Bienvenue sur Imagine Crossover !
 
N'hésitez plus à vous inscrire, le forum a fêté ses 1 an récemment
Et il ne manque plus que vous !



Partagez|

Rien n'est jamais simple.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 20  Suivant
AuteurMessage
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Lun 9 Avr - 21:03

    Faire l’amour avec Kate était quelque chose dont il avait toujours rêvé et aujourd’hui il pouvait le faire avec elle autant qu’ils le voulaient. Ils ne seraient pas dérangés et il avait juste envie d’elle. Ils s’amusaient, en mangeant, avant de finalement se retrouver l’un au-dessus de l’autre. Il avait laissé la jeune femme prendre le dessus, parce qu’avec ses blessures, il ne pourrait pas être bon. Il n’avait pas envie de se faire mal et il voulait que la jeune femme ait autant de plaisir que lui. Du coup, il la laissa faire et apprécia de la sentir sur lui. Non seulement de part son léger poids, mais aussi de part son corps tout entier. Le sexe avec elle était génial et il ne pourrait jamais s’en passer. Puis, à un moment, il se redressa, pour venir s’asseoir dos à la tête de lit. Il faisait face à la jeune femme et il sourit avant de s’occuper de sa poitrine avec sa bouche et de caresser le reste de son corps de ses mains. La sentant aller de plus en plus vite, il se laissa aller. Plus il entendait sa partenaire gémir, plus il continuait et plus il savait qu’ils finiraient par atteindre un point de non retour dont ils avaient tout les deux envies. L’entendant prendre du plaisir la première, il continua et apprécia de la sentir réceptive pour l’amener à son tour aux portes du plaisir. Sentant les jambes de sa partenaire venir contre ses hanches, il la laissa prendre cette nouvelle position et il sentit son point de non retour et il gémit, parfaitement placé contre la poitrine de la jeune femme. Entendant son prénom, il soupira de bien être et il l’entoura de ses bras. Il la garda contre lui, appréciant la place de sa tête. Cependant, il vint remonter sa tête, pour la poser sur l’épaule de la jeune femme. Respirant son odeur et appréciant sa chaleur, il resta ainsi avec elle, avant de sentir le froid arriver. A nouveau, il l’entoura de son bras et doucement, il se poussa pour pouvoir s’allonger et amener les couvertures sur eux. Il était toujours en elle et il ne voulait pas se séparer d’elle pour le moment. Il resta donc allongé, tentant de respirer calmement, tout en serrant ses bras autour de la jeune femme, appréciant sa présence, sa chaleur et le fait qu’elle se donne ainsi à lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Lun 9 Avr - 21:24

Kate avait eu trois ans pour imaginer les différents talents que pouvaient avoir Castle au lit. Elle s'était toujours dit qu'il devait être bon, après tout il écrivait des scènes hot, tellement hot qu'elle avait souvent besoin d'une douche froide après les avoir lus... Il était plus que doué dans la réalité et ce n'était pas juste pour le flatter qu'elle le disait, non, c'était la réalité. Le jeune homme faisait toujours très attention pour qu'elle prenne son pieds tout autant que lui, il la laissait contrôler et réaliser ses fantasmes, il ne lui mettait absolument aucune barrière et ne la faisait pas complexer. Elle était juste parfaitement à sa place dans ses bras.
Bras qui vinrent se serrer autour d'elle après quelques secondes de non mouvements et de respirations rapides et saccadées. Il était temps de se reprendre et Rick était le meilleur pour l'aider avec ça - car elle était celle qui s'épuisait en deux minutes -. Le confort qu'elle ressentait était immédiat, elle ne bougea pas et resta immobile contre le corps tiède de son écrivain, sauf qu'il se faisait un peu frisquet. La belle allait tirer la couette sur eux - et défaire tout le lit au passage - mais il eut une idée un peu plus ingénieuse et les fit glisser sous cette première. Kate y trouva sa place rapidement, elle restait dans les bras de son bienfaiteur et ne bougeait plus sauf pour respirer. Même Rick était silencieux - et pourtant elle savait qu'il aimait papoter -.
Repérant les fraises et le chocolat sur le côté du lit, elle se pencha et les attrapa avant de les mettre entre eux, elle avait un petit creux - ce qui était normale, car elle n'avait presque rien mangé depuis qu'elle s'était réveillée plus de sept heures auparavant -. Goutant à une fraise du bout des lèvres, elle la tendit ensuite vers son partenaire.

« Tu préfères peut être la banane. »

N'attendant pas d'avoir une réponse, elle alla farfouiller dans le sac et dénicha une banane qu'elle éplucha avant de casser un morceau, mettre du chocolat et lui tendre. Tout ses gestes étaient calculés, elle ne voulait pas qu'il se fasse de fausse idée, tout ce qu'elle voulait c'était passé un petit moment magique avec lui.
Kate se lécha les doigts pour retirer le chocolat qu'il y avait dessus et se laissa rouler sur le dos avant de s'étirer. Elle revint vite dans sa position initiale, réclamant un petit câlin, mais les fruits étaient au milieu et il mangeait. Oui, son homme à elle était en train de manger des fruits ! Du coup, elle se mit à l'observer avec un sourire fière, presque trop. La belle reprit une fraise, elle adorait - et avait toujours adoré - les fraises. Elle trouvait qu'il n'y en avait jamais assez, elle aimait en avoir tout le temps.

« Je t'aime encore plus quand je te vois manger ça plutôt que tes bêtises. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Lun 9 Avr - 21:44

    Avoir la jeune femme contre lui était quelque chose dont il ne pouvait plus se passer. Que ça soit dans le canapé quand elle venait dans ses bras, ou qu’ils soient dans le même bain. Bref, quand elle était là dans ses bras, c’était tout ce qu’il voulait. Il prenait toujours beaucoup de plaisir à l’avoir contre lui. Il aimait ce contact, lui qui n’avait pas pû la toucher pendant trois longues années. Il n’avait pû l’embrasser qu’une seule fois lors de ce baiser sous couverture pour ne pas se faire repérer. Il avait été ébloui d’ailleurs et ça avait été dur de ne pas pouvoir la toucher comme il le voulait ensuite. Il avait dû se retenir, ne rien montrer. Alors après leur dispute, ça avait été encore plus dur, parce qu’elle lui avait dit que tout était terminé et il avait eu vraiment mal. Il savait qu’elle aussi, mais il n’avait pas sû à quel point. Mais aujourd’hui, ils arrivaient à avancer tout les deux, à leur rythme, même si certains sujets étaient encore un peu épineux. Mais, ils savaient y faire face et ils étaient bien là, tout les deux. En tout cas l’écrivain l’était et il apprécia de pouvoir s’allonger avec sa partenaire dans ses bras. Restant muet, il regarda la jeune femme qui venait de prendre le sac avec la nourriture à l’intérieur. Il sourit et apprécia quand elle alla fouiner pour trouver une banane. La regardant tout faire pour qu’il ait un bon morceau, il sourit et la remercia avant de manger son premier morceau. Il aimait bien les fruits, il n’en mangeait pas souvent, mais ça ne le dérangeait pas du tout d’en manger. Il n’était pas comme certaines personnes à ne pas vouloir manger de fruits, parce qu’ils n’aiment pas la texture, le goût ou autre. Puis, laissant sa partenaire aller s’allonger, il fut un peu déçu que le sac soit entre eux, mais il ne dit rien, soupirant doucement en mangeant.

    J’aime bien les fruits moi.

    Il avait plein la bouche, mais il avait à peut près réussit à parler normalement. Continuant à en manger tranquillement, il se mit à sourire en regardant la jeune femme.

