Bienvenue sur Imagine Crossover !
 
N'hésitez plus à vous inscrire, le forum a fêté ses 1 an récemment
Et il ne manque plus que vous !



Partagez|

Rien n'est jamais simple.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 12 Avr - 10:40

En salle d'interrogation, elle avait l'habitude de pousser ses suspects dans leurs limites pour les faire avouer et elle faisait pareil avec son fiancé pour qu'il retienne ses leçons. Bon ça ne fonctionnait pas toujours, mais elle s'en moquait, du moment qu'elle pouvait le rendre dingue. Sous cette douche, elle ne resta pas sage bien longtemps, elle lui fit une fellation et ne s'arrêta sous aucun prétexte, elle ne l'écoutait tout simplement pas. Kate voulait lui donner du plaisir, et elle y arrivait assez facilement. Il succombait, elle le sentait se tendre et les muscles de ces cuisses étaient de plus en plus fébriles et... Ok, arrêtons de décrire, pauvre homme, il subissait déjà assez. Il finit par jouir sous les coups de langues de sa partenaire - victorieuse -. Beckett allait attraper le savon pour se laver quand il la plaqua contre la paroi froide de la douche. Oh gosh dans quel pétrin s'était elle mise ? Elle le comprit vite lorsqu'il posa sa main entre ses jambes, la caressant du bout des doigts.

« Castle, non ! Je vais être en retard ... »

Son non, n'était pas très convainquant. Elle ne résistait pas du tout, zéro. La brunette arrêta vite de se battre contre son amant et se mit à travailler avec lui pour prendre du plaisir. Il savait y faire, presque trop bien. La jeunette balança une jambe autour du bassin de son amant et se hissa en s'aidant de la paroi de la douche pour pouvoir être à la hauteur parfaite, sans peser trop lourd.

« Fais moi l'amour alors. »

Une invitation clair et concise, il n'y avait plus de doutes. La jeune femme le laissa venir lorsqu'il le souhaita, subissant un peu plus longtemps la torture qu'il lui infligeait, mais ça en valait le coup car lorsqu'il la pénétra, elle ne put retenir un cri aigu. Les mouvements était saccadés, tout comme sa respiration et elle perdit le fil du temps, mais aussi de son plaisir car il y en avait trop. Son orgasme arriva bien trop vite à son gout... Et il vint quelques secondes après elle... Tout était déjà fini et pourtant... Ok, le temps venait de lui jouer un mauvais tour et elle n'aimait vraiment pas ça.
La miss sortit de sous la douche après s'être lavé et regarda l'heure.

« Crap, je vais être en retard à cause de toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 12 Avr - 11:41

    La jeune femme n’en faisait qu’à sa tête, mais ça n’était pas Castle qui allait s’en plaindre. Au contraire, ça lui allait parfaitement et il se laissa complètement faire. Seulement, il décida de ne pas laisser la jeune femme s’en aller comme ça. Il ne savait pas si elle accepterait, mais il fit comprendre qu’il aimait lui faire l’amour. La plaquant à la paroi de la douche, il l’entendit lui dire qu’il ne devait pas faire ça, seulement, jouant de ses doigts entre ses cuisses, il eu un sourire victorieux en l’entendant lui dire d’y aller. Il pouvait lui faire l’amour et il apprécia de sentir une de ses jambes contre sa hanche. La prenant dans ses bras, il lui fit l’amour pendant plusieurs minutes. Se retrouvant finalement sous l’eau chaude, tentant de calmer les battements de son cœur, il sourit et l’entendit lui dire qu’elle était en retard à cause de lui. Se séchant, il passa la serviette autour de la taille et sourit de plus belle.

    Je rangerai tout, files.

    La laissant se préparer, il réclama ensuite un baiser avant qu’elle ne parte. Puis, il lui fit un clin d’œil et se retrouva seul dans l’appartement de sa fiancée. Allant s’habiller, il prit son temps, avant de tout ramasser et une fois que ça fut propre, il prit ses affaires et partit voir Jim Beckett. Avec ce dernier, ils parlèrent du mariage, du voyage de noce et Jim lui parla de son mariage avec Johanna, ce que l’écrivain apprécia grandement. Il expliqua également à Jim qu’il aurait besoin d’une photo de Johanna si c’était possible et l’homme semblait vouloir avoir des explications, mais Castle tenta de ne pas lui en donner, enfin en tout cas, pas la réelle explication. Après ça, il proposa à l’homme de venir dîner au loft, ce qu’il accepta. Partant donc faire quelques courses avec son futur beau-père, ils rentrèrent au loft. Appelant Martha, cette dernière serait là une heure après. Laissant Jim seul, il partit au poste et là-bas, il pû avoir une réponse positive de Esposito, Lanie et Ryan pour venir dîner. Jenny qu’il avait eu au téléphone était également content de venir. Du coup, ils seraient tous là. Puis, l’écrivain se lança et alla voir Gates pour lui proposer de venir et elle accepta. Il fut content, même si elle était restée froide. ¨Puis, retournant au loft, tout le monde était invité pour 18h. Se mettant aux fourneaux, il laissa Jim l’aider. Martha elle venait de rentrer et elle mettait la table. Castle fut content de voir son beau-père pouvoir faire la cuisine avec lui, habillé d’un tablier tout les deux. Ils évoluaient tranquille dans la cuisine. Puis, ils entendirent la porte s’ouvrir et il entendit Alexis dire que ça sentait bon. Se retournant, il vit sa fille et sa fiancée qui était là.

    Alors, c’était bien cet après-midi entre filles ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 12 Avr - 12:05

Castle savait utiliser chaque minutes de son temps, il lui avait prouvé une nouvelle fois, mais maintenant elle était en retard sur son planning. Elle sortit de sous la douche et s'essuya vite grand v, essayant de se sécher les cheveux tout en se maquillant, travail qu'elle finit en choisissant une tenue approprié pour aller voir la jeune fille, mais qui ne faisait pas trop sérieux non plus. Kate dégaina alors un jeans bleu marine, un top sombre qu'elle agrémenta d'un collier avant d'enfiler ses talons - et hop douze centimètres en plus -. La belle dévala les escaliers - une prouesse avec ses chaussures - et attrapa son sac, vérifiant qu'elle avait tout ce qu'il lui fallait. Elle allait partir, mais un bras la rattrapa. C'était lui, encore. Elle l'embrassa et il se proposa de ranger un peu avant de partir.

« T'es un amour. Les clefs sont à côté du frigo, tu peux les garder. »

La porte claqua alors que ses derniers mots retentissaient. Elle venait de l'inviter à profiter de son appartement comme elle pouvait le faire avec le loft.
Beckett se dépêcha et courut plus que marcha pour arriver à l'heure à son rendez vous avec Alexis. Les deux jeunes femmes s'assirent à un café et commandèrent deux boissons chaudes avec des pâtisseries pour s'occuper les papilles pendant qu'elles parleraient.
La rouquine avait tout un tas de questions à lui poser, des questions qu'elle ne s'attendait pas à avoir, mais la brunette fit son possible pour être honnête. Le sujet bébé passa en coup de vent dans la conversation, car Kate avoua qu'elle ne voulait pas vraiment en parler, et elles continuèrent sur le plan mariage. Le sourire sur les lèvres de la détective en disait long sur son bonheur, rien que l'idée de se marier avec Castle la rendait heureuse... Imaginer le jour J. Et Alexis pouvait le voir.
Après un petit moment à discuter, elles se mirent en route pour rentrer au loft, mais prirent pleins de détours pour pouvoir continuer de parler encore un peu juste à deux. Elles finirent tout de même par rentrer et lorsqu'elles passèrent la porte, les odeurs étaient extra ordinaires. La rouquine sauta sur son père et elle resta à buguer dans l'entrée... Jim était dans la cuisine ??

« Très bien, mais pourquoi mon père est dans ta cuisine ? »

Dit elle à moitié absente, le regard bloqué sur son paternel. Elle ne comprenait pas, mais c'était une bonne surprise. Elle posa un baiser sur les lèvres de son partenaire, enserra la mère de celui ci avant d'aller dire bonjour à son père. Il lui avoua que Castle l'avait invité. Le laissant en cuisine, elle retourna vers son homme et se cala dans ses bras en le serrant doucement dans ses bras.

