Bienvenue sur Imagine Crossover !
 
N'hésitez plus à vous inscrire, le forum a fêté ses 1 an récemment
Et il ne manque plus que vous !



Partagez|

La Cabane de tous les possibles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar Invité Invité
MessageSujet: La Cabane de touts les possibles Mar 26 Juin - 18:53



« Diane et Kristen
underco'
CRÉDIT - FICHE




La Nature est mon bien être, mon lieu de prédilection. J’aime venir ici me ressourcer, je n’aime pas vivre en ville, trop pollué pour moi. Faut dire, je viens d’une époque où les voitures et toutes ces conneries polluantes n’existaient pas. Vous devez vous demander mais d’où je viens. Bah je viens du Moyen-âge, enfin ce que vous, vous appelez le Moyen-âge car pour nous, nous ne donnons pas de nom à notre époque. Nous étions dans le moment présent, point. A mon époque, elle me manque beaucoup d’ailleurs. Ma maison, ma famille, Khalan, ma forêt, mes animaux, tout me manque. Oui mais voilà, je n’ai aucune raison de repartir là-bas car j’ai perdue tout ce que j’avais de plus précieux au monde. Ma famille est morte, tuée par des sbires du Gardien, cet être ignoble qui veut gouverner mon monde et réduire tout ce qui a de bien dans ce monde.

Ses sbires ont donc massacrés mon père en premier et ensuite ma mère qui a tout fait pour me protéger. Mes ennemis étaient en fait à ma recherche, le Gardien était au courant de ma particularité. En effet, je suis non seulement une sorcière comme vous les connaissez, mais je suis aussi une inquisitrice. Je parie que vous ne savez pas ce que c’est, et bien je vais vous l’expliquer. Sachez déjà qu’il est impossible de mentir à une inquisitrice, si vous mentez, je le serais tout de suite. C’est un don pratique. Ensuite le don le plus important d’une inquisitrice est l’envoutement. Je peux envouter et convertir un être humain qu’il soit un homme ou une femme. Pour cela, il suffit que je prenne son cou entre mes mains, que je le regarde droit dans les yeux. Ensuite mes yeux deviennent noirs ainsi que ceux de ma victime et en deux secondes il est sous ma volonté. Il devient mon esclave pour un temps déterminé qui est de deux semaines. En réalité, l’envoutement est illimité et définitive, le sort s’annule que qi l’inquisitrice meurt. J’aurais pu le faire, mais je devais enlever mon côté sorcière, hérité de mon père et je n’y refusais, alors j’ai continué ainsi. Puis, je refusais de priver un être humain de son libre arbitre.

Je vous rassure, l’envoutement est un don que je n’utilise que rarement, car il me demande beaucoup d’énergie et de concentration et que je ne peux plus rien faire après, pendant une heure. Je deviens un être faible qui est facile de tuer. Bref avec tout ça, je divague et j’oublie où je suis. Je suis donc dans une forêt avec une amie à moi. Elle s’appelle Diane et c’est aussi une sorcière comme moi. Nous marchons pendant une heure, jusqu’à arriver à destination. Devant nous se dresse une cabane en bois qui m’a l’air accueillant :

- Alors c’est là que toi et les tiens vous, vous réunissez. Ton fameux Cercle.

Diane me fait entrer à l’intérieur et je dois dire que c’est assez chaleureux :

- Maintenant que tu m’as montrée ta cabane. Tu peux un peu plus me parler de ton Cercle. Qui la crée ? Pourquoi ? Quels sont vos dons ?

Cela peut paraitre curieux, mais j’ai envie de mieux connaitre Diane et son cercle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: La Cabane de tous les possibles Ven 20 Juil - 13:07




« Kristen & Diana »





CRÉDIT - CSS



La belle Diana était sur le chemin vers la maison abandonnée du cercle qu’elle formait avec quelques amis, accompagnée d’une autre amie. Ça n’était pas dans les habitudes du cercle de parler de leur pouvoir en dehors du Covent mais Kristen avait été d’une grande aide pour qu’elle comprenne ses pouvoirs et surtout, elle n’était pas n’importe qui, elle était elle aussi une sorcière. Si le cercle avait décidé de ne pas divulguer ce qu’ils étaient, c’était surtout pour ne pas en parler aux ancêtres qui avaient cachés la vérité à leurs progénitures. Après tout, si Diana avait pu trouver son Livre des Ombres qui était particulièrement bien caché, c’est parce qu’ils voulaient lui cacher la vérité. Il était clair que cela ne leur plairait pas de découvrir que leurs enfants avaient découvert la vérité et qu’ils s’étaient liés, créant comme cela un Covent. Bizarrement, si elle savait qu’elle pouvait compter sur ses amis du cercle, il n’en restait pas moins que la belle brunette avait besoin de parler de cela à quelqu’un d’extérieur. Combien de fois n’avait-elle pas eu envie d’en parler à son père ou d’appeler sa grand-mère pour en discuter. Elle aurait tellement voulu savoir pourquoi sa famille lui avait caché un tel secret mais elle aurait également tellement voulu avoir des réponses à ses questions. Comment étaient-ils devenus des sorciers, comment leurs pouvoirs fonctionnaient-ils vraiment ? D’un certain côté, elle avait pu poser pas mal de question à la jeune femme étrange qu’elle accompagnait aujourd’hui à la maison abandonnée, Kristen Jackson. Cette jeune femme était une autre sorte de sorcière, elle était encore différente de Willow ou d’elle-même. Malgré tout, elle avait pu lui poser pas mal de questions mais Diana n’avait pas les réponses à toutes ses interrogations qu’elle se posait. Pour cela, il lui faudrait parler à ses ancêtres et pour l’instant, c’était hors de question….

Les deux amies arrivèrent au bout d’un moment à la maison abandonnée que Diana partageait avec son cercle. Dans cette maison, ils avaient regroupé tout ce qu’ils avaient pu retrouver concernant leurs dons et leur nature de sorciers. C’était également ici qu’ils s’adonnaient à la magie en secret, pour éviter que les choses ne se répandent sur ce qu’ils étaient. Après tout, qui les croirait ? Si quelqu’un les croyait, ne seraient-ils pas chassés ou encore enfermés ? Tout cela faisait un peu peur à la brunette qui avait tout de suite voulu lier le cercle pour éviter les problèmes. Surtout de la part de Faye qu’elle connaissait rebelle, imprudente, impulsive et trop excitée par ce qui leur arrivait… Elle était un réel danger pour tout le groupe mais heureusement, Diana avait réussi à lier leur groupe et Faye se montrait être un danger moins grand. Bien sûr, cela ne lui avait pas plu, elle cherchait encore à retrouver ses pouvoirs individuels mais Faye n’était pas encore arrivée à son but et cela rassurait Diana. Elle doutait qu’avec le peu de connaissance qu’ils avaient sur le monde surnaturel, miss Chamberlain pourrait arriver à ses fins mais cela pourrait arriver un jour peut-être… Mais, ce jour-là, le cercle serait aussi plus informé sur les sujets surnaturels.


« Alors c’est là que toi et les tiens vous vous réunissez ? Ton fameux Cercle ! »

Tandis qu’elles entraient dans la maison, la jeune sorcière prit la parole :

« C’est ici oui ! Pour plus de discrétion, on a trouvé cet endroit ! C’est ici que l’on a réuni tout ce qu’on a trouvé qui concerne notre histoire et notre magie ! »

Dit-elle, les yeux brillants. Elle était fière d’avoir su être si mature et prudente, elle avait eu cette idée en passant devant cette maison abandonnée dans la forêt près de Chance Harbor.

« Maintenant que tu m’as montré ta cabane, tu peux un peu plus me parler de ton Cercle ? Qui l’a créé ? Pourquoi ? Quels sont vos dons ? »

La jeune femme semblait être très intéressée par ce qu’ils étaient et il fallait bien l’avouer, Diana aussi aurait voulu pouvoir y répondre. Elle en connaissait si peu sur tout cela, tout cela était encore tellement nouveau.

« Nous ne connaissons que très peu de choses sur notre histoire, nous l’avons découvert par hasard et nos ancêtres nous cachent ce que nous sommes ! Nous n’avons donc pas encore pu parler avec eux sur ce qui nous arrivait ! Tout ce que l’on connaît, pour l’instant, tient dans ce livre ! »

La brunette s’était dirigée vers une cachette où le Cercle avait caché le seul Livre des Ombres retrouvé pour l’instant, celui de la famille Meade. Elle le désigna du doigt lorsqu’elle en parla à Kristen.

