Bienvenue sur Imagine Crossover !
 
N'hésitez plus à vous inscrire, le forum a fêté ses 1 an récemment
Et il ne manque plus que vous !



Partagez|

Rien n'est jamais simple.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
AuteurMessage
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Dim 1 Juil - 8:20

Beckett avait toujours voulu que son fiancé rencontre sa mère, mais ça n'était pas possible. Ils avaient été quelques fois au cimetière pour la voir, mais jamais il ne l'avait réellement vu. Du moins, c'est ce qu'ils croyaient avant de se souvenir de ce moment si particulier qu'ils avaient partagé bien des années auparavant. C'était un petit moment magique, inattendu et très heureux. Castle avait rencontré Johanna, et celle ci même avait guidé sa fille dans les bras de l'écrivain. C'était un signe, un signe qu'elle aimait plus que tout maintenant qu'elle venait de réaliser.
Kate prit alors son journal intime de l'époque et dans la précipitation, celui ci se détacha en plusieurs morceaux. Les pages étaient sur le sol, la couverture dans ses mains. La brunette partit récupérer tous les petits morceaux qui faisaient partis de son journal pour les remettre à l’abri des regards, mais son homme avait déjà remarqué son malaise. Il fallait prendre sur soit et elle se tourna vers lui avec un petit sourire tendu, lui promettant que tout allait bien. Tout retrouva rapidement sa place dans le cahier, mais elle le posa entre elle et son partenaire pour qu'il puisse regarder. Elle avait fouillé dans son passé avec la vidéo, elle pouvait bien lui laisser le droit de regarder un peu. Excepté pour cette lettre d'adieu qu'elle remit dans la boite - sans se cacher, ça voulait juste dire qu'elle ne voulait pas qu'il la lise -.
Ouvrant la première page du cahier, elle retrouva un peu le sourire. Elle avait écrit en rouge, pleins de bouts de papiers provenant de la soirée à laquelle elle avait participé pour le nouvel an. Puis après quelques pages, le noir avait remplacé les couleurs, les coupures de journaux étaient venues tapisser les pages, ainsi que les théories de la jeune fille. Elle avait été obsédé dès le début de l'enquête. Elle était en colère et personne n'était là pour elle, son père buvait, sa mère... bien sa mère n'était plus là. Et c'est comme cela qu'elle en était venue à avoir des pensées noires. Si elle n'avait pas été une Beckett, il y avait de grandes chances pour qu'elle n'ai pas été là, mais elle s'était battue. A sa manière, en sautant à l'arrière d'une moto pour un road trip de quelques semaines avec un garçon à peine rencontré. Si son père n'avait pas été aussi bourré, il l'aurait probablement tué, mais elle n'avait rien eu à craindre à l'époque. Et de toutes façons, elle était revenue.

« Ma mère n'aurait pas été fière de moi pour tout ce que j'ai fait cette année là. Je n'ai pas tué, ou écarté les cuisses devant tous les Texans du pays, mais j'ai baissé les bras. Et je sais qu'elle détestait ça... Elle aurait détesté me voir si faible, triste pour elle. Je suis devenue Kate Beckett grâce à son meurtre, mais parfois je regrette de ne pas être Katherine Beckett, et de pouvoir aller au parc avec ma mère comme on en avait l'habitude. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Dim 1 Juil - 11:37

    Lui n’avait jamais vu son père à part sur cette vidéo et elle avait perdu sa mère dans un meurtre. Des passés difficiles qui finalement les rapprochaient plus que jamais. Rick aurait même tout donné pour que la mère de Kate soit en vie encore aujourd’hui. C’était en partie pour ça qu’il avait réouvert l’enquête que la jeune femme avait commencé des années plus tôt. Mais aujourd’hui, il voyait qui elle était quand elle était plus jeune. Un carnet venait d’apparaître et il lui demanda si tout allait bien. Il vit son léger sourire et il ne dirait rien, la laissant le remettre en place et en laissant une partie dans la boite, mais acceptant qu’il voit tout le reste. La laissant l’ouvrir, il regarda avec attention tout ce qu’il pouvait voir. Il sourit en voyant toutes ces couleurs et des mots sur son nouvel an. Elle semblait bien s’amuser et il vit au fil des pages que finalement tout cela avait volés en éclat quand Johanna avait été tuée. Il fronça doucement les sourcils. Elle avait tout un tas d’articles de journaux, beaucoup de choses se rapportant au décès de sa mère. Il savait à quel point s’était dur pour elle, du coup il faillit lui dire de fermer tout ça, mais elle se mit alors à parler. Posant sa main sur la joue de sa partenaire, il la regarda dans les yeux.