« Mon père m'as dit que tu l'avais invité... Merci. »

« Euh, pourquoi il y 10 couverts, on est que 5, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 12 Avr - 12:25

    Kate savait être rapide pour se préparer et il voyait ça. Souriant, il apprécia qu’elle lui fasse confiance pour tout ranger et il finit par partir à son tour. Il avait prit les clés avec lui évidemment et il partit voir Jim. Parlant avec ce dernier pendant un long moment, ils finirent par faire quelques courses, puis, ils allèrent au loft. Castle s’occupa d’inviter toute l’équipe, y comprit la chef et il revint au loft, bien décidé à préparer le dîner. Avec l’aide de Jim les choses allèrent plus vite évidemment. L’homme était d’ailleurs doué et l’écrivain était content que tout se passe bien. Entendant en fond sa mère parler de sa journée et de ses étudiants en théâtre. Il souriait, fier de ce que sa mère faisait. Elle avait sa propre école de théâtre et il savait que ses élèves devaient être heureux là-bas. Il se disait qu’il devrait y aller un jour quand même, ne serais-ce que passer quelques minutes. Puis, attrapant une cuillère en bois, il parla avec Jim de la cuisson de leur repas et finalement, ils entendirent la porte s’ouvrir. Voyant sa fille venir vers lui, il rigola, l’embrassant et la laissa aller dire bonjour à son futur grand-père si ce dernier acceptait l’appellation. Bref, il se retrouva finalement avec Kate pas très loin. Lui demandant si leur après-midi s’était bien passé, il sourit quand elle lui demanda pour son père était là. Se laissant embrasser, il garda son sourire avant de voir la jeune femme avec son père. Reprenant alors la cuisine en main, il n’eu pas le temps de faire grand-chose que Kate venait dans ses bras. La gardant contre lui, il l’écouta parler et hocha la tête.

    De rien et pour les couverts, il y a une partie pour la famille.

    Il montra toutes les personnes présentes dans la pièce.

    Mais, il y également notre autre famille, ta meilleure amie, un hispanique, un irlandais et sa femme, sans oublier notre chef.

    Fixant la jeune femme, il était là pour fêter leurs fiançailles. Même s’ils l’avaient fait rapidement au Old Haunt, il avait envie de faire ça dans les règles, avec un dîner avec tout le monde. Surtout que maintenant qu’ils avaient pas mal d’élément, il comptait dire à Esposito et Ryan qu’il les voulait comme témoins.

    Ils seront là à 18h, donc tu as du temps encore pour faire ce que tu veux. Moi je dois m’occuper du repas avec ton père.

    Il embrassa la jeune femme, souriant et il la lâcha doucement pour aller aider Jim pour le dîner à venir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 12 Avr - 12:44

Kate n'était pas fan des surprises, en fait, elle détestait ça alors quand il lui avoua que toute son équipe allait être là, elle se crispa. Oh et bien sur elle lui fit sentir qu'elle n'appréciait pas d'avoir été mise à l'écart du plan en lui enfonçant son talon dans le pieds, couvrant son gémissement de douleur avec un baiser. Elle finit par arrêter quand il souffla le mot 'apple'. Son regard était joueur et elle lui donna une petite fessée avant de quitter la cuisine - oubliant que son père observait la scène -.
Elle réalisa alors qu'elle venait de faire mal à son fiancé pour le punir ? Jouer ? Pourquoi lui avait elle fait mal. Pauvre petit bout, elle devrait aller s'excuser - sérieusement - car s'il avait dit 'apple' c'est qu'elle devait lui avoir sacrément fait mal. Normal avec douze centimètres de talon.
Beckett rejoint Martha et l'aida à finir de mettre la table, elles discutaient et finalement ce fut entourée par deux rouquines qu'elle grimpa les escaliers. Un peu effrayée, elle suivit et se retrouva dans la chambre de la plus jeune des rouquines. Assise sur le lit, elle se demandait si elle allait avoir le droit à un nouvel interrogatoire de leurs parts - elles l'avaient fait quelques fois déjà - ou si elles allaient juste lui faire un peu peur. Rien de tout ça. La brunette fut surprise lorsque Martha lui tendit un magnifique pendentif pendant qu'Alexis la serrait dans ses bras. C'était leur façon de l'inviter dans la famille. Surprise - d'une agréable façon - Beck les remercia, tentant de faire reculer les larmes qui voulaient couler sur ses joues. Elle s'excusa lorsque la première roula sur son visage, elle allait s'enfuir lorsqu'elle sentit une deuxième paire de bras l’enserrait. C'était extra ordinaire de retrouver 'une mère' et de gouter au plaisir d'être 'une maman'.
Les minutes s'écoulèrent et il fallut redescendre. Kate entendit la sonnette alors qu'elle était en haut des marches et dévala les escaliers - un jour elle se tuerait comme ça - et alla ouvrir la porte pour ne pas faire attendre leurs invités. Lanie passa la première et la tira dans un coin sans lui laisser le temps de dire bonjour à Esposito. L'interrogatoire commença. Et pourquoi avait elle des traces de mascara sous les yeux ? Et pourquoi y avait il un diner ? Et pourquoi ? Et pourquoi ? Et pourquoi !!! Kate ne savait pas répondre à la moitié des questions.

« Parce que je l'aime. »

Tenta-t-elle pour faire taire sa meilleure amie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 12 Avr - 13:00

    La brunette n’avait pas été de main morte avec lui, mais il avait tenté de ne pas avoir mal, avant qu’elle n’enfonce son talon dans son pied. Lui qui était déjà en mauvais état avait encore plus mal avec le talon de sa partenaire planté dans son pied. Ne voulant pas alarmer les autres personnes présentes dans la pièce, il donna son nom de code quand il voulait qu’elle le lâche et elle finit par le faire. Il ne savait pas vraiment le pourquoi de toute cette violence, mais il ne chercha pas non plus à savoir. Du coup, il s’occupa de la nourriture avec Jim. Les femmes, elles, s’occupaient des couverts et il sourit en voyant les femmes monter à l’étage. Parlant avec son futur beau-père, il l’écouta parler de plat qu’il aimait beaucoup faire, d’autres qu’il faisait surtout avec Johanna. Bref, il apprit pas mal de choses en quelques minutes avant qu’il ne voit Jim le fixer. Fronçant les sourcils, il lui demanda ce qui se passait et l’homme tendit un doigt vers lui. Baissant les yeux, il comprit mieux, quand Castle prit la chaine qu’il avait autour du cou entre ses doigts et qu’il la fit remonter. Là il vit l’alliance de Johanna et il regarda le mari de cette dernière qui semblait plus que surprit de le voir porter cela. Il expliqua que Kate le lui prêtait parfois et qu’il y faisait vraiment très attention. Jim fut alors encore plus loquasse sur sa femme décédée quelques années auparavant et de leur vie de famille avec Kate. Il était vraiment heureux d’en apprendre toujours plus. Puis, le temps passa et finalement l’heure d’accueillir les invités arriva. Entendant Kate descendre les escaliers, il entendit Jim lui dire d’aller doucement. Il eu un léger rire. On aurait dit lui quelques années auparavant avec Alexis. Voyant alors ses amis arrivés, il remarqua que Lanie avait déjà prit Kate à part pour lui parler. Allant alors voir les autres invités, il serra la main d’Esposito et de Ryan, avant de faire la bise à Jenny. Quelques secondes plus tard Gates était là, mais il ne fit rien d’aussi familier avec elle, même pas une poignée de main. Voyant alors les regards de Lanie, il fronça les sourcils tentant de comprendre et regardant ensuite Kate, il ne savait pas ce qu’elles s’étaient dit, mais ça semblait avoir coupé la parole à la médecin légiste. Proposant donc de passer à table, il servit les apéritifs, tout en disant à Jim que désormais il s’occupait de tout. Tout fut vraiment parfait, même Gates participait activement aux conversations et il apprécia l’ambiance qui régnait. Regardant chacun, il apprécia vraiment de voir tout le monde ici. Il regarda sa fiancée qui parlait avec sa meilleure amie et Alexis et il sourit de plus belle, avant de se lever pour aller voir le dîner et s’il était cuit comme il fallait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 12 Avr - 22:09

Les escaliers et Kate, toute une histoire d'amour. Déjà plus jeune, son père devait la réprimander pour qu'elle ralentisse, l'arrivée des talons avait le boulot pendant quelques semaines - après qu'elle se soit prise de belles gamelles - mais maintenant qu'elle avait l'expérience, elle pouvait dévaler des marches avec des douze centimètres. C'était simple, de toutes façons, elle était experte, elle devait être la seule détective de New York a pourchasser des suspects avec ce genre de chaussures - et elle restait plus rapide que la plupart d'entre eux -.
La porte fut ouverte et un flot de gens entrèrent dans le loft, sauf qu'elle n'eut pas le temps de vraiment les saluer car Lanie la tira à part pour lui parler. Elle se fit interroger, mais une fois que les larmes sur ses joues furent expliquées, tout se termina par un sourire. La brunette s'essuya le visage et elle parlèrent un peu plus de Castle rien qu'à deux avant d'aller rejoindre tout le groupe. Beck eut alors le temps de dire bonjour à tout le monde et vola la place de son écrivain qui était partie en cuisine pour finir le repas. Les conversations allaient bon train et tout le monde était détendu, même Gates semblait apprécier le moment. La jeune femme finit par s'excuser et se leva pour rejoindre son fiancé en cuisine. Elle resta à une certaine distance de lui parce qu'elle se savait observer, mais l'envie n'en était pas moins présente.

