Bienvenue sur Imagine Crossover !
 
N'hésitez plus à vous inscrire, le forum a fêté ses 1 an récemment
Et il ne manque plus que vous !



Partagez|

Une enquête délicate {Pv Chuck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar Invité Invité
MessageSujet: Une enquête délicate {Pv Chuck Ven 13 Avr - 15:45




« Chuck & Veronica »





CRÉDIT - CSS



« Vero ! On a un nouveau meurtre à la maison hantée ! Tu veux y aller avec moi ? »

C’était James, un ami flic de la jeune agent du FBI, il était flic au commissariat de Neptune. Comment devenir une enquêtrice sur les tueurs en série ? Après avoir eu une vie aussi difficile que la blondinette, ce n’était pas difficile. Quoiqu’elle n’avait jamais été kidnappée dans sa jeune vie, elle avait déjà réussi à échapper à bon nombre d’assassinat et elle avait quand même été victime d’un viol. De plus, elle avait réussi à mettre un terme à l’enquête sur le meurtre de sa meilleure amie à l’époque du lycée. Le fait est que depuis qu’elle est jeune, Veronica voulait faire partie des forces de l’ordre. Petite, la blonde était très appréciée par ses camarades de classe, elle avait été longtemps la reine du lycée mais jamais personne n’avait réellement compris qu’elle avait besoin de plus, qu’elle voulait faire de grandes choses. Evidemment, pour elle, rendre la justice était une grande chose bien qu’il y ait pas mal d’enfoirés aussi dans le métier. Mais elle, elle voulait le faire pour le bien et non pas pour les privilèges. Elle n’avait jamais été contaminée par ces flics ripoux qui finissaient par ne plus savoir pourquoi ils avaient choisi ce métier… Bref, elle allait devoir se charger de cette histoire seule. Parce qu’il était certain que ces meurtres n’étaient pas dû au hasard, il y avait derrière une histoire de surnaturel. Et lorsque les affaires étaient bizarres, c’était à Veronica qu’on les confiait depuis peu, c’est-à-dire depuis qu’elle avait appris que le monde surnaturel existait, il y a deux mois. Avant cela, faisant partie d’une branche conventionnelle de la police, elle n’avait pas vraiment d’histoires bizarres. Mais depuis qu’elle connaissait le surnaturel, elle se mettait au parfum lorsqu’il y avait une drôle d’enquête en cours. Et aujourd’hui, la belle blondinette était celle qu’on appelait pour aider dans ce genre d’histoires, bien qu’elle ne fasse pas partie du commissariat.

« Cette fois, j’y vais seule James ! Je pense que je n’aurais pas besoin d’aide ! »
« Ok ! Je te fais confiance mais si tu as un souci, appelle-moi ! »
« Bien sûr ! »


Ou pas. Si elle devait appeler quelqu’un sur cette histoire, ça ne serait pas James mais bien un membre Dean Winchester… Récemment, elle avait rencontré le chasseur avec qui elle faisait souvent équipe sur ce genre d’enquêtes puisque pour l’instant, il était le seul qu’elle connaissait comme étant un chasseur, lui et son frère. La blonde était tombée sous le charme du jeune homme et avait aussitôt fait de coucher avec lui. Veronica n’avait jamais été du genre fille facile mais avec Dean, cela avait été si facile et tout de suite, elle était tombée sous son charme. Bien qu’elle connaissait son style de vie, l’agent ne pouvait aller contre le désir qu’elle ressentait pour lui. Mais ce n’était pas seulement cela, elle aimait sa compagnie et ce qu’il était. En tout cas, pour l’instant, Vero avait réellement envie d’être aux côtés de Dean, c’était vraiment fou l’effet qu’il lui faisait…. La blonde réfléchissait à tout cela lorsqu’elle prit place dans sa voiture pour se rendre à la maison hantée, à l’orée du bois. Une fois arrivée, elle se gara près de la porte, sortit le sac qui se trouvait sur son siège arrière, arma son flingue de balle de sel et entra dans la maison. Veronica n’avait que rarement peur, non pas qu’elle se trouvait invincible mais cela faisait maintenant six ans que son quotidien était fait de criminels en tout genre, elle n’avait plus peur, même pas des créatures dont elle venait de découvrir l’existence. La jeune femme entra dans la maison, sur ses gardes, et regarda partout pour ne pas être surprise… Avant de savoir s’il s’agissait vraiment d’une histoire surnaturelle ou d’un tueur en série sur lequel elle était sur la piste, il fallait quand même qu’elle retrouve le corps et qu’elle l’examine. Il n’était pas au rez-de-chaussée, il devait donc être à l’étage. La blonde, toujours sur ses gardes, entreprit de monter doucement les marches. Arrivée en haut, elle regarda dans la première chambre, rien. La deuxième, toujours rien. La troisième fut la bonne, elle trouva le jeune homme mort. Au moins maintenant, elle savait où était le corps, elle pourrait revenir avec ses collègues s’il n’y avait pas d’histoire étrange. Néanmoins, Alors qu’elle se relevait, elle entendit une voix lointaine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Une enquête délicate {Pv Chuck Ven 27 Avr - 0:51



Veronica Mars
Chuck Bartowski


La chance souriait à la famille Bartowski et à son entourage : une épidémie de grippe venait de s’abattre sur nous ! Et j’étais le seul espion non touché par cette épidémie. Casey et Morgan étaient à l’agonie, ou presque, dans leurs lits respectifs tandis que je m’occupais de Sarah, dans un état similaire. Les plaintes et les grognements en moins. En tant que civil, vous auriez pu croire que les agents des services secrets n’auraient pu être touchés par une quelconque maladie anodine. Ou penser qu’ils avaient un système immunitaire qui avait vécu tellement de mission qu’il était ultra efficace. Seulement il suffisait d’une fois pour que tout s’effondre. Et cela venait d’arriver.
Je n’avais pas été touché par cette épidémie car tous les ans, Ellie me demandait, enfin me forçait pour être plus exact, à me faire vacciner contre la grippe. Seulement tous les ans c’était le même refrain et je le vivais mal. En effet, je n’étais pas vraiment ami avec les aiguilles et me faire une piqûre relevait du challenge. Même une fois, Ellie ou Awesome avait dû me shooter pour réussir à me planter une aiguille dans le bras. Mais ceci était une autre histoire.
Sarah, Casey et Morgan auraient pu eux-aussi être épargnés par cette épidémie mais aucun des trois ne voulaient se faire vacciner. Pourquoi ? Parce qu’ils n’avaient jamais voulu l’être auparavant alors cela n’allait pas changer aujourd’hui. Et les voilà tous les trois cloués dans leurs lits. Le premier contaminé avait été Casey. Et j’avais eu du mal à ne pas lui sortir un « Je te l’avais dit ». Ceci dit, je ne faisais pas le poids face à Casey et quand il commençait à grogner, il fallait jouer profil bas. Dans l’ordre logique des choses, le second avait été Morgan. Morgan s’était dévoué pour s’occuper de Casey et en même temps, il avait réussi à attraper le même virus. Et Sarah… L’avait attrapé de la même manière que Casey mais n’a développé les symptômes que quelques jours après. Ainsi j’étais donc seul à m’occuper de trois malades. Aidé par Ellie et Devon lorsqu’ils n’étaient pas à l’hôpital en train de sauver des vies.
J’étais justement en train de prendre soin de Sarah, qui venait à peine de s’endormir, lorsque la télévision de la chambre à coucher s’alluma sur un Général Beckman prête à nous donner une mission. Elle hésita quelques instants avant de commencer sa phrase, venant à peine de remarquer la situation plus qu’inhabituelle pour quelqu’un travaillant dans les services secrets depuis Mathusalem. Je lui gratifiais d’un sourire gêné lorsqu’elle se décida de m’appeler sur mon téléphone portable.

    « - Chuck. J’ai une mission de la haute importance pour vous et votre équipe mais je remarque que l’Agent Walker est dans l’incapacité de faire quoique ce soit. Et je n’arrive pas à contacter le Colonel Casey. Pouvez-vous me dire ce qu’il se passe ?, demanda le général, plus inquiète qu’énervée.

    - Général, Casey, Sarah et Morgan sont dans le même état : ils sont malades. Une grippe. Et je ne suis pas dans le même état qu’eux car je suis vacciné. Alors vous pouvez toujours m’envoyer en mission seul, je pourrais gérer avec l’Intersect ! »

Je ne pouvais certes pas voir le visage du Général mais je n’avais aucun doute quant à son expression : elle doutait. Jamais je n’avais été envoyé seul en mission. Jamais je n’avais réussi à flasher sur commande et à contrôler mes émotions. Après tout, elle avait de bonnes raisons de douter. Je n’avais jamais fait mes preuves en solo et je pourrais passer le trois quart de ma mission à me demander comment Sarah irait. Seulement, et pour la première fois depuis que je menais cette vie d’espion/d’Intersect, je me sentais capable de gérer une mission. Après tout, j’avais plutôt bien pris cette histoire de surnaturel, merci Claudia. Enfin, normalement. Peut-être pas. Bon, je ne lui avouerais pas que je ne l’avais pas forcément pris aussi bien que ce que je le prétendais. Et puis de toute fa…

    « - Je veux bien vous donner une chance Agent Bartowski. Après tout, vous la méritez. Mais évitez de faire des bêtises », répondit le Général Beckman, me sortant de mes pensées concernant le surnaturel.

Car après tout, j’avais découvert l’existence du surnaturel grâce à ma meilleure amie Claudia Donovan, il n’y avait pas si longtemps. Elle avait eu une mission pour récupérer un artefact magique qui se trouvait au sein même du Buy More où je travaillais. Claudia avait tenté tant bien que mal de me cacher la présence du surnaturel mais arrivé un certain moment, il fallut que je voie la vérité en face. Le surnaturel n’était pas quelque chose d’inventé, comme on le prétendait à la télévision. Et même si une part de moi trouvait que le surnaturel était quelque chose de génial, une autre part de moi pensait très sérieusement que ça allait mal finir et que j’avais des raisons d’avoir peur. Ainsi, je ne pouvais pas trop dire si j’avais bien pris la nouvelle. Oui et non. Mais je faisais en sorte que pour toutes les personnes dans la confidence, je l’avais bien pris.
Beckman me confia alors la mission de l’équipe. Meurtre dans une maison hantée. Je retrouverais sûrement un agent du FBI sur le terrain. Je devais découvrir le lien entre ce meurtre, d’autres meurtres n’ayant aucun lien direct entre eux mais suspects et quelqu’un de très peu fréquentable d’après mon flash. La mission s’annonçait ardue mais je ne pouvais plus reculer. Je prévins Ellie de mon départ et lui confia la garde de Sarah, ce qu’elle accepta immédiatement.
La maison hanté se trouvait au fin fond des bois, loin de toute civilisation et de tout réseau téléphonique. Aucun moyen de prévenir la CIA si quelque chose tournait mal. J’étais vraiment seul, et cela n’avait pas le don de me rassurer. Tout dans cette maison était susceptible de vous faire peur. Le plancher qui craquait au moindre de vos mouvements, la porte de derrière qui se fermait quelques minutes après que vous l’ayez ouverte, la faible luminosité de l’endroit qui demandait l’utilisation d’une lampe torche. Je pointais mon arme de fléchettes anesthésiantes bien devant moi, aux aguets tandis que je me répétais dans ma tête « Ne panique pas Chuck. » comme Sarah me l’avait demandé lors de notre première rencontre, après m’avoir dit de lui faire confiance.
La première étape de la mission était de trouver le corps. Après tout, c’était un meurtre. Visiblement, rien ne me fit flasher ou ne me fit sursauter de peur au rez-de-chaussée. Il me fallait donc monter les escaliers.