« Nous ne savons pas qui l’a créé mais il était écrit ici que nous pouvions augmenter la puissance de nos dons en se liant ! Les six familles pionnières de la rue de Chance Harbor devront se lier pour augmenter leur pouvoir ! Apparemment, ces six familles pionnières sont les Meade, les Chamberlain, les Blake, les Conant, les Glaser et les Armstrong ! »

Puis, elle soupira et blasée, elle dit :

« A part cela, nous ne savons rien grand-chose, nous avons quelques formules dans ce bouquin, quelques indications sur certaines créatures magiques mais c’est maigre ! Nous cherchons encore les Livres des Ombres des autres membres du Cercle pour voir s’ils peuvent nous en apprendre plus sur nous ! »

Conclut-elle finalement. Cela n’allait pas aider énormément la belle Kristen mais c’était la seule chose qu’elle pouvait lui révéler vu que le reste restait un mystère. Puis, elle s’approcha de son amie et dit :

« Et toi ? Comment fonctionne ta magie ? J’ai cru comprendre que cela ne fonctionnait pas de la même manière que pour nous ! »

Demanda-t-elle tandis qu’elle s’installait sur son fauteuil tout en invitant son amie à la rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: La Cabane de tous les possibles Dim 12 Aoû - 18:52

Je vois bien que Diane a envie de me poser un tas de questions sur moi et d’où je viens. Mais pour le moment, je préfère qu’elle réponde aux miennes. Diane me fascine car apparemment c’est une sorcière différente de moi. Je ne savais pas qu’il existe différentes types de sorcières. Dans mon monde, il y a soit les sorcières, soit les inquisitrices. Pour ma part, je suis un peu des deux catégories, même si je me distingue plus comme étant une sorcière qu’une inquisitrice. J’ai toujours refoulée la part que ma mère m’a donnée car elle est remplie de côté néfaste. En effet, une inquisitrice n’a en réalité qu’une seule et unique pouvoir, celui de convertir un être humain, qu’il soit homme ou femme. Convertir un être humain c’est assez simple. En fait, l’inquisitrice doit prendre par le cou, l’être à convertir et le regarde droit dans les yeux. Les yeux de l’inquisitrice deviennent noirs, ainsi que ceux du convertis. Et voilà, l’être devient alors notre esclave et nous sert jusqu’à ce qu’il meurt ou que l’inquisitrice meurt.

Et moi, je ne veux pas ça. Je refuse de convertir un être innocent qui n’a pas demandé à être mon esclave. Puis, je sais me défendre toute seule, je n’ai pas besoin de chaperons. Alors pour être honnête, je ne me suis jamais servie de mon don d’inquisitrice, le refoulant au plus profond de mon être. Je sais, ce n’est pas bien car je fais honte à mes ancêtres et à ma mère, mais elles doivent comprendre que ce n’était pas dans mon caractère de faire « souffrir » des gens innocents. Ma vision de la vie peut paraitre naïve, mais voilà je ne vais pas changer pour plaire aux autres.

Oui donc, Diane me fascine car elle a besoin d’un livre de magie et de la présence naturelle des quatre éléments. Je trouve cela étrange car pour ma part, je n’aie besoin que de mon esprit, de mes mains et de mon accord parfait avec la Nature. J’espère qu’elle répondra à toutes mes questions.

Je la suis vers la cabane qui est assez sobre, en accord avec la forêt et bien caché. Diane me dit que c’est le seul moyen d’exercer leur magie sans éveiller les soupçons de leurs aïeuls. Je trouve ça nulle car la magie ne devrait pas être cachée, c’est une bénédiction et elle doit être pratiquée régulièrement sinon elle se perd. Mais aussi de façon positive, sinon c’est le Mal qui s’empare de vous. Diane me dit qu’elle ne sait pas grand-chose de l’histoire de leurs ancêtres.

- Je trouve ça nulle, car la magie est quelque chose de positif qu’il doit hériter de façon fluide entre descendants. Pourquoi vos aïeuls ne veulent pas vous en parler ? Ils ont peur de vous ou quoi ?

Diane me montre alors son grimoire où il n’y avait que quelques formules magiques, mais pas assez pour évoluer en matière de magie, je trouve. Je l’étudie avec attention :

- En effet, il n’y a pas grand-chose dans votre bouquin, c’est dommage car vous ne pouvez pas évoluer rapidement. Il y a d’autres Livre des Ombres ? C’est fascinant.

Je le referme et le tend à Diane pour qu’elle le range. Mieux vaut le garder à l’abri. Je me demande comment elle et les siens l’ont eus, alors que leurs parents leur ont tout cachés :

- Comment vous avez trouvés votre grimoire, si vos parents vous l’ont caché ?

Puis, vient ensuite les questions de Diane sur moi et ma nature de sorcière et d’inquisitrice. J’hésite à tout lui confier. J’aimerais taire ma nature d’inquisitrice comme je vous l’aie dit. Mais bon, entre amies, on se dit tout.

- Ma magie est héréditaire. Je le tiens de mon père et de ma mère. Mon père était un sorcier puissant, il contrôlait les cinq éléments : air, eau, terre, feu et esprit. Pour ma part, je ne contrôle que l’air avec la météo, l’eau et la terre. J’ai jamais réussi à contrôler les deux autres. Je n’ai pas besoin de grimoire pour les utiliser, ni que les éléments ne soient forcément présents. Après tout, l’air est présent partout, ainsi que la terre. L’eau est présente dans ton corps, donc voilà. Mes mains et ma volonté font le reste.


Je respire un bon coup, avant de reprendre :

- Après je suis une inquisitrice de part ma mère, mais ce don là, je ne l’ai jamais utilisé. Pourquoi, tu dois te dire ? Bien parce que c’est un don du Mal et que je refuse qu’un être humain devient mon esclave à vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: La Cabane de tous les possibles Sam 25 Aoû - 12:06



✖Kristen & Diana✖
« La cabane de tous les possibles »

« Je trouve ça nul car la magie est quelque chose de positif qu’il doit hériter de façon fluide entre descendants ! Pourquoi vos aïeuls ne veulent pas vous en parler ? Ils ont peur de vous ou quoi ? »

L’histoire des familles de Chance Harbor n’était pas facile et les malheurs s’étaient abattus sur les parents des enfants de sa génération. Sa propre mère était morte à cause de la magie, ce qu’elle ne savait pas avant de découvrir ce qu’elle était. C’était à force de lecture qu’elle avait appris ce qui c’était réellement passé et ça n’était pas très glorieux. Elle pouvait comprendre que ses grands-parents veuillent leur cacher ce qu’ils étaient, aucun n’était immunisé contre les dérives et, lorsqu’elle voyait Faye utiliser sa magie, cela lui faisait également peur. C’était pour cela que la brunette avait cherché à lier le cercle, pour éviter les dérives, surtout de la part de Faye. Avouons-le, c’était la plus dangereuse d’entre tous et même Nick était moins dangereux qu’elle… Mais lier le cercle avait lancé pas mal de choses, des choses qui les dépassaient : les démons, des morts – celle de Nick – des apparitions étranges. Tous ces dangers que l’on voyait dans les films, miss Meade n’aurait jamais cru devoir y faire face un jour. Déjà qu’elle avait eu du mal à s’imaginer être une sorcière mais l’existence des démons, elle n’y aurait pas cru si elle ne l’avait pas vu.