    Il va falloir que j’aie un gros stock de fraises quand tu seras enceinte, parce que là déjà tu les dévores, alors j’ose même pas imaginer combien il t’en faudra à ce moment là.

    Il percuta du fait qu’il avait parlé d’une possible grossesse. La dernière fois, la conversation avait mal tournée, mais il espérait que cette fois-ci ça ne serait pas le cas, cependant, il préféra se taire, mangeant un nouveau morceau de banane pour se faire taire.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Lun 9 Avr - 21:59

Les deux adultes profitaient d'un petit moment calme, ensemble, c'était agréable. En tout cas plus agréable que d'être au precinct en train de bosser. En parlant de precinct, Gates deviendrait dingue si elle apprenait qu'ils étaient au lit, qu'elle avait donné une journée à un de ces détectives pour qu'elle la passe au lit ! Kate, elle se moquait bien de faire quelque chose qui ne plaisait pas à sa patronne, elle commençait même à croire qu'elle n'arriverait jamais à rentrer dans les bonnes mœurs de celle ci.
Castle mangeait une banane et elle s'occupait des fraises à une vitesse impressionnante. Elle aimait ça, il n'y avait pas de doute, mais ce qui arriva ensuite, elle ne s'y attendait pas du tout. Comme elle avait toujours mangé des fruits à longueur de journée, elle ne s'était jamais mise à penser qu'enceinte, elle en mangerait encore plus, surtout des fraises... Mais Rick le pointait du doigt... Il parlait d'elle enceinte ? Il lui avait fallut quelques secondes, mais lorsqu'elle percuta pleinement, elle eut du mal à avaler ce qu'elle avait en bouche. Elle ne souriait plus vraiment, en fait elle regardait vers le bas - et du coup elle manqua le clown qui parlait en mangeant -.

« On a le temps avant que ça n'arrive. »

Elle retira sa mai qu'elle avait sur son ventre par habitude et la posa autre part pour faire dissiper le malaise qu'elle ressentait. Ça ne fonctionna pas vraiment, elle était toujours un peu mal et son partenaire ne semblait pas beaucoup mieux.

« C'est devenu un sujet tabou ? »

Demanda-t-elle doucement pour ne pas les brusquer. Elle savait que de son côté ça l'était, que même si elle ne souhaitait pas que se soit comme ça, bien ça l'était... Mais si son homme était aussi coincé sur le sujet qu'elle, ils n'avanceraient plus et ils allaient encore attendre des années avant de faire quoi que se soit.
Beckett voulait des enfants, elle le lui avait dit et avait accepté d'attendre d'être guéris, elle ne savait pas combien de temps ça allait prendre, mais un jour elle aurait l'accord du médecin et elle pourrait enfin essayer de tomber enceinte. C'était le rêve intouchable pour elle, déjà qu'enfanter en soit n'était presque pas à sa portée, il avait fallut qu'elle se fasse tirer dessus pour rendre les choses encore plus faciles.

« On n'est pas obligé d'en parler, je pourrais te donner le signal lorsque le médecin me donnera son accord. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Lun 9 Avr - 22:41

    Parler d’une possible grossesse n’avait pas été une bonne idée du tout. Il s’en était rendu compte après coup et il fit une grimace. Ecoutant la jeune femme parler, il soupira doucement. Oui, ils avaient le temps. Ca il le savait et il ferait tout pour qu’elle aille mieux avant de faire quoi que ce soit pour être à nouveau père. Sujet tabou ? Il ne le savait pas trop à vrai dire. Ca n’était pas simple à juger et puis, il ne voulait pas que ça apporte d’autres énervements. Puis, continuant de manger son morceau de banane, il l’entendit dire qu’elle pourrait lui donner le top.

    Non. Enfin … non. Fais comme d’habitude, je suis sûr que je ne me rendrai même pas compte tout de suite qu’on ne s’est pas protégés.

    Il voulait de la surprise dans toute cette conception de leur futur enfant.

    Enfin, comme tu veux.

    Soupirant, il tourna la tête vers la jeune femme.

    Je ne sais pas si je dois être au courant ou pas. J’ai envie que ça soit une surprise, comme pour ta robe, le jour de notre mariage, mais on peut aussi en parler.

    Il était un peu perdu, du coup, il ne savait pas vraiment comment se comporter face à tout ça. Alors, il décida d’enlever le sac qui était entre eux, le mettant au sol de son côté, gardant tout de même quelques fraises qu’il mit sur la table de chevet et il vint contre sa partenaire. S’allongeant sur le côté, il la regarda dans les yeux.

    Je veux que tu m’annonces que tu es enceinte, je veux la surprise, mais si tu préfères qu’on fasse tout ensemble, ça n’est pas un problème. Je veux être là pour toi, autant de temps que tu voudras de moi à tes côtés.

    Il esquissa un sourire, ne sachant pas s’il pouvait venir contre elle où s’il devait rester à distance comme maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 10 Avr - 1:34

Les fraises, ce petit plaisir qui faisait fondre la détective, l'avait fait replonger dans un sujet qu'elle ne voulait pas aborder. Ce n'était pas tant l'idée de parler bébé qui l'effrayait, mais plutôt celle de s'engueuler avec Castle. Il était là avec elle dans bien des épreuves... mais pour celle ci ils avaient du mal à accorder leurs violons.
Toutefois, ils n'haussèrent pas la voie. Le ton restait calme et posé. Ils discutaient en adultes. La jeune femme n'était pas très à l'aise, surtout avec ce qu'elle entendait, mais elle souriait, elle souriait faussement pour masquer son malaise. Kate aurait voulu qu'il soit avec elle dans toutes les étapes de la conception, les rendez vous chez le médecins, les vitamines, les peurs et les attentes. Lui, avait une tout autre idée, il voulait la surprise. Il voulait qu'elle débarque un beau matin en lui annonçant qu'il allait être papa une nouvelle fois.

« D'accord. Je te ferais la surprise. »

S'entendit elle dire. Rick était un grand enfant, il aimait être ébloui, il aimait avoir des surprises dans sa vie, il aimait que la vie ne soit pas monotone ! et Beck sentait qu'elle avait besoin de faire ça pour lui, même si ce n'était pas exactement ce qu'elle voulait. Compromis, elle devait apprendre ce mot et rapidement.
Le voyant tout déplacer pour qu'elle vienne contre lui, elle se bougea et finit sa course dans ses bras. Elle se sentait bêtement très en sécurité alors que c'était tout le contraire dans sa tête. Les paroles qu'ils avaient échangé ne semblaient pas vouloir quitter son esprit. Pourquoi avait elle accepté une proposition comme celle ci ? Et si elle n'arrivait pas à tomber enceinte ? Et s'il attendait pendant des années sans succès ? Et si elle perdait le bébé avant même d'avoir eu le temps de lui annoncer ? Elle s'était bêtement engagé à supporter seule toutes les douleurs que pouvaient amener la conception.
Javier avait été avec elle dans toutes les étapes de la conception, pour les déceptions comme pour les réussites. Ça avait été dur parfois, mais de savoir qu'elle avait toujours une épaule sur laquelle se reposer l'avait rassurée. Et aujourd'hui, bien que confiante dans les bras de son homme, elle ne se sentait pas rassurée pour la suite.
Lanie ! C'est avec Lanie qu'elle parlerait de tout ça, c'est avec sa meilleure amie qu'elle parlerait de ses doutes et... Ok ce n'était pas parfait, mais c'était mieux que rien. Lanie était sa meilleure amie, elle comprendrait en plus elle était médecin et connaissait son histoire. Elle allait être d'une grande aide et Rick pourrait avoir sa surprise comme il le souhaitait.