    Si tu as fait tout ça c’est que tu devais le faire Kate. Tu avais besoin de partir, de penser à autre chose et de te dire que tu pouvais vivre sans elle malgré tout. Mais aujourd’hui, tu es encore Katherine Beckett. Celle qui a une famille, des amis, la Katherine Beckett dont je suis amoureux et que je veux épouser.

    Esquissant un sourire, il savait que même ses mots ne pourraient pas apaiser la peine que la mort de sa mère avait causée.

    Tu es Katherine Beckett quand tu es là pour ma fille, pour ma mère, pour tes amis, pour ton père et pour moi. Même si ta maman n’est plus là, elle sera toujours fière de la femme que tu as été et que tu es devenue. Tout simplement parce que tu es sa fille et qu’elle t’aimera toujours.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Dim 1 Juil - 21:43

Le journal faisait revenir beaucoup de souvenirs d'une période sombre de la vie de Beckett, mais elle continuait à s'ouvrir à son compagnon. Il n'était pas obligé de savoir tous les petits détails de sa descente en enfer, elle lui disait parce qu'elle en avait envie, elle voulait qu'il la connaisse mieux. Castle la reprit pour lui dire ce qu'il pensait d'elle. Il était écrivain et savait jouer avec les mots, il la laissa sans voie. Elle ne savait pas comment répondre à autant de gentillesse et d'amour de la part de cet homme. Ses gestes étaient figés dans l'espace temps et elle eut besoin de réfléchir pour faire un premier pas en direction de lui. Kate approcha son visage de celui de son homme et y déposa un baiser.

« Merci. »

Il lui donnait tout ce dont elle avait besoin, c'est pour cela qu'elle était Katherine Beckett avec lui. Grâce à lui, elle avait une famille complète, ses amis pouvaient enfin apprécier la Kate joyeuse et la vie lui souriait. Elle avait même un chien !
La jeune femme continua de tourner les pages, encore et encore, jusqu'à arriver à la fin du cahier qu'elle referma avec délicatesse. Elle le reprit et le rangea avant de regarder son partenaire. S'il voulait fouiller dans la boite, c'était à lui de choisir, elle ne lui dirait pas non, il n'y avait plus rien de secret - sauf peut être cette lettre -. Elle finit par le lui dire à voie haute avant de proposer quelque chose de plus nourrissant que le pop corn - car le vin rouge lui pesait sur le fond de l'estomac -. Elle se leva, emportant avec elle la bouteille à moitié vide et le bol de pop corn, qui était lui complètement vide. Dans la cuisine, il y avait toujours plein à manger, elle avait souvent du mal à choisir, sauf qu'aujourd'hui elle sut tout de suite ce qu'ils voudraient. Elle coupa une grosse part de gâteau au chocolat et la mit dans une assiette avant de prendre de la chantilly et quelques fraises dans le frigo. C'était la nourriture parfaite pour les jeux sexuels, mais aussi pour le réconfort, il suffisait juste qu'ils ne cèdent pas à la tentation. Fin c'était surtout pour Rick, car Beck avait juste envie de se caler dans ses bras et de grignoter avec lui, et peut être même remettre un film. Mais un film sans Poutchi ce n'était pas aussi bien que sans, oui il venait tout juste de revenir à la maison, mais elle l'imaginait déjà dans toutes les scènes de son quotidien.

« Voila pour le meilleur. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Dim 1 Juil - 21:57

Il n’avait pas envie qu’elle pense ce genre de choses sur elle. Pour lui, elle était Katherine Beckett, depuis le premier jour où il l’avait rencontré. Elle avait des blessures comme lui, mais elle arrivait doucement à avancer avec. Il l’aimait plus que tout et il sourit quand elle le remercia. Il avait apprécié le léger baiser qu’elle lui avait déposé sur les lèvres. Puis, il l’écouta, avant de la laisser partir dans la cuisine. Se redressant, il s’assit sur le canapé et regarda ce qu’il y avait dans la boite et il se mit à sourire en voyant des photos. Les regardant tranquillement, il apprécia ce qu’elle venait d’amener à manger.

Merci.

Il embrassa sa fiancée et la laissa s’installer.

Il va falloir que j’élimine tout ça après pour que je rentre dans mon costume de marié.

Même s’il n’avait pas encore choisit le fameux costume, il n’avait pas envie de prendre trop de kilos tout de même. Mais l’odeur du gâteau lui était déjà arrivé au nez et c’était trop tard. Montrant les photos qu’il avait mit sur le haut de la boite, il regarda Kate.