« Ils n’ont plus confiance en nous plutôt ! Nos parents ont fait des erreurs et je pense que nos grands-parents ont peur que cela se reproduise ! Quand je dis erreurs, ce fut des erreurs fatales ! Ma mère est décédée à cause de la magie et beaucoup de parents de mes amis aussi ! Dans un accident de bateau, celui-ci a pris feu à cause d’eux, ils utilisaient la magie ! »

Répondit tout simplement la brunette. Bien qu’elle comprenait la réaction de ses aïeuls, elle ne comprenait pas sa famille ait pu lui cacher une telle information. Bien sûr, ils étaient jeunes et risquaient de faire des conneries mais en leur expliquant ce que les abus pouvaient donner, n’étaient-ils pas assez intelligents pour savoir qu’il ne fallait pas jouer avec des forces occultes ? Bon, elle pouvait comprendre pour Faye et Nick mais pour elle, elle ne comprenait pas. Diana avait toujours été une jeune femme responsable et sérieuse, pas du genre à faire n’importe quoi sur un coup de temps… Alors que les deux femmes parlaient, la sorcière tendit son grimoire à son amie qui reprit la parole :

« En effet, il n’y a pas grand-chose dans votre bouquin, c’est dommage car vous ne pouvez pas évoluer rapidement ! Il y a d’autres Livre des Ombres ? C’est fascinant ! »

Le cercle ne cessait de rechercher les autres grimoires, ils avaient bien compris que chaque famille en possédait un et qu’il fallait le trouver pour mieux comprendre leur nature. S’ils ne pouvaient poser leurs questions à leurs grands-parents et leurs parents, ils devaient trouver les réponses eux-mêmes. On pouvait le dire, ils étaient livrés à eux-mêmes et Diana ne savait pas si c’était mieux ou pire comme situation. Si leurs parents leur avaient tout expliqué, peut-être qu’ils pourraient mieux les guider ? A leur place, Diana n’aurait su quoi faire, les deux situations avaient leurs avantages et leurs inconvénients…

« Il y en a d’autres, il faut juste qu’on les trouve ! Chacune de nos familles en possède un, moi j’ai retrouvé celui de mes parents, les autres cherchent encore celui de leur famille ! Nous espérons y arriver rapidement pour, comme tu le dis, évoluer plus vite et mieux comprendre ce qu’on est et ce dont on est capable ! »

Kristen semblait fascinée par leur histoire, il fallait dire qu’elle n’était pas une sorcière comme elle et que cela pouvait la rendre curieuse. Elle tendit le livre à Diana et celle-ci le remit à sa place tandis que l’inquisitrice reprenait la parole :

« Comment vous avez trouvé votre grimoire, si vos parents vous l’ont caché ? »

La brunette rigola un peu, c’était par hasard qu’elle était tombée dessus alors qu’elle cherchait quelque chose au grenier. Tout en fouillant, elle était tombée sur ce drôle de journal. C’est à ce moment-là qu’elle découvrit ce qu’elle était : une sorcière.

« Totalement par hasard ! Je cherchais des affaires à ma mère et je suis tombée sur ce drôle de journal ! J’ai commencé à le lire et je pensais qu’elle était folle jusqu’à ce que j’arrive à faire des trucs dingues ! Chacun de nous, lorsque nous n’étions pas liés, savait utiliser la magie ! Maintenant que l’on est lié, ce n’est plus possible, nous devons être au moins deux pour pouvoir faire quelque chose ! Ce qui n’est pas plus mal, il y aura toujours une personne pour surveiller l’autre ! »

Puis, ce fut à Diana de poser des questions à son amie, elle aussi était curieuse d’en apprendre plus sur sa propre magie. Après tout, elle ne connaissait que sa magie, elle ne savait pas trop comment cela fonctionnait pour les autres sorcières.

« Ma magie est héréditaire ! Je le tiens de mon père et de ma mère ! Mon père était un sorcier puissant, il contrôlait les cinq éléments : air, eau, terre, feu et esprit ! Pour ma part, je ne contrôle que l’air avec la météo, l’eau et la terre. J’ai jamais réussi à contrôler les deux autres ! Je n’ai pas besoin de grimoire pour les utiliser, ni que les éléments ne soient forcément présents ! Après tout, l’air est présent partout, ainsi que la terre ! L’eau est présente dans ton corps, donc voilà ! Mes mains et ma volonté font le reste ! »

Kristen fit une pause avant de reprendre la parole :

« Après je suis une inquisitrice de par ma mère, mais ce don-là, je ne l’ai jamais utilisé ! Pourquoi, tu dois te dire ? Bien parce que c’est un don du Mal et que je refuse qu’un être humain devienne mon esclave à vie ! »

Son histoire était étrange et elle n’avait jamais entendu parler d’inquisitrices dans son grimoire. Peut-être que l’un de ses amis l’aurait dans le sien. Quoiqu’il en soit, toute cette histoire était intéressante.

« Je connais des sorcières comme toi, qui n’ont pas besoin d’autre chose qu’eux-mêmes ! Nous étions aussi comme cela avant que nous nous lions, des sorciers livrés à eux-mêmes mais j’ai préféré nous lier, pour être toujours sûre d’avoir de l’aide s’ils nous arrivaient quelque chose ! Mais, je n’avais jamais entendu parler des inquisitrices ! »

Finis-je par dire, curieuse de ce qu’elles étaient capables de faire.

« En quoi consiste le rôle d’une inquisitrice ? »


code by shiya.


Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: La Cabane de tous les possibles Lun 3 Sep - 20:23

Je ne comprends pas comment des parents pouvaient interdire à leurs enfants ou petits-enfants d’utiliser la magie. La magie est un don de la Nature, unique et qui ne doit pas rester en soi. Il doit être exprimé et appliqué. Je crois que j’en aurais voulu à mes parents de m’avoir caché que j’étais une sorcière. Bon certes, j’en aurais moins voulu à ma mère de me cacher mon côté inquisitrice, ainsi je n’aurais jamais eu peur de l’utiliser, vu que j’en ignorais son existence. J’aime beaucoup mes pouvoirs et je les utilise régulièrement. Je m’entraine aussi avec eux pour les améliorer et les renforcer. Je veux devenir une grande magicienne et je donnerais tout mon potentiel magique pour y arriver.

Cependant, Diane me dit que ses parents et les autres parents de son cercle ont fait des erreurs par le passé et donc c’est pour cette raison que ses grands parents ne lui ont rien dit à propos de ses pouvoirs. Elle me dit aussi que sa mère est morte à cause de la magie. C’est triste, mais je peux comprendre ça. Je viens de perdre mes parents à cause de la magie et des hommes malhonnêtes qui veulent s’en servir à des fins malsains. La magie est quelque chose de positif et de bénéfique et ne doit pas être utilisée pour faire le mal. Mais apparemment, il y aura toujours des gens pour faire l’inverse de ce qui est établi.

- Je suis désolée pour ta mère, j’ai perdu aussi mes parents à cause de la magie. Des hommes du Seigneur Rahl ont voulu me capturer car je suis une sorcière un peu spéciale. Mais mes parents m’ont protégés et ils sont morts à cause de ça.

Une larme coule le long de ma joue en repensant à ces événements atroces qui se sont déroulés sous mes yeux. Ces hommes en noir pénétrant chez nous et voulant me donner au seigneur Rahl. Ce monstre sans nom. Mon père se battant avec eux, ma mère qui m’emmena loin de la maison, mais intercepté par nos ennemis. Elle a du utiliser sa magie pour me sauver, pendant que je filais. Moi dans la forêt en train de courir quand Khalan vient à ma rencontre et m’a protégée comme une grande sœur. Mais j’ai perdu sa trace et je la recherche depuis.

Je lui demande ensuite si son cercle possède d’autres livres des Ombres. Diane me dit qu’en effet, chaque famille de grands sorciers en possède un et que ses amis les recherchent sans se faire prendre. Ainsi il existe d’autres grimoires du même style. Hum intéressant. J’aimerais bien les étudier, je pourrais en apprendre davantage sur elle et les siens. Après tout, le Cercle est différent de moi et des miens et ça serait intéressant de les voir à l’œuvre :

- Hum, j’aimerais bien vous voir à l’œuvre. Voir comment vous utilisez vos dons magiques. Je pourrais vous montrer les miens si ça vous intéresse.

Je vois alors une bouteille d’eau près de moi. J’ouvre le bouchon et tend ma main vers l’eau et me concentre. L’eau sort de la bouteille et je la fais tournoyer autour de mes bras et de Diane pour un peu l’impressionner.

- Tu vois, mon esprit et mes mains suffisent à faire bouger cette eau. Qu’est ce que tu en penses ?

Je remets l’eau dans sa bouteille et remets le bouchon. Diane me parle alors du fait que ce cercle est lié les uns aux autres. Ainsi personne ne peut rien de mal sans que les autres en soient avertis. Je trouve ça dommage car ça limite leur potentiel, mais qui je suis pour les juger ? Ils font ce qu’ils veulent de leur don, si ça leur permet de se protéger. Pourquoi pas. Puis Diane me demande en quoi consiste une inquisitrice.