« Tu nous as fait quoi de bon ? J'ai faim. »

Son petit estomac avait commencé à grogner un peu plus tôt, elle n'avait rien dit sachant que le repas arriverait rapidement. Mais maintenant qu'elle était en cuisine, qu'elle pouvait voir toutes les bonnes choses et que les odeurs la rendaient dingues, il devenait dur de résister. Se mordillant la lèvre, elle finit par céder et se mit à gouter à tout, finissant sa course dans les bras de son fiancé qu'elle embrassa.

« Humm vraiment délicieux ce dernier plat. »

Malgré les yeux curieux posé sur eux, Kate se permit de l'embrasser une nouvelle fois avant de se détacher de lui avec difficulté. Retournant à contre cœur avec leurs invités, elle s'assit à côté d'Esposito qui lorsque la conversation reprit, se permit de lui chuchoter quelques mots de félicitations à l'oreille.

« Il veut te parler... Mais même s'il n'a pas adoré le fait qu'on lui ai caché notre histoire, je crois qu'il comprend, mais il veut quand même t'en parler... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 12 Avr - 22:24

    Les invités arrivaient tranquillement et l’écrivain était content de voir arriver tout le monde. Une fois qu’ils furent à table, Castle fit en sorte que tout se passe bien, avant de filer en cuisine. Tout le monde étant occupé à papoter, il en profita pour remettre son tablier et regarder si tout était bon en cuisine, pour pouvoir amener les choses quand il faudrait et surtout pour que tout le monde apprécie le repas comme il fallait. Regardant autour de lui, il était concentré sur ce qu’il faisait et il entendit parler et sourit en entendant la voix de Kate.

    Ton père m’a apprit à faire du curry de poulet à la mangue.

    Souriant, il continua de regarder ses plats, puis il vit la jeune femme venir piquer dans les plats pour voir ce que ça donnait. Puis, il apprécia de la voir venir contre lui et il sourit de plus belle, avant de hocher la tête.

    Merci.

    Il aimait qu’on le complimente sur sa cuisine. Il n’était pas un chef étoilé, du coup il aimait bien qu’on lui dise que c’était bon. Au moins il savait ce qui était apprécié ou pas. Puis, se laissant embrasser, il lui fit un clin d’œil quand elle repartit vers les invités. Se concentrant à nouveau sur le repas, il ne fit pas attention au reste. De son côté Esposito lui s’était levé de table pour venir voir l’écrivain. Sentant une main sur son épaule, il se retourna et vit l’hispanique qui lui demanda s’il avait besoin d’un coup de main. Lui proposant alors de couper un peu de pain, il voyait les regards en coin de son collègue et il esquissa un sourire, mais ne dit rien avant que Javier fasse le premier pas pour venir lui demander si tout allait bien avec Kate. L’écrivain expliqua que oui et il regarda son ami qui ne semblait finalement pas très à l’aise, mais qui décida de faire le premier pas. L’écoutant attentivement, il pû parler avec lui. Ils ne parlaient pas fort, mais assez pour qu’ils s’entendent, en plus avec la hotte mise en route, forcément on les entendait moins. Ils parlaient tranquillement et le consultant apprécia le franc parlé de son partenaire qui lui faisait tout comprendre, y comprit ce qu’il avait traversé pour leur fille et l’écrivain écouta attentivement, comprenant que de son côté Esposito avait aussi vécu des choses difficiles. Puis, lui tendant la main, il sourit en serrant la main de son ami et il le prit dans ses bras, tapant son dos. Hochant ensuite la tête, il vit Alexis arriver, pour proposer de mettre certaines choses sur la table, vu qu’elle venait de débarrasser les apéritifs. La laissant faire, il arriva avec le dîner et servit les invités, tour à tour.

    Bon appétit.

    Souriant, il commença à manger, espérant que tout le monde trouverait ça bon. Puis, le repas se déroula plutôt tranquillement, arriva le dessert. Castle avait prévu un gâteau et des fruits. Pour ces derniers, il lança un regard à Kate, avec un sourire en coin et il se reprit avant qu’on ne le voit faire. Puis, il laissa chacun choisir et prit de son côté une fraise et une banane. Il savait qu’il n’avait pas besoin de regarder Kate pour qu’elle le maudisse de faire ça, mais il aimait bien et puis il savait que même si elle le lui ferait payer ou si elle l’ignorait, elle ne dirait rien devant tout le monde, ou alors il s’était trompé d’avance.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Ven 13 Avr - 7:15

« Surement parce qu'il sait que c'est un de mes plats préférés. »

Son papa était génial, il pensait toujours à elle et la belle, même si elle avait trente et un ans, se sentait toujours comme une petite princesse. Maintenant que Castle savait faire ça, il pourrait lui refaire aussi souvent qu'elle le lui demanderait !
Alexis vint chercher les plats et Kate l'aida à tout apporter sur la table ou le groupe se plaça rapidement. Elle se retrouva à côté de Lanie, en face de Castle et surtout à côté du plat de poulet au curry - qu'elle avait bien l'intention de dévaliser -. Mais ses parents l'avaient bien éduqué, elle servit en premier ses invités, sa famille, puis son fiancée avant de finir par elle - et il en restait encore, ce qui était très chouette -. Elle entama donc son repas et passa la majeure partie de celui ci à parler avec sa meilleure amie de trucs de filles, de relations et des gâteaux, de chocolat et de fringues, fin bref, Castle n'était pas vraiment avec eux.
L'heure du dessert arriva et comme par hasard, l'écrivain se retrouva avec une fraise et une banane dans l'assiette. C'était clairement une taquinerie pour elle et ça fonctionnait, elle se mordit la lèvre jusqu'à avoir un gout métallique dans la bouche. Elle avait juste envie de fondre sur lui et de l'embrasser, mais elle ne pouvait pas alors elle attrapa les mêmes fruits que lui et y rajouta un peu de chocolat dessus. Une goutte du précieux liquide chocolatée était venue se mettre sur le bout de son doigt et elle le lécha sensuellement sans quitter des yeux son amant.

« Chocolat Castle ? »

Beck savait jouer avec elle, elle allait le faire craquer s'il jouait avec elle. Elle n'en eu pas vraiment l'occasion car Lanie lui attrapa la main pour qu'elle retire son doigt de sa bouche et passa le chocolat à Castle. La brunette eut l'impression d'avoir fait une connerie devant sa mère et baissa un peu la tête jusqu'à voir sa meilleure amie rire d'elle. Toujours un peu gênée, elle oublia le tout quand Alexis vint lui chuchotter qu'il était peut être temps que quelqu'un parle, explique la raison de ce repas. Kate prit son courage à deux mains et se leva.

« Quand Castle est arrivé pour la première fois dans ma salle d'interrogatoire, son air joueur, sa manière de me parler, tout en lui me donnait envie de lui coller une balle entre les deux yeux. Heureusement que je ne l'ai pas fait, car je n'aurais pas la chance d'être à ses côtés aujourd'hui. Il a su se faire une place au precinct, et cela au delà de ses simples recherches pour Nikki Heat. Il est un très bon détective, ses théories sont parfois un peu folles, mais nous conduisent souvent sur des pistes... En trois ans, il a fait bien plus que m'aider à résoudre des affaires, il m'a aidé à faire tomber les murs que j'avais construit pour me protéger, il ... On a eu un petit problème de timing, mais on a finis par se parler et voir ce que tout le monde voyait depuis des mois, si ce n'est pas des années. Alors c'est pour cela, que vous êtes tous invités à notre mariage. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Ven 13 Avr - 11:43

    Jim avait donc fait un plat plus qu’apprécié par sa fille. Il avait tout prit en note mentalement, mais aussi sur papier et il avait rajouté cette recette à celles qu’il avait déjà dans un livre. Du coup, il savait qu’il serait content en voyant cette dernière, parce que même si aujourd’hui il n’était pas seul pour la faire, il comptait bien tenter seul et y parvenir. Il n’était pas sûr que ça soit aussi bon qu’aujourd’hui, mais il savait qu’il pourrait y arriver. Finalement, arriva le moment du dîner et l’écrivain vit Kate faire le service. L’aidant en passant les assiettes, il finit par se faire servir et sourit, souhaitant un bon appétit à tout le monde. L’ambiance était bonne et l’écrivain se trouvait en face de sa fiancée et il voyait cette dernière partie avec Lanie qui était juste à ses côtés. Lui était à côté de Ryan et ils parlaient du vin qu’il avait choisit pour le repas. Ryan lui parlait du fait qu’il hésitait encore sur le vin à choisir pour son mariage, du coup non seulement l’écrivain eu un sourire, mais il fit quelques propositions qui pourrait aller avec leur menu. Il s’y connaissait en vin et il devait avouer qu’un bon vin avec un bon repas était juste parfait. Puis, parlant avec Jenny également, le consultant voulait savoir comment elle se sentait vis-à-vis de son mariage qui n’allait plus tarder à arriver. Riant à certaines remarques, il devait avouer que la jeune femme était plus que sympathique et même s’il passait moins de temps avec elle qu’avec les autres personnes ayant un insigne, autour de la table, il appréciait beaucoup la femme que Kevin voulait épouser.