C’est laquelle ta photo préférée de ta mère ?

Mangeant un autre morceau de sa part de gâteau, il laissa la jeune femme la lui montrer. Il avait envie de voir ce qu’elle aimait le plus comme photos de Johanna. Tout en parlant, il prenait mentalement note de tout ce qu’elle pouvait lui dire. Puis, il se souvint d’un autre film qui devait être dans son bureau. Posant son assiette sur la table basse, il s’excusa et il fila dans son bureau. Ouvrant plusieurs tiroirs, il mit la main sur le film et sourit, avant de venir le mettre en route.

Ne me tue pas tout de suite, regardes d’abord jusqu’au bout.

Il savait que dit comme ça elle pouvait prendre peur et s’nerver, mais il préférait prévenir. S’asseyant dans le canapé, il mit en route le film. Les premières images furent celles d’Alexis qui entrait au lycée. Il avait voulu tout filmer de ce moment. En temps que papa poule, il n’avait pas pû faire autrement. Puis, ça continua sur Martha qui faisait des essais pour sa prochaine audition. Finalement, on vit Kate sur les images. Elle avait encore les cheveux courts à cette époque là. Ne disant rien, il sourit en coin et la laissa regarder. C’était le premier jour où il avait travaillé avec elle. Enfin pas la première enquête, mais la seconde diront nous. Il l’avait filmé avec son portable, la qualité n’était pas toujours bonne, mais on pouvait quand même bien la voir. Le film la montrait elle, puis les gars, Lanie, Montgomery, la salle de repos, la salle d’interrogatoire et tout le poste, mais par la suite, on vit Kate à plusieurs reprises. A son bureau, le nez dans la paperasse, devant le tableau, bras croisés, en train de se faire un café, sur des scènes de crime. Et plus le film avançait, plus on voyait les cheveux de la jeune femme devenait plus long, ce qui voulait dire qu’il l’avait filmé plusieurs fois depuis le début de leur partenariat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Lun 2 Juil - 8:50

La jeune femme avait été cherché de quoi grignoter dans la cuisine pendant que l'écrivain finissait de regarder le cahier. Elle posa les fraises et la crème sur la table avant de lui donner sa part de gâteau. Mais ce qu'il lui dit l'étonna, c'était bien la première fois qu'il s'inquiétait de ça et à dire vrai, il n'en avait pas besoin. Il était dans la fleur de l'âge, il n'avait plus des abdos comme il les avait dix ans auparavant, mais Kate l'aimait comme ça... Elle aimait se sentir toute petite contre lui, elle aimait l'idée que si elle prenait un peu de poids, elle pourrait être comme lui. Non, pas la même taille, mais elle aimait l'idée de pouvoir avoir un peu de ventre, d'être en droit d'être imparfaite. Car leur couple n'était pas parfait et c'était leurs imperfections qui les faisaient vivre.

« N'y pense pas, ce n'est pas un problème. »

Et le regard qu'elle lui lança en disait long sur la manière qu'elle pensait utiliser pour s'en assurer. Car s'il voulait avoir des abdos de rêve pour leur mariage - ce qui n'était pas quelque chose qu'elle recherchait pour son fiancé - il allait les avoir. Beck connaissait pleins de positions acrobatiques qui faisaient travailler cette partie du corps.
La question qui suivit la ramena sur terre. Elle s'assit sur le sol et posa sa tête sur le canapé près de celle de Rick. Il posait toujours les bonnes questions. La brunette saisit les photos qui étaient devant elle et les regarda une par une. Il y avait cette photo à contre jour, on pouvait voir que sa maman souriait, mais l'élément le plus marquant était son ventre rond - le ventre même qui l'avait abrité trente et un ans plus tôt -. C'était sa préféré, mais elle ne savait pas si elle pouvait lui dire, car la photo n'était pas terrible d'un point de vue technique. Elle la passa et regarda les autres, mais finit par revenir à celle ci et la montra à son fiancé. Elle ne savait pas ce qu'il voulait en faire et n'eut pas le temps de lui demander car il était debout en train de quitter la pièce.
Et lorsqu'il revint, ce fut avec un DVD, et il le mit en route, accompagné d'une phrase... d'une phrase qui ne la laissait pas confiante. Katie regarda tout de même ce que son partenaire avait à lui montrer et elle se mit à sourire en voyant Alexis et Martha. Sourire qui s'effaça lorsqu'elle se vit à l'écran. Cheveux courts... puis de plus en plus longs et son sourire revenait doucement en réalisant ce qu'elle avait sous les yeux. Trois ans, elle avait été aveugle pendant trois ans alors qu'il avait tout de suite accepté l'évidence. Il l'aimait et encore une fois il le lui prouvait.