    « - Ne panique pas Chuck. », ne pus-je m’empêcher de sortir à voix haute.

J’allais ouvrir la première porte lorsque j’entendis des pas s’approcher. Je me tournais d’une façon rapide, prêt à flasher pour être un maître du Kung-Fu lorsque je reconnus Veronica à la lumière de la lampe torche. Je me détendis rapidement. Un visage familier et pas de monstre. Me voilà rassuré. J’esquissais un léger sourire alors qu’elle se rapprochait de ma position.

    « - Alors comme ça, on a une mission commune. Ça change un peu. Je t’aurais bien demandé des nouvelles mais je ne me sens pas super à l’aise dans cette maison alors je serai concis et efficace : t’as trouvé le corps ? »

Oui je voulais sortir de cet endroit le plus rapidement possible. Mais j’étais très heureux de voir Veronica, il ne fallait pas se méprendre. Et j’étais certain que la jeune femme en question l’avait bien compris.





Dernière édition par Charles I. Bartowski le Ven 29 Juin - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Une enquête délicate {Pv Chuck Mar 8 Mai - 15:50




« Chuck & Veronica »





CRÉDIT - CSS



La voix venait du couloir, il ne lui semblait pas connaître cette intonation. Braquant son flingue devant elle, Veronica s’approcha de la porte et jeta un œil pour voir où était l’intrus. S’agissait-il d’un fantôme ou d’un être humain tout ce qu’il y avait de normal ? Ou peut-être était-ce un démon ? La blondinette n’eut pas à attendre longtemps d’avoir ses réponses, elle allait très vite avoir la réponse. Elle prit la direction du couloir, discrète autant qu’elle le pouvait pour ne pas se faire entendre de la personne qui se trouvait dans cette maison. S’il devait s’agir d’un allié, ça n’était pas grave, elle savait se retenir de tirer… S’il s’agissait d’un démon ou autre, elle aurait un mini avantage. Pourtant, elle n’était pas plus à son aise que cela, elle débutait dans ce monde surnaturel et elle n’avait aucune envie de se retrouver nez à nez avec un démon ou un fantôme… Elle en avait déjà affronté l’un ou l’autre mais toujours en présence des frères Winchester. Ici, l’agent se retrouvait seule face à peut-être un problème surnaturel. Tout d’un coup, elle se sentit stupide de ne pas avoir appelé à l’aide, au moins appelé les frères Winchester. S’il lui arrivait quelque chose, elle ne pourrait pas avoir de l’aide, elle était seule au monde…. La belle Vero s’approchait de quelqu’un, elle remarqua la silhouette qui se retourna très vite, comme surpris par les pas qui s’approchait de lui. Une lumière aveugla la jolie jeune femme, elle porta sa main sur ses yeux et ne pouvait toujours pas voir qui se cachait derrière la lampe. S’il y avait une lampe, cela n’était déjà pas un esprit, ou alors un esprit qui s’ignorait… Ca s’était déjà vu : un fantôme qui ne savait pas qu’il était mort…. La blondinette continuait à marcher vers l’ombre bien qu’elle ne voyait toujours pas de qui il s’agissait… Ça aurait pu être une erreur mais ce ne fut pas le cas, elle reconnut la personne dès qu’il ouvrit la bouche pour lui parler :

« Alors comme ça, on a une mission commune ! Ça change un peu ! Je t’aurais bien demandé des nouvelles mais je ne me sens pas super à l’aise dans cette maison alors je serai concis et efficace : t’as trouvé le corps ? »

La blondinette se mit à rire, elle ne put s’empêcher de rire comme une folle. Tomber sur Chuck Bartowski, dans une espèce de maison hantée, elle aurait cru que cela l’aurait excité. Et le voir avoir la trouille la faisait bien rire. Alors qu’elle était près de lui maintenant, elle lui donna une petite tape sur l’épaule.

« Alors monsieur le courageux ! On a peur d’une petite maison hantée ! Toi, le Intersecret ? J’y crois pas ! »

Dit-elle en le taquinant quelque peu. Elle prit alors la tête de leur petite troupe – qui n’en était pas vraiment une vu qu’il n’était que deux – et se mit en route. Elle ne voulait pas lui montrer qu’elle aussi n’était pas à son aise, qu’elle non plus, elle n’avait jamais réellement été dans une maison qui semblait hantée…. Elle mena à l’endroit où elle avait trouvé le corps, deux portes après celles où ils se trouvaient. Elle ouvrit la porte et lui désigna le corps d’un doigt :

« Oui m’sieur, je l’ai trouvé le corps ! Il n’est pas beau à voir mais au moins, on a déjà ça en moins à chercher ! Il faut maintenant voir…. HAAAAAAAAAAAAA ! »

La blondinette n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’elle fut effrayée par un esprit qu’elle vit apparaître tout d’un coup dans son champ de vision alors qu’elle tournait la tête vers Chuck. Le fantôme se trouvait juste derrière lui… Se reprenant quelque peu – mais elle avait montré à son ami qu’elle n’était pas si courageuse que ça non plus – elle poussa son ami vers le côté et tira avec son fusil rempli de balles de sel en direction de l’esprit qui disparut…
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Une enquête délicate {Pv Chuck Dim 20 Mai - 17:23



Veronica Mars
Chuck Bartowski


Tomber sur Veronica plutôt qu’un monstre était quelque chose qui me rassurait. Car au moins, je ne serai plus seul à fouiller cette maison réputée comme étant hantée et c’était toujours mieux d’être en équipe plutôt que seul. Encore plus lorsque le surnaturel était impliqué. Voilà la question qui me traversa l’esprit d’un coup : savait-elle pour le surnaturel ? Car j’avais appris son existence d’une façon peu anodine. Claudia avait débarqué dans le Buy More, en faisant d’abord passer sa présence comme normale. Juste parce qu’elle voulait me voir. Mais elle avait une mission : elle devait retrouver un stylo plume magique ayant appartenu à Jules Verne. Ou quelque chose du genre. Toujours était il que ce stylo était dangereux et qu’il fallait le neutraliser. Et il a bien fallu qu’un moment ou à un autre, elle me dise la vérité sur ce stylo et sur ses activités. Qu’elle n’était pas qu’une geek comme moi, une espionne comme moi. Elle était autre chose.

Or dans mon cas présent, si Veronica n’était pas au courant, je ne saurais pas quoi lui dire. Je ne savais pas à quoi m’attendre. Simplement parce que j’avais été uniquement confronté à un stylo. Pas à des esprits ou des démons. Et qu’aussi, c’était au Buy More. Cet endroit que je connaissais comme ma poche. Cette maison hantée ne me disait rien qui vaille, alors je paniquais. Finalement, j’aurais préféré autre chose comme première mission solo. Pas si solo que ça avec la présence de Veronica mais sans Sarah. Sarah… J’espérais qu’elle allait bien, malgré sa grippe. Finir cette mission rapidement pour aller la retrouver et s’occuper d’elle. Mais en attendant, il fallait ne pas paniquer et rester en vie. J’en avais des objectifs pour aujourd’hui que cela m’épatait.
Lorsque je vis Veronica et fus heureux de lui dire que nous avions une mission commune, et que j’étais un peu effrayé, celle-ci voulut me taquiner concernant mon statut d’Intersect.

    « - Je ne suis pas habitué des missions dans les maisons hantées. Et puis de toute façon, je ne suis pas un très grand fan d’Halloween de base alors si… Bref. Avance, j’ai l’impression d’entendre un bruit par là-bas. », lui répondis-je, tentant de garder mon calme. Non il ne fallait pas que je lâche le morceau concernant le surnaturel, surtout pas maintenant. Et puis, elle savait mieux se défendre que moi. Je n’avais qu’un pistolet avec des fléchettes tranquillisantes, elle avait un vrai flingue avec de vraies balles. « Puis pour ta gouverne, j’ai beau avoir un Intersect, cela ne me sera pas forcément utile tout de suite. Et ne va pas canaliser ma peur. Surtout que j’ai du mal à contrôler mes émotions alors bon… »

Et puis de toute façon, l’Intersect n’a rien concernant les esprits ou comment les combattre, me retins-je de rajouter. Veronica passa devant moi et me conduisit à l’endroit où elle avait trouvé le corps, deux portes plus loin de là où nous étions quelques secondes plus tôt. Elle me montra du doigt le corps, toute fière lorsqu’elle cria, fixant quelque chose derrière moi. J’eus à peine le temps de me retourner et de voir un esprit. Le premier esprit que je voyais de ma vie, et ce en dehors d’un jeu vidéo. Je reculais un peu, effrayé il fallait l’avouer, tandis que Veronica me poussa, me faisant tomber par terre et tira une balle qui le fit disparaître.
Il me fallut alors comprendre et digérer trois choses. La première était que Veronica, qui avait beau s’être moqué de moi une poignée de minutes plus tôt, n’était pas si courageuse que ça face à des créatures surnaturelles. La deuxième chose était qu’elle était au courant, sinon elle n’aurait pas su comment le faire disparaître. Et la troisième… Mais que c’était moche un esprit ! Une expression de dégoût mélangé à de la stupéfaction s’imprima sur mon visage tandis que je me relevais. Veronica me devait tout de même quelques explications.