    Puis, arriva le moment du dessert et il fut servit assez rapidement, après que le reste ait été débarrassé. Faisant exprès de prendre une fraise et une banane, il regarda Kate, souriant en coin, pour l’embêter vis-à-vis de ce qu’ils avaient fait dans l’après-midi. Entendant alors sa question, il sourit de plus belle, mais n’eu pas le temps de répondre que Lanie fut plus rapide, pour lui faire passer le chocolat et il sourit quand Kate baissa la tête. Passant son pied contre sa cheville, il lui fit un clin d’œil pour lui dire de ne pas être mal à l’aise. Lui évidemment avait trouvé cela drôle, mais il ne voulait pas non plus qu’elle pense que lui serait mal à l’aise ou autre. Finalement, il entendit Lanie rire et il regarda sa partenaire, qui semblait aller un peu mieux. Entendant ensuite les propos de sa fille, il regarda sa fiancée se lever et il attendit. Fier d’elle et qu’elle parle ainsi devant tout le monde, il resta la regarder, souriant, avant d’entendre un grand silence, coupé d’une phrase qui fit tourner la tête de Castle vers Gates. Cette dernière venait de dire que dans ce cas l’écrivain pouvait faire ses valises du precint. Tout le monde la regarda surprise avant qu’elle ne se mette à rire, suivit par Jim et tous les autres. Fermant les yeux soulagé, il entendit finalement applaudir et sentit Jenny qui venait l’embrasser sur la joue, pour le féliciter. Remerciant chacun, il alla ensuite vers sa petite amie pour l’embrasser, entendant les sifflements des gars, mais il s’en fichait pas mal. Puis, souriant à sa partenaire, il se racla la gorge, pour regarder les garçons.

    Javier, Kevin, j’aimerai que vous soyez mes témoins et Mère j’aimerai être à ton bras pour rentrer dans l’église, où le substitut d’église que nous avons choisit.

    Oui, parce que l’écrivain avait bien dans l’idée d’au lieu se marier dans une église, ils pourraient le faire directement à Central Park. Si le temps le permettait, il devait avouer que ça pourrait donner quelque chose de vraiment beau. Appréciant les poignées de main des garçons, il sourit et regarda sa petite amie. C’était à son tour de parler des témoins et puis, ils verraient où la conversation les mèneraient. Cependant, il étouffa un gémissement quand Jim Beckett vint le prendre dans ses bras. Souriant, il apprécia l’étreinte et se redressa, serrant sa main et le laissant embrasser sa fille comme il le souhaitait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Sam 14 Avr - 0:29

Lanie devait être celle qui aimait le plus jouer d'eux, elle les taquinait et leur lançait des répliques cinglantes - et Kate adorait ça malgré qu'elle soit parfois gênée -. C'est donc souriante qu'elle finit par sortir de l'épisode chocolat. Alexis arriva rapidement après cet incident pour lui demander de parler. Elle n'était pas la meilleure pour se lever et donner un discours et pourtant elle le fit, son fiancé semblait fier d'elle et aux expressions de tout le monde, ça semblait bien passer. Fin c'était sans compter sur Gates qui provoqua une crise cardiaque chez la brunette en lui disant que Rick devait quitter le precinct. Elle allait répliquer lorsque celle ci retira ses dires et tout le monde rigola - sauf Beck qui avait toujours son cœur en panique -. Lorsque les lèrs de son amant se posèrent sur les siennes elle redescendit sur terre. Elle lui offrit un vrai baiser, malgré la présence de son père, et celle de deux crétins que l'on ne nommera pas. Fin si, ils furent nommer quelques minutes plus tard pour être les témoins de Castle et comme des gamins, ils devinrent tout fous.

« Et comme Castle monopolise déjà la moitié de mon precinct, j'aimerai que mes demoiselles d'honneur soient Lanie et Alexis, même si ont aurait tous préféré voir Esposito et Ryan dans des tutus roses. »

Les deux femmes vinrent la prendre dans leurs bras et la serrèrent fort, bien qu'elle entendit une menace par rapport aux tutus roses... La jeune détective était souriante, rien ne pouvait plus la tirer vers le bas aujourd'hui car elle avait eu une journée extra.
Jim arriva près d'eux et il serra Castle dans ses bras, oubliant que le pauvre chou avait passé la matinée à l'hôpital.

« Papa ne le casse pas, j'en ai besoin. »

Dit elle en les séparant. Le regard que son père posa sur elle était rassurant, il serait là pour elle pour toujours. Il allait la conduire à l'autel et même s'il l'offrait à un autre homme, il ne coupait pas tous les liens. Elle reçut quelques bisous de sa part, mais elle préféra aller l'entourer de ses bras et de le serrer fort en le remerciant d'avoir été un papa aussi extra ordinaire. Kate était presque sure que pendant que Jim l'avait dans les bras, il dévisageait Castle, lui faisant promettre de ne pas blesser sa petite fille d'amour.

« On devrait tous gouter au gâteau qu'à fait Castle, il a l'air bon... »

Se détachant de son paternel, elle partit dans la cuisine pour faire du café et revint avec un plateau bien rempli - expérience de serveuse dans son adolescence - et déposa le tout sur la table. Puis tout naturellement, elle alla trouver les genoux de son fiancé pour s'assoir - sa chaise était toujours vide -. Elle semblait heureuse à cette place et naturelle, alors personne n'osa dire quoi que se soit. De toutes façons, ils n'auraient probablement rien entendu car ils avaient une de leur conversation silencieuse, et c'était intense.

« Je t'aime aussi. »

Murmura-t-elle, brisant ainsi le silence qui s'était installé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Sam 14 Avr - 11:28

    Le moment était venu d’annoncer leur futur mariage. De leur côté, ils avaient déjà des idées et même s’ils garderaient encore cela secret, pour eux, presque jalousement, l’écrivain était content de voir sa fiancée se lancer pour expliquer la situation. L’écoutant attentivement, il finit par tourner vivement la tête vers Gates, quand elle expliqua que du coup l’écrivain pourrait partir du precint. Surprit, il fixa la jeune femme n’étant pas certain de savoir si elle disait vrai ou pas, mais elle se mit à rire, suivit par tout le monde. C’était une blague qui ne disait pas grand-chose à l’écrivain, mais il rit un peu, avant d’aller vers sa future femme qui sembla apprécier son baiser. Puis, ce fut à son tour de prendre la parole, pour parler aux gars et à Martha. Tout le monde se mit alors à parler et Kate en profita pour dire à Lanie et Alexis qu’elle serait leur rôle et il rit quand à l’image des gars en tutus roses. Ce fut finalement au tour de Jim de venir les féliciter. D’abord surprit par son étreinte, l’écrivain apprécia cela et en profita avant de le laisser profiter de sa fille. Voyant alors le regard de Jim, Castle eu du mal à avaler sa salive, mais il comprenait ce regard, qui était légitime. Il savait que Kate avait déjà souffert par le passé, du coup il savait qu’il serait lui aussi comme ça avec Alexis le jour de son mariage et même avant, avec celui qu’elle aurait choisit.

    Entendant finalement Kate parler du gâteau, l’écrivain sourit avant de voir arriver près de lui Lanie qui le prit dans ses bras. Il était content avant qu’elle ne vienne lui dire que s’il osait faire du mal à sa meilleure amie, elle pourrait faire disparaître son corps sans laisser le moindre indice. Elle lui avait déjà fait ce genre de réflexion, mais là il savait que ça s’appliquait encore plus. Du coup, il regarda la médecin légiste dans les yeux et il lui expliqua qu’il ne lui ferait jamais de mal, en tout cas, pas intentionnellement. Puis, Kate revint à table pour donner le gâteau. Chacun se servant, il alla prendre place sur sa chaise et il vit sa fiancée venir sur ses genoux. La fixant dans les yeux, il sourit tout en la regardant. Bon dieu qu’il aimait cette femme plus que tout. Souriant de plus belle à ses paroles, il posa son front contre le sien.

    Tu fais de moi le plus heureux des hommes et je suis fier d’être ton futur mari.

    Venant l’embrasser sur le nez, il sourit avant de l’embrasser profondément. Il savait qu’ils étaient entourés, mais il avait envie de l’embrasser, tout simplement, comme le couple qu’ils sont.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Sam 14 Avr - 11:46

Pendant qu'elle était dans la cuisine, Kate put voir Lanie prendre dans ses bras son Castle et elle eut envie de crier 'enlève tes mains de mon mari' mais elle se retint. Elle ne voulait pas créer d'incident et savait bien que savait bien que son amie ne lui volerait pas son fiancé - ce qui ne voulait pas dire qu'elle n'était pas jalouse -. Elle accéléra le mouvement, fini le café et le ramena avant de s'assoir sur les genoux de l'écrivain. Il la laissa faire et ils parlèrent silencieusement avant de s'échanger des mots d'amours à voies hautes. Puis ils s'embrassèrent, d'abord des petits bisous, puis un un peu plus passionné qui leur vallut de se faire rappeler à l'ordre. C'est vrai que Jim avait élevé la brunette et qu'il lui avait toujours dit de bien se tenir à table, ce qu'elle ne faisait pas vraiment à cet instant.