« Hum... C'est bizarre si je dis que ça me donne des envies de bisous d'avoir un psychopathe qui me suit partout ? »

La jeune femme se tourna vers lui et fondit sur ses lèvres pour un baiser passionné. Elle s'accrocha à sa nuque en laissant un râle de plaisir quitter son corps. Le gâteau finit sur la petite table à côté et elle dans les bras de son fiancé, fiancé qu'elle ne voulait plus quitter... jamais.

« Tu peux avoir autant de gâteau que tu veux après ça, je te ferais tout perdre... Et si vraiment quelqu'un doit prendre du ventre, se sera moi. Parce que je t'aurais aidé à en perdre. »

Elle s'arrêta là et se décolla à peine de lui.

« Mais sache que je t'aime comme tu es, l'homme que j'ai sous les mains est parfait... Le parfait gentleman moderne. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Lun 2 Juil - 12:04

    Surprit par les propos de la jeune femme, il se mit à sourire. Il voulait être le mieux possible physiquement pour son mariage. Parce qu’il savait que mentalement, il était être très stressé. Mais avec ce qu’elle venait de dire et surtout le regard qui accompagna ses propos, il sourit de plus belle. Puis, demandant à sa partenaire sa photo préférée de Johanna, il la regarda passer plusieurs photos en revues, avant de penser à une vidéo qu’il n’avait jamais montrée à personne. Même Alexis et Martha ne savaient pas que cette vidéo existait. La mettant en route, il espérait que la jeune femme ne prendrait pas mal le fait qu’il l’ait filmé pendant ses années à la suivre. Au début ça avait été pour avoir son image et donc l’imprimer pour avoir les traits de Nikki, mais avec le temps, il avait prit plaisir à la filmer. Esquissant un sourire à sa réponse, il apprécia le baiser qu’elle lui offrait. Il adorait quand elle l’embrassait comme ça, mais il fallait qu’il se tienne quand même. Ayant sa partenaire dans ses bras, il sourit et l’écouta parler.

    Fais attention, mon égo est en train de considérablement augmenter.


    Gardant son sourire, il vint embrasser la jeune femme à nouveau, puis, il regarda la vidéo où on la voyait un stylo en main, très concentré sur ses papiers et se mordant la lèvre. Il soupira doucement à cette image.

    J’adore quand tu fais ça.


    Ca le mettait dans tous ses états. Il adorait la voir se mordre la lèvre, il ne savait pas pourquoi, mais ça la rendait encore plus sexy à ses yeux. Tournant la tête vers elle, il sourit de plus belle et finalement son regard se posa sur la table avec une photo. L’attrapant, il devait avouer qu’elle était magnifique.

    Elle était enceinte de combien là ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Lun 2 Juil - 21:21

« Laisse ton égo tranquille. »

Dit elle en plaisantant. Il pouvait avoir de l'égo, ce n'était pas un problème tant qu'il continuait à bien se comporter envers elle. Et Castle se comportait bien avec elle. Elle ne le changerait pour rien au monde. Même s'il la filmait sans qu'elle ne s'en rende compte pendant les prochaines années. Si ça n'avait pas été lui, elle aurait probablement tué le coupable, mais venant de lui c'était adorable. Elle voulait l'embrasser - et elle le fit - pour le remercier. A peine avaient il fini qu'elle se remettait à regarder le film à nouveau, une scène où elle se mordillait la lèvre. Il avoua qu'il adorait ça lorsqu'elle le faisait et la belle le nota dans un coin de sa tête. Le moment n'était pas parfait pour qu'elle se morde la lèvre, mais elle se promit de le faire à la première occasion. Occasion qui sembla s'éloigner lorsqu'il prit la photo de sa maman.

« Surement cinq ou six mois. »

Sa mère avait un ventre bien rond pour une femme enceinte de si peu, mais son papa lui avait raconté que celle ci avait tenté de gouter à tout pour que la petite Kate ne manque de rien. Puis que de toutes façons, même bébé, elle avait toujours été grande, des jambes plus longues que la normale.

« Ne t'inquiètes pas, je ne serais pas comme ça avant mes neuf mois, enfin si j'arrive à cette amplitude. »

Beckett avait bien vu le regard un peu paniqué qu'avait eu son fiancé en considérant le fait amplitude/mois. C'était compréhensible, même son père avait paniqué à l'époque en voyant sa femme prendre autant de poids. Tout c'était bien passé et c'était l'essentiel - c'était surtout parce que Johanna avait ralenti les derniers mois et n'avait plus pris de poids -. Elle n'allait pas être comme sa maman, elle allait rester toute fine, elle le savait... l'espérait. Parce qu'une Kate sans sport était une Kate de mauvaise humeur, et même si elle vivait avec un accro au sucre, elle était plus accro aux fruits qu'autres choses.