« Tu auras ta surprise un jour... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 10 Avr - 7:56

    Les fruits n’étaient pas désagréables pour l’écrivain sauf à l’instant au vu de ce qu’il venait de dire. Il aurait mit fait de se taire. Ne sachant pas comment réagir, il soupira doucement, mais il fit venir la jeune femme contre lui. Il se mit alors à réfléchir. Il se souvenait d’une jeune femme qu’il avait rencontrée à une séance de dédicace. Le mari de cette dernière était arrivé quelques minutes après avec leur enfant dans une poussette. Castle était en pause, mais elle avait fait en sorte d’arriver à lui et elle lui avait demandé une signature sur plusieurs romans. Il y avait pour elle, pour son maria, pour des membres de leurs familles et des amis. Beaucoup de monde en somme. Mais, il avait surtout vu Alexis parler avec l’enfant dans la poussette. Il avait aimé ce tableau, se disant qu’un jour, il aurait un autre enfant s’il trouvait la bonne personne et surtout une personne non superficielle comme Meredith et qui aurait du temps à consacrer à leur enfant. Puis, ayant parlé avec le couple, il avait entendu la montre de la jeune femme sonner et elle lui avait expliqué qu’ils devaient s’éclipser quelques secondes. Ils étaient partit vers les toilettes et il avait demandé si tout allait bien et du coup, ils avaient expliqués les injections pour tomber enceinte et tout ce qui allait avec. Se souvenant de cela, il fronça les sourcils et baissa les yeux vers la jeune femme.

    Je suis un imbécile.

    Se passant une main sur le visage, il soupira doucement.

    J’ai eu Alexis tellement facilement que je ne sais pas penser autrement. Je ne sais pas ce que le médecin dira, je ne peux pas le prédire. Mais j’ai déjà entendu parler de tout le protocole pour avoir un enfant et je ne peux pas avoir la surprise tout simplement parce que je ne peux pas te laisser seule. Ca serait égoïste de ma part et même si je le suis, je ne veux pas te laisser affronter ça seule. On veut un enfant, alors on le fera à deux et jusqu’au bout.

    Il regardait la jeune femme, sûr de lui, de ses propos et il voulait tout ça.

    De toute façon, j’aurai la surprise quand même, vu que je ne saurai pas quand ça va fonctionner.

    Il esquissa un sourire et regarda sa partenaire.

    Je suis désolé.

    De ne pas être à la hauteur, de ne pas connaître tous les enjeux, de ne pas savoir comment me comporter face à tout ça.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 10 Avr - 8:25

Kate était à l'abri dans les bras de son fiancé, elle s'y sentait bien et pouvait tout affronter. C'était surement comme ça qu'elle s'était retrouvée à accepter de tomber enceinte seule, elle n'était pas sure de pouvoir le faire, mais il le voulait. Du moins, il voulait avoir la surprise de lorsqu'elle tomberait enceinte. Le deal était fait, sauf qu'il revint dessus. Castle baissa la tête sur elle et la regarda le plus sérieusement du monde en se traitant d'imbécile. Il s'expliqua, mais elle ne pouvait pas tolérer qu'il se traite ainsi. Elle n'aimait pas...

« On le fera de la manière que tu veux. Tu sais, même si tu n'es pas là à toutes les consultations, si tu manques deux trois trucs, je ne ferais pas un enfant avec un autre homme, alors tu seras forcément impliqué. »

Attrapant la main valide de son partenaire, elle la lia avec la sienne et y déposa un baiser. Ils allaient faire ça à deux, elle allait tomber enceinte un jour et elle lui ferait une énorme surprise... Elle ne manquerait pas de lui faire cette surprise.
Rick s'excusa une nouvelle fois et la brunette le coupa avec un baiser.

« Ne le soit pas pour quelque chose que tu n'as pas fait. »

Le voyant toujours très mal à l'aise, Beck se redressa dans le lit et l'amena à poser sa tête sur ses jambes, elle était douce et lui caressait les cheveux à la base de sa nuque - ce qui le détendait en général -. La jeune femme décida qu'il était temps qu'elle reprenne les rennes, il n'était pas sur de lui et elle ne l'était pas plus, mais il fallait quelqu'un pour leur dire où aller, et se serait elle.

« J'irais voir le centre de rééducation à Soho, et je te dirais ce que les médecins en pensent. »

Puis elle enchaina tout aussi rapidement sur la phrase suivante.

« Il n'y a pas qu'une façon de faire des enfants. »

Car elle ne pouvait pas s'arrêter sur un échec. Si son corps les empêchait d'avoir un enfant naturellement, ils trouveraient une autre solution. Mère porteuse, adoption, dont d'ovule ou de n'importe quoi, elle s'en moquait, elle aurait son mini Castle un jour.

« Je t'ai promis de te faire un petit Castle, que se soit une fille ou un garçon, je sais que tu t'en moques, que tout ce que tu veux c'est qu'il soit en bonne santé, qu'on le soit tous... Je vais y arriver, et même s'il ne grandit pas dans mon ventre, il sera à nous. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 10 Avr - 8:42

    Il se rendait compte trop tard qu’il aurait dû être plus présent, qu’il devra l’être surtout. Il ne voulait pas qu’elle traverse tout, seule, mais il était bête et il n’avait pas pensé à tout cela avant. Je traitant d’imbécile, il expliqua le fait qu’il serait là pour elle et il écouta la jeune femme parler. Elle était géniale. Elle savait trouver les mots qu’il fallait, mais lui était toujours aussi désolé d’être un imbécile. Appréciant qu’elle prenne soin de lui, il se laissa faire. D’abord en la laissant lier leurs mains et les embrasser, puis par ses propos et enfin par leur position. Elle fit en sorte de l’amener à avoir la tête sur ses jambes et il ferma les yeux en sentant ses mains dans ses cheveux. Il adorait ça. Il avait l’impression d’être un chat et il aimait beaucoup les caresses de sa partenaire. L’écoutant parler, il ne dit rien, avant d’ouvrir les yeux à nouveau et de la fixer dans les yeux. Se redressant, il vint alors l’embrasser, posant sa main valide sur sa joue.

    Merci Kate.

    Elle était là pour l’aider, alors que c’était lui qui devait être l’homme et tout prendre en charge. A partir d’aujourd’hui, ça devrait être à lui de faire tout ça et pas à elle de prendre les commandes de tout alors que c’est elle qui allait subir le plus de choses, médicalement parlant.

    Oui, on aura un enfant par n’importe quel moyen.

    Un eux, c’était ce qu’il voulait aussi, peut importe la manière d’y parvenir. Embrassant à nouveau sa partenaire, il lui sourit avant de finalement reprendre ses lèvres, pour l’embrasser à nouveau, ne pouvant plus s’en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 10 Avr - 8:57

Rick semblait apprécier ce changement de position, il se détendait dans ses bras, elle pouvait sentir qu'il était à deux doigts de ronronner comme un petit chaton. Il était vraiment adorable, elle avait de quoi craquer pour lui... Il était parfait pour une femme un peu dure comme elle, il la faisait sourire.