- Une inquisitrice est une magicienne assez particulière. Déjà il n’y a que des femmes, Dame Nature a jugée bon d’exclure les hommes car ils seraient devenus dangereux pour le monde. Une inquisitrice n’a qu’un seul et unique don : celui de convertir. Je m’explique. Quand une inquisitrice convertit un être vivant, elle met sa main sous son cou, le regarde droit dans les yeux. Soudain ses yeux deviennent noirs, ça veut dire que le pouvoir s’active et ce dernier passe dans les yeux du futur converti. Et voilà, tu as un joli petit esclave pour les restants de tes jours. Car oui, un converti ne redevient lui-même que si son inquisitrice meurt. Sache aussi une chose, on ne peut pas mentir à une inquisitrice, elle le sent tout de suite. Donc tu t’avises jamais de me mentir, je le serais tout de suite.

Je reprends mon souffle avant de me reprendre :

- Voilà tu sais tout. Des questions ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: La Cabane de tous les possibles Sam 15 Sep - 7:27



✖Kristen & Diana✖
« La cabane de tous les possibles »

« Je suis désolée pour ta mère, j’ai perdu aussi mes parents à cause de la magie ! Des hommes du Seigneur Rahl ont voulu me capturer car je suis une sorcière un peu spéciale ! Mais mes parents m’ont protégée et ils sont morts à cause de ça ! »

Penser à sa mère était quelque chose que la jeune femme n’appréciait pas, cela faisait remonter de mauvais souvenirs auxquels elle ne voulait plus repenser… Mais son amie non plus ne devait pas trop apprécier repenser à tout cela et celle-ci devait comprendre les motivations de ses aînées. Evidemment, Diana n’était pas contente que son père et sa grand-mère aient menti sur ses origines mais elle comprenait leur motivation lorsqu’elle avait compris que leur pouvoir avait conduit à la perte de membres de la famille des personnes du cercle. Surtout, elle avait compris qu’ils les avaient protégés du danger que cela représentait. Les attaques de démons, les attaques d’autres sorciers et toutes ces choses qui se arrivaient dans leur vie maintenant qu’ils étaient liés. Tant qu’ils étaient restés des sorciers sans lien, il n’y avait pas eu tellement d’embuche sur leur chemin mais maintenant qu’ils étaient un cercle, ils étaient sans cesse attaqués… Ce qui avait tendance à culpabiliser la brunette qui était à l’origine de cette idée de se lier. Diana voyait bien combien le pouvoir pouvait monter à la tête de certains de ses camarades, comme Faye…

« Merci et je suis désolée pour tes parents aussi ! Bien que moi, je n’ai que très peu connu ma mère et qu’elle me manque surtout parce que je n’ai pas pu partager des choses de filles avec elle ! En tant que personne, je ne sais pas comment elle était mais mon père me raconte tous les jours qu’elle était quelqu’un de formidable qui serait fière de moi ! »

Lâcha la jeune femme en baissant un peu la tête, sur son visage un sourire un peu fané qui montrait qu’elle regrettait de ne pas pouvoir partager sa vie avec sa défunte mère.

« Hum, j’aimerais bien vous voir à l’œuvre ! Voir comment vous utilisez vos dons magiques ! Je pourrais vous montrer les miens si ça vous intéresse ! »

La belle sorcière fronça des sourcils, se demandant ce qui pourrait l’intéresser dans la pratique de leurs pouvoirs. D’autant qu’ils ne passaient que peu de temps à pratiquer la magie, ils ne l’utilisaient que lorsqu’ils étaient en danger, ce que regrettait aussi Diana. S’ils pouvaient se voir plus souvent pour s’entraîner, peut-être auraient-ils plus facile lorsqu’ils étaient face à un danger. Malheureusement, quelques membres du cercle étaient récalcitrants parce qu’ils n’avaient pas envie de passer du temps avec les autres….

« On ne s’entraîne pas vraiment, j’aimerais leur faire comprendre que c’est important mais la plupart des membres du cercle sont pris dans leurs problèmes et on ne s’entraîne que lorsqu’on est en danger ! Là on est obligés de se serrer les coudes et on est performants mais je trouve qu’on risque trop notre vie à agir comme ça ! »

Dit la belle Diana d’un ton blasé de celle qui avait tant et tant de fois chercher à convaincre ses amis de l’écouter. Bien sûr, chacun de leurs côtés, ils s’entraînaient : Diana et Adam ou Faye et Melissa mais cela était-il suffisant ? Non quand on voyait qu’ils avaient toujours besoin d’assistance quand ils étaient face à des créatures plus fortes qu’eux… Alors que la lycéenne pensait à tout cela, elle vit son amie Kristen utiliser sa propre magie sur une bouteille d’eau. Elle fit virevolter l’eau autour d’elles et lui montra de quoi elle était capable et en réalité, Diana connaissait bien ce genre de magie puisqu’avant d’être liée, chaque membre du cercle possédait leurs propres pouvoirs comme celui de Kristen.

« Tu vois, mon esprit et mes mains suffisent à faire bouger cette eau ! Qu’est-ce que tu en penses ? »

Lui demanda son amie tandis qu’elle remettait l’eau dans la bouteille. Avec un large sourire, la brune lui dit :

« En réalité, avant de nous lier, nous avions chacun les mêmes pouvoirs que toi ! Le fait de nous lier a fait qu’on doit être à plusieurs pour faire la même chose que ce que tu fais ! Avant, j’aurais pu faire comme toi – sauf que je ne suis certainement pas aussi puissante que toi – mais aujourd’hui, je dois être accompagnée d’au moins un membre de mon cercle pour faire la même chose ! Mais, ce n’est pas forcément une mauvaise chose que l’on soit obligé d’être avec quelqu’un pour utiliser la magie ! Il peut y avoir des abus et comme cela, nous sommes toujours avec quelqu’un si abus ou danger il y a ! »

Mais ce qui intriguait réellement Diana dans la magie de Kristen était qu’elle était une inquisitrice aussi. Ca, elle ne savait réellement pas ce que c’était, ce que cela voulait dire. Dans aucun livre qu’elle avait lu sur la magie on ne parlait d’inquisitrices…

« Une inquisitrice est une magicienne assez particulière ! Déjà il n’y a que des femmes, Dame Nature a jugé bon d’exclure les hommes car ils seraient devenus dangereux pour le monde ! Une inquisitrice n’a qu’un seul et unique don : celui de convertir ! Je m’explique ! Quand une inquisitrice convertit un être vivant, elle met sa main sous son cou, le regarde droit dans les yeux ! Soudain ses yeux deviennent noirs, ça veut dire que le pouvoir s’active et ce dernier passe dans les yeux du futur converti ! Et voilà, tu as un joli petit esclave pour le restant de tes jours ! Car oui, un converti ne redevient lui-même que si son inquisitrice meurt ! Sache aussi une chose, on ne peut pas mentir à une inquisitrice, elle le sent tout de suite ! Donc ne t’avises jamais de me mentir, je le serais tout de suite ! »

La brune fit une pause de quelques instants avant de reprendre :

« Voilà tu sais tout ! Des questions ? »

C’était difficile à digérer ou plutôt c’était une information qui était difficile à encaisser. Penser que la gentille et douce Kristen aurait pu devenir une femme aussi cruelle faisait froid dans le dos…

« Je ne connaissais pas du tout ces créatures et pourtant, j’ai lu beaucoup de bouquins sur le monde surnaturel ! Mais, j’avoue que si je ne te connaissais pas, j’aurais peur de toi ! »

Fit-elle en grimaçant. Puis, elle reprit la parole :

« Mais, je ne vois pas pourquoi je te mentirais, je n’ai rien à te cacher ! J’ai toujours été loyale et rien que le fait de mentir à mon père et ma grand-mère sur ce que j’ai découvert et ce que je fais derrière le dos me rend dingue ! »

Lâcha-t-elle en regardant vers le ciel. Combien de fois n’avait-elle pas eu envie de courir voir son père pour lui demander pourquoi il ne lui avait rien dit ? C’était une torture à vrai dire…

« Je n’ai qu’une question pour l’instant : n’est-ce pas difficile de réprimer ton côté inquisitrice ? »

Demanda-t-elle d’un air malicieux et plein d’intérêt. Si elle devait se méfier de son côté inquisitrice, Diana voulait le savoir de suite…


code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: La Cabane de tous les possibles Sam 22 Sep - 15:35

Reparler de ma mère depuis mon arrivée à Melting Town, me fait mal au cœur. Elle me manque terriblement, ainsi que mon père. Leurs bons conseils, leurs bienveillances à mon égard. Et surtout leurs amours me manquent. J’ai perdue ma famille en une après-midi, je n’ai plus personne au monde. J’ai même perdue Khalan, je ne sais même pas où elle et si je la reverrais un jour. Je suis tout ce qui a de plus seul. J’ai peu d’amis, je dois même dire que Diane est la seule amie que j’ai.