    « - Alors comme ça tu sais… Ça fait combien de temps que tu sais ? Et comment tu sais te défendre face à eux ? Puis… D’où il est sorti ?! C’est donc bien une maison hantée. Et l’Intersect est vraiment inefficace dans ce genre de situation… »

J’essayais de me calmer tant que je pouvais, mais cela ne m’empêchait pas de sortir autant de questions en si peu de temps. Je n’étais peut-être pas courageux là tout de suite mais mon cerveau fumait. Génial, encore du surnaturel.
J’attendais une réponse de la part de la jeune blonde tandis que le parquet craquela. Discrètement, nous allâmes nous cacher dans la pièce juste à côté de celle où gisait le corps. Même si j’avais un peu peur, redoutant de tomber sur un autre esprit voire pire, ma curiosité l’emporta malgré tout.

    « - Réponds à mes questions, s’il-te-plait. J’ai besoin de savoir ce que tu sais et je réponds à tes questions si tu en as. Et puis, toi qui te fichais de moi concernant mon courage, tu n’es pas mieux ! » Murmurais-je à mon amie tandis qu’elle refermait la porte de la pièce. J’essayais malgré tout de détendre l’atmosphère mais je ne savais pas si cela avait eu l’effet escompté. Je n’arrivais pas à voir le visage de Veronica.

Ils ne nous restaient qu’à patienter. Mais cette fois, on pouvait distinctement entendre des voix. Ce n’était donc pas des esprits mais… Et si c’était quelque chose de pire ?


Spoiler:
 


Dernière édition par Charles I. Bartowski le Ven 29 Juin - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Une enquête délicate {Pv Chuck Jeu 31 Mai - 18:19




« Chuck & Veronica »





CRÉDIT - CSS



« Je ne suis pas habitué des missions dans les maisons hantées ! Et puis de toute façon, je ne suis pas un très grand fan d’Halloween de base alors si… Bref ! Avance, j’ai l’impression d’entendre un bruit par là-bas ! Puis pour ta gouverne, j’ai beau avoir un Intersect, cela ne me sera pas forcément utile tout de suite ! Et ne va pas canaliser ma peur ! Surtout que j’ai du mal à contrôler mes émotions alors bon… »

Veronica rigola, Chuck était de ces hommes qui n’avaient pas besoin de se montrer plus courageux qu’il ne l’était vraiment. Et en même temps, il n’était pas si peureux que cela puisqu’il était un agent secret. Cela n’était pas à la portée de tout le monde que d’avoir le courage de se lancer dans cette carrière, même si vous aviez un intersecret dans la tête. Charles Bartowski n’avait pas peur de montrer ses faiblesses et c’était une des choses que la blonde appréciait énormément chez lui. Vero le taquinait mais en réalité, elle n’était pas plus à l’aise que lui. Mais, contrairement à lui, la jeune femme savait se contrôler et faire croire qu’elle maîtrisait totalement la situation, même si ce n’était pas le cas. Elle, elle n’était pas du genre à montrer qu’elle tremblait, par contre. Et heureusement que l’un des deux pouvait garder son sang-froid dans leur situation. Lorsque blondie était avec les deux frères Winchester, elle pouvait être un peu plus paniquée. Malgré tout, elle ne le faisait pas, elle voulait en mettre plein la vue à Dean. Au début, dans leurs premières enquêtes, évidemment, la blondinette sursautait à tout bout de champ mais à présent, elle jouait la courageuse, faisant semblant qu’elle était déjà blasée.

Lorsqu’ils atteignirent la pièce où se trouvait le corps, Veronica n’eut pas le temps de lui montrer l’état du corps qu’un esprit fit son apparition et voulut attaquer les deux jeunes gens. Vero poussa son ami et tira en direction du fantôme qui disparut au contact du sel que contenait la balle de son fusil. Lorsque la belle agent regarda en direction de Chuck pour s’assurer qu’il allait bien et pour l’aider à se relever – en lui tendant la main – elle vit une grimace se former sur le visage du jeune homme. Était-il au courant pour le surnaturel ? Au fond, blondie l’espérait parce que le jeune homme allait la prendre pour une barge si elle devait tout lui expliquer.


« Alors comme ça tu sais… Ça fait combien de temps que tu sais ? Et comment tu sais te défendre face à eux ? Puis… D’où il est sorti ?! C’est donc bien une maison hantée ! Et l’Intersect est vraiment inefficace dans ce genre de situation… »

Veronica n’eut pas à cogiter sur la question très longtemps vu qu’il la lui posa en premier. Est-ce qu’elle était au courant ? Bien sûr, depuis qu’elle avait été sauvée des griffes d’un vilain démon par Dean Winchester, le surnaturel faisait un peu partie de sa vie maintenant. A côté de son boulot d’agent du FBI, elle assistait les deux frères Winchester dans leurs affaires pour s’habituer à ce monde…

« Stop toi une seconde ! Une question à la fois s’il te plaît ! »

Dit-elle tout en marchant doucement vers une autre pièce. Veronica restait attentive au moindre bruit. Non seulement, elle devait sortir de là en mettant un terme à ce fantôme mais elle devait veiller sur Chuck… Mais, c’était sans compter sur ce jeune homme dont la curiosité était à son summum.

« Réponds à mes questions, s’il-te-plait. J’ai besoin de savoir ce que tu sais et je réponds à tes questions si tu en as. Et puis, toi qui te fichais de moi concernant mon courage, tu n’es pas mieux ! »

L’agent ferma la porte de la pièce où ils venaient de se réfugier, cela ne servait pas vraiment à grand-chose puisqu’un esprit pouvait facilement passer à travers les murs. Mais, c’était un réflexe d’agent et même si cela ne servait à rien, elle l’avait fait. La blondinette écoutait attentivement son ami, elle se tourna légèrement crispée de la situation dans laquelle ils étaient. Elle cherchait à comprendre ce qu’il se passait parce que, à présent, elle entendait des voix. L’apparition était bien un fantôme, elle était catégorique. Mais, ces voix semblaient bien plus réelles. Veronica s’approcha de Chuck et en chuchotant, elle dit :

« Ecoute, on va faire un deal : toi et moi, on sort d’ici vivants et puis, je réponds à toutes tes questions ! En attendant, le plus pressant est de trouver un moyen de sortir d’ici ! »

Tout d’un coup, un fracas se fit entendre près de la porte où ils se trouvaient. Il devait s’agir des autres voix vu que le fantôme serait déjà là. Se baissant légèrement, elle regarda à travers le trou de la porte et fut surprise de voir qu’il s’agissait d’humains. En tout cas, ils en avaient l’air, avec leurs fusils…

« Je pense qu’on a une chance de s’en sortir finalement, je crois que ce sont des chas… ! »

Veronica n’eut, une fois de plus, pas l’occasion de continuer sa phrase puisqu’elle se prit la porte en pleine figure, les deux personnes derrière venaient de pénétrer à l’intérieur… Elle porta la main au nez, espérant qu’ils ne l’avaient pas bousillé. Ce n’était pas bien grave puisqu’elle ne saignait pas mais il lui faisait un mal de chien… Incapable de parler tout de suite, elle laissa faire Chuck et les deux nouveaux arrivants.

Spoiler:
 


Dernière édition par Veronica Mars le Lun 23 Juil - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Une enquête délicate {Pv Chuck Sam 30 Juin - 14:15



Veronica Mars
Chuck Bartowski


Elle savait. Veronica savait mais ne me l’avais jamais dit. Ceci dit, pourquoi l’aurait-elle fait ? Après tout, lorsque j’avais appris l’existence du surnaturel, je n’étais pas allé le crier sur tous les toits… On m’aurait pris pour un malade sorti de l’hôpital psychiatrique. Et j’y avais déjà mis les pieds une fois à cause de l’Intersect alors ce n’était pas dans mes plans d’y retourner. Le calvaire avait déjà été peu soutenable la première fois, surtout que j’étais dans un hôpital psychiatrique conçu pour les espions, toutes agences confondues.
J’étais agité, perturbé, déboussolé. Un fantôme, un vrai de vrai et une Veronica bien plus calme que moi me demandant implicitement de me détendre. Facile à dire. Je me tus instantanément tandis que Veronica reprenait la tête de notre petite troupe et avança doucement, à l’affût du moindre bruit. Je suivais, le cerveau qui bouillonnait et la peur qui commençait peu à peu à se dissiper sans pour autant partir complètement. J’osais à nouveau lui demander des explications tandis qu’elle s’arrêta, se rapprocha de moi et me murmura une sorte de deal.
J’hochais de la tête, bien qu’elle ne puisse pas me voir, tout en lui répondant sur le même ton de voix :

    « - Ok, deal. Et pour la sortie, je dirai qu’il faut prendre la prochaine bifurcation à droite. Donc prendre cette porte. »

J’eus à peine le temps de désigner la dite porte avec mon index qu’un grand fracas se fit entendre non loin de notre position. Sans attendre, Veronica se dirigea vers la porte et regarda à travers le trou de la serrure pour avoir plus d’informations sur ce bruit anormal. Elle eut le temps de dire qu’on allait peut-être avoir de la chance qu’elle se prit la porte en pleine figure. Elle s’ouvrir à la volée, laissant place à deux hommes pas plus vieux que Veronica et moi, armés de deux fusils. Ils n’avaient pas du tout le look de l’espion, c’est-à-dire ultra équipé pour une mission, avec des armes de pointes. Non. Leurs fusils étaient plutôt de l’ancienne école et leurs tenues étaient considérées comme « décontractées ». Vestes en cuir, jean et coupes de cheveux pas rafraîchies depuis quelques mois déjà. J’étais persuadé qu’ils n’étaient pas des espions. Mais alors qui étaient-ils ? Veronica, un peu avant de se recevoir la porte, allait mentionner un nom. Chas… Châssis ? Non, cela ne collait pas du tout et puis c’était n’importe quoi. Chasseur ? Oui mais chasseur de quoi ? De bêtes sauvages ou de monstres surnaturels ?

Je décidais d’aller aider Veronica à se lever, lui demandant en même temps si elle allait bien avant de me tourner vers les deux nouveaux arrivants.

    « - Vous auriez pu faire attention, c’est peut-être un endroit désert mais on ne sait jamais ! Et puis d’ailleurs, qu'est-ce que vous faites là ? »

Veronica me regarda furtivement, comme si elle voulait me dire quelque chose. Elle n’avait pas l’air plus étonnée que ça de voir ces deux-là. Pas parce qu’elle les connaissait, sinon ils se seraient excusés de suite et lui auraient parlé. Cette histoire de chasseurs. Il fallait que j’en sache plus.
Et je n’eus d’ailleurs pas à attendre longtemps. Le plus petit des deux nouveaux arrivants, avec des cheveux un peu trop blonds pour être naturels, prit la parole, légèrement énervé.