« Désolée, c'est de la faute à Castle, il m'a embrassé. »

Mentit elle en souriant pendant qu'elle retournait s'assoir à sa place. Il lui fallut un peu de temps pour voir qu'Alexis voulait lui parler en privé, mais quand elle le comprit, elles allèrent ensemble dans le bureau de l'écrivain.
La conversation commença immédiatement grâce à la rouquine qui remercia sa nouvelle belle mère de l'avoir choisit pour être sa demoiselle d'honneur. Mais ce qu'elle voulait savoir c'était si Beck était prête à reste pour toujours... Et cette dernière se rendit compte qu'Alexis agissait comme si elle était le père de Rick, elle voulait le protéger et c'était tout à son honneur. Kate la serra dans ses bras après lui avoir promis de le rendre heureux toute sa vie.
Malgré qu'elle en avait finis de parler de l'écrivain, elles restèrent dans le bureau et une nouvelle question tomba. Quand voulaient ils des enfants ? La détective tenta de donner la meilleure réponse possible, mais au final elle n'en savait rien, mais Lex' serait probablement la première à le savoir.

« Tu as de la chance de l'avoir pour père, c'est vraiment un bon papa... »

Leur voyage dans les Hamptons lui avait montré qu'elle avait un instinct maternel déjà bien développé, mais surtout que Castle pouvait être un bon père. Il était sérieux, souriant et joueur, le père parfait.
Kate déposa un baiser sur la tête de sa rouquine et lui proposa de retourner au salon où le repas continuait. Esposito et Ryan semblait raconter quelques choses de passionnant jusqu'à ce qu'elle arrive à hauteur et entende l'histoire.

« Hum si vous ressortez ces photos de mon été en tant que mannequin, je vous colle à la circulation pendant 6 mois ! Et c'est pas une blague. »

Fin si un peu, de toutes façons elle n'avait pas ce pouvoir, Gates l'avait. Et d'après ce que la mis Beckett entendit, la circulation ne serait pas pour tout de suite, car sa patronne voulait les voir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Sam 14 Avr - 12:04

    Se retrouvant avec sa fiancée sur les genoux, il la fixait, content de ce dîner et du fait que tout le monde soit content pour eux. En profitant pleinement, il lui dit à quel point il était fier d’être son futur mari. Puis, il l’embrassa doucement, avant d’avoir un baiser plus prolongé. Cependant, les autres se firent entendre et il regarda Kate quand elle l’accusa. Souriant, il la laissa se lever et reprit place à table, convenablement. Commençant alors à manger sa part de gâteau, il vit ensuite Kate et Alexis partir dans le bureau. Fronçant les sourcils, il savait à quel point sa fille avait peur pour lui quand il allait sur le terrain. Il avait faillit mourir parfois et elle lui avait dit d’arrêter, mais il ne pouvait pas. Désormais, il ne pourrait plus du tout. Il ne pourrait plus laisser sa future femme sur le terrain et être loin. Malgré les promotions pour son livre et ses écrits à faire souvent, il aurait toujours du mal à rester loin d’elle, surtout en sachant qu’elle peut mourir à tout instant. Ca il le savait depuis le premier jour, mais l’avoir vu touché et être inconsciente dans ses bras, forcément, ça l’avait encore plus marqué. Il fut sortit de ses pensées par Martha qui venait de poser sa main sur son épaule. Elle lui expliqua qu’elle ne devait pas s’en faire pour Kate et Alexis. Soupirant doucement, il se confia à sa mère, lui expliquant qu’il avait quand même peur de l’avis de sa fille. Il avait toujours fait en sorte qu’elle soit bien élevée et elle était même plus mâture que lui, alors là il avait peur qu’elle ne soit trop franche avec Kate.

    Appréciant l’étreinte de sa mère, il esquissa un sourire avant d’entendre Ryan lui demander si Kate allait avoir une raquette dans les mains le jour de leur mariage. Fronçant les sourcils, il se détacha de sa mère et regarda Kevin qui riait, accompagné d’Esposito. Ne comprenant pas, il écouta Jim lui parler d’une photo qu’il avait envoyée au gars quelques mois plus tôt. Souriant en écoutant ce que Kate avait fait dans son parcours de mannequin, il ne l’avait pas entendu revenir et du coup il fut surprit de l’entendre parler, mais il sourit de plus belle à ses propos.

    J’aurai le droit de voir les photos ?

    Voyant le regard de Kate, il hésitait sur sa réponse, mais il entendit Jim dire qu’il n’aurait pas de problème à lui amener l’album en question. Il apprécia d’avoir son futur beau-père de son côté sur ce coup là et il regarda Gates qui disait que les gars ne finiraient pas à la circulation. Souriant de plus belle, il regarda sa partenaire, se demandant si elle n’allait pas chercher une autre vengeance au cas ou.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Sam 14 Avr - 12:21

Kate était apparemment revenu au bon moment. Les gars parlaient d'elle et de ses photos qu'elle avait pris lors de son petit moment mannequin - erreur de jeunesse numéro ... -. Les clichés étaient dossiers, elle aurait aimé pouvoir les détruire, mais son père voulait les garder. C'était son moyen de pression et depuis qu'il avait donné une des photos à Ryan et Espo, Beck prenait très au sérieux ces menaces.

« Si tu veux être vivant le jour de ton mariage, ce n'est pas une question que tu poseras deux fois. »

Il était hors de question qu'il voit les photos, encore moins que les autres. Elle voulait qu'il puisse la regarder sans rigoler, puis il pouvait la voir nue tous les jours, ce qui était nettement mieux que...

« Papa !! »

Pourquoi fallait il que son père fasse le clown. Les gars savaient qu'elle avait fait quelques photo shoots par ci par là, pas qu'il y en avait assez pour remplir un album. Maintenant elle était certaine qu'elle les aurait sur son dos jusqu'à ce qu'ils obtiennent gains de causes.
Kate n'avait pas été très douée pendant sa période mannequin, ou peut être que c'était juste un problème d'époque, mais elle avait honte des clichés. Elle s'était vue quelques fois proposer de faire des photos - surtout depuis qu'elle était avec Castle - mais refusait. Elle était flic au NYPD, pas mannequin ! Les gens semblaient croire que parce qu'elle était grande, elle devait le faire. Elle tout ce qu'elle voulait c'était apporter la justice aux victimes et préparer son mariage à Central Park.

« Je tiens tous à vous rappeler que vous avez tous vos petits secrets et que si vous essayez encore de découvrir les miens, j'irais chercher dans les votre. Sans pitié. Et je commencerais par toi Castle parce que... parce que je connais déjà quelqu'un de tes secrets grâce à ton adorable fille qui adore partager tes histoires. »

C'était la preuve que la rouquine et elle s'entendaient bien. Elles partageaient des informations à propos de Castle, elles s'entraidaient et se rendaient la vie plus facile.
Beck regarda son homme pour lui faire comprendre qu'elle ne plaisantait pas. Si quelqu'un devait voir ces photos, se serait sa mini Beckett, vers l'âge de quinze ans pour lui retirer l'envie de devenir mannequin, aussi belle soit elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Sam 14 Avr - 12:38

    L’écrivain n’avait jamais sû pour les photos de mannequinat et il devait avouer qu’il aimerait bien y jeter un coup d’œil. Alors, il demanda s’il pourrait voir les photos, mais aux propos de la jeune femme, il fit une grimace, sachant qu’elle disait vrai. Cependant Jim accepta de son côté, de montrer l’album entier à son futur gendre, qui se mit à sourire de plus belle. Souriant, il devait avouer qu’il aimait beaucoup l’idée de voir sa partenaire posée comme une vraie mannequin. Elle avait tous les atouts pour le faire et il ne voyait pas pourquoi elle ne l’avait pas plus fait par le passé. Evidemment, il savait qu’elle avait voulu devenir flic pour chercher le meurtrier de sa mère, mais il n’aurait pas dit non pour la voir dans certaines poses. Remerciant donc Jim, il voyait bien que sa fiancée n’aimait pas du tout l’idée qu’il puisse voir ces fameuses photos. Ecoutant ensuite ce qu’elle avait à dire, il la vit le fixer dans les yeux pour lui faire comprendre qu’elle disait vrai et il fit une nouvelle grimace. Puis, il fronça les sourcils et tourna la tête vers sa fille, qui souriait comme si c’était normal qu’elle parle de ses secrets. Reportant ensuite son intention sur la jeune femme, il haussa les épaules.

    Dommage. Moi qui pensais te proposer de poser pour la prochaine couverture de Nikki, c’est perdu d’avance.