« Tu pourras pouponner une nouvelle fois, m'apprendre pleins de trucs pour s'occuper de notre petit monstre. »

La jeune femme avait appris une chose lorsqu'elle avait tenté de devenir mère avec Esposito... croire en l'avenir. Il fallait s'imaginer la vie future, les couches à changer, les petits sourires et les câlins, les premiers pas et les premiers pleurs. Il y aurait beaucoup de choses, l'imaginer faisait du bien et aidait beaucoup lors des déceptions. Oui sa faisait mal sur le coup de se dire que se ne serait qu'un rêve pour un peu plus longtemps, mais un jour se rêve deviendra réalité. Beck avait la fois pour ça. Elle y croyait dur comme fer, puis elle n'avait pas encore essayer de tomber vraiment enceinte avec Rick, il était peut être le meilleur. Après tout ça avait été rapide avec Alexis.
Son fiancé avait quitté son cocon pour venir lui voler ses lèvres, elle ne se fit pas prier pour y répondre avec ardeur. Elle en voulait, elle aussi, toujours plus, mais se rétracta avant de passer le point de non retour. Ils ne pouvaient pas faire ça, parler bébé et faire l'amour juste après - ils le faisaient à chaque fois -, c'était malsain. Le couple devait apprendre à parler sans s'offrir de récompense à chaque fois qu'une bonne chose sortait de leurs discutions.

« Richard Castle, je t'aime tellement... »

Kate lui replaça une mèche de cheveux avant de poser son front contre le sien. Cette simple étreinte lui faisait du bien, lui donnait un peu plus de confiance. Ils allaient être parents ! Ils allaient y arriver, même si elle devait se piquer tous les jours. Quoi que... Elle n'avait rien contre les aiguilles, mais si elle devait se piquer les fesses tous les jours, elle n'était pas sure qu'il ai la fois pour se retenir de lui sauter dessus. Elle en tout cas, s'il devait le faire, n'en aurait pas, elle lui aurait sauter dessus à chaque fois qu'elle aurait vu son postérieur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 10 Avr - 9:08

    Avec plaisir, mais je suis sûr qu’il y a déjà des choses que tu sais faire. Tu es déjà comme ça avec moi quand je fais des bêtises.

    Il fit une grimace, sachant que c’était vrai et il se mit à sourire. Elle était un peu comme une maman parfois, qui mettait des limites. Il était sûr que la jeune femme aurait des réflexes pour protéger leur enfant et être là pour lui ou elle quand ça serait nécessaire. Pensant à tout cela, il en vint à embrasser sa partenaire. Il aimait ça, l’embrasser. Il n’y avait pas eu le droit pendant très longtemps et désormais il pouvait en profiter autant qu’il voulait. La sentant réceptive et répondre à son baiser, il en profita pleinement, se rapprochant encore plus d’elle. L’écoutant ensuite parler, il sourit et la laissa s’occuper de ses cheveux et le regarder.

    Je t’aime aussi Kate.

    Embrassant son front, il reposa le sien contre celui de la jeune femme et il sourit, quand il entendit son portable sonner au loin. Fronçant les sourcils, il regarda autour de lui et se souvint que son pantalon était dans le salon. Soupirant, il n’avait pas envie de bouger de là, mais si c’était important, il devait y répondre. Du coup, il se redressa doucement et alla dans le salon. Attrapant son téléphone, il vit le nom et la photo de sa fille s’afficher. Souriant, il revint dans la chambre tout en décrochant et parlant avec la jeune femme qui lui demandait où il était. Apparemment elle avait appelé au poste et Ryan lui avait dit ce qui s’était passé, du coup elle avait appelé l’hôpital qui lui avait dit qu’il était sortit et elle l’appelait enfin sur son portable. Un peu surprit qu’elle ait appelé en premier le poste, il lui posa la question et hocha la tête.

    Je vois, tu préfères parler avec Kate, plutôt qu’avec ton vieux père.

    Il avait prit une voix triste, mais il sourit en entendant sa fille lui dire qu’il n’était pas vieux et que même si c’était vrai, elle l’aimerait toujours. Puis, elle lui demanda de lui passer Kate, ce qu’il fit, ne sachant pas de quoi elle voulait lui parler, mais ça semblait important. S’allongeant finalement dans le lit aux côtés de sa partenaire, il posa ses doigts sur sa cuisse et y fit des aller retour, fixant ses doigts, ne faisant pas attention au reste et encore moins au fait que sa fille était en train de demander à Kate si elle accepterait qu’elle soit dans son service, mais avec Lanie. Apparemment Alexis avait ce projet en tête, mais elle n’en avait pas parlé à son père et elle demanda à Kate de ne pas le faire, la jeune fille voulait le faire elle-même, mais elle voulait d’abord l’avis de la détective.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 10 Avr - 10:43

Était elle trop sévère avec lui ? S'il disait qu'elle agissait comme une mère parfois, ce n'était définitivement pas bon, ce n'était pas son rôle, surtout pas avec lui. Et le pire était qu'elle ne s'en rendait pas compte. Elle voulait être la cool petite amie, celle qui se détend à ses côtés et qu'est ce qu'elle était ? La mère !! Une horreur. Grimaçant doucement à l'abri du regard océan, elle se recomposa lorsqu'il partit chercher son portable qui sonnait au salon.
La belle en profita pour attacher ses cheveux et se remettre sous a couette pour ne pas avoir froid. Il revint et retrouva sa place, il semblait déçu et elle comprit mieux lorsqu'il lui tendit son téléphone. C'était Alexis et apparemment, même si elle appelait son paternel, c'était pour parler à la détective. Elle devait avoir compris que Kate ne quittait plus Castle.

« Non, ne t'inquiètes pas, que des égratignures... Tu connais ton père, une vraie drama queen. »

Beck était tranquillement en train de parler avec la jeune fille lorsqu'elle sentit la main de son fiancé monter un peu trop haut. Elle le laissa faire une fois, deux fois, mais à la troisième il grimpa vraiment trop haut et elle lâcha un soupire qui laissa Alexis perplexe. Lançant un regard noir à son homme, elle lui attrapa la main et la décala jusqu'à son genoux - comme ça plus de surprise -.

« Je serais heureuse de te voir tous les jours, mais avant faut que tu lui en parles. Son avis est vraiment important. »

Et oui, même si elle devait s'occuper de Rick - du gamin qui la touchait alors qu'elle parlait à sa fille - elle faisait tout pour qu'il n'y ai pas de conflit et de malentendu entre les deux là. Si Alexis avait son accord, ce n'était pas pour autant qu'elle pourrait venir bosser avec Lanie, elle avait besoin de l'accord de son père et si celui ci disait non, et bien elle serait obligée de suivre sa décision.

« Alexis... Tu te souviens que ton père m'a demandé en mariage. [...] Bien sur que tu t'en souviens, c'était y a trois semaines, fin même pas. Fin bref, on a commencé à en parlé et on a quelques idées. »

Ne sachant pas comment aborder le sujet demoiselle d'honneur au téléphone, Kate fit autrement.

« Tu voudrais venir boire un café pour discuter des idées et peut être m'aider à faire un croquis rapide de ma robe ?. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 10 Avr - 10:52

    Le téléphone se faisait connaître et il dû aller le chercher dans la poche de son pantalon. Revenant finalement dans la chambre, il parlait avec Alexis. Elle voulait savoir comment il allait et puis, elle voulait surtout parler avec Kate visiblement. S’en amusant, il tendit ensuite le portable à sa fiancée. S’allongeant mieux à ses côtés, il la regarda en souriant à ses propos. Finalement, il posa ses doigts sur la cuisse de la jeune femme, il faisant de léger aller et retour, pas très haut. Puis, il leva un peu les yeux, mais ça ne semblait pas lui déplaire. Du coup, il alla un peu plus haut, puis de plus en plus. Autant s’amuser un peu et quand il l’entendit soupirer et qu’elle prit sa main pour la placer sur son genou, il sourit malgré le regard de la jeune femme. Jouant alors avec son genou, il écouta les propos de sa partenaire et il fronça les sourcils en la regardant. Lui en parler ? De quoi ? Apparemment il y aurait une conversation à avoir assez rapidement. Cependant, il se reprit et reprit ses allers retour sur son genou, descendant alors à son mollet. Jouant tranquillement, du bout des doigts, il écoutait la jeune femme parler. Il esquissa un sourire, appréciant que la jeune femme en vienne à parler du mariage et du fait que Alexis serait une des personnes importantes pendant la cérémonie. Ecoutant toujours, il finit par plonger sous les draps, sachant que la jeune femme devait le fusiller du regard déjà. Se retrouvant entre les jambes de sa partenaire, il joua de ses doigts sur ses mollets, puis ses cuisses.