Elle aussi a perdu sa mère, mais contrairement à moi, elle l’a peu connue et c’est son père qui lui parle d’elle.

- Je suis désolée également. Je peux comprendre ton chagrin.

Parler de nos familles respectives n’est pas une très bonne idée. Changeons de sujet. Parler de nos pouvoirs est un peu mieux. Diane regrette un peu que ses amis ne s’entrainent pas assez pour se défendre et je dois reconnaitre qu’elle n’a pas tord. S’entrainer le plus possible est important. Je sais de quoi je parle, je m’entraine touts les jours dans les bois. Toujours à l’abri des regards car une sorcière doit toujours se cacher des humains. Ces derniers ont peur de la magie, même dans ce monde et je ne tiens pas à finir bruler sur un bûcher.

- Je trouve cela bien dommage, en effet, que ton groupe ne s’entraine pas. C’est le seul moyen de progresser et de devenir plus fort. J’en sais quelque chose.

Mais apparemment lui montrer mes dons ne l’a pas du tout impressionné. Je coupe net mon pouvoir et je remets l’eau dans sa bouteille l’air un peu frustré. Diane me dit qu’elle est capable de faire la même chose si elle est accompagnée par un autre membre de son groupe. Et qu’elle préfère ça car ça permet que les autres ne débordent pas et ne fassent pas de connerie. Personnellement, ça me ferait un peu chier de dépendre de quelqu’un pour utiliser mes dons, mais bon chacun son avis :

- Je vais être honnête avec toi, je préfère de loin utiliser mes pouvoirs toute seule et ne pas dépendre de quelqu’un. Imagine que tu te retrouves seule et que tu ne peux joindre personne de ton groupe, tu ferais comment pour te défendre ?

Puis, je viens à lui expliquer en quoi consiste une inquisitrice et le fonctionnement de son don unique. Et là bizarrement son regarde change radicalement. On dirait qu’elle a peur de moi, pourtant je ne lui ferais aucun mal. Je ne suis pas un monstre. Mais la façon dont elle traite ma castre est n’est vraiment pas sympa. Elle me traite de créature, mais je n’en suis pas une, ni les autres d’ailleurs. Nous sommes des magiciennes avec un don particulier, c’est tout. Mais nous sommes humaines. Et les paroles de Diane m’ont fait mal et très énervées. D’ailleurs mes pouvoirs le ressentent et la porte de la cabane s’ouvre violemment. Le vent souffle fort et mes cheveux volent dans touts les sens :

- Pour ton information, les inquisitrices ne sont pas des créatures !!!! Nous sommes des magiciennes avec un don unique, certes. Mais nous sommes des humaines comme toi !!!!!!

Je vois alors dans ses yeux, sa peur que je l’attaque. Mais faut qu’elle comprenne que ses paroles m’ont blessée. :

- Je ne te ferais jamais de mal, Diane, mais faut que tu comprennes que tes paroles m’ont blessée. Je n’utilise jamais mon don d’inquisitrice. Les humains ont le droit de vivre comme ils le veulent et je n’ai pas besoin d’esclaves pour m’aider. Je ne suis pas une sorcière maléfique, j’espère que tu le comprends.

J’essaie de reprendre mon calme et le vent cesse un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: La Cabane de tous les possibles Ven 5 Oct - 18:01



✖Kristen & Diana✖
« La cabane de tous les possibles »

« Je suis désolée également ! Je peux comprendre ton chagrin ! »

La jeune Diana était heureuse de pouvoir partager un peu du temps de Kristen qui semblait être une puissante sorcière. La brune avait très envie d’en apprendre plus sur son amie et elle n’allait pas être déçue mais celle-ci avait bien envie d’en savoir plus aussi pour la jeune sorcière. Il fallait dire que les pouvoirs respectifs des deux jeunes femmes n’étaient pas les mêmes et les deux femmes en apprendraient beaucoup l’une sur l’autre. Néanmoins, au final, si leur magie ne se pratiquait pas de la même façon, leurs pouvoirs avaient les mêmes effets. En réalité, la seule différence était que la magie de Diana était liée et celle de Kristen indépendante. Alors, il était normal qu’au final, les deux amies finissent par parler magie parce qu’au départ, c’était bien cela qui les avait rapprochée. La jeune lycéenne baissa la tête lorsque son amie lui dit qu’elle compatissait. Toutes les deux pouvaient comprendre ce que l’autre ressentait et c’était une autre chose qui pouvait les rapprocher.

« Je trouve cela bien dommage, en effet, que ton groupe ne s’entraine pas ! C’est le seul moyen de progresser et de devenir plus fort ! J’en sais quelque chose ! »

Sur ce point, Diana ne pouvait qu’être d’accord avec son amie, elle le lui avait d’ailleurs dit. Diana secoua la tête en signe d’acquiescement tandis qu’elles continuaient à marcher. Puis, la jolie brune lui expliqua que pour elle, ce n’était pas une mauvaise chose qu’elle doive compter sur les autres pour leur magie. Ce qui ne semblait pas être l’avis de son aînée qui reprit la parole tandis qu’elle remettait l’eau dans sa bouteille et la refermait.

« Je vais être honnête avec toi, je préfère de loin utiliser mes pouvoirs toute seule et ne pas dépendre de quelqu’un ! Imagine que tu te retrouves seule et que tu ne peux joindre personne de ton groupe, tu ferais comment pour te défendre ? »

Elle comprenait son avis mais elle devait comprendre qu’ici, elle avait à faire avec des adolescents et généralement, ceux-ci ne prenaient pas conscience de ce qu’ils pouvaient faire de mal avec des pouvoirs. Evidemment, ce n’était pas une question dénuée de sens mais Diana pensait vraiment que c’était le meilleur moyen pour protéger les gens et ses amis contre les mauvais côtés que pouvait avoir la magie…

« N’oublie pas que nous ne sommes que des adolescents et si je suis assez mature pour comprendre que la magie peut faire des dégâts quand on ne l’utilise pas bien, certains amis à moi ne le comprenne pas ! J’ai une amie qui en abusait et qui faisait n’importe quoi, une autre qui la même pente ! Et la petite nouvelle a tellement de pouvoirs qu’elle me fait parfois peur ! Sincèrement, je ne suis pas sûre que pour nous, ce soit une mauvaise chose que d’être lié ! Quant à savoir qu’est-ce que je ferais si j’étais attaquée ? J’apprends actuellement à me défendre sans la magie, je veux pouvoir me défendre sans elle parce qu’il m’arrivait de ne pas pouvoir compter dessus, je veux être capable de réussir à m’en sortir sans ! Je ne dis pas que ça sera facile mais au moins, je peux compter également sur moi et pas que sur ma magie ! »

Il fallait l’avouer, pour une jeune fille de dix-sept ans, Diana était quelqu’un de très mature et elle comprenait beaucoup de choses. En réalité, la brune avait toujours dû prendre soin d’elle et de son père alors, elle avait grandi plus vite que ses amies et aujourd’hui, elle savait ce que c’était que de penser à autre chose qu’à elle-même. Néanmoins, ces derniers temps, la jeune femme avait envie de laisser couler les choses et de penser un peu plus comme une adolescente plutôt que comme une adulte… C’est après cette conversation que les choses devinrent un peu plus tendues entre les deux femmes parce que tout d’un coup, Kristen changea, elle menaça son amie de ne pas lui mentir, qu’elle pouvait être redoutable. Comment voulez-vous que la gentille Diana réagisse, elle eut très peur tout d’un coup et sincèrement, elle n’appréciait pas du tout le côté inquisitrice de son amie. Ce n’était vraiment pas des magiciennes qu’elle voudrait croiser dans la rue, elles ne semblaient pas très sympathiques. Comment pouvait-on avoir envie de prendre un humain en esclave ? Alors que la lycéenne lui expliqua ce qu’elle ressentait face à cette révélation, le vent se leva plus fortement et la porte de la cabane du cercle claqua, faisant sursauter Diana et la rendit plus nerveuse encore… Instinctivement, la jeune femme recula de son amie, elle n’avait aucune envie qu’elle lui fasse du mal juste parce qu’elle lui disait ce qu’elle pensait… Cela avait toujours été le cas de la jeune femme mais elle ne voulait pas risquer sa vie juste pour ça…