    « - Et on peut savoir ce que vous faites ici ? Vous appartenez vous aussi je suppose à cette bande de rigolo qui chassent les monstres avec une caméra et un équipement high-tech tout ça pour prouver que vous dites la vérité ? Très franchement, passez votre chemin. »

Accueil amical. Ils étaient tous comme cela les chasseurs de monstres ? Non parce que quitte à avoir des chasseurs de monstres, autant appeler S.O.S. Fantômes, ils étaient plus sympathiques. Même s’ils n’existaient pas vraiment. Je voyais Veronica à côté de moi vouloir intervenir mais je fus le plus rapide. Ils venaient de me blesser légèrement dans mon estime d’espion, bien que je fusse novice en tant qu’espion spécialisé dans le surnaturel. Je fronçais les sourcils, rangeais mon arme et commençais à dégainer mon flot de paroles. La peur qui m’envahissait quelques minutes plus tôt avait disparue pour laisser place à de la confiance en soi. Je sentais que j’endossais un autre rôle, comme il y a presque deux ans, lorsque j’avais dû jouer un meurtrier international. Je me demandais comment Sarah m’aurait trouvé si elle m’avait vu en cet instant.

    « - Hey le blond peroxydé », dis-je en me rapprochant de lui. Je le dépassais d’au moins une tête. Le stéréotype du « petit teigneux » se confirmait encore une fois malheureusement. « La blondinette qui a un nez cassé par ta faute et moi, on est pas là pour nous amuser. On a un cadavre sur les bras et une mission à résoudre. Oui une mission, pas la peine de me regarder comme des merlans frits. On n’est peut-être pas comme vous, à savoir chasser les monstres, mais on est là pour mettre cette histoire au clair. Et au lieu de vous croire supérieur, on peut sûrement faire équipe. J’ai pas envie de rester trente ans à me disputer ici. Alors vous lui faites des excuses et après vous avez le choix. Soit vous nous laissez passer et on se débrouille tous seuls, soit vous venez avec nous et on met nos savoir-faire en commun. »

J’avais envie qu’ils choisissent la seconde solution car avoir des experts en monstres nous serait plutôt utile. Seulement ça, ils n’étaient pas censés le savoir. Tout comme j’étais un peu mort de trouille de me retrouver face à un monstre plus dangereux. Les objets maudits encore, j'avais eu affaire à un coriace avec Claudia mais elle était là. Et ce n’était pas pareil. Là par contre, c’était autre chose. Les deux chasseurs échangèrent un bref regard. Ils avaient pris leur décision.




Dernière édition par Charles I. Bartowski le Jeu 2 Aoû - 19:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Une enquête délicate {Pv Chuck Mer 25 Juil - 12:24




« Chuck & Veronica »





CRÉDIT - CSS



Le nez en sang, la blondinette pestait intérieurement contre ces chasseurs, ou ce qu’elle croyait être des chasseurs. Veronica n’était pas capable de parler pour l’instant, la souffrance était trop grande pour qu’elle lâche son nez. C’est Chuck qui prit la parole face aux deux nouveaux intrus :

« Vous auriez pu faire attention, c’est peut-être un endroit désert mais on ne sait jamais ! Et puis d’ailleurs, qu’est-ce vous faites là ? »

La blondinette marchait de long en large, espérant que la souffrance passerait très bien, des flammes sortaient de ses yeux en direction des deux nouveaux arrivants. Chuck venait de retirer les mots de sa bouche mais s’il s’agissait bien de chasseurs, ils pourraient peut-être les aider à partir de là. La blondinette regarda Chuck, espérant qu’il ne soit pas trop désagréable avec eux. Il fallait qu’ils soient de leur côté pour les aider, il ne devait pas trop s’en prendre à eux… Bien qu’ils venaient de lui exploser le nez là… Le plus petit des deux répondit, un peu énervé :

« Et on peut savoir ce que vous faites ici ? Vous appartenez vous aussi je suppose à cette bande de rigolo qui chassent les monstres avec une caméra et un équipement high-tech tout ça pour prouver que vous dites la vérité ? Très franchement, passez votre chemin ! »

Il fallait être gentil mais fallait pas non plus les chercher là… Non mais il se prenait pour qui ? Pour le roi de la chasse ? Ces chasseurs et leur gros égo de macho, c’était incroyable. Vero avait cru qu’elle avait rencontré le plus grand des prétentieux en la personne de Dean mais ce n’était rien comparé à celui-ci. Parce qu’au moins, Dean faisait croire qu’il se croyait le meilleur alors qu’il était rempli de doutes…. Veronica n’eut pas le temps de répondre quelque chose que son ami prit la parole pour lui répondre tout en se rapprochant de lui :

« Hey le blond peroxydé ! La blondinette qui a un nez cassé par ta faute et moi, on est pas là pour nous amuser ! On a un cadavre sur les bras et une mission à résoudre ! Oui une mission, pas la peine de me regarder comme des merlans frits ! On n’est peut-être pas comme vous, à savoir chasser les monstres, mais on est là pour mettre cette histoire au clair ! Et au lieu de vous croire supérieurs, on peut sûrement faire équipe ! J’ai pas envie de rester trente ans à me disputer ici ! Alors vous lui faites des excuses et après vous avez le choix ! Soit vous nous laissez passer et on se débrouille tous seuls, soit vous venez avec nous et on met nos savoir-faire en commun ! »

Les deux chasseurs se regardèrent, se demandant s’ils allaient les aider ou pas. Ils ne prirent pas des heures avant de répondre à la question. La blondinette sourit, il avait bien résumé la pensée de la belle flicquette. Le petit blond – à croire que le grand dadet ne savait pas parler ou avait perdu sa langue répondit pour les deux chasseurs :

« Ok ! Pardon, madaaaaame ! »

Lâcha-t-il sur le ton du sarcasme. La blondinette retira enfin sa main de son nez, toujours un peu ensanglanté. Elle lui fit un large sourire tout aussi sarcastique en guise de réponse avant de remettre sa main sur son nez.

« Allons-y mais restez derrière nous ou vous risquez de nous gêner ! »

Rajouta-t-il alors qu’il empruntait la porte de sortie suivi de son acolyte. Regardant vers Chuck, la blondinette souffla mais se décida à les suivre. Tout bas, elle lâcha à son ami :

« C’est toujours mieux que rien ! Ils doivent certainement mieux savoir que nous comment sortir ! Je suis fière mais je ne suis pas suicidaire, s’ils peuvent nous aider, je les suis ! Et toi ? »

Demanda-t-elle tandis qu’elle fit une pause dans sa marche. S’il refusait de les suivre, clairement, Veronica n’allait pas laisser seul son ami, elle resterait avec lui et attendrait qu’ils se soient débarrassés du fantôme…
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Une enquête délicate {Pv Chuck Jeu 2 Aoû - 22:57



Veronica Mars
Chuck Bartowski


Quelle amabilité dis donc, cela m'en crevait les tympans tellement j'en entendais de la part du peroxydé. Pas la peine de parler du grand bênet, il ne pipait mot depuis le début de l'altercation. Peut-être que son job, c'était de jouer le gros dur et de se la fermer? Quoique non, avec son look « taille de guêpe débile », c'était pas gagné. Enfin là n'était pas la question, et c'était surtout le « petit teigneux », qui garderait ce surnom tant qu'il n'aura pas dit son nom, ou presque, qui me faisait un peu plus peur. Il semblait perdre son sang-froid rapidement et adorer les sarcasmes. Mais s'il cherchait la bagarre, j'utiliserai l'Intersect et il serait en moins de deux au sol, à demander sa mère. Oui j'étais en rogne et cela ne pouvait être que bénéfique, je n'allais sûrement plus avoir trop peur de ces créatures surnaturelles. Du moins, il fallait l'espérer.

Petit Teigneux s'excusa de façon pitoyable et se dirigea vers la porte, sans vraiment réagir au sourire hypocrite de Veronica avec sur ses talons son benêt d’acolyte. A mon soulagement, ils acceptaient de rester avec nous, même si nous devions rester derrière eux, pour ne pas les gêner. Bien sûr. On n'était peut-être pas des experts en surnaturel, quoiqu'après tout, je ne savais pas trop pour Veronica puisqu'elle ne m'avait pas encore expliqué l'étendu de ses connaissances en surnaturel, mais je pouvais supposer. Après tout, Veronica avait crié comme une petite fille tout à l'heure, ce qui me confortait dans l'idée qu'elle était peut-être plus expérimentée que moi mais qu'elle n'était pas au point d'être un chasseur accompli.

Alors que Petit Teigneux sortait sa remarque désobligeante, je ne pus m'empêcher de l'imiter de façon moqueuse avant de me tourner vers Veronica, qui me demandait si je voulais les suivre. Ma réponse allait être facile, même si ça me coûtait un peu au niveau de la fierté et de l'énervement.

    « - Je suis pas vraiment suicidaire non plus. On a malheureusement besoin d'eux, même si j'aimerais bien utiliser le kung fu de l'Intersect pour mettre au tapis le Petit Teigneux peroxydé. Allez viens, suivons-les. » Finissais-je en souriant légèrement, prêt à me mettre en marche et à les suivre, puisqu'il le fallait.

A contre-coeur, j'avançais devant Veronica, lui tenant la porte en bon gentleman que j'étais et en vérifiant que tout allait mieux pour elle.

    « - Ça va ton nez au fait? Tu veux un mouchoir, quelque chose? J'ai pas grand chose dans mon sac mais je peux me débrouiller si besoin est. »

Je désignais mon cerveau avec mon index gauche, un léger sourire en coin se dessinant sur mon visage tandis que nous avancions pour ne pas perdre de vue nos chasseurs préférés.

Pendant quelques minutes, rien n'était à signaler. Tout était bien trop calme d'ailleurs. Le seul bruit que l'on pouvait entendre était le craquèlement du plancher sous nos chaussures. Mais pas une brise d'air ne traversait cette maison, ce qui n'était franchement pas très normal. Je restais aux aguets, pistolet à fléchettes à la main, bien que je savais pertinemment que des fléchettes seraient plus qu'inutiles en cas d'attaque fantôme. Seulement ça me détendait, je sentais que j'avais au moins quelque chose pour me défendre, même si ce n'était pas réellement le cas. Je me tournais vers Veronica et je pouvais voir, à la faible lueur de la lampe de poche, qu'elle n'était pas plus confiante que moi. Elle comme moi, on voulait que cette mission se termine. Du moins, je le supposais en cet instant.