    Au téléphone Alexis semblait d’accord et demanda à sa future belle-mère quand elle devait sortir pour la rejoindre et surtout où. L’écrivain de son côté, remonta tranquillement ses mains des cuises aux hanches de la jeune femme avant de venir remplacer ses mains par sa bouche, jouant de ses lèvres sur sa peau. Il n’avait pas forcément envie de lui faire l’amour, il avait juste envie de prendre soin de son corps qui était là, nue. Du coup il en profitait, tentant de l’ennuyer un peu, mais sachant qu’elle ferait tout pour ne pas émettre le moindre bruit vu que c’était Alexis qui était au téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 10 Avr - 11:14

Être au téléphone avec Alexis tout en ayant Castle avec elle n'était pas simple. Il essayait de la tenter, elle le voyait, elle le sentait... Il fallait être aveugle pour ne pas le voir. Late pouvait sentir les mains de l'écrivain faire des mouvements lents sur son mollet, puis il prit l'initiative de revenir sur sa cuisse et continua jusqu'à arriver à ses hanches. Elle était toujours focalisé sur son appel, elle essayait de ne produire aucun son en rapport avec son fiancé, mais ça devenait très dur.

« Oh mon dieu Rick ! »

Elle venait d'avoir une sorte de gémissement, râle, elle venait juste de se faire démarquer. L'abruti avait remplacé ses mains par sa langue alors qu'elle ne s'y attendait pas du tout et elle n'avait pas pu se retenir. Et maintenant elle se retrouvait toute rouge, honteuse et elle savait qu'Alexis devait être mal à l'aise de l'autre côté aussi. Il reçut un regard noir, mais en même temps, elle ne le repoussa pas, elle le laissa jouer de sa langue sur sa peau, sur le haut de ses cuisses... Rick voulait jouer et même si elle ne lui rendait pas aujourd'hui, elle le ferait plus tard en pire.

« Aujourd'hui ? Je peux oui, mais... J'aurais besoin d'un peu de temps. »

Le commentaire que fit Alexis la fit rougir. Elle était bien la fille de son père. La rouquine savait qu'ils n'étaient pas des saints, mais de là à les encourager dans leurs actions... Kate l'aimait encore plus pour cela.
Les deux femmes raccrochèrent et la brunette posa le téléphone à côté d'elle avant de profiter quelques instants de ce que lui faisait son homme. Il savait vraiment y faire, mais elle dut le reprendre. Elle le devait ! Elle le força à la regarder dans les yeux et lui expliqua qu'il ne devait plus jamais faire ça, du moins pas avec Alexis en ligne. Elle avait tout d'une mère punissant son enfant à cet instant là et elle ne s'en rendait même pas compte.

« Je dois rejoindre ta fille cette après midi dans un café près du loft et essayait de ne pas rougir à cause de toi ! T'étais obligé d'aller fourrer ta langue là alors que je lui parlais ? T'aurais pas pu attendre cinq minutes ? »

Elle était faussement en colère, en faite elle souriait... Elle alla même jusqu'à l'embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 10 Avr - 12:10

    La jeune femme étant au téléphone, il avait décidé de s’occuper. Il savait que ça pouvait durer longtemps, du coup, il chercha un moyen de ne pas rester là à s’ennuyer. Ce qu’il trouva de mieux, c’est de s’occuper du corps de sa partenaire. Commençant donc pas des caresses, il plongea sous les draps pour venir ensuite utiliser sa langue. Remontant de ses mollets à ses cuisses, il l’entendit de gémir et il sourit fier de lui, mais il continua toujours. Il voyait déjà la tête de sa fille à l’autre bout du téléphone et il sourit encore plus. Entendant finalement la jeune femme parler avec Alexis, il ne dit rien et continua purement et simplement. Un peu de temps ? Il sourit et regarda sa partenaire. Apparemment Alexis venait de comprendre tout et de surtout le lui dire. Continuant d’embrasser la jeune femme sur les cuisses. Il joua de sa langue et de ses lèvres sur elle. Entendant le téléphone être raccroché, il ne dit rien et continua, très attentif pour ce qu’il faisait. Cependant, la jeune femme en décida autrement et elle le fit revenir vers lui. L’écoutant alors lui dire de ne plus jamais refaire ça ou en tout cas plus quand elle aurait Alexis au téléphone, il hocha la tête, comprenant les choses. Puis, l’entendant dire qu’elle devait rejoindre Alexis dans pas très longtemps, il fit une moue déçue. Mais il voyait qu’elle n’était pas en colère après lui et il apprécia son baiser. Se laissant faire, il sourit.

    Ce n’était que tes cuisses, imagines si ça avait été ailleurs.

    Il sourit sachant qu’elle pourrait le tuer, mais il se reprit et il vint l’embrasser.

    Je ne ferai plus quand tu seras au téléphone avec elle, promis.

    En effet, il savait que sa fille avait dû rougir autant que Kate, donc il ne le ferait plus et puis voir la jeune femme mal à l’aise n’était pas du tout son but.

    On peut prendre une douche ensemble avant que tu ne partes ?

    Haussant les sourcils il était très sérieux. Voulant se doucher avec sa partenaire, avant qu’elle ne doive filer. De son côté, il avait deux options. Aller écrire, mais au vu de sa main, il en doutait. Alors, il opta pour la seconde solution qui était d’aller voir Jim et d’aller faire quelques tours en ville pour acheter certaines choses, mais ça il ne le dirait pas à la détective.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 10 Avr - 12:35

Castle jouait avec le corps de sa bien aimé car il savait qu'il en avait le droit, que c'était tout à lui. Mais là, elle n'avait pas pu en profiter pleinement, car elle avait du se contrôler, ne voulant pas qu'Alexis entende ses gémissements. Elle s'était quand même fait repérer et maintenant son homme la taquiner. Il semblait vouloir dire qu'elle n'avait aucune résistance, qu'il n'avait presque rien fait et qu'elle avait craqué... Ce qui était un peu vrai.

« Tu aurais une balle entre les deux yeux. »

S'il avait osé glisser sa langue sur son intimité alors qu'elle aurait été avec Alexis au téléphone, Kate aurait dégainé son arme de secours et l'aurait descendu - fin elle aimait à le croire parce qu'elle ne l'aurait jamais fait -. Elle l'aurait probablement laissé faire en remettant l'appel à plus tard. La brunette n'aimait pas dire non à son homme, d'ailleurs elle ne refusa pas lorsqu'il l'invita à prendre une douche avec lui, peut être même qu'elle pourrait se venger à ce moment là.

« Si tu veux... »

Le couple avait un peu de temps devant eux et Beck reprit ses fraises pour les terminer, elle avait faim et il y avait pleins de fruits autour d'elle, elle ne pouvait résister. Oubliant la notion de partage, elle commença à picorer tout ce qu'elle trouvait, laissant seulement les bananes à son amant - à son petit singe -. Elle eut bientôt englouti la moitié de ce que l'écrivain avait acheté et elle se releva vers lui, passant son corps sur le sien pour trouver un peu de chaleur et surtout le confort de son homme.