« Tu seras celui qui va prendre du ventre pendant notre grossesse. »

C'était juste pour le taquiner qu'elle disait ça, même si ça risquait d'arriver. Le pauvre Rick allait être tout stressé du jour ou il découvrirai qu'elle était enceinte jusqu'au jour ou elle accoucherai, si ce n'est pas jusqu'à la majorité de leur enfant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Lun 2 Juil - 21:33

    Souriant à sa remarque, se mit à regarder la vidéo qui tournait toujours. Puis, il posa son regard sur une photo que la jeune femme avait choisie. La regardant de plus près, il l’apprécia à sa juste valeur et il demanda quelques informations à sa fiancée. Surprit par sa réponse, il ne pû s’empêcher de sourire quand elle comprit sa surprise.

    Oh mais tu y arriveras, je compte bien que tu sois enceinte et être aux petits soins.

    Souriant de plus belle, il reposa finalement la photo sur la table et à l’écoute des propos de sa partenaire, il fit une grimace.

    Ah, ah, très drôle.

    Prenant un air boudeur, il soupira.

    Je l’ai déjà fait pour Alexis.

    C’est vrai que Meredith n’était pas du tout coopérative, forcément, il avait peur qu’elle ne perde le bébé et il avait pensé que bizarrement manger l’aiderait à ne plus paniquer. Près à parler à nouveau il entendit alors quelque chose qu’il avait oublié.

    Castle ! Si elle vous voit faire ça elle va vous tuer.
    Je m’en fiche.
    Alors au lieu de la filmez, aller lui dire que vous l’aimez.
    Quoi ? Non, mais ... ça n’a rien à voir ... c’est juste euh …

    Lanie l’avait vu faire cette fois là et elle avait été directe avec lui, seulement il s’était retrouvé bien bête quand elle lui avait dit ça. Tournant alors la tête vers sa fiancée, il ne savait pas si elle allait rire ou se moquer de lui parce qu’il n’avait pas sû que répondre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 3 Juil - 7:27

La photo la faisait sourire, Castle posait des questions et elle y répondait avec plaisir. Surtout que maintenant ils essayaient d'avoir un bébé, alors il devait savoir les basiques d'une Beckett enceinte. Et pour le moment, la seule Beckett exemple était Johanna. Mais la jeune femme savait qu'elle ne serait pas exactement comme sa mère, elle était beaucoup plus active et sportive que celle ci et elle refuserait de ne plus voir ses pieds avant le huitième mois. En fait, elle voulait être capable d'être indépendante jusqu'à la fin.

« Ton plan c'est de nous engraisser ? »

L'idée de manger comme Castle pendant neuf mois la rebutait, mais se connaissant, il y avait plus de chance pour qu'il se retrouve à manger ce qu'elle voulait elle plutôt que l'inverse. Le pauvre homme allait ingurgiter fruits et légumes à la pelle et surement une grande dose de poisson aussi... Hummm que la vie allait être belle pour l'écrivain pendant cette grossesse. Fin ce n'était que des idées préconçues, car elle n'avait encore jamais vécu ça, contrairement à son fiancé qui avait apparemment pris pas mal de poids pendant l'évolution d'Alexis. Heureusement pour lui, la télé la détourna de son objectif - qui était se moquer de lui - et elle regarda la scène entre sa meilleure amie et Castle.

« Je n'aurais pas su mieux répondre. »

Elle était sincère, elle n'aurait pas su mieux faire surtout face à Lanie. La légiste faisait parfois plus peur que ce que l'on pourrait imaginer, elle en avait fait l'expérience. Elles étaient meilleures amies, elles se parlaient beaucoup et plus d'une fois son amie lui avait tapé sur les doigts pour ne pas avoir fait le premier pas vers l'écrivain.
Le film passa à une autre scène et elle la regarda avec attention. Kate se voyait à l'écran, en train de manger des fruits rouges avec ses doigts, elle souriait en grand parce que c'était récent, surement quelques jours avant qu'elle ne se fasse abattre. Sur les images, elle était libre, les cheveux détachés, légèrement ondulés, un petit sourire sur le coin des lèvres pendant qu'elle regardait son tableau blanc - vide -.