Un bruit sourd m'extirpa de mes pensées. Je vis les deux chasseurs aux aguets désormais, armes sortis. Le Benêt, qui venait de se réveiller, nous fit signe de nous arrêter et de nous planquer dans la première pièce à notre gauche, ce que nous fîmes immédiatement. Par accès de panique plutôt qu'autre chose. Mais plus un son n'émanait du couloir assez rapidement, et je ne savais pas trop quoi en penser. Bouger, ne pas bouger... Que faire?

Un autre bruit se fit entendre ainsi qu'un coup de feu. Cette mission prenait un tournant que je n'aimais guère et je ne pus m'empêcher de me tourner vers Veronica pour savoir quoi faire.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Une enquête délicate {Pv Chuck Mar 14 Aoû - 16:57



✖Chuck & Veronica✖
« Une enquête délicate »

« Je suis pas vraiment suicidaire non plus ! On a malheureusement besoin d'eux, même si j'aimerais bien utiliser le Kung-fu de l'Intersect pour mettre au tapis le Petit Teigneux peroxydé ! Allez viens, suivons-les ! »

Chuck, tout comme Veronica, comprenait la chance qu’ils avaient d’être tombé sur eux. Bon, chance était un grand mot mais cela voulait dire qu’ils pourraient finalement en finir plus vite avec cette histoire de fantôme. En venant ici, la blondinette ne pensait pas que l’histoire serait si dangereuse et pourtant, elle n’avait pas voulu qu’un de ses partenaires ne vienne avec elle, de peur qu’ils découvrent ce qu’il se passait réellement dans le monde. Parce qu’à l’évocation de l’affaire, elle avait compris qu’il y avait autre chose derrière cette histoire. Elle avait donc décidé de s’y rendre seule et ses doutes s’avéraient justes. Une chose était sûre, par contre, c’est qu’elle ne pensait pas tomber sur quelqu’un et surtout pas Chuck. Parmi toutes les personnes qui peuplaient cette terre et cette ville, il avait fallu que ce soit un ami de l’agent et quelqu’un qui ignorait tout du monde surnaturel sur qui elle tombe… Malgré tout, il semblait ne pas être si ignorant que cela par rapport à ce monde qui s’ouvrait devant la blondinette… Bref, à présent, ils étaient quatre puisque deux chasseurs venaient de les rejoindre. Bien qu’ils étaient aussi agréables que des dobermans, il était indéniable qu’ils pourraient les aider à sortir de là. Veronica n’était pas du genre désespérée mais la situation était mal embarquée pour les deux novices en la matière de fantôme qu’étaient les deux amis…

« Malheureusement oui, il va falloir les supporter un petit moment ! Vivement qu’on soit sortis d’ici ! »

Fit la jeune femme en rigolant un peu en imaginant son ami au Kung-fu. Elle l’avait déjà vu mais cela la faisait toujours marrer. Les trois hommes qui l’accompagnaient la précédaient mais aucun ne faisait attention à la jeune femme à part Chuck. Au vu de comment les deux inconnus s’étaient comportés avec elle et avec Chuck, cela ne l’étonnait même pas qu’ils se moquent de savoir ce qui arrivait à Veronica. Heureusement, son ami était là pour s’assurer qu’elle n’avait rien.

« Ça va ton nez au fait ? Tu veux un mouchoir, quelque chose ? J'ai pas grand chose dans mon sac mais je peux me débrouiller si besoin est ! »

Dit-il tout en désignant son cerveau, ce qui fit sourire la jeune femme. La douleur était là mais son nez ne saignait presque plus.

« Ca va, ça commence à se calmer ! Ca devrait passer d’un moment à l’autre ! »

Les quatre protagonistes avancèrent dans la maison, sur leur garde pour ne pas être surpris. Munie de son arme d’une main et l’autre toujours sur son nez, elle continuait à avancer derrière les trois hommes, un peu moins à l’aise que lorsqu’elle tenait en joue un simple humain. La belle blonde se souvenait qu’à ses débuts dans la police, elle était aussi peu sûre d’elle et aussi peu confiante mais cela avait changé au fur et à mesure de ses missions. Un jour, elle n’aurait plus aussi peur qu’aujourd’hui lors de ses chasses aux démons et autres fantômes…

Tout d’un coup, un bruit fit sursauter la jeune femme et les deux chasseurs envoyèrent les deux amis dans une espèce de cagibis, ce qu’ils firent sans se faire prier. Aucun bruit ne parvint du couloir pendant un petit temps jusqu’à ce qu’un coup de fusil se fit entendre. Chuck se tourna alors vers la blondinette, comme s’il attendait de savoir ce qu’ils devaient faire.

« Restons ici le temps de voir ou plutôt d’entendre s’ils sont blessés ou s’ils s’en sont tirés ! »

Lâcha-t-elle. Cela faisait lâche mais c’étaient eux qui avaient voulu qu’ils se cachent, ils pensaient s’en sortir seuls alors qu’ils le fassent… Alors qu’elle finissait sa phrase, elle entendit des pas, comme si quelqu’un courait et les pas s’éloignaient. On entendit quelqu’un descendre l’escalier puis plus rien…

« Ils sont descendus, je me demande ce qu’ils font ! On attend encore un peu et si cela dure trop longtemps, on ira voir ce qu’il se passe ! »

Les minutes s’écoulèrent, aucun des deux ne prononça un autre mot. C’était à peine s’ils osaient respirer… Puis, enfin, des pas résonnèrent à nouveau dans l’escalier jusqu’à ce qu’ils se trouvent tout proches… La porte s’ouvrit en grand sur les deux chasseurs qui les regardèrent un peu moqueurs. Celui qui parlait toujours reprit la parole et leur dit :

« C’est bon, le fantôme est parti ! On a trouvé un médaillon qui le retenait toujours ici au rez-de-chaussée ! Vous pouvez partir maintenant ! »

La blondinette se leva et ne prit même pas la peine de remercier les deux hommes. Aucune envie de les remercier pour lui avoir pété le nez. Elle se dirigea vers les escaliers accompagnée de Chuck et une fois au premier étage, ils prirent la porte où ils se retrouvaient dehors et sans crainte… Normalement…

« Alors, tu as des questions ? »

Dit-elle simplement alors qu’elle avançait déjà vers la sortie du bois pour retrouver sa voiture….


code by shiya.



Dernière édition par Veronica Mars le Jeu 20 Sep - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Une enquête délicate {Pv Chuck Dim 9 Sep - 22:36



Veronica Mars
Chuck Bartowski


En repensant à la façon dont je m’étais retrouvé dans cette mission, je me demandais vraiment si le Général Beckman savait quelque chose concernant le surnaturel. Tester l’Intersect face à du surnaturel ?
Plus j’essayais de me dire que Beckman savait pour le surnaturel et plus mon raisonnement ne tenait pas la route. Jamais elle ne m’aurait envoyé seul si ce n’était pas qu’un simple meurtre à élucider. Cette histoire de surnaturel prenait trop de place dans ma tête que je ne savais plus discerner le vrai du faux. Peu de monde était au courant, alors si Beckman le savait, tous les services secrets également. Et c’était bien la chose la plus improbable au monde car l’Intersect l’aurait alors su lui aussi. Et cet ordinateur venait à peine de me prouver qu’il était incapable de se défendre face à un fantôme. Ou face à un stylo hanté.

Enfermé avec Veronica dans un cagibi me donnait l’impression d’être dans un mauvais film d’horreur. Les deux protagonistes principaux, et amoureux l’un de l’autre sans jamais se l’avouer, se retrouvaient à se cacher dans un espace où ne pas toucher l’autre relevait du miracle. C’était à ce moment-là du film qu’ils connaissaient les sentiments de l’autre et qu’ils s’embrassaient… Avant qu’ils doivent se remettre à courir car la créature qui les poursuivait était toujours là. Sauf que nous n’étions pas dans un film d’horreur, qu’on avait chacun nos amoureux/histoire(s) de cœur respectifs et qu’on n’allait pas sortir en courant puisque les deux chasseurs nous « protégeaient ». Contre leur gré mais c’était leur boulot comme ils nous l’avaient fait savoir.

Après quelques minutes de silence qui en ferait frissonner plus d’un, un coup de feu se fit entendre. Intérieurement, j’espère que l’un des deux chasseurs était touché. Pas mortellement mais juste pour lui faire les pieds, vu leur comportement envers nous. Surtout Petit Teigneux. Voilà, j’espérais que Petit Teigneux se soit fait mal. Mais d’un autre côté, ils étaient malheureusement notre seule chance de nous en sortir vivant. Et s’il fallait compter que sur le grand Benêt, nous n’étions pas sortis d’affaire. Je regardais Veronica dans l’espoir qu’elle sache quoi faire. Je n’étais vraiment pas en état de jouer à l’Homme, celui qui était ultra courageux et qui allait sauver la princesse. Celui qui se battait contre le Mal et qui en sortait vainqueur. J’étais simplement en état d’être Chuck, le tout jeune Intersect perdu et pas vraiment prêt à être espion. Veronica était plus expérimenté que moi sur le terrain malgré tout, et même si je savais me battre contre des humains, j’en étais strictement incapable face à des créatures surnaturelles.

Veronica comprit le sens de mon regard et me répondit qu’ils valaient mieux attendre. A peine quelques secondes plus tard, des bruits de pas qui s’éloignaient petit à petit se firent entendre. Pas qui vraisemblablement descendaient un escalier. Ils allaient nous laisser croupir là ? Je résistais à l’envie d’ouvrir la porte et de les poursuivre pour m’énerver une dernière fois sur eux. Mais mon partenaire de mission exceptionnelle posa sa main sur la mienne qui allait tourner la poignée et me somma d’attendre encore un peu.


    « - D’accord, on reste là. J’ai vraiment l’impression qu’on est utiles c’est fou. » Dis-je un peu bougon. Ma peur avait diminué d’un coup et je me sentais à nouveau l’âme d’un espion prêt à sauver le monde. Oui mais pour combien de temps ?

Les minutes s’écoulèrent et se ressemblèrent, sans un mot. Jusqu’à ce que des bruits de pas se fassent à nouveau entendre. Monter un escalier au pas de course ? Impressionnant… Ils venaient sûrement de réaliser que nous étions encore là. Que c’est gentil de leur part… Ou pas.
La porte du cagibi s’ouvrit à la volée sur Petit Teigneux et Grand Benêt, qui méritaient plus de se prendre des baffes qu’autre chose avec leur air suffisant. Petit Teigneux nous fit savoir que le fantôme était donc banni du monde des vivants grâce à la destruction d’un médaillon. Génial. Je me retins de ne pas utiliser l’Intersect une dernière fois pour leur faire une prise de Kung-Fu dans leurs visages et sortit sans un mot.