« Les fruits me mettent de bonne humeur, j'ai presqu'envie de te pardonner pour ce que tu m'as fait pendant que j'étais au téléphone. Il y a juste une chose... J'aimerai que tu enlèves ta main d'entre mes cuisses et que tu me laisses manger. »

Dit elle en rigolant alors qu'il était obligé de retirer sa main d'entre les cuisses de sa future femme. Elle jouait à son tour avec lui, elle l'empêchait de le toucher et grognait à chaque fois qu'il essayait, un vrai monstre. Kate se rendit rapidement compte que ce jeu n'était pas marrant, elle aimait qu'il la touche.

« T'es pardonné, remets ta main là où elle était.. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 10 Avr - 12:56

    L’entendre dire qu’il aurait une balle entre les deux yeux lui fit avoir une grimace. Finalement il allait peut-être devoir lâcher son idée d’aller plus haut. Si elle n’avait pas été au téléphone, il l’aurait fait volontiers. Restant toujours dans la même position, il lui demanda s’ils pouvaient prendre une douche ensemble. Apparemment elle était d’accord et il sourit de plus belle. Embrassant sa cuisse, il se redressa pour s’allonger à ses côtés. Il était même près à aller se doucher maintenant, mais la jeune femme en avait décidé autrement. Elle avait envie de manger les fruits qui étaient là et il la regarda faire. De son côté, il n’avait pas très faim. Le chocolat avait fait effet et il avait plein son ventre. Il ne fit donc que regarder sa partenaire. Réfléchissant à ce qu’il ferait à manger le soir même, évidemment, il élimina les plats à emporter. Il irait chercher dans ses livres de cuisine pour voir ce qu’il trouverait. Autant il n’était pas très fruit, autant il aimait beaucoup les légumes et en cuisinait souvent. C’était ce qu’il avait décidé de faire souvent, avec Alexis en bas âge et du coup, l’habitude était restée. La sentant contre lui, il sortit de ses pensées et la regarda qui était là, nue sur lui et qui voulait rester là. Souriant, il la laissa faire et l’écouta ensuite parler. Posant ses mains sur elle, une de ses mains alla sur sa cuisse et elle lui demanda de la retirer. Un peu déçu, il ne dit rien et le fit sans broncher, en apparence. Il tenta de la reposer à chaque fois, mais elle lui faisait comprendre qu’il ne pouvait pas, avant de céder au bout d’un moment.

    Il mit alors sa main entre les cuisses de la jeune femme. Souriant, il la regardait, venant l’embrasser. De sa main libre, il bloqua sa nuque pour l’embrasser, avant de jouer de ses doigts avec sa main posée entre ses cuisses. Souriant, il remonta ses doigts vers l’intimité de la jeune femme et il arrêta de l’embrasser, pour voir son regard. Il aimait voir ses yeux changer pour montrer son désir. Continuant, il amena sa main libre dans le milieu du dos de sa partenaire, descendant de la garder contre lui, pendant que de ses doigts, il jouait avec elle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 11 Avr - 7:29

L'intention première de Kate avait été de trouver une place confortable sur son fiancé, mais il s'était mis à jouer et elle avait décidé de l'embêter. Elle commença par lui interdire de poser ses mains entre ses cuisses, et il avait beau essayé, elle refusait toujours... Fin toujours, il fallut cinq minutes à Rick pour avoir son accord.
L'écrivain n'attendit pas pour aller l'embrasser et retrouver le contact doux de sa partenaire. La belle en profitait et se laissait aller totalement dans ses bras. Toutefois, lorsqu'il la relâcha, elle sut ce qui allait se passer et pourtant elle ne put empêcher toutes ses petites mimiques d'apparaître sur son visage. Ses pupilles dilatées, ses dents mordillant sa lèvre inférieur, le rouge sur ses joues... Son bassin se pressa sur celui de son homme, cherchant désespérément à sentir un peu mieux les caresses qu'il lui infligeait.
S'accrochant à ses draps, elle écarta un peu plus ses cuisses en se laissant tomber sur le lit côté de lui. Dans un mouvement calculé, elle le fit venir sur elle pour qu'il continu avec ses doigts - elle n'allait pas laisser partir son virtuose -. Ne pouvant pas résister bien longtemps à son plaisir, elle se mit deux doigts en bouche et se les mordit en gémissant.
Lorsque Beck rouvrit les yeux, c'était comme si des heures s'étaient écoulées, qu'elle se réveillait et découvrait un nouveau monde. S'appliquant pour bouger doucement et ne pas déranger l'ambiance, elle se retrouva face à Castle. Le plus naturellement possible, elle l'embrassa avant de lui prendre sa main - celle qui lui avait apporté du plaisir - et de lui caresser le bout des doigts avec sa langue. Elle finit par les prendre un par un dans sa bouche et de leur offrir une petite séance de torture. Son regard ne quittait pas celui de son partenaire et elle ne revint dans ses bras que lorsqu'elle fut sure de l'avoir assez torturé. Du moins avant la douche qu'ils devaient partager.

« C'était... »

La brunette réalisa alors qu'elle n'avait pas besoin de mot pour dire ce qu'elle ressentait, que c'était probablement déjà sur son visage. Elle avait pris son pieds - encore une fois - et il en avait été le témoin.
D'humeur un peu joueuse, elle prit une banane, son livre de chevet - un grand écrivain, Richard Castle - et elle additionna les deux. Plongé dans sa lecture, elle en oublia rapidement de jouer sensuellement avec la nourriture... Et finit même pas avoir envie de dormir. Elle ne savait pas d'où ça venait, mais elle avait soudain besoin de se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 11 Avr - 16:16

    Jouer avec le corps de sa fiancée et surtout ses sensations était quelque chose de génial pour l’écrivain. Le fait de l’entendre gémir ou crier, lui permettait de savoir ce qu’elle aimait ou non. C’était une façon un peu de jouer de la musique. La mélodie était la jeune femme et ses sons et lui était le joueur. Le pianiste ou juste le joueur d’instrument. Il aimait beaucoup ça et il devait avouer que de la sentir réceptive était encore meilleur. Du coup, il en profita pour venir caresser ses cuisses avant de remonter doucement. La sentant ouvrir les cuisses de plus en plus, il sourit et elle se laissa tomber sur le lit, pour qu’il s’occupe d’elle. Il n’y avait pas besoin de le lui dire deux fois. Il se mit sur elle et vint à nouveau jouer de ses doigts. Les cuisses, puis l’intimité de la jeune femme y passèrent. Il en prit grand soin, voulant donner du plaisir à sa partenaire et l’entendre en redemander. Il y eu le droit et il fut fier de l’entendre gémir et crier. Une façon de se faire pardonner pour le coup de fil avec Alexis ? Non, juste l’envie de lui donner du plaisir et de sentir à quel point elle était bien avec lui, en offrant son corps ainsi. L’entendant arriver au point culminant, il sourit et se redressa pour venir au-dessus d’elle. Les joues roses, voire même rouges, il sourit à cette vue.