« Je t'aime encore plus pour tout ça. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 3 Juil - 10:57

    En partie oui. Notre enfant doit être bien nourrie et certaines femmes ont parfois des besoins étranges au niveau nourriture.

    A vrai dire il n’avait pas eu ce problème avec Meredith, elle voulait tout faire seule et qu’il ne s’occupe de rien. Du coup, il ne savait pas vraiment ce qu’étaient les envies des femmes enceintes. Maintenant s’ils devaient aller chercher des choses improbables, il n’était pas sûr de pouvoir le faire tous les jours et toutes les nuits. Seulement, ils furent coupés par Lanie qui dans la vidéo venait de parler avec Castle. Elle lui disait clairement qu’au lieu de filmer Kate, il ferait mieux d’aller lui parler et lui dire ses sentiments. Il n’avait pas trouvé quoi lui répondre et il avait été tellement étonné, que ça l’avait prit de court. A l’écoute de ce que lui disait sa partenaire, il sourit un peu plus confiant. Finalement, ils avaient été pareils là-dessus. Pas à l’aise avec le sujet d’être amoureux de l’autre.

    Je suis sûr que c’est elle qui ne serait pas quoi dire si on lui parlait de Javier.

    Souriant, il devait avouer que ces deux là semblaient vraiment très proches. Rick n’était pas sûr qu’ils soient encore ensembles, mais vu les regards ça ne devraient plus tarder. Puis, il pû voir sa partenaire, dans la vidéo, qui mangeait un fruit. La regardant, il sourit à ses paroles.

    C’est bon à savoir.

    Gardant son sourire, il regarda à nouveau l’écran, tout en caressant le bras de sa fiancée. Il ne pû s’empêcher de rire en voyant Esposito et Ryan se chercher sur la vidéo et il apprécia ce moment de détente et le fait que les gars ne l’avaient pas vus faire. Puis les images passèrent sur Kate qui parlait avec les gars de l’affaire. Lanie était à côté de son amie et quand les gars partirent, les deux femmes se retrouvèrent seules. On pouvait les voir sourires et rire. Elles étaient tout simplement elles, libres et pleines de vies et il aimait beaucoup les voir ainsi.

    J’adore quand tu sembles insouciante de tout et que tu profites de la vie à pleine dent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 3 Juil - 11:21

« Je te laisserai me surprendre. »

Kate voulait garder la ligne pendant sa grossesse, mais elle ne voulait pas rejeter son fiancé pour autant. Elle savait qu'il serait très sensible pendant ces neufs mois, qu'il tenterai d'être là 24/7 et qu'il lui taperai sur les nerfs, mais elle le laisserai faire. Elle le laisserai parce que Meredith lui avait refusé ce droit et elle ne voulait pas faire la même chose. La brunette voulait tout partager avec son fiancé, que se soit les mouvements du bébé comme les petites envies de femmes enceintes.
Le film continua et les scènes étaient toutes plus intéressantes les unes que les autres et Castle finit par dire quelque chose qui fit sourire sa compagne en grand. Elle savait des choses qu'il ne savait pas à propos de Lanie et Javier, des éléments qu'elle ne pouvait pas révéler - bien que son sourire était transparent -. Sa meilleure amie lui avait demandé de garder le secret jusqu'à ce que l'affaire soit sure, mais Beck le savait déjà, ses amis et collègues étaient ensemble et cette fois se serait pour un long moment - toujours -. La dernière scène apparut et elle se mit à sourire en se voyant sourire à l'écran. Insouciante, juste heureuse et prête à vivre, que se soit avec Lanie ou avec son homme depuis quelques temps, ce sentiment prenait une place importante dans sa vie.

« Comme lorsque je suis avec toi ? »

La jeune femme était d'humeur joyeuse, joueuse, elle avait envie de lui montrer que cette joie de vie était en grande partie là grâce à lui. Et elle avait les parfaits ingrédients pour ça. Gâteau au chocolat. Fraises. Crème chantilly. Hummm et elle se saisit de la crème en premier, s'approchant de son partenaire avec un air taquin sur le visage. Son doigt appuya sur la gâchette et un petit tas se forma sur le pelvis de Castle.