Nous arrivâmes rapidement devant la porte d’entrée du manoir et dans le bois sombre et désert tandis que Veronica était prête à répondre à mes questions concernant le surnaturel. Je lui adressais un léger sourire avant de lui répondre.

    « - Ma première question concerne la mission : on va dire quoi à nos chefs respectifs ? Qu’on a retrouvé un corps mais pas moyen de remonter à un suspect ou autre ? Car j’imagine assez la tête de Beckman s’énervant contre moi si je lui sortais que le pauvre type est mort à cause d’un fantôme… »

Nous continuâmes à marcher vers l’endroit où étaient nos voitures respectives tandis que je lui demandais une autre question.

    « - Et sinon, comment t’as connu le surnaturel alors ? »

Plutôt direct certes, mais j’avais le droit de poser toutes les questions que je voulais, non ? Ce n’était pas comme si je lui posais la question sur son premier amour ou autre, juste sur le surnaturel. Ce qui en soit n’était pas très commun comme sujet de conversation et je le concevais parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Une enquête délicate {Pv Chuck Jeu 20 Sep - 16:18



✖Chuck & Veronica✖
« Une enquête délicate »

Les deux jeunes gens étaient enfin sortis de la maison et débarrassés de ce fantôme qui avait bien failli les mettre hors d’état de nuire… Se lancer la tête la première dans une enquête où un esprit était peut-être impliqué n’avait pas été une bonne idée mais Veronica aurait appelé qui ? Son collègue ? Il ne l’aurait pas aidé ? L’armée ? Ca ne servait à rien quand on voyait qu’ils avaient envoyé Chuck tout seul. Dean ? Il aurait fait la même chose que les deux chasseurs qui étaient venus à leur secours et maintenant, les deux protagonistes se retrouvaient avec un cadavre sous la main et aucun suspect ni aucune piste ? Ils allaient probablement se faire taper sur les doigts…. Enfin, Dean aurait été la meilleure solution mais il l’aurait laissée sur le carreau, il ne supportait pas qu’elle soit impliquée dans ses chasses, il avait certainement peur qu’elle soit un obstacle pour lui ou qu’elle ne soit blessée… L’un ou l’autre, ça ne plaisait pas tellement à la blondinette qui voulait être prête lorsqu’elle se ferait à nouveau attaquée par un démon. Cela l’avait déstabilisée et s’il y avait une chose que la belle détestait, c’était de se sentir impuissante. Elle avait appris à se débrouiller seule et avait fait une formation d’agent du FBI pour pouvoir se défendre et défendre les autres, ceux qu’elle aimait en premier. Mais, prise dans les griffes de ce démon, elle n’avait su comment réagir et elle avait dû attendre le secours de Dean pour s’en sortir. Veronica avait détesté devoir attendre le secours d’un autre et là, secourue par deux chasseurs imbus d’eux-mêmes, elle n’avait plus qu’une seule idée : apprendre les ficelles pour mettre hors d’état de nuire démons et autres créatures magiques… Ce soir lui avait prouvé qu’elle avait encore beaucoup à apprendre et si Dean ne voulait pas les lui apprendre, elle y arriverait d’une manière ou d’une autre. Evidemment, blondie aurait préféré que ce soit Dean le professeur mais s’il ne voulait pas, elle ne pouvait pas l’obliger à la prendre avec lui sur ses chasses.

A cause de son inexpérience, elle avait dû remercier des gens qu’elle n’avait que très peu apprécié et elle n’avait même pas pu aider son ami. Ami qui avait – semblait-il – beaucoup de questions à poser à la belle agent. Sachant qu’il n’allait pas passer outre lui poser, elle prit les devants et lui demanda s’il avait des questions. Elle avait aussi des interrogations sur les connaissances de Chuck sur le monde du surnaturel. Parce que la première fois que Veronica avait vu un démon – pas un fantôme pour sa part – elle avait fait de gros yeux et avait cru qu’elle rêvait. Mais son ami avait réagi comme s’il avait déjà vu une telle chose, malgré sa peur, ce n’était pas de l’étonnement qu’elle avait lu dans son regard. Mais, elle voulait lui laisser les premières questions, il avait eu l’air très impatient de lui poser.

« Ma première question concerne la mission : on va dire quoi à nos chefs respectifs ? Qu’on a retrouvé un corps mais pas moyen de remonter à un suspect ou autre ? Car j’imagine assez la tête de Beckman s’énervant contre moi si je lui sortais que le pauvre type est mort à cause d’un fantôme… »

Lui demanda-t-il avec un petit sourire sur le visage. C’était aussi une question qu’elle s’était posée mais franchement, ses patrons ne l’avaient pas envoyés là-bas pour qu’elle leur donne le nom d’un suspect, elle était là pour voir s’il y avait bien un corps et si oui, quels étaient les indices qu’elle avait découverts. Calmement, elle prit la parole :

« Personnellement, ils ne m’ont pas envoyé là-bas en croyant que je trouverais le suspect en un battement de cils ! Bon, le plus délicat sera l’enquête, je ne sais pas comment je vais faire pour leur faire laisser tomber l’affaire ! Je leur dirais simplement qu’il y avait bien un corps mais très peu d’éléments concluants autour ! Pour toi, pour quelle mission t’ont-ils envoyé ici ? Juste découvrir s’il y avait bien un corps ou s’il y avait des pistes d’un tueur derrière ? Si oui, tu leur diras la même chose que moi : qu’il y avait bien un corps mais qu’il n’y avait rien derrière ! Maintenant, est-ce qu’il faut laisser le corps là-bas ? Ca peut être mauvais pour nous et l’enquête un peu particulière qu’il y a derrière mais pour la famille, il faut que l’on ne cache pas le corps ! »

Lâcha-t-elle d’une traite. En réalité, elle réfléchissait à voix haute parce qu’elle ne savait pas tellement comme réagir. Fallait-il vraiment dire qu’ils avaient retrouvé un corps ? Cela allait entraîner une enquête dont ils ne trouveraient aucune conclusion logique… Mais, par respect pour la famille, ce n’était pas bien de dire que la personne disparue n’avait pas été retrouvée. Puis, reprenant sa respiration, elle rajouta :

« Par contre, évite de parler de fantôme à ton boss, il va te faire interner immédiatement ! »

Dit-elle en rigolant un peu en imaginant Chuck, en panique, expliquer à Beckman, Sarah et Casey qu’il avait vu un fantôme. La scène était plutôt cocasse tellement il aurait l’air paniqué et eux se regardant l’un l’autre, se demandant si l’Intersecret ne l’avait pas rendu totalement barge… Puis, Chuck en arriva à la question qui lui brûlait les lèvres :

« Et sinon, comment t’as connu le surnaturel alors ? »

La jeune femme sourit, elle se doutait qu’il se posait la question depuis qu’ils avaient vu l’esprit. Ca n’était pas une histoire banale mais elle n’aimait pas y repenser parce qu’elle se sentait nulle d’avoir dû être secourue :

« Il y a un peu plus d’un mois, je me suis fait attaquée par un démon, il m’a coincée dans une ruelle et m’a étranglée à distance ! J’étais sur le point de suffoquer quand un type est arrivé et m’a sauvé des griffes de ce démon ! Ce type était en fait un chasseur de créatures magiques comme les deux suaves qu’on a rencontrés et il m’a expliqué toute l’histoire ! Depuis, j’essaie de m’inviter sur les chasses de ce type mais il me laisse pas faire ! »

Lâcha-t-elle en grimaçant, ils continuaient leur route vers les voitures mais Veronica se sentit obligée de rajouter, comme si elle savait qu’il lui poserait la question :

« Le gars en question, c’est Dean Winchester ! Et il n’est pas aussi con que les deux qu’on a rencontrés ! Mais, et toi, comment tu as découvert l’existence de ce monde ? »

Dit-elle alors qu’elle apercevait de loin sa voiture. Elle ne voulait pas le quitter tant qu’il n’aurait pas répondu à sa question.


code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Une enquête délicate {Pv Chuck Dim 7 Oct - 18:35



Veronica Mars
Chuck Bartowski


La mission était finie et je ne pus m’empêcher de pousser un soupir de soulagement. Un fantôme qui cherchait à se venger et pas franchement sympathique, des chasseurs de créatures surnaturelles tout aussi sympathiques et avenants et un mort qui n’aura pas d’explications réelles. En gros, ma mission solo est un échec car pas résolue. Si après ça Beckman me renvoit en mission solo, je serai juste ultra chanceux. Ou peut-être qu’elle ne voulait pas forcément une affaire résolue de suite ? Après tout, mes ordres avaient été d’élucider le mystère mais autre chose se cachait éventuellement derrière. Et je ne savais pas si c’était lié au surnaturel ou non. Car Beckman aurait pu être en contact avec les dirigeants de l’entrepôt 13 où travaille Claudia et ils lui auraient dit que j’étais au courant pour le surnaturel et auraient mentionné la mission au Buy More d’il y a quelques semaines et... Ma parole, je réfléchissais vraiment trop !

C’était pour cette raison que je demandais à Veronica ce qu’elle comptait dire à ses supérieurs. Il fallait que nos histoires concordent tout en restant crédibles et réelles. Car il était évident que parler de fantômes était une chose hors de l’équation.
Veronica répondit à la question qui me taraudait donc, me faisant comprendre que je devais donc mentir à Beckman et faire en sorte qu’il n’y avait aucune piste à suivre. Donc rien d’exploitable et pas de suite à la mission. Ce qui, en quelque sorte, me sauvait un peu car cela signifiait que je n’avais pas échoué. Et que donc je pourrais peut-être ravoir une mission en solo. Même si l’équipe Bartowski était plus forte que Chuck Bartowski tout seul.


    « - J’avais l’ordre d’élucider le mystère. Alors dire qu’il n’y avait aucune piste me semble être donc la meilleure option. Concernant le corps du pauvre homme, il vaudrait mieux le récupérer, dis-je en regardant la maison abandonnée et anciennement hantée. Seulement, je ne me sens pas assez courageux pour retourner là-dedans et le récupérer. J’ai eu assez d’émotions dans cette maison pour ce soir. »

Puisque nous continuions de marcher vers l’endroit où étaient garées nos voitures, je m’appuyais quelques instants contre un arbre, croisant les bras pour me protéger du froid. Le vent venait légèrement de se lever, ce qui ne m’aidait pas à me sentir plus à l’aise face à la maison des horreurs que nous venions à peine de quitter. Veronica me fit rire légèrement avec son conseil de ne pas parler de fantôme à Beckman.