« Pour ton information, les inquisitrices ne sont pas des créatures !!!! Nous sommes des magiciennes avec un don unique, certes ! » Mais nous sommes des humaines comme toi !!!! »

Les yeux de son amie était plein de colère et sa voix était montée d’un cran… Ok, Diana l’avait blessée, ce n’était pas une raison pour lui faire peur comme ça… En ce qui concernait les inquisitrices, Diana ne les voyait pas tellement comme des humaines si elles utilisaient comme cela leurs congénères. On appelait des monstres des tueurs, des violeurs, des abuseurs alors, les inquisitrices n’étaient pas mieux si elles voyaient leurs congénères comme de simples esclaves…

« Je ne te ferais jamais de mal, Diana, mais faut que tu comprennes que tes paroles m’ont blessée ! Je n’utilise jamais mon don d’inquisitrice ! Les humains ont le droit de vivre comme ils le veulent et je n’ai pas besoin d’esclaves pour m’aider ! Je ne suis pas une sorcière maléfique, j’espère que tu le comprends ! »

Alors que la jeune femme se calmait, le temps se calma aussi mais Diana n’était pas plus rassurée par ses paroles parce qu’elle venait de voir la colère dont elle pouvait faire preuve en un clin d’œil. Alors que Diana n’avait pas fait grand-chose à part lui dire ce qu’elle ressentait. Bien sûr, Kristen était une inquisitrice mais elle n’utilisait pas ce pouvoir, ce qui ne faisait pas d’elle un monstre justement… Pourtant, malgré la peur, Diana ne put s’empêcher de rajouter :

« Comment veux-tu que je n’ai pas peur de toi quand tu agis comme ça ? »

Demanda-t-elle en pointant du doigt la porte de la cabane qui avait craqué sous le poids du vent. Puis, se retournant vers Kristen, elle continua :

« Dès que je te dirais quelque chose qui ne te plait pas tu réagiras comme ça ? Si oui, je t’avoue que je vais avoir du mal à rester auprès de toi ! Je dis ce que je pense et je pense que les inquisitrices qui utilisent leurs pouvoirs contre les leurs – les humains donc – pour les rendre esclaves ne sont pas dignes d’être appelées des humains ! Tu m’excuseras si je pense comme cela ! Je ne t’ai pas traité toi de monstres ou de créatures puisque toi tu ne veux pas utiliser ton pouvoir d’inquisitrice, pour moi, tu es quelqu’un de bien et jusqu’à présent, je n’avais aucun doute sur le fait que tu ne me ferais aucun mal ! Maintenant, je t’avoue que tu me fais peur ! »

Ce n’était peut-être pas le moment de lui dire mais ce n’était pas juste que Kristen se mette en colère ainsi juste parce que Diana lui disait ce qu’elle pensait. La magicienne ne venait-elle pas de lui dire qu’elle ne devrait pas lui mentir parce qu’elle le saurait immédiatement ?


code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: La Cabane de tous les possibles Ven 5 Oct - 20:03

Je sens que la discussion avec Diane allait vite tourner au vinaigre entre elle et moi. Je suis une femme assez impulsive et je prends vite la mouche, mais je le regrette tout de suite après. Hélas, le mal a été fait et je ne possède pas le pouvoir de revenir dans le passé. Si ça avait été le cas, je l’aurais utilisée pour empêcher les sbires de Rahl de tuer mes parents et d’essayer de me capturer. Mais comme je ne possède pas ce pouvoir, je n’ai rien pu faire pour les sauver. Comme je ne peux rien faire pour changer ce que j’ai dit et fait à Diane pour lui faire peur et qu’elle ait peur de moi.

Avant cela, notre discussion était normale, chacune regrettant que la mère de l’autre soit morte à cause de la magie. Au moins, cela nous fait un point commun et ça nous rapproche encore plus. La magie nous a déjà rapprochées. Puis, je lui dis alors que je préfère et de loin, être indépendante et utiliser mes pouvoirs seule, contrairement à son groupe. Elle en vient à me dire que son groupe est composé que d’adolescents qui ne savent pas encore bien utiliser leurs dons. Certains savent qu’ils ne doivent pas les utiliser à tout bout de champ, d’autres au contraire, n’en font qu’à leurs têtes. Ou encore, il y a une fille de son groupe qui a tant de pouvoirs que Diane en a peur.je peux la comprendre, mais ils doivent apprendre à les canaliser, c’est important.

- Je comprends alors que tu les as liés. Cependant, ils doivent grandir et comprendre que la magie peut être dangereuse si elle est utilisée à des fins maléfiques. Ils doivent beaucoup s’entrainer pour les canaliser.

Diane m’affirme qu’elle s’entraine sans ses pouvoirs, car justement si elle est seule, elle doit aussi compter sur sa force physique et pas seulement sur sa magie. J’admire sa force de caractère et sa maturité, c’est rare chez les gens de ce monde.

- J’admire ta maturité, c’est rare dans ce monde. Et dans le mien aussi d’ailleurs. Tu es une chef née, Diane. C’est important pour guider ton groupe dans le droit chemin.

Hélas notre belle conservation prend fin sur la remarque de Diane sur les inquisitrices en disant que ce sont des monstres et des humaines. Sa réflexion n’a mise en boule et mon impulsivité a pris le dessus. Je le regrette aussitôt, mes yeux changent de couleur et le vent se met à souffler fort. Mais je me calme aussitôt m’excusant de mon comportement. Hélas, le mal a été fait. Diane me dit qu’elle a eu peur de moi et si à chaque fois elle me contredira, est-ce que je me mettrais en colère.

Je me sens alors coupable d’avoir été si brusque avec elle, je baisse la tête de honte, pendant qu’elle me hurle dessus. Je regrette tant mon acte que je sens que mon amitié avec Diane est sur le point de se terminer, même si elle me dit qu’elle ne me prend pas pour un monstre, étant donné que je refuse d’utiliser mon don d’inquisitrice :


- Je suis désolée, Diane. Je ne voulais pas te faire peur, mais mon impulsivité a pris le dessus. Je te remercie de ne pas me traiter de monstre, même si tu dois me prendre pour un maintenant. C’est juste qu’il faille que tu saches que certaines inquisitrices refusent d’utiliser leurs dons comme moi. Je ne te ferais jamais de mal et je te promets que plus jamais je ne m’énerverais contre toi. Mais tu dois comprendre que j’ai pu le prendre pour moi.


Je sais qu’elle ne me mentira jamais, c’est mon amie et je lui fais confiance. Cependant, je sais que j’ai du la blesser et qu’elle ne me pardonnera sans doute jamais. Et je ne veux pas qu’elle ait peur de moi, à chaque fois qu’elle me ferra devant elle :

- Je te promets de me tenir éloignée de toi. Je refuse que tu ais peur de moi, à chaque fois que nous passerons du temps ensemble. Je le ferais dans tes yeux et cette peur me sera insupportable. De toute façon, je crois que j’ai toujours été rejetée pour ce que j’étais. Des enfants ne veulent pas être amis avec une future inquisitrice. Ils savent tous ce que j’aurais pus leur faire. Alors, je reste dans mon coin, seule avec pour seul ami : les animaux de la forêt.