[b]« Oups... »[/b

Elle feignit l'étonnement, avant de poser ses lèvres sur le nuage sucré qu'elle nettoya à coup de langue. Elle titillait gentiment le boxer que portait son homme, elle ne savait pas encore à quel point il voulait jouer avec elle. Bien sur elle avait sa petite idée, mais elle voulait en être certaine, juste histoire que la soirée continue sur cette lancée parfaite. La jeune femme grimpa sur son homme, passant son corps sur le sien, toujours la chantilly à la main et elle trouva un autre endroit à lécher près de la carotide... Elle s'enflammait et elle était presque sure qu'elle n'était pas la seule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 3 Juil - 11:36

    Il était content qu’elle lui laisse une marche de manœuvre. Il n’avait pas vécu tout ce qu’il pourrait vivre avec la jeune femme et il comptait protéger sa fiancée toujours autant, mais surtout faire en sorte qu’elle soit en bonne santé, tout comme leur enfant. Fixant à nouveau la vidéo qui passait, les scènes étaient touchantes, drôles, bref, toute la vie du precint, enfin en tout cas avec ses amis. Puis, il avoua à la jeune femme qu’il aimait la voir sourire et profiter simplement des plaisirs de la vie. Ecoutant sa question, il vit à son regard qu’elle préparait quelque chose. C’est alors qu’il remarqua qu’elle avait attrapé la bombe de chantilly.

    Oh froid.

    Il grimaça, avant qu’elle ne vienne lécher ce qu’elle venait de faire.

    Hum, chaud.

    Se rendant compte qu’il venait de penser tout haut, il jeta un œil à sa fiancée, qui semblait vouloir jouer avec lui. Se retrouvant allongé sur le canapé, il sourit et la regarda qui était là au-dessus de lui. Il sentait le froid de la chantilly, mais c’était presque aussitôt remplacé par une langue chaude qui venait tout enlever et jouer en même temps avec lui. Il croyait dur comme fer à ses théories sur la CIA, les aliens et là il était sûr qu’il pouvait être victime d’une combustion spontanée. Elle faisait grimper sa chaleur corporel très rapidement, parce qu’elle savait où viser et quoi faire pour qu’il perde la tête avec elle. Soupirant d’aise, il regarda la jeune femme et il attrapa la bombe de chantilly, venant lui en mettre sur son épaule et il se redressa pour venir l’enlever doucement. Puis, il déposa un peu de crème sur la poitrine de Kate et il posa la bombe au sol, prenant son temps pour lui enlever ce nouvel endroit couvert par la chantilly. La soirée commençait à tourner et il devait avouer que c’était quelque chose qu’il appréciait beaucoup.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 3 Juil - 11:50

La crème chantilly sur le corps chaud de son amant était un parfait contraste. Elle le sentait se tendre et se laisser aller. Il aimait tout ça, elle le savait parce que le pauvre homme ne pouvait s'empêcher de parler pendant qu'elle le torturait. Arrivant sur lui, elle s'amusa une seconde fois dans son cou avant qu'il ne lui vole la crème pour lui en mettre sur l'épaule. Ses lèvres la firent frissonner. Castle la poussa en arrière et s'offrit un délice sucré sur la poitrine de sa fiancée, qui se laissa faire avec plaisir malgré le froid que ça apportait -. Un gémissement s'échappa de ses lèvres lorsqu'elle sentit les dents de son amant se refermer sur sa peau avec un peu plus de pression qu'avant. Oh... elle aurait aimé continuer encore et encore comme ça toute la nuit, mais si le destin avait été avec eux, ça aurait été trop beau. Quelqu'un toqua à la porte et elle se leva pour aller répondre, oubliant qu'elle était presque nue à cause de l'agacement que l’interruption avait apporté.

« Oh mon dieu ! »

Fut les seuls mots qui quittèrent sa bouche. Kate avait ouvert la porte, vu le maire la regarder de haut en bas avant de réaliser et de refermer la porte en la claquant. Qu'il soit le maire ou un criminel, c'était pareil, elle avait besoin de claquer la porte et de partir se cacher. Quelle honte et son homme ne l'avait même pas arrêté. Elle avait été rapide, mais à ce point là ? Surement pas.

« Castle ! »

Et comme à chaque fois qu'elle n'était pas capable de gérer ses réactions, elle s'énervait sur son partenaire. Pauvre homme, mais aujourd'hui le regard était différent, elle avait besoin qu'il l'aide à se recomposer, qu'il enfile un truc et gère l'homme qui était à la porte pendant qu'elle allait se terrer dans une contrée lointaine.
Le maire se remit à toquer à la porte, surtout que maintenant il savait que quelqu'un était là. Elle n'attendit pas et quitta le salon, avant de rejoindre leur chambre pour s'habiller - en mode bonhomme de neige - et de se cacher sous la couette. Elle n'avait pas le courage de retourner voir le grand politicien, alors elle attendait sagement que Rick vienne la rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 3 Juil - 12:21