    « - Evite toi aussi ! Car il était hors de question que je débarque devant le Général Beckman pour lui parler de fantôme. Elle aurait simplement fait une tête de six pieds de long et m’aurait tout simplement fait renvoyer à l’hôpital psychiatrique des espions de la CIA. J’y suis allé une fois contre mon gré il y a un an et demi, ça m’a suffi. »

J’avais été à l’hôpital psychiatrique des espions de la CIA parce que l’Intersect me jouait des tours et commençait à détériorer mon cerveau en me faisant le même rêve chaotique concernant Shaw et une dent. A cette époque, j’étais persuadé que j’avais tué Shaw à Paris pour sauver Sarah. Mais par malheur – et par miracle il fallait l’avouer – Shaw avait réussi à être soigné par des personnes de l’Alliance et était plus que près à se venger de moi et Sarah. Il avait d’ailleurs tué mon père sous mes yeux. Tout cela pour dire que l’hôpital psychiatrique n’avait pas été une partie de plaisir. Mais il avait permis à Sarah de se rendre compte qu’elle m’aimait et qu’elle devait me le dire alors c’était un mal pour un bien malgré tout.

Je décidais alors de me lancer et de lui demander comment elle avait connu le surnaturel. Cette question me brûlait les lèvres depuis tout à l’heure et, en tant que curieux de nature, je ne pouvais pas laisser passer cette occasion de savoir. Et si elle voulait savoir en retour, je lui répondrais. C’était la moindre des choses.
Toutefois, je fus cependant surpris de la personne qui l’avait entraîné dans ses chasses : Dean Winchester ! Frère de Sam. Sam qui était un bon ami mais dont je devais découvrir le secret. Je n’avais plus à chercher bien loin : il était un chasseur. Mais il fallait que j’en ai le cœur net.

    « - Dean Winchester tu dis ? C’est bien le frère de Sam Winchester ? Et c’est donc un chasseur de créatures surnaturelles ? Je comprends mieux. Mais on peut dire que ton histoire est moins sympa que la mienne parce que je n’ai pas été pris en traître par un démon. Et j’espère que je n’en rencontrerai jamais car vu comment j’étais face à un fantôme… Bref. »

J’essayais une minute de me mettre à la place de Veronica au moment des faits. Moi me faire étrangler à distance par un démon. Je me serai débattu, aurait essayé de frapper un peu partout voire même utilisé l’Intersect mais j’aurais juste fini mort par terre, ne sachant pas qui était l’auteur de mon meurtre. Assez glauque. Heureusement que Claudia avait été là et que ce n’était « seulement qu’un stylo ». Même s’il nous aura donné du fil à retordre.

C’était donc à mon tour de répondre à sa question. Je ne pus m’empêcher de sourire en me disant que si Morgan n’avait pas utilisé ce stupide stylo, je n’aurais pas connu le monde surnaturel et Claudia ne m’aurait pas dit la vérité. Cependant, je ne sais toujours pas si c’est une si mauvaise chose que cela d’avoir été ignorant pendant trente ans.

    « - Il y a environ un mois, j’ai eu une « visite surprise » au Buy More de ma meilleure amie Claudia. Je sais pas trop si tu sais qui elle est mais ce n’est pas très important si tu ne sais pas. Elle était à la recherche du stylo de Jules Verne. Mais ce stylo avait la particularité d’être… Possédé. C’était un stylo qui tuait les personnes qui écrivaient avec car elles ne peuvent pas s’arrêter d’écrire au fur et à mesure de son utilisation. Et il se trouve que ce stylo avait été acheté la veille par Big Mike, l’assistant manager du Buy More. C’était pour cette raison que Claudia était venue, à son plus grand regret. Tout se serait bien passé, c’est-à-dire qu’elle aurait récupéré le stylo et serait partie avec pour le détruire si Morgan n’avait pas eu la grande idée de l’utiliser, pensant que c’était simplement un stylo normal. Bref, c’était un peu la folie car le stylo avait en plus des pouvoirs et j’imagine que tu peux imaginer le topo. On a dû faire évacuer tout le monde et le magasin a été fermé le reste de la journée. Mais on s’en est sorti, puisque je suis là. »

Je finissais mon récit sur un sourire et remarquais que nous venions d’arriver à nos voitures. Je décidais de m’adosser au capot de la mienne, en attendant la réaction de Veronica.


Dernière édition par Charles I. Bartowski le Jeu 18 Oct - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Une enquête délicate {Pv Chuck Lun 15 Oct - 17:37



✖Chuck & Veronica✖
« Une enquête délicate »

Cette enquête tournait d’une façon dont n’aurait jamais cru possible la blondinette. Si elle avait pensé qu’elle ne s’en sortirait pas seule s’il s’agissait bien d’une maison hantée, Veronica n’aurait jamais cru qu’elle pourrait tomber sur Chuck Bartowski parce qu’elle se demandait pourquoi Beckman l’avait envoyé sur cette affaire. Est-ce que le gouvernement était au courant d’affaires surnaturelles ou bien était-ce une simple erreur ? C’était une chose qu’elle découvrirait, elle en avait bien envie. S’ils étaient au courant, il y avait peu de chance que Chuck soit mis au mot mais la blondinette tenta de savoir ce que la directrice lui avait donné comme mission. Cela pourrait la mettre sur la piste parce qu’elle était curieuse de savoir si le gouvernement était ou non au courant de toutes ces choses surnaturelles. C’était un peu étonnant de se dire qu’ils ne savaient rien là-dessus, cela ne l’étonnerait pas d’apprendre qu’ils étaient mis au jus et qu’ils nous cachaient cela. Ils cachaient tellement de secrets qu’un de plus, aussi important, n’était pas étonnant. Était-ce de cette façon que Charles avait fini par découvrir l’existence de la magie ou bien était-ce d’une autre façon qu’il avait découvert ce monde. Il semblait que comme Veronica, il n’y était pas habitué, il semblait à peine découvrir ce monde sans pour autant être aussi surpris que lorsqu’on découvre la magie la première fois… La blondinette décida de lui poser la question de savoir ce pourquoi il avait été envoyé ici même :

« J’avais l’ordre d’élucider le mystère ! Alors dire qu’il n’y avait aucune piste me semble être donc la meilleure option ! Concernant le corps du pauvre homme, il vaudrait mieux le récupérer ! »

La jeune femme acquiesça, il valait mieux cacher l’existence du corps, ça n’aurait pas été judicieux de dire qu’il y avait eu un corps parce que cela voulait dire que l’équipe se serait mise à enquêter et cela les aurait probablement mis sur une piste étrange et dangereuse. Tout comme cela serait dangereux d’annoncer qu’il y avait une drôle d’affaire derrière ce meurtre, les services secrets seraient sur le qui-vive. S’ils étaient au courant, ils tenteraient peut-être d’effacer la mémoire de Chuck et de Vero, comme dans Men in Black ou alors s’ils ne l’étaient pas, ils fouineraient et mettraient des bâtons dans les roues des vrais chasseurs. Non décidément, ce n’était pas une bonne idée.

« Seulement, je ne me sens pas assez courageux pour retourner là-dedans et le récupérer ! J’ai eu assez d’émotions dans cette maison pour ce soir ! »

Blondie rigola un peu mais d’un côté, elle n’était pas plus courageuse, elle n’y serait jamais retournée sans quelqu’un qui s’y connaissait dans ce métier. Evidemment, elle pensa immédiatement aux frères Winchester, elle était certaine que Dean et Sam viendraient l’aider si elle leur demandait.

« Je n’y retourne pas toute seule non plus, je vais appeler mes propres renforts ! »

Lui lâcha-t-elle en lui faisant un clin d’œil, voulant le rassurer sur le fait qu’elle savait exactement à qui téléphoner. Les deux amis continuaient à marcher mais ils durent s’arrêter quand le jeune homme s’agrippa à un arbre avant de rigola par rapport à ce que disait la jeune femme :

« Evite toi aussi ! Car il était hors de question que je débarque devant le Général Beckman pour lui parler de fantôme ! Elle aurait simplement fait une tête de six pieds de long et m’aurait tout simplement fait renvoyer à l’hôpital psychiatrique des espions de la CIA ! J’y suis allé une fois contre mon gré il y a un an et demie, ça m’a suffi ! »

L’imitant, la belle Veronica porta ses mains autour d’elle pour se protéger du vent tandis qu’un frisson parcourut son échine. Blondie éclata de rire tandis qu’elle entendit cette histoire, ça n’était pas banal mais c’était un trait distinctif du caractère de Chuck : rien n’était banal dans sa vie. S’approchant de lui, lui donnant un petit coup de coude dans le bras, elle lui répondit :

« Tiens, tu ne m’as jamais raconté cet épisode ! J’aurais aimé être une petite souris pour voir ça ! Quoique sur le moment, j’aurais plutôt eu envie de t’aider, après coup, j’aurais bien rigolé ! Mais dis-moi, un hôpital psychiatrique pour espions, ça existe vraiment ? On y fait quoi ? On rend fou les espions ou alors, ils peuvent devenir fous et on préfère les cacher du monde ? Pour éviter qu’ils ne divulguent trop de choses embarrassantes pour le gouvernement ? »

Bizarrement, si Vero travaillait pour le gouvernement, elle avait parfois du mal à leur faire confiance ou même à croire qu’il travaillait toujours pour le bien des citoyens. Si elle avait plus de facilité à se dire qu’elle travaillait pour le FBI, il y avait certaines branches du gouvernement – la CIA pour ne citer qu’eux – qui n’étaient pas toujours là pour défendre les plus faibles mais surtout leurs propres miches… Très vite, ils en vinrent à parler de la façon dont chacun était tombé sur le surnaturel et elle n’hésita pas à lui expliquer toute l’histoire et à révéler le nom de celui qui l’avait sauvée.

« Dean Winchester tu dis ? C’est bien le frère de Sam Winchester ? Et c’est donc un chasseur de créatures surnaturelles ? Je comprends mieux ! Mais on peut dire que ton histoire est moins sympa que la mienne parce que je n’ai pas été pris en traître par un démon ! Et j’espère que je n’en rencontrerai jamais car vu comment j’étais face à un fantôme… Bref ! »

Veronica grimaça, se demandant si elle n’avait pas fait une bourde en parlant d’eux comme étant des chasseurs. Mais bon, quand on savait que le monde surnaturel existait, qu’est-ce que cela pouvait faire que la personne découvre ce que vous faisiez réellement dans la vie ?