Repenser à tout ça, me fait mal, mais je me dois de tout dire à mon amie. Je tourne la tête et est prête à partir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: La Cabane de tous les possibles Lun 8 Oct - 15:35



✖Kristen & Diana✖
« La cabane de tous les possibles »

« Je comprends alors que tu les as liés ! Cependant, ils doivent grandir et comprendre que la magie peut être dangereuse si elle est utilisée à des fins maléfiques ! Ils doivent beaucoup s’entraîner pour les canaliser ! »

La jolie brune acquiesça en hochant de la tête, elle était d’accord mais c’était certain que Diana refusait de les laisser tomber dans le mal, elle ne le voulait pas. Elle savait combien cette magie pouvait être additive et elle n’avait aucune envie de devoir être celle qui devrait les sortir de là. Sans cesse, la jolie sorcière était celle qu’on appelait à la rescousse quand il y avait un souci et il fallait bien l’avouer, si elle pouvait éviter les soucis avant, elle n’hésitait pas. Evidemment, s’être liés n’avait pas vraiment aidé les apprentis sorciers à leur éviter des problèmes mais au moins, cela faisait un souci en moins, il y avait moins de chance qu’ils tombent dans la magie noire sans que personne ne soit au courant…

« J’admire ta maturité, c’est rare dans ce monde ! Et dans le mien aussi d’ailleurs ! Tu es une chef née, Diana ! C’est important pour guider ton groupe dans le droit chemin ! »

La brunette rougit légèrement en entendant cela parce que ce n’était pas tous les jours qu’on lui faisait ce genre de compliment. Il fallait dire que ses amis n’appréciaient pas toujours son côté trop autoritaire et trop sérieux, eux n’avaient qu’une envie s’amuser. Mais, il fallait bien quelqu’un qui s’occupe des choses sérieuses, surtout quand il s’agissait de magie…

Alors que tout allait bien entre les deux femmes, qu’elles parlaient tranquillement de leur magie et de leur famille, quelque chose dégénéra sur une parole malheureuse de Diana. Celle-ci ne s’était pas bien exprimée et Kristen l’avait mal pris. Bien que la cadette comprenne qu’elle puisse prendre mal sa façon de parler des inquisitrices, il n’en restait pas moins que la jolie brune trouvait sa réaction trop forte. Cela lui fit peur parce qu’elle avait peur qu’elle réagisse de la sorte à chaque fois qu’elle ne serait pas contente de quelque chose… Ca n’était pas très rassurant de voir les choses devenir si dangereuses en quelques secondes juste parce qu’elle disait ce qu’elle pensait. S’emportant légèrement mais toujours sur un ton amical, Diana lui fit part de sa peur, parce qu’encore une fois, elle disait ce qu’elle pensait :

« Je suis désolée, Diana ! Je ne voulais pas te faire peur, mais mon impulsivité a pris le dessus ! Je te remercie de ne pas me traiter de monstre, même si tu dois me prendre pour un maintenant ! C’est juste qu’il faut que tu saches que certaines inquisitrices refusent d’utiliser leurs dons comme moi ! Je ne te ferais jamais de mal et je te promets que plus jamais je ne m’énerverais contre toi ! Mais tu dois comprendre que j’ai pu le prendre pour moi ! »

Immédiatement, Kristen s’excusa, ce qui adoucit immédiatement Diana qui acceptait ses excuses. Pourtant, alors que la jeune femme allait lui dire que ce n’était pas grave, elle rajouta pratiquement aussi vite la suite :

« Je te promets de me tenir éloignée de toi ! Je refuse que tu aies peur de moi, à chaque fois que nous passerons du temps ensemble ! Je le verrais dans tes yeux et cette peur me sera insupportable ! De toute façon, je crois que j’ai toujours été rejetée pour ce que j’étais ! Des enfants ne veulent pas être amis avec une future inquisitrice ! Ils savent tous ce que j’aurais pu leur faire ! Alors, je reste dans mon coin, seule avec pour seul ami : les animaux de la forêt ! »

Kristen était sur le point de partir mais Diana ne comptait pas la laisser partir sur cet incident. Elle avait fait ses excuses et c’était le principal. Après, elle ne pouvait ne pas être un peu effrayée par le pouvoir de son amie mais pourquoi ne voudrait-elle ne plus la fréquenter à cause de cela ? Elle continuait à voir Cassie bien que celle-ci l’effrayait par moment… Elle s’approcha de la jolie brune, mit sa main sur son épaule et lâcha :

« Ne sois pas bête, je ne te rejette pas, loin de moi cette idée ! Je sais que tu es quelqu’un de gentil et j’ai juste eu peur de ta réaction parce que je ne t’ai jamais vu réagir de la sorte ! »

Et elle ne menait pas, la sorcière avait été surprise de voir la réaction disproportionnée de son amie. Si elle savait comment la prendre, où serait le souci.

« Je ne veux pas perdre contact avec toi, j’ai envie de continuer à te voir, tu es une bonne amie et tu pourrais être un mentor pour moi ! »

Dit-elle en faisant un sourire compatissant à son amie tandis que la brune reprenait la parole :

« J’ai réussi à te calmer, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas le refaire ! »

Lui dit-elle en lui faisant un clin d’œil.


code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: La Cabane de tous les possibles Ven 19 Oct - 18:29

Ah quoi bon essayer de me faire des amis, quand je fais tout pour qu’ils s’éloignent de moi. A mon époque, j’étais du genre un peu solitaire et j’avais du mal à me faire des amis. Je pense que c’est surtout à cause de mon pouvoir d’inquisitrice. J’avais peur d’envouter les adolescentes de mon âge et eux bien sur savaient qui j’étais, alors ils m’évitaient et me traitaient de sorcière. J’étais l’exclue de mon village et pourtant ça ne me faisait plus rien, au fil des ans. J’ai appris à faire avec, et j’aimais être seule. Enfin seule, je ne l’étais pas vraiment, mes animaux étaient avec moi. J’allais dans une clairière où les loups venaient me rejoindre et j’étais la plus heureuse.

Mais maintenant que j’étais dans une nouvelle ville, dans une autre époque, où personne ne me connait. J’avais envie de changer mon caractère et de devenir plus ouverte envers les gens. Avec mes compétences, je suis devenue professeur d’Histoire Médiévale dans l’université de cette même ville. Je me suis faite des amis parmi mes collègues. Je dois dire que je m’entends mieux avec les garçons qu’avec les filles. On sort souvent dans les bars, endroit où des jeunes gens viennent bavarder, rire et boire de la bière. De mon temps, les filles n’avaient pas le droit de boire, mais je ne suis à mon époque, alors j’ai le droit de me faire plaisir.

Grâce à cette nouvelle vie, j’ai l’impression de revivre, je suis enfin heureuse. Même si je suis toujours traquée par le Seigneur Rahl dont il a envoyé un chasseur pour me capturer et me ramener à lui. Pour le moment, j’ai réussie à lui échapper, mais je sens son souffle derrière ma nuque à chaque instant. Hélas ce que je suis, finit toujours par ma rattraper et mon amitié avec Diane, risque d’en pâtir.

En critiquant les inquisitrice, Diane m’a critiquée en même temps, et je l’ai mal pris. Mes dons de sorcières se sont alors réveillés et j’étais prête à faire du mal à Diane. Cette dernière a eu peur de moi et c’est ce qui m’a fait stopper. Je ne veux pas que Diane ait peur de moi. Je ne veux pas revivre mon passé. Je voulais partir, mais Diane me rattrapa en disant qu’elle ne me rejette pas, mais qu’elle a eu peur de ma réaction. Car je n’ai jamais réagi comme ça, face à elle :

- Je suis désolée. C’est juste que je n’ai pas envie que tu me vois comme un monstre. Je n’ai jamais eu d’amis dans mon époque. Tout le monde avait peur de mes dons. Faut dire, je les comprends, je pourrais les envouter rien qu’en les fixant de mon regard. Mais je ne suis une méchante sorcière, je combats le Mal. Comme toi.

Puis, elle m’affirme qu’elle veut garder contact avec moi. Que je suis son amie et qu’elle veut que je devienne son mentor. MOI !!! Le Mentor de Diane, c’est une chose auquel je ne m’attends pas. Je n’ai jamais fait ça et je ne sais pas si je serais à la hauteur. J’ai peur de la décevoir :

- Je suis vraiment honorée Diane. Pourtant, on est du même âge. Pourquoi, tu veux de moi comme mentor. Je n’ai rien d’exceptionnel ? Pas que je n’accepte pas. Au contraire, je suis heureuse d’accepter, mais je veux juste savoir pourquoi ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: La Cabane de tous les possibles Mar 6 Nov - 16:49



✖Kristen & Diana✖
« La cabane de tous les possibles »

Diana n’aurait jamais cru que sa journée se terminerait de telle manière, elle ne pensait pas qu’elle aurait à se méfier de Kristen. Celle-ci était douce et gentille comme personne, même Diana ne se trouvait pas aussi gentille qu’elle. Et pourtant, la brunette était plus dangereuse qu’on aurait pu le croire, elle avait d’immenses pouvoirs et dans un sens, cela inquiétait la nouvelle sorcière. Parce qu’elle savait combien le pouvoir pouvait monter à la tête des gens, combien les gens pouvaient changer quand on avait du pouvoir. Elle avait pu voir ce que cela donnait sur certains de ses amis et cela ne la rassurait absolument pas. Diana avait confiance en Kristen, elle savait que son âme était au plus profond la gentillesse même mais cela voulait-elle dire qu’elle pouvait garder son calme en toute circonstance ? Apparemment non et il ne fallait parfois pas longtemps avant de faire un massacre autour d’elle. La nouvelle sorcière avait entendu l’histoire de Willow, elle était douce et gentille comme tout, avait même réussi à devenir mauvaise à cause d’un amour perdu… Alors, la brunette avait bien compris que les choses pouvaient changer rapidement et surtout en matière de magie. Après avoir dit à l’inquisitrice qu’elle n’appréciait que très peu le comportement de son amie, qu’elle n’avait pas voulu les mettre tous dans le même panier, Kristen s’excusa mais se montra plus définitive : elle ne voulait plus qu’elle soit en dangereux et comprenait que Diana ne veuille plus la voir. C’était ridicule, la lycéenne n’avait aucune envie de laisser tomber son amie pour ce qu’elle était. Ce n’était absolument pas le genre de la jolie brune et elle n’avait qu’une seule chose à lui faire comprendre, qu’elle avait tendance à se montrer franche et qu’elle voulait pouvoir dire tout à ceux qu’elle considérait comme des proches. Avant qu’elle ne parte définitivement, Diana rattrapa Kristen par le bras et la rassura.

