TARDIS et ouvre la porte doucement et le voit assit sur les marches, je le rejoins sans rien dire. M’installant à ses côtés sur les marches, je pose délicatement ma tête sur son épaule l’espace d’une toute petite minute. Mais je ne peux guère m’attarder plus longtemps, je relève la tête et tourne la tête pour le regarder.

« Ne me redis plus jamais une chose comme tout à l’heure. Jamais. »

Une fois cette demande ou disons aussi cet avertissement de posé, je m’approche et l’embrasse tendrement ses lèvres. C’est avec beaucoup de regret que je décide de m’éloigner et de me lever pour enfin rejoindre ma cellule et lui permettre de quitter les lieux jusqu’à la prochaine fois où nous nous reverrons.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: The Angels Are Back•River Song Sam 13 Avr - 9:52


The Angels Are Back feat River Song + The Doctor



Pour vous, mes propos peuvent vous sembler totalement dérisoire, voir complètement stupide. Pourtant, lorsque vous aurez vécu aussi longtemps que moi, vu tant de choses, incroyables, belles, et hideuses à la fois, aider tant de personnes, sans jamais savoir si vous êtes toujours dans leurs souvenirs. Vous comprendrez alors mes propos, ils vous sembleront toujours autant stupide, mais peut-être que vous les comprendrez mieux. Je sais que River me répète sans cesse que personne ne m’a oublié, que j’ai marqué tant de vies, je veux bien le croire, mais après tout j’ai fais tellement de choses dans ma vie. Tellement que je ne me souviens pas de tout ce que j’ai pu faire.

Je sais que la souffrance fait partie intégrante de la vie, sans souffrance pas de joie. Les opposés sont toujours présent, peu importe où nous nous trouvons. Malgré ce fait, je me bats contre la souffrance. Si jamais je rencontre une personne qui souffre, je fais mon possible pour l’aider, c’est un de mes principes. Il est vrai que je ne réussis pas à tous les coups, et ça à tendance à m’ennuyer fortement, pourtant je fais toujours mon possible pour aider les gens. Il est vrai aussi que sans la souffrance que l’on peut ressentir on n’aurait pas de carapace, pas de personnalité. C’est à cause de notre capacité à ressentir de la joie, de la peine et tous ces autres sentiments que les personnes sont ce qu’elles sont. Et heureusement, une planète avec des gens tous identique doit être bien ennuyeuse.

Je n’avais pas eu le courage de lui répondre, que vouliez-vous que je réponde à quelque chose qui est la vérité ? Rien, parcequ’il n’y a rien à répondre. Et puis, River avait été déçue par mes propos et avait préféré me tourner le dos, ce que je comprends. Mais pour ne pas la quitter sur quelque chose d’horrible je lui avais redonné mon nœud papillon, avant de tourner les talons et de m’en aller dans mon TARDIS. Mais, une fois dedans, je n’avais pas su quoi faire. Partir ou Rester ? Mon Cœur balançait entre ces deux choix. J’étais assis sur l’escalier, à chercher une réponse, lorsque la porte du TARDIS s’ouvrit et laissait entrer River. River ? Je croyais qu’elle m’en voulait!

Elle s’approcha doucement de moi, se mit à mes côtés et posa un instant sa tête sur mon épaule. En simple réponse je fis pareil, poser ma tête sur la sienne. Ensuite, elle m’intima de ne plus jamais lui redire la même chose que ce que je lui avais dit. Je sentais bien que je ne devais plus le refaire, mais pour cela il faudrait que mes opinons changent, enfin, j’allais faire mon possible pour ne plus décevoir la femme que j’aime. Pour clore toute discutions possible, elle m’embrassa doucement. Je passai alors une main dans sa chevelure blonde. Sa crinière devrais-je dire. Ensuite elle s’éloigna pour retourner dans sa cellule. De mon côté, je me dirigeais vers la console de mon TARDIS pour entrer une nouvelle destination.

THE END


(c) alysha

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The Angels Are Back•River Song

Revenir en haut Aller en bas

The Angels Are Back•River Song

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagine Crossover ::  :: 
Topics Finis
-