« Oui, le frère de Sam et effectivement, ils sont des chasseurs de créatures surnaturelles ! Comment tu le connais ? Apparemment, tu n’étais pas au courant ! Et crois-moi, je n’en menais pas largement devant ce démon, j’ai cru que ma dernière heure était venue ! »

Répondit-elle dans une nouvelle grimace tandis qu’elle lui demandait ensuite comment lui avait découvert le monde surnaturel.

« Il y a environ un mois, j’ai eu une « visite surprise » au Buy More de ma meilleure amie Claudia ! Je sais pas trop si tu sais qui elle est mais ce n’est pas très important si tu ne sais pas ! Elle était à la recherche du stylo de Jules Verne ! Mais ce stylo avait la particularité d’être… Possédé ! C’était un stylo qui tuait les personnes qui écrivaient avec car elles ne peuvent pas s’arrêter d’écrire au fur et à mesure de son utilisation ! Et il se trouve que ce stylo avait été acheté la veille par Big Mike, l’assistant manager du Buy More ! C’était pour cette raison que Claudia était venue, à son plus grand regret ! Tout se serait bien passé, c’est-à-dire qu’elle aurait récupéré le stylo et serait partie avec pour le détruire si Morgan n’avait pas eu la grande idée de l’utiliser, pensant que c’était simplement un stylo normal ! Bref, c’était un peu la folie car le stylo avait en plus des pouvoirs et j’imagine que tu peux imaginer le topo ! On a dû faire évacuer tout le monde et le magasin a été fermé le reste de la journée ! Mais on s’en est sorti, puisque je suis là ! »

La blondinette écarquilla les yeux, elle connaissait très bien Claudia, s’il s’agissait bien de Claudia Donovan. Elle ne doutait d’ailleurs pas qu’ils puissent être très bons amis vu qu’ils avaient pas mal de points en commun. Mais, si Vero savait qu’elle faisait partie de la police, elle n’avait jamais su exactement dans quoi elle se spécialisait. Veronica trouvait cela marrant que l’on puisse cacher une telle chose à ses meilleurs amis, c’était aussi très fort parce que ces personnes étaient souvent les premiers à découvrir vos secrets. Et c’était ce qui était finalement arrivé à Chuck et Claudia, une très bonne amie de Veronica.

« Et bien, s’il s’agit de Claudia Donovan, on aura appris chacun quelque chose sur un proche ! Je ne savais pas ce qu’elle faisait exactement dans son boulot, maintenant je sais ! Je dois dire que ce n’est pas banal comme façon de découvrir ce monde caché ! »

Dit-elle tandis qu’ils étaient arrivés à leurs voitures et que Chuck s’installait sur son capot. La blondinette sortit son téléphone portable et dit :

« Bon, je vais téléphoner à Dean et Sam pour qu’ils viennent nous aider pour le corps ! Ils sauront quoi faire du corps ! »

Elle composa ensuite le numéro de Dean à qui elle expliqua l’histoire et au bout de quelques secondes, elle raccrocha et se tourna vers Chuck.

« Il m’a dit qu’ils s’en occupaient et qu’on pouvait rentrer si on voulait, qu’ils nous rejoindraient à un point de rendez-vous, plus tard ! Je sais pas ce que tu en penses, tu as envie de les attendre ici dans le froid et le noir ou est-ce qu’on va boire un coup en attendant qu’ils nous rappellent ? »

Lui demanda-t-elle. Pour sa part, l’agent n’avait pas tellement envie de rester planter là en les attendant, même si cela ne devait prendre que quelques minutes.


code by shiya.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Une enquête délicate {Pv Chuck Sam 27 Oct - 19:56



Veronica Mars
Chuck Bartowski


Cette mission était enfin terminée, je pouvais souffler. Du moins, on pouvait souffler. Car Veronica était sûrement dans le même état que moi et je ne devais pas me tromper en disant que nous ne voulions pas retourner dans cette maison de sitôt. Mais je n’aurais jamais cru être envoyé sur une mission pareille. Et j’en toucherais un mot avec le général Diane Beckman. Sans lui parler de surnaturel, évidemment. Mais là n’était pas la question. Nous étions en train de marcher vers nos voitures tandis que je venais de lui parler de mon passage bref à l’hôpital psychiatrique de la CIA. Pas vraiment mon meilleur souvenir, même si me rappeler de « Merlin » me faisait aujourd’hui rire en y repensant. Je souris à Veronica qui me faisait remarquer que je ne lui en avais pas parlé avant maintenant et qui aurais bien voulu être là.

    « - C’est pas vraiment le genre d’épisode qu’on parle à n’importe qui, même à ses amis ! Surtout que ça a un lien avec l’ordinateur présent dans mon cerveau alors c’est plus un secret qu’autre chose en fin de compte. Mais comme tu es au courant, je te raconte et c’était pas forcément drôle, crois-moi. A cette époque, l’Intersect me jouait des tours et aggravait mon cerveau. Si bien que je n’arrivais plus à dormir sans faire de cauchemar. Je rêvais que Daniel Shaw était toujours vivant – ce qui s’est au final révélé vrai et il est en train de croupir en prison à l’heure actuelle heureusement. Mais j’avais surtout rêvé d’une attaque contre un président africain, je ne sais plus de quel pays et d’une histoire de dent. Pour résumer, mon histoire tenait pas debout jusqu’à ce que Sarah et Casey prouvent que je n’étais donc pas fou et que j’avais raison et sauve le président.
    Puis l’hôpital psychiatrique pour la CIA, c’est comme les hôpitaux psychiatriques normaux si on peut dire ça. Ce sont des espions qui sont devenus fous lors de missions ou autre et qui ont soit débloqué complètement soit sont devenus ultra paranos. Pas beau à voir. Mais sache que j’ai connu un espion qui pensait qu’il était Merlin l’enchanteur et qui a réussi à me sauver la mise avec l’aide de Sarah. En tout cas, pas de CIA qui rend les espions fous ou cacher des gens. Du moins, je pense. »

Je lâchais un léger rire tout en continuant de marcher. La discussion qu’elle et moi attendions et qui concernait nos premières fois face à du surnaturel arrivait et je fus bien content de n’avoir été confronté qu’à un stylo si on veut. Son expérience était pire que la mienne et pourtant, je n’avais pas eu une expérience calme.
Elle grimaça quand je lui mentionnais le nom de Dean Winchester et devais sûrement se dire qu’elle n’aurait pas dû le mentionner. Ce n’était pas de ma faute si Sam, bien que nous soyons amis, m’avait caché quelque chose. Bon je n’avais pas été tout à fait honnête non plus car je ne lui avais pas parlé de l’Intersect. Mais moi c’était parce que j’étais un espion, il ne l’était pas. Et non je ne me trouvais pas d’excuse, j’étais obligé.

    « - On s’était rencontrés au Buy More pour un problème d’ordinateur et on est devenus amis. Je savais qu’il me cachait quelque chose car j’avais flashé quelque chose à un moment donné et il était dans le rapport de mission. Puis dans d’autres rapports et c’était pas normal. Et je voulais découvrir ce qu’il me cachait. Maintenant je sais mais je ne dirai rien. »

J’étais sincère en disant ça à Veronica mais j’aurais un jour une discussion avec lui. J’enchainais sur ma première fois face au surnaturel et Veronica m’apprit qu’elle connaissait Claudia mais qu’elle ne savait pas ce qu’elle faisait vraiment. C’était à mon tour de penser que j’avais fait une boulette et j’espérais que Veronica ne dirait rien non plus car c’était tout l’entrepôt 13 qui allait être mal barré si elle disait quelque chose. Mais je suis confiant, elle n’avait rien dit pour l’Intersect alors pourquoi le ferait-elle pour Claudia ?

    « - Je ne savais pas que tu connaissais Claudia ! Je suis sûr que tu auras à parler avec Claudia comme j’aurais à le faire avec Sam et ça ira. Puis non, ce n’était pas banal et pas de tout repos non plus. »

Nous venions d’arriver à nos voitures et Veronica me fit savoir qu’elle allait appeler les frères Winchester pour virer le corps de la maison. Au moins, nous n’aurions plus à nous occuper de ça et c’était une bonne chose. Je la laissais parler au téléphone sans me faire remarquer. Je ne savais pas si c’était une bonne chose de leur faire savoir que j’étais là, surtout que Sam était avec son frère. Tant pis, le plus important était de ne plus avoir à se soucier de ce corps. Pendant qu’elle discutait, je vérifiais mon téléphone pour voir si Ellie ou quelqu’un d’autre de mon entourage m’avait envoyé un message ou m’avait appelé. Car avec toute cette histoire, j’en avais légèrement oublié que Sarah était clouée au lit. Tout comme Casey et Morgan. Un sentiment de culpabilité m’envahissait tandis que je vis que j’avais un message sur mon répondeur. Ellie. Ellie qui me faisait savoir que Sarah allait mieux et qu’elle était en train de dormir en ce moment même. Elle me précisait aussi que Morgan et Casey allaient mieux eux aussi, sachant pertinemment que je me souciais aussi d’eux même si ma femme était un tout petit peu plus importante malgré tout.

Veronica raccrocha avec Dean alors que je venais d’envoyer un message à Ellie, disant que j’allais bien et que je la remerciais pour tout ainsi qu’Awesome pour s’être occupés de ma femme, mon meilleur ami et un de mes amis proches. Je relevais la tête alors qu’elle m’annonçait que les frères Winchester allaient bel et bien s’occuper du corps et qu’ils nous rejoindraient plus tard. Je n’avais franchement pas envie de les attendre là et mon ventre criait légèrement famine, n’ayant pas mangé avant de partir en mission. Je me dégageais de ma voiture tout en lui répondant avec enthousiasme.

    « - Rester là ne me tente pas vraiment non plus et puis… J’ai assez faim, n’ayant pas mangé avant de partir. Alors va pour aller boire un coup, je ne suis franchement pas contre ! Y’a un starbucks dans le coin ? Ou n’importe quoi où je puisse manger quelque chose, je ne suis pas vraiment difficile au point où j’en suis. »

Je lâchais un rire détendu et j’attendais une réponse de Veronica pour savoir où aller, étant prêt à prendre la voiture. Je ne savais pas en combien de temps ils arriveraient pour récupérer le corps mais une chose était aussi sûre, je ne voulais pas arrêter non plus notre conversation là. Mon côté curieux refaisait surface après tout, il ne fallait pas m’en vouloir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Une enquête délicate {Pv Chuck Mer 7 Nov - 19:09

Topic terminé !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une enquête délicate {Pv Chuck

Revenir en haut Aller en bas

Une enquête délicate {Pv Chuck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagine Crossover ::  :: 
Topics Finis
-