    Il baissa la tête, non sans sourire intérieurement. Il avait plusieurs fois pensé à le lui proposé, mais il savait aussi que la jeune femme risquait de lui en vouloir ne serait-ce que d’y avoir pensé. En même avec les premières couvertures publiées, il avait bien vu que ça ne lui plaisait pas. On ne voyait que l’ombre, la forme d’une femme nue, mais il aurait bien aimé que la jeune femme pose pour ça. Evidemment, il n’aurait pas fait ça avec beaucoup de monde autour. Il aurait même bien aimé poser avec elle, mais il garda la tête baissée, sentant le regard de la jeune femme sur lui, mais n’osant pas la fixer, ayant peur de voir que soit elle voulait le tuer, soit jouer avec lui dans le privée en lui disant qu’elle pourrait le faire, mai juste avec lui. Cette dernière option n’était pas dérangeante pour lui, au contraire, mais il savait aussi qu’il y avait eu ces photos de vacances misent sur le net avec Demming, mais comme il le lui avait déjà dit, il voulait simplement les garder pour lui. Là, personne ne pourrait savoir que c’était elle, à part le photographe, parce qu’il ferait en sorte de payer le type en conséquence et que personne d’autre ne soit au courant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Sam 14 Avr - 12:54

Tout le monde semblait s'amuser de la situation sauf elle, elle ne souriait pas et pourtant personne ne tentait de changer de sujet. Ils voulaient tous voir les photos, se moquer d'elle et... Elle était une femme comme les autres et avait ses complexes, et comme toutes les femmes, elle ne voyait que ça. Elle ne voulait pas que le precinct voit ça, ils avaient déjà eu les phots d'elle en maillot de bain grâce à Demming.
Castle assomma sa fiancée avec sa phrase. En avait il pas assez ? Il fallait qu'il pousse le vice un peu plus loin ? Mal à l'aise et loin de sa zone de confort, elle tourna les yeux vers lui et son regard était si sombre qu'elle aurait juré pouvoir tuer avec ses yeux.

« Tu peux toujours rêver, je ne me mettrais pas nue pour toi; fin pour Nikki. »

Kate voulait oublier tout ça, elle voulait qu'on arrête de parler d'elle, de ce qu'elle avait fait. Elle était comme elle était aujourd'hui, discrète et privée, les photos étaient tout le contraire. Alexis fut la première à comprendre que le sujet n'était plus marrant à présent et elle coupa les derniers rires en balançant un sujet sérieux. La politique du moyen orient. La brunette envoya un regard de remerciement à sa future belle fille.
Les arguments volaient dans la pièce, mais Beck n'osait plus parler. Elle ne voulait pas amener l'attention sur elle et prendre le risque de faire revenir l'histoire des photos sur le tapis. La jeune femme était tendue, un peu déçue, et ça pouvait se voir car elle jouait avec les restes de chocolat dans son assiette avec sa fourchette.
Son père s'excusa et rapidement elle sentit l'odeur de son fiancé près d'elle, puis des bras autour de ses épaules... Il n'y avait qu'un homme pour faire ça sans se faire cogner et c'était lui.

« Je suis désolée, j'ai complètement plombé l'ambiance. »

Ce n'était pas le cas, mais c'est comme ça qu'elle le ressentait, du coup elle voulait se faire pardonner.

« Je ferais ta couverture si tu le veux, mais on trouvera une photographe femme pour ne pas que tu sois jaloux. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Sam 14 Avr - 13:05

    Elle semblait rester sur ses positions, chose qu’il pouvait comprendre, mais il garda la tête baissée malgré tout. Puis, il entendit Alexis parler d’un sujet tout autre. Osant alors lever un peu la tête, il regarda sa fiancée qui était de retour sur sa chaise et qui jouait avec le chocolat qu’elle avait dans son assiette. Faisant une grimace, il se rendit compte qu’il avait été trop loin sans doute. Du coup, il se leva, faisant en sorte que tout le monde parler pour ne pas se faire remarquer et il fila vers sa partenaire. Venant derrière la jeune femme, il fut content qu’ils puissent être seuls à cet endroit de la table. En effet les autres s’étaient tous rapprochés en bout de table, du coup ils étaient un peu loin, ça ne pourrait pas leur faire de mal. Hésitant un peu, il finit par passer ses bras autour des épaules de la jeune femme et il soupira doucement. Il était content qu’elle ne l’envoie pas balader et il l’écouta parler. Finalement, il prit place sur la chaise à côté de la sienne et il l’amena face à lui.

    Tu n’as pas plombé l’ambiance et je suis allé trop loin dans ce que j’ai dis, même si j’ai souvent eu envie que tu poses pour les livres, je dois t’avouer qu’aujourd’hui je ne suis plus vraiment pour.

    Il mit la bouche sur le côté et soupira doucement.

    Tu es ma future femme et je te veux pour moi seul, je ne veux pas partager, même si c’est une femme qui prend les photos. Je préfère encore qu’on prenne des photos nous-mêmes, juste pour nous.

    Une sorte de jeu entre eux, avec des poses rigolotes, sérieuses ou érotiques, mais rien qui ne sortirait de l’appareil photo où d’un album qu’ils ne garderaient rien que pour eux. Posant ses mains sur les jambes de la jeune femme, il la fixa dans les yeux.

    En tout cas je suis content d’apprendre un peu plus sur toi chaque jour, même si ce sont des choses que tu préfères garder pour toi, j’aime savoir ce genre de choses, pour apprendre toujours mieux à savoir qui est ma future femme.

    Il esquissa un sourire en la fixant. Il ne voulait pas voir les photos qu’elle avait faite si elle n’avait pas envie qu’il les voit, mais savoir des anecdotes comme celle là était intéressante, parce que ça voulait dire qu’ils pouvaient parlés d’elle, vu qu’il ne savait pas tout de sa vie.

    Au fait j’ai parlé avec ton père tout à l’heure et je lui ai demandé s’il avait une photo de ta mère qu’il préfère et j’aimerai que tu m’en prête une aussi si tu veux bien. J’aimerai que comme Mère ou Alexis qui sont en photos dans mon bureau, tu y sois, ainsi que ton père et ta mère, si tu veux bien.

    Même si ça n’était pas la première raison de demander une photo de Johanna, il savait que ça serait un premier pas pour son plan.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Dim 15 Avr - 5:44

Tout le monde parlait d'autre chose grâce à Alexis et Kate lui en était extrêmement reconnaissante. Son homme arriva près d'elle et la prit contre lui, même si elle lui en voulait un peu, elle le laissa faire. Il s'assit et la fit pivoter pour qu'elle soit face à lui et elle le regarda avec des points d'interrogations dans les yeux. Elle ne savait pas de quoi il voulait parler et en avait un peu peur. Cependant il se montra plutôt civil, il se comporta comme un grand, s'excusant pour ses erreurs et promettant de garder leurs photos pour eux et rien que pour eux.
Castle finit par faire une demande qui la fit sourire. Il voulait l'intégrer dans sa vie entièrement et c'était vraiment gentil de sa part. Beck aimait l'idée qu'elle et sa famille soit toujours avec lui sur son bureau...

« Je t'en trouverai une. »

D'un petit mouvement de tête, elle regarda tous leurs amis autour de la table, ils semblaient s'amuser. Du coup elle en profita pour se pencher vers Rick et de lui voler un baiser, un tout petit pour éviter les remarques.

« Tu crois qu'on sera comme Ryan et Jenny un jour ? »

Et par là elle entendait 'complètement mignon et amoureux à la limite du supportable', car c'est ce qu'elle voulait. Elle voulait être une femme complètement dingue de son homme, elle voulait être contre lui en permanence, elle voulait être heureuse. Elle voulait exactement ce qu'elle avait maintenant...
Prenant sa tasse de café, elle ne l'approcha pas de ses lèvres, mais celle de Castle, pour qu'il en ai un peu avant elle. En trois ans, le café avait pris une signification entre eux, une preuve d'amour, un moyen de se dire pardon mais aussi d'apporter le sourire.

« Merci pour ce repas délicieux. »

Sa main se glissa dans la sienne et elle l'embrassa avant de se lever avec lui et d'aller mettre de la musique. La pièce fut vite emplis d'une musique lente et posée, musique que Kate avait choisi pour pouvoir danser avec son future époux. Elle posa rapidement sa tête sur son épaule et tout son corps vint épouser celui de l'écrivain avant de se mettre à bouger lentement. Elle avait beau être dans un autre monde, elle devait faire attention à ne pas lui marcher dessus avec ses talons, talons qu'elle finit par virer - se retrouvant beaucoup plus petite que lui -.