    Elle semblait dans un autre monde et ça lui faisait plaisir de le lui avoir procuré. Puis, quand elle ouvrit les yeux, il se mit à sourire en la regardant et apprécia son baiser. La laissant prendre sa main, il sourit encore plus. Il aimait quand elle faisait ça. Cependant, il ne l’avait jamais encore vu jouer avec tous ses doigts, surtout en le mettant dans sa bouche. Cette vue d’elle lui donnait envie de lui faire l’amour à nouveau, mai sil devait se contrôler. Il n’était pas seul dans l’histoire et il ne voulait pas la forcer à faire quoi que ce soit, du coup, il la fixait dans les yeux, la voyant qui ne voulait pas le lâcher une seule seconde du regard. Entendant un seul mot être prononcé, il ne pû s’empêcher un sourire plus que fier d’arriver sur ses lèvres. Se retrouvant finalement allongé sur le lit, il la regarda qui avait décidé de lire un peu, tout en mangeant. Surprit, il ne dit rien et la regarda faire, mais il voyait que ses yeux semblaient lourds et il sourit. Attrapant le livre, il ne fit pas attention aux protestations de sa partenaire et il posa le livre sur la table de chevet, amena la banane dessus également et il fit venir la jeune femme contre lui. Puis, il regarda le réveil qui était sur la table de chevet et il fixa ensuite sa compagne.

    Deux heures de sommeil et ensuite je te réveille pour que tu ailles voir Alexis, ça t’irais ?

    Il sourit, attendant d’avoir son approbation. Il n’était pas fatigué, mais il comptait faire en sorte qu’elle dorme. Au pire, il aurait des livres, la télévision ou son portable pour s’amuser pendant ce temps là.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 12 Avr - 0:35

Kate n'avait pas le talent de Castle lorsqu'il fallait jouer. Il semblait pouvoir contrôler tout ce qu'il voulait pendant des heures, mais elle craquait, elle craquait ou elle oubliait juste qu'elle jouait avec lui et finissait par céder à tout ce qu'il voulait - qu'elle voulait aussi d'ailleurs -. Elle ne s'en voulait jamais bien longtemps de céder aussi rapidement aux attentes de son fiancé, car il était doué pour lui donner du plaisir, et qu'elle semblait être sa principale préoccupation lorsqu'ils faisaient l'amour, mais parfois elle aurait aimé tenir.
Aujourd'hui, une fois encore pour ne pas changer, elle avait voulu le torturer un peu en jouant la carte de l'ignorance, tout en faisant des trucs sexy avec la banane, mais non, il avait fallut que le sommeil lui tombe dessus. Il était à peine treize heure, elle ne faisait plus de sieste depuis qu'elle avait trois ans. Ça ne devait pas arriver aujourd'hui ! Elle refusa de se laisser faire par Rick, elle était difficile, mais s'apaisa lorsqu'elle se rendit compte qu'elle était dans les bras de l'écrivain. Elle y était confortablement installée et ne répondit même pas à sa question, car elle était déjà endormie.
Deux bonnes heures plus tard, la brunette commençait à se réveiller grâce au toucher délicat de son partenaire. Il ne la secouait pas, non, il faisait en sorte qu'elle se réveille de bonne humeur. C'était surement pour ça qu'elle pouvait sentir l'odeur du café, il lui avait fait du café !!

« Hey... »

La voie encore endormie, elle se frotta les yeux et repoussa ses cheveux en arrière pour pouvoir se remettre dans les bras de Rick. Beck n'était pas encore réveillée, elle comatait. Elle avait besoin de temps et il le lui laissait, ce qui était un bon point pour lui. Après quelques longues minutes, elle se redressa un peu e se força à ouvrir en grand les yeux et s'étirer. Elle ne pouvait décemment pas dormir plus que ça si elle voulait pouvoir dormir ce soir.

« Je sens une odeur de café, non ? »

Se tournant vers son partenaire avec un sourire, elle lui fit un petit bisou avant de se lever et de l'aider à faire de même. Il aurait du être celui qui se reposait, après tout il avait été en cellule et à l'hôpital aujourd'hui - ce qui faisait beaucoup, même pour Castle -. Et pourtant, il s'était occupé de tout pendant qu'elle faisait la sieste...

« Merci. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 12 Avr - 8:24

    L’écrivain se fichait bien parfois de faire l’amour avec Kate. Non pas parce qu’il n’en avait pas envie, mais tout simplement parce qu’il voulait qu’elle ait du plaisir et lui passait après. C’est ce qui se passait aujourd’hui et il avait vite vue que la jeune femme aimait ça. Elle semblait apprécier ses attentions et elle décida finalement de l’embrasser, mais également de lire un livre. Un peu surprit, il la laissa faire et la regarda qui semblait ne pas être à l’aise face au sommeil. Du coup, il la prit dans ses bras, lui expliquant qu’elle avait deux heures pour dormir, avant qu’il ne la réveille pour aller voir Alexis, vu qu’elles avaient rendez-vous. La regardant s’endormir, il attendit quelques minutes avant de se lever doucement et d’aller dans le salon. Il avait attrapé son portable avant de sortir de la chambre et il avait décidé d’appeler Jim Beckett pour savoir s’ils pouvaient se retrouver chez ce dernier. Autant aller là où Kate ne pourrait pas forcément le voir. L’homme semblait d’accord et ensuite, il prit l’ordinateur portable posé sur la table du salon et il fit des recherches pour leur voyage de noce et il amena quelques liens sur sa boîte mail.

    Ensuite, il commença à ranger un peu tout ce qu’ils avaient dérangé dans le salon et fit du café. Sentant l’odeur arriver petit à petit, il sifflotait, tout en regardant l’heure. Finalement, il fut temps d’aller réveille la jeune femme et il entra doucement dans la chambre, pour voir si elle était réveillée ou pas. Puis, le voyant endormi, il s’allongea à côté d’elle et il la caressa doucement pour qu’elle s’éveille doucement. Souriant quand elle parla, il voyait qu’elle n’était pas tout à fait prête à se réveiller pleinement. La laissant se caler contre lui, il savait qu’elle pourrait lui faire une remarque. Il avait remit son caleçon, mais elle semblait plus prise par le fait qu’elle devait se réveiller. Une fois que ce fut fait, il sourit quand elle sentit l’odeur du café. Elle savait le repérer, même très loin. Se redressant avec la jeune femme, ils allèrent dans le salon. Avec deux tasses sur la table basse, il amena son tee-shirt à la jeune femme, la laissant le mettre et il but de son café tout en la regardant.

    Tu as bien dormie ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 12 Avr - 8:43

Castle semblait s'être occupé de tout pendant qu'elle dormait, il avait même pensé au café - bon point pour lui -. La miss se réveilla doucement et il était là pour l'aider, elle en était bien heureuse parce que se connaissant, elle aurait été grincheuse. L'écrivain lui laissa le temps de sortir de son coma et quand ce fut fait, elle se leva pour qu'il l'accompagne pour boire un café. Elle devait encore être sacrément dans le pâté, car elle ne percuta pas qu'il portait son caleçon et qu'elle était toujours nue. En fait la réalisation arriva lorsqu'il lui tendit un tee shirt.

« Apparemment pas assez. »

Dit elle en rigolant. Elle enfila le vêtement et tira dessus pour que ça cache un minimum ce que sa devait cacher. Kate allait demander s'il voulait un café, lorsqu'elle vit qu'il était déjà dans la cuisine en train d'en faire deux. C'était parfait de le voir dans sa cuisine avec pour simple habit un caleçon, elle en avait rêvé tellement de fois...

« Qu'est ce que tu vas faire pendant que je vais voir ta fille ? »

Ce n'était pas tant qu'elle voulait savoir ce qu'il allait faire, c'était plus pour savoir où elle allait devoir le rejoindre après. Elle avait l'intention de parler mariage jusqu'au bout de la nuit et aussi de s'envoyer en l'air, parce qu'ils devaient s'entrainer pour leur nuit de noces.
S'approchant du plan de travail, elle attrapa sa tasse et ajouta du lait et du sucre dans celui de son partenaire. Après lui avoir dit merci, elle en but une gorgée, elle se brûla la gorge, mais pas grave, elle en avait l'habitude, et ce n'était pas ça qui l'arrêterait pour boire son précieux café.
Finissant sa tasse en quelques minutes seulement, elle s'en reprit une et regarda son homme qui était toujours aussi beau, toujours aussi craquant, toujours presque nu. Beck se mordilla la lèvre inférieur et se passa une main dans les cheveux... Voulait elle craquer ou être à l'heure avec Alexis.