« Je suis désolée ! C’est juste que je n’ai pas envie que tu me vois comme un monstre ! Je n’ai jamais eu d’amis dans mon époque ! Tout le monde avait peur de mes dons ! Faut dire, je les comprends, je pourrais les envoûter rien qu’en les fixant de mon regard ! Mais je ne suis pas une méchante sorcière, je combats le Mal ! Comme toi ! »

La belle brunette fit un sourire rassurant à son amie, voulant lui faire comprendre que ce n’était pas cela qu’elle pensait de Kristen. Elle n’avait pas compris son point de vue.

« Bien sûr que je ne te vois pas comme un monstre ! Tu as des pouvoirs terrifiants, surtout concernant ton côté inquisitrice mais cela ne veut pas dire que j’ai peur de toi ! J’ai juste pris peur de ne jamais pouvoir te parler sincèrement de peur que tu ne t’emportes encore ! Mais, tu es quelqu’un de bien et ça je le ressens au plus profond de moi et je ne te vois certainement pas comme un monstre ! Tu as des pouvoirs impressionnants mais cela ne fait pas de toi un monstre ! »

Rassura la belle lycéenne tandis qu’elle frottait le bras de son amie pour lui faire comprendre qu’elle ne disait pas cela juste pour la rassurer mais bien parce qu’elle le pensait. Pour lui prouver combien elle avait envie d’être aussi forte qu’elle, qu’elle voudrait prendre exemple sur elle, Diana lui parla de son envie de voir Kristen comme son modèle.

« Je suis vraiment honorée Diane ! Pourtant, on est du même âge ! Pourquoi, tu veux de moi comme mentor ? Je n’ai rien d’exceptionnel ! Pas que je n’accepte pas ! Au contraire, je suis heureuse d’accepter, mais je veux juste savoir pourquoi ? »

Parce qu’elles avaient beau avoir le même âge, Kristen semblait bien plus expérimentée dans l’art de la magie qu’elle et ses amis. Et puis, il fallait qu’elle apprenne un peu tout sur le monde de la magie, même si leur magie n’était pas totalement la même. Diana avait besoin d’un mentor et Kristen était toute désignée pour cela.

« Parce que je viens à peine de découvrir ce que je suis et que je suis bien loin d’avoir ta connaissance sur la magie et sur la façon de gérer nos pouvoirs ! »

Lâcha-t-elle avec un petit sourire gêné parce que malgré qu’elle semblait garder la tête sur les épaules, Diana ne maîtrisait pas plus ses pouvoirs que les autres membres du cercle.

« Enfin, si tu acceptes évidemment, je ne voudrais pas être un poids pour toi, j’aimerais juste apprendre à mieux comprendre mes pouvoirs et en apprendre plus sur le monde de la magie, même si nous n’avons pas réellement les mêmes pouvoirs, je pense qu’ils doivent venir de la même racine ! »

Fit-elle dans un petit sourire incertain.


code by shiya.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: La Cabane de tous les possibles Ven 9 Nov - 19:45

Pour moi, les amis sont sacrés. Ils font partis de ma vie et je ne me vois pas mon existence sans eux. Faut dire, dans mon monde, je n’en ai pas eu beaucoup d’amis. A l’école, j’étais exclue des autres, car je suis une sorcière et une inquisitrice. On me traitait de sorcière et de démon et les parents de mes camarades avaient peur de moi, car je pouvais les envouter si je voulais et faire d’eux, mes esclaves à vie. Puis, je n’ai jamais fait ça et je ne le ferais jamais, mais les autres, eux, le croiraient alors, on m’évitait comme la peste. Il arrivait qu’on me tabasse ou me ridiculise devant tout le monde, et comme je ne voulais pas m’aider de mes pouvoirs pour me défendre, je me laissais faire. Je rentrais chez moi en piteux état, et mes parents me grondaient dessus car je me laisse faire. Je disais à mes parents que je refusais de faire du mal aux gens. Cependant, je me rends compte maintenant que j’aurais du les écouter.

Certes, je sais contrôler mes dons, mais j’aurais aimé les utiliser plus, afin de mieux les développer. Car dans ce monde, j’ai fou comme je dois utiliser mes dons. Des démons ou des mauvais sorciers me pourchassent et veulent me tuer. Parfois, j’aurais besoin d’un allié, d’un ami à mes côtés. D’une sorcière comme moi qui m’aiderait à vaincre mes ennemis. Et Diana pourrait être cette alliée. C’est déjà une amie, elle me l’a prouvée en me pardonnant mon acte irréfléchi.

Diana m’a dit une chose que je ne peux pas concevoir à propos des inquisitrices et me sentant viser, je me suis énervée et mon don d’inquisitrice s’est activée compilé à mes dons de sorcière. Diana a eu peur de moi et me la fait savoir. C’est ce qui m’a calmé car je ne voulais pas de mal à Diana, d’ailleurs, je ne lui en ferais jamais. Je ne blesserais jamais mes amis. Je me suis excusée de ce que j’ai fait, lui disant que je suis un monstre et que je ne mérite pas son amitié. Finalement, elle accepte de me pardonner en me disant que je n’étais pas un monstre. Certes, j’ai des pouvoirs qui peuvent faire peur, mais qu’en aucune manière, Diana a peur de moi. Elle a juste eu peur de ne pouvoir me parler honnêtement, car si à chaque fois, je m’énerve, elle ne pourra pas être aussi sincère :

- Je te remercie de me pardonne. Promis, je ne m’énerverais plus quand tu seras franche avec moi. Car honnêtement, je préfère, de loin, que tu sois sincère avec moi, plutôt que l’inverse. Puis, de toute façon, je le serais et ça me ferait mal que tu me mentes. En tant qu’amie, je veux dire.

Après les réconciliations, mon amie sorcière me propose de devenir son mentor, afin qu’elle puisse améliorer ses pouvoirs. Je suis sur le coup, surprise qu’elle me le demande, à moi, qu’il n’y a pas cinq minutes, aurait pu lui faire du mal. Elle finit par me dire, qu’elle vient de découvrir ses dons et qu’elle est loin d’avoir ma connaissance sur la magie. Je suis un peu gênée car c’est la première fois qu’on me dit ça. Ça veut dire que je ne suis complètement moche sur la magie. Bien sur, si j’accepte de l’aider, car elle sent qu’elle et moi, ont la même origine magique :

- Bien sur, que j’accepte de t’aider, Diana. Tu es mon amie et je serais ravie de t’aider. Tu peux compter sur moi pour t’apprendre plus sur notre monde. Puis, moi, ça m’aidera à me perfectionner. Alors c’est d’accord à partir de maintenant, tu deviens ma protégée.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: La Cabane de tous les possibles Lun 12 Nov - 17:03

Pas de souci pour le prénom ;)

Je propose qu'on le finisse ici. Comme je vais changer de personnage et faire une sorcière inventée de la série Charmed, je me dis qu'il vaut mieux dire qu'on l'a fini. Je te proposerais un lien du même style pour mon nouveau perso, que ça ne te pose pas trop de souci ;)

Je considère donc le sujet comme terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La Cabane de tous les possibles

Revenir en haut Aller en bas

La Cabane de tous les possibles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagine Crossover ::  :: 
Topics Finis
-