« Je peux ? »

Et elle mit ses pieds sur les chaussures de son homme, reprenant quelques centimètres. Son père la laissé toujours faire ça quand elle était petite, mais là c'était différent. Mais de toutes faons, ils arrêtèrent de bouger rapidement, se figeant l'un en face de l'autre pour s'observer. Et comme s'il l'avait prévu, minuté, leurs lèvres se joignirent dans un baiser plein d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Dim 15 Avr - 11:26

    S’excusant d’avoir été trop loin, il lui expliqua que maintenant qu’ils étaient ensemble, il préférait qu’ils fassent eux même des photos intimes s’ils le voulaient. Il ne voulait pas que quelqu’un la voit en petite tenue et encore moins nue. Puis, il finit par demander à la jeune femme une photo de sa mère. Il avait déjà Martha et Alexis dans son bureau. Il en avait une de Kate, mais c’était une prise au poste quand elle ne le regardait pas. Il avait réussit à voler ça. Elle faisait de la paperasse, mais il aimait son air concentré, avec un léger sourire sur les lèvres. Il aimait beaucoup cette photo et il ne savait pas si elle l’avait déjà remarqué ou pas. En tout cas, il voulait tout les membres de sa famille dans sin bureau. C’était sa façon de trouver de l’inspiration et puis de pouvoir avoir un moment de détente entre plusieurs pages écrites. Appréciant le fait qu’elle chercherait une photo qu’elle aimait, il était content de ça. La voyant ensuite porter son attention sur les invités, il pensait qu’elle voudrait les rejoindre, mais elle préféra venir l’embrasser et il sourit avant de l’écouter parler.

    On l’est déjà un peu. Enfin temps que tu ne me fais pas boire des trucs vert comme lui ça me va.

    C’est vrai que la substance qu’il buvait de temps en temps n’était pas vraiment agréable déjà à l’odorat, alors l’écrivain n’avait même pas envie de le goûter. Souriant à sa partenaire, il apprécia qu’elle lui propose un peu de café. Il en but une gorgée et la regarda en faire autant.

    Mais de rien, ce fut un plaisir.

    Gardant son sourire, il devait avouer qu’avoir fait la cuisine avec son futur beau-père n’était pas désagréable du tout et avec leurs invités les choses avaient été plus que positives. La laissant diriger les choses, il se retrouva embrassé, puis amené vers le salon. Se laissant faire, il se demandait ce qu’elle voulait faire. Entendant alors la musique, il sourit et laissa la jeune femme venir contre lui. Apparemment, elle voulait danser et il apprécia le moment. Gardant la jeune femme contre lui, il posa ses mains sur ses hanches, pour la garder proche de lui. Puis, la voyant enlever ses talons, il sourit quand elle lui demanda si elle pouvait monter sur ses pieds. Il avait l’impression d’avoir Alexis qui lui demandait la même chose quand elle était plus petite. Acceptant d’un simple hochement de tête, il reposa ses mains sur ses hanches, dansant avec elle, avant de finalement s’arrêter, de la regarder et de venir l’embrasser, dans le même élan qu’elle. Embrassant sa partenaire, il ne fit pas attention au fait qu’Alexis prenait quelques photos d’eux. Il préférait profiter pleinement de sa partenaire. Sentant l’air lui manquer, il se détacha à contre cœur des lèvres de la jeune femme et vint poser son front contre le sien, tout en souriant et la fixant dans les yeux. C’est alors qu’il vit Jim arriver avec Gates pour danser ensemble. Il sourit de plus belle en voyant Javier et Lanie, ainsi que Kevin et Jenny venir à leurs tours. Les laissant danser comme il le voulait, il reporta son attention sur sa fiancée, souriant toujours et profitant simplement de sa présence en face de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Dim 15 Avr - 12:12

L'amour qu'avait Ryan pour Jenny était impressionnant. Kate ne savait pas pourquoi, mais elle avait toujours eu du mal à s'imaginer ses collègues avec des femmes - surtout Ryan - et pourtant ils étaient tous les deux heureux et en couple à présent. Elle était heureuse pour eux, et les enviait un peu... Dans le sens, ou même si elle était avec Castle, elle n'avait pas l'impression d'être aussi mignon qu'eux. Ils l'étaient, même plus qu'il ne le fallait, mais n'était pas témoin de ça, elle ne pouvait pas le confirmer.
La détective profita qu'ils soient à l'écart de la conversation pour l’emmener au salon ou elle mit en route une musique douce. Ce n'est qu'à ce moment là que le groupe remarqua qu'ils avaient quitté la table. Les regards se fixèrent sur eux, mais ils ne le virent pas, ils étaient dans leur bulle. Après que Beck ai retiré ses chaussures et se soit positionnée sur les pieds de son homme, ils vécurent un vrai moment digne d'eux... Et Kate s'étira pour atteindre ses lèvres, et il fit la même chose qu'elle, au même moment et leurs lèvres se rencontrèrent. Le baiser fut violent, passionnée puis plus langoureux et amoureux. Le manque d'air les sépara, mais ils ne se séparèrent pas vraiment, non, ils restèrent l'un en face de l'autre à se regarder.

« Je t'aime. »

Les mots avaient été murmuré pour que lui seul les entende. La brunette ne bougea pas, elle resta avec ses bras autour du cou de son futur époux, malgré que tout le monde soit venu à leurs côtés pour danser. Elle le regarda avec un petit sourire avant de se remettre à suivre le rythme de la musique. Elle aimait vraiment ce moment, comme s'il leur avait été destiné depuis longtemps.

« Tu sais quoi, je vais aller me chercher des chaussures plus confortable dans ta chambre... Tu veux m'accompagner ? On en aura que pour cinq minutes, ou un peu plus. »

La détective se baissa pour ramasser ses chaussures et partit en direction des escaliers, gardant un œil sur les mouvements de son homme. Elle voulait qu'il la suive, mais ne voulait pas qu'ils se fassent remarquer. Grimpant jusqu'au en haut, elle profita de ces quelques minutes de solitude pour se changer, troquant son tee shirt pour une blouse plus large qui lui offrait un peu plus de liberté - et qui la rendait bien plus féminine -.
La fenêtre se ferma d'un coup et elle fit un bond avant de voir que la porte était fermée, elle ne se souvenait pas d'avoir fermé la porte... Ne voyant personne, une petite part d'elle même se mit à avoir peur. Elle appela tout bas après son fiancé, au cas ou c'était lui, mais pas de réponse... Et elle sentit des mains autour de ses hanches, elle ne put retenir un petit cri de frayeur qui fut vite étouffé par une main familière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Dim 15 Avr - 12:27

    Je t’aime aussi.

    Souriant, il devait avouer que rester là, dans les bras de la jeune femme était une position qu’il adorait vraiment. Il en profitait à chaque fois pleinement. Il se rendait compte qu’il avait la chance qu’elle se soit laissé aller à lui confier qu’elle l’aimait et il voulait que ça continue encore très longtemps. Restant collé à sa partenaire, il voyait les autres venir danser et il aimait le fait qu’ils soient tous là. Il savait qu’Alexis devait ramasser tout ce qu’il y avait sur la table, tout comme Martha et en temps normal il aurait été les aider, mais là, il n’avait pas envie de bouger. Il voulait simplement rester avec sa fiancée, à la regarder, avant qu’elle ne sourie et qu’elle prenne la parole. Elle voulait donc aller prendre d’autres chaussures et il visiblement elle n’était pas contre le fait qu’il l’accompagne. Seulement, il savait aussi que s’ils restaient seuls en haut, il ne serait pas vraiment sage. Quoi qu’avec Jim en bas, il n’était pas certain que ça soit une bonne idée de ne pas être sage. Il valait mieux que ça soit le contraire, surtout pour éviter un problème comme il y avait eu chez lui. Cependant, il vit la jeune femme filer rapidement à l’étage et il se gratta la nuque, cherchant à faire en sorte qu’on ne le voit pas y aller à son tour.

    Les couples de danseurs semblaient concentrés sur leur partenaire, du coup, il ne lui restait plus qu’à se faufiler. Sa mère et sa fille, elles faisaient la vaisselle, du coup elles étaient dos aux escaliers et il fila alors l’étage. Montant les escaliers deux marches par deux marches, il arriva à l’étage et marcha jusqu’à sa chambre. Entrant doucement, il la regardait, voyant qu’elle s’était changée et il sourit avant d’entrer sans faire de bruit, en tout cas, il essaya et il referma la porte entendant alors la fenêtre, elle se refermer en un grand fracas, mais il partit sur le côté, faisant en sorte de rester dans le noir. L’entendant alors l’appeler, il pensait s’être fait démasquer, mais ça ne semblait pas être le cas. Du coup, il eu le temps de faire rapidement le tour de la jeune femme pour arriver derrière elle et poser ses mains sur ses hanches. L’entendant alors crier, il posa sa main sur sa bouche et au lieu de se mettre face à elle et de constater qu’elle avait eu peur, il posa ses lèvres sur sa nuque. Puis, il remonta à son oreille.

    Vous êtes très belle mademoiselle Beckett.