« En combien de temps tu pourrais me faire prendre une douche ? »

Et maintenant elle attendait sa réponse, elle allait devoir être parfaite pour qu'elle craque. Elle ne voulait pas d'un truc en deux deux, mais elle ne voulait pas non plus être en retard, surtout pas après l'incident d'un peu plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 12 Avr - 8:57

    S’occuper de tout pour que la jeune femme se réveille tranquillement n’était pas dérangeant pour lui. Il avait l’habitude de faire ce genre de choses quand Alexis était petite et puis même quand Martha faisait ses fêtes, c’était toujours à lui de tout nettoyer. Martha savait faire beaucoup de choses, mais ramasser et nettoyer était moins intéressant pour l’actrice. En caleçon, l’écrivain trouvait ses marques tranquillement chez sa partenaire. Il n’avait jamais été libre comme ça chez elle, mais aujourd’hui c’était le cas et elle semblait accepter sa présence ainsi. Une fois debout tous les deux, ils allèrent dans le salon et la jeune femme répondit à sa question. Souriant, il la regarda avant de s’occuper des cafés. Entendant ensuite sa question, il sourit et resta de dos à elle pour ne pas se trahir tout de suite.

    Je vais aller faire quelques courses et ensuite je m’occuperai en continuant mon roman.

    Une fois le café servit, il se retourna vers sa partenaire et vit lui apporter son breuvage. Appréciant son attention pour son café, il sourit, la remercia également et commença à en boire doucement, tout en la regardant. La voyant finir sa première tasse et en prendre une seconde, il sourit à nouveau. Elle aimait le café, ça c’était sûr et certain. La laissant se servir encore une autre, il écouta sa question et haussa les sourcils, surprit.

    Si c’est juste pour toi je dirai vingt minutes, si c’est pour nous deux, une bonne demi heure.

    Il préférait viser même large au cas ou. Après si c’était pour son plaisir à elle, les vingt minutes seraient bonnes. Si c’était pour eux deux, il prendrait plus de temps. Seulement, il savait aussi que si c’était juste la savonner, les vingt minutes devraient largement suffire. Du coup, il regarda la jeune femme, finissant doucement son café.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 12 Avr - 9:35

Le réveil de la brunette était un peu dur, elle avait du mal à redescendre sur terre, mais elle finit par y arriver lorsqu'il lui tendit un tee shirt. Sa nudité lui donna une claque et elle ouvrit les yeux sur son appartement. Castle lui avait fait du café donc elle s'empressa d'aller y gouter... L'écrivain s'était amélioré pour les lui faire comme elle aimait - surement parce qu'elle lui avait donné quelques fessées lorsqu'il faisait ça mal. Après en avoir bu deux tasses, elle lui posa une question, et la réponse était importante. Fin importante, dépendait du point de vue.

« Mauvaise réponse, mais tu viens quand même avec moi sous la douche. »

Vingt minutes pour elle ? C'était trop ! Trente minutes pour eux ? Ce n'était pas assez... Mais une demi heure pour lui, c'était parfait.
Kate vola la main valide de son homme et le fit marcher derrière elle jusque dans la salle de bain. Elle ne sauta pas sur la bête tout de suite, non, elle avait un peu de suite dans les idées. La belle commença tout doucement à retirer les bandages et pansements de son homme pour les remplacer par des résistants à l'eau, puis elle lui retira son caleçon et lui ordonna de passer sous l'eau. Se démaquillant rapidement, elle mit moins d'une minute avant de le rejoindre.

« Vingt neuf minutes Castle... »

Et le compte à rebours se mit en marche pour l'écrivain qui allait probablement regretté de l'avoir touché un peu plus tôt au téléphone. oui, il était l'heure de la revanche.

« J'espère que tu retiendras la leçon. »

La belle prit un peu de savon dans sa main et se fit à glisser sa paume sur le corps de son homme. Elle pouvait sentir que son cœur s'accélérait tout autant que le sien et quand elle arriva à genoux devant lui ... Bien il était plus que prêt à lui faire l'amour, sauf que ce n'était pas le plan et que pour une fois, elle allait suivre son plan. Elle commença à lui faire une fellation malgré qu'il la supplie pour lui faire l'amour, une vraie petite démone...
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 12 Avr - 9:58

    Une fois la jeune femme bien réveillée, elle lui demanda combien de temps il mettrait sous la douche. Un peu surprit, il décida de voir un peu large, mais pas trop pour qu’elle ne soit pas en retard pour son rendez-vous avec Alexis. Du coup, il grimaça quand elle expliqua qu’il avait donné la mauvaise réponse. Il ne savait pas vraiment où il avait mal parlé, du coup, il resté attention à ce que la jeune femme lui disait et il se retrouva main dans la main à aller vers la salle de bain. Heureusement elle le faisait venir avec elle sous la douche, c’était déjà un bon point. La laissant prendre les choses en main, il la regarda jouer les infirmières personnelles pour lui. Il aimait bien ça et elle faisait vraiment attention pour ne pas lui faire mal et que les bandages tiennent vraiment bien. Souriant, il la regarda lui enlever son caleçon et il se retrouva nu. L’entendant lui dire d’aller sous l’eau, il ne se fit pas prier et s’y rendit sans broncher. Elle voulait vingt neuf minutes de plaisir sous l’eau. La leçon ? Quelle leçon ? Haussant les sourcils, il se demandait de quoi elle parlait et il la vit prendre du savon avec elle et commencer à le laver. Fermant les yeux en sentant ses mains sur lui, il soupira, appréciant les caresses. Il eu un sursaut quand elle arriva toujours plus bas. Ouvrant les yeux, il la regarda qui était à genoux devant lui et il sentit la chaleur monter encore plus en lui. La sentant prendre soin de son sexe, il gémit et lui demanda de revenir vers lui pour lui faire l’amour, mais elle ne l’écoutait pas du tout. Tentant encore et toujours, il finit par passer une main dans les cheveux de la jeune femme, se laissant aller et appréciant sa bouche autour de lui. Sentant qu’il avait du mal à tenir sur ses jambes, il tenta de s’accrocher au mur, mais il ne pouvait pas et il contracta ses jambes, pour tenter de rester debout et il sentit le point de non retour avant de jouir, emporter par les coups de langue de sa partenaire. Tentant de reprendre sa respiration et il ouvrit les yeux qu’il ne se souvenait pas avoir fermé et il fixa sa partenaire.

    Je continuerai toujours, surtout si c’est pour avoir ce genre de leçon à retenir après.

    Souriant, il fit revenir la jeune femme vers lui et l’embrassa, tout en la plaquant à la paroi de la douche. Il ne comptait pas la laisser partir comme ça. Embrassant sa nuque, il remonta vers son oreille.

    J’aime te donner du plaisir.

    Faisant passer ses doigts sur l’entre jambe de la jeune femme, il sourit la gardant contre lui et jouant de ses doigts entre ses jambes.

    J’aime te faire l’amour.

    Il continua et vint alors l’embrasser, voulant lui faire l’amour, en espérant surtout avoir le temps de le faire.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple.

Revenir en haut Aller en bas

Rien n'est jamais simple.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagine Crossover ::  :: 
Topics Finis
-