    Il eu un léger sourire, avant de souffler sur son cou, la sentant frissonner et il posa ses lèvres sur sa nuque, avant de faire glisser ses mains sur elle. Celle qui était toujours sur sa hanche, partit vers son ventre et celle qui était sur sa bouche, passa sur le haut de sa poitrine, pour descendre entre ses seins et venir rejoindre l’autre main sur son ventre. Il la bloquait ainsi contre lui et il apprécia la position, continuant d’embrasser sa nuque, en prenant le temps de découvrir sa peau une nouvelle fois.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Dim 15 Avr - 12:47

Venir se changer dans la chambre de Castle était quelque chose qu'elle faisait souvent, lumière ou pas lumière, et elle n'avait encore jamais eu peur. Alors pourquoi là ? La belle sentit son pouls s'accélérer à l’extrême, et rien ne s'arrangea lorsque des mans se posèrent sur son corps, en fait ce fut pire. Beckett avait beau avoir reconnu l'odeur de son fiancé, elle n'était pas assez remise pour qu'il se mette à la toucher. Ce qui devait se transformer en pause coquine, tourna en peur panique.

« Tu m'as fait peur. »

Le malaise était évident dans sa voie, pourtant elle faisait tout pour le cacher en le laissant rester derrière elle avec ses bras autour d'elle. La brunette se retourna pour lui faire face et plongea son nez dans le cou de Rick pour essayer de se rassurer, après tout ce n'était que lui, il avait joué et ça n'avait pas fonctionné. Ce n'était pas la première fois et se ne serait pas la dernière... Fin elle espérait qu'il ne recommencerait pas tout de suite la même blague.

« Vraiment peur. »

La détective s'écarta de lui pour aller enfiler des ballerines, car même si elle n'était plus aussi grande, elle était confortable et ... Et elle avait son homme et il l'embrassait ? Oh non non non, elle savait ou tout ça allait la mener, elle savait qu'elle allait se retrouver à gémir sur son lit si elle ne mettait pas un point final à tout ça tout de suite. Elle ne pouvait pas faire l'amour alors que son père était juste en dessous, elle ne pouvait pas ! Ok elle pouvait. Et cette décision fut prise lorsqu'il s'attaqua à son cou. Kate céda et l'entraina par terre - le lit étant trop loin à son gout -. Elle allait enlever son haut lorsqu'elle entendit des pas dans le couloir. Alexis, et elle semblait être au téléphone. 'Oui, ils sont partis agrandir la famille alors tout le monde est rentré [...] Non, t'inquiètes pas, je suis sure qu'il aurait été d'accord pour que je sorte se soir. [...] Oh, tu veux que je te ramène de la bière ? Tu sais je ne bois pas et...' La jeune femme avait arrêté de bouger en entendant l'adolescente parler au téléphone, mais la dernière phrase la fit réagir. De l'alcool, et ce qui ressemblait à une fête ou un rendez vous, il était hors de question que Lex' y aille ! Mais n'était pas sa mère, elle ne pouvait rien dire, ce n'était pas son rôle.

« Tu vas aller lui parler, ein ? Tu ne vas pas la laisser sortir avec cette personne à l'autre bout du fil. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Dim 15 Avr - 13:06

    L’entendant dire qu’il lui avait fait peur, il sourit. Il avait réussit son cou finalement. Seulement, quand elle se retourna en lui disant qu’il lui avait fait réellement peur, il se sentit un peu bête. Il ne pensait pas qu’elle aurait eu si peur, du coup, il s’en voulait et il commença à l’embrasser pour se faire pardonner, mais aussi parce qu’il avait envie de rester là avec elle. Elle avait réussit à aller prendre une autre paire de chaussures et il ne la laissa pas sortir de la chambre, avant de pouvoir simplement profiter de leur espace intime qu’était la chambre. Allant vers son cou, il sourit en se sentant tout d’un coup basculer au sol. Appréciant à nouveau de voir sa partenaire au-dessus de lui, il sourit, la voyant prête à enlever son haut, quand il la vit s’arrêter. Surprit, il pensa que c’était parce qu’ils n’étaient pas seuls dans le loft, mais il entendit également sa fille parler. Fronçant les sourcils, il tourna la tête vers la porte, comme si ça allait l’aider à mieux entendre. Il fut alors le plus attentif possible et il fronça les sourcils aux propos qu’il entendait de la part d’Alexis.

    Oh que non.

    Faisant en sorte de se relever sans blesser sa partenaire, il sortit de la chambre et attrapa le téléphone de sa fille, tentant de parler avec la personne, mais cette dernière avait raccroché en entendant sa voix. Il fronça les sourcils et regarda sa fille qui ne s’attendait pas à être prise sur le fait.

    C’était qui ?

    Montrant le portable, il fixa sa fille qui leva les yeux au ciel pour aller vers sa chambre, mais avant qu’elle n’ait plus claquer la porte, il l’arrêta de son pied et entre dans la chambre de sa fille, reposant la question. Alexis savait que son père n’était pas souvent adulte, mais que quand il s’y mettait, il ne lâchait pas prise facilement.

    Je peux rappeler le numéro ça ne sera pas bien compliqué.

    Il fit donc en sorte de rappeler la personne, mais Alexis tenta de l’en empêcher et il raccrocha, attendant alors des explications. Il s’agissait apparemment d’une fille de son école qui voulait faire une fête, où il y aurait plusieurs personnes et évidemment, sans surveillance d’un adulte. Croisant les bras, il regarda sa fille et cette dernière lui expliquait que de toute façon elle n’avait pas de quoi acheter de l’alcool en chemin et il haussa les sourcils, lui faisant ainsi comprendre qu’elle avait assez d’argent pour ça. L’écrivain sentait la présence de sa fiancée par loin, mais elle ne semblait pas oser intervenir et il soupira en voyant sa fille qui ne semblait pas vouloir lui en dire plus. Il lui lança son portable et sortit de la chambre, pour aller à son bureau. Il avait besoin de calme et d’un peu de solitude, surtout vu que sa fille volait lui tenir tête. Malgré tout, il lui expliqua que tant qu’il n’aurait pas de réponse, elle ne pourrait pas sortir de cette maison, il partit ensuite à son bureau et claqua la porte.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Dim 15 Avr - 21:05

Alexis venait de passer dans le couloir avec des propos qui choquèrent les deux adultes, ils ne s'y attendaient définitivement pas, mais réagirent bien vite. Surtout Castle en fait, il bondit sur ces pieds et partit voir sa fille pour mettre les choses au clair, sauf que ça n'arriva pas. Lex était bornée et son futur époux finit par s'énerver, envoyant tout balader avant d'aller s'enfermer dans son bureau. Kate n'avait jamais imaginé que ces deux là puissent se prendre la tête et pourtant...
La brunette alla toquer à la porte de l'adolescente et entra sans attendre d'y être invité. Elle avait été dans la situation, elle avait voulut sortir, boire et tout cela avant l'âge légal.

« Lex' qu'est ce qu'il se passe ? »

Elle vit alors la rouquine se lever et venir lui hurler dessus, elle criait et pleurait en même temps alors Beck fit ce qui lui semblait de plus logique, elle la prit dans ses bras. Les bras de sa belle fille se serrèrent aussitôt autour d'elle et les larmes redoublèrent, stoppant ainsi le débit de parole. De toutes façons elle en avait dit assez pour éclairer Kate. Si la miss avait fait cette petite scène, c'était juste parce qu'elle avait l'impression de perdre son super papa. Les deux femmes parlèrent pendant un long moment - pas si long que ça, car Kate avait encore plein de choses à dire - mais Alexis s'endormit dans ses bras. Car oui, elles avaient bougé dans le lit pour être plus confortable et maintenant la plus jeune dormait. La brunette posa un baiser sur le front de sa princesse et quitta la pièce en silence.
Descendant les marches, elle réalisa que tout le monde était parti et surtout que tout était propre et rangé. Elle put donc filer tout droit jusqu'au bureau de son homme.

« Rick ? Je peux entrer ? »

Demanda-t-elle après avoir toqué trois petits coups à la porte. Cette fois, elle attendit d'avoir une réponse avant de pousser la porte et de rentrer dans l'antre de l'écrivain. Il avait sa tête des mauvais jours - en plus de ces blessures du matin - et elle s'approcha de lui pour lui caresser la joue.

« On va trop vite pour elle, le mariage, les idées de bébés... Elle se sent mise sur la touche et à peur que tu l'oublies. Elle essaye juste d'attirer l'attention sur elle. »

Et Kate savait que c'était quelque chose de normal pour une jeune fille de son âge, elle avait besoin d'attention, même si elle criait le contraire, elle en avait besoin et c'était le message de ce soir.

« Elle sait très bien qu'elle a été trop loin, elle s'excuse de ça, mais tout ce qu'elle veut c'est un peu plus de temps avec toi. Pi tu connais Alexis, jamais elle n'aurait acheté d'alcool avant d'avoir l'âge légale, et ce n'est pas parce qu'elle croise un flic tous les soirs en rentrant, non, c'est juste parce que tu l'as bien élevé et qu'elle te respecte trop pour te trahir. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple.

Revenir en haut Aller en bas

Rien n'est jamais simple.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagine Crossover ::  :: 
Topics Finis
-