    Pouvoir profiter de sa partenaire comme il le faisait était parfait. Il adorait passer des moments comme ceux là. Ils savaient tout les deux quels points visés pour faire flancher l’autre. Seulement, comme souvent, ils furent coupés. Soupirant, il ne fit pas tout de suite attention au fait que la jeune femme était déjà à la porte. C’est quand il l’entendit s’exclamer, qu’il vit la porte ouverte et qu’il vit qu’elle était encore à moitié nue. Se redressant dans le canapé, il la regarda claquer la porte et s’en prendre à lui. Il ne sû quoi dire et en y pensant, il ferait mieux de se taire. La fixant, il finit par la voir filer au plus vite. Lui se retrouvait en caleçon et il devait trouver de quoi s’habiller. Son bureau ! Y allant, il attrapa un tee-shirt qu’il laissait là, il lui manquait le pantalon, mais il n’y en avait pas. Entendant frapper à nouveau, il jura et fila vers la porte, laissant le maire entrer, lui demandait quelques secondes. Filant chercher un pantalon dans sa chambre, il vit que la jeune femme avait décidé de filer sous les draps. Mettant rapidement un pantalon, il s’étala par terre, avant de se redresser et avoir mit la seconde jambe de pantalon en place. Allant ensuite voir le maire, il se demandait ce qu’il pouvait bien faire ici à cette heure-ci. Il était presque minuit tout de même. Allant donc le voir, il lui proposa quelque chose à boire, mais ce dernier, avec un sourire en coin, lui indiqua qu’il ne prendrait rien, vu qu’il était de trop en cet instant.

    Rougissant malgré lui, l’écrivain tenta de se reprendre et il écouta alors le maire expliquer qu’il avait tout prévu pour le mariage et qu’il avait juste la carte de la personne qu’il avait contacté un peu plus tôt dans le parc. Cette personne attendrait leur appel pour qu’ils puissent fixer un rendez-vous. Le remerciant, Bob sortit du loft et Castle soupira doucement. Allant dans le salon, il arrêta la vidéo et la télévision entière. Puis, il attrapa juste les fruits et la chantilly. Allant ensuite rejoindre la jeune femme, il ferma la porte de sa chambre à clé et il alla vers le lit. Secouant la bombe de chantilly, il en mit sur une fraise et il alla vers Kate, qui était toujours recouverte par les couvertures.

    J’ai une fraise qui attend d’être mangé.

    Il savait qu’elle devait être très gênée, mais il ne savait pas comment faire pour qu’elle se calme et qu’elle accepte de sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 3 Juil - 12:36

Gênée ? C'était peu dire, elle était bien plus que gênée, elle avait envie de se cacher dans un trou et de ne plus jamais en sortir. Le maire l'avait vu avec juste un boxer sur elle, avec des traces de chantilly sur la poitrine, il n'était pas traumatisé, mais elle si. Pauvre petite femme. Heureusement pour elle, Castle prit la suite à sa place - après avoir reçu un regard noir de sa compagne -.
Kate était cachée sous les draps dans leur chambre, habillée pour une froide soirée d'hiver et elle ne comptait pas sortir de là avant un long moment. Cependant un gros boum la fit jeter un coup d'oeil, elle vit son homme à terre, puis se relevant avant de repartir. Il fut absent un peu moins de dix minutes et en revenant il lui donna le sourire. Elle ne sut pas vraiment comment ni pourquoi, mais il la faisait sourire. Elle se tira de sous la couette, joue rouge et regard brûlant, puis pris la fraise entre ses dents.

« Tu ne t'ai pas fait mal en tombant ? »

La brunette était un peu inquiète pour lui, mais lorsqu'elle fut certaine qu'il allait bien, elle le laissa venir plus près d'elle. Comme à leur début, elle le débarrassa de son boxer avant de le faire venir sous les draps - où il rencontra Kate va au ski -. Seul son visage, ses mains et ses pieds n'étaient pas recouverts pas des vêtements, le reste était bien au chaud - même si elle n'avait pas du tout froid -.

« Il était là pour quoi ? »

Demanda-t-elle curieuse en se débarrassant de son pantalon de pyjama, laissant ses jambes venir s'enlacer avec celle de son partenaire. Puis rapidement, elle retira son haut et se retrouva nue dans les bras de celui qu'elle aimait... mangeant des fraises et de la chantilly en le regardant de ce regard brûlant qui le faisait toujours craquer.

« On était en train de goûter avant d'être dérangé, non ? »

Et par goûter, elle entendait sexe, et elle fut plus claire lorsqu'elle abandonna sa fraise pour mordre gentiment le cou de Castle. Et doucement, elle descendit sous les draps pour atteindre son jouet préféré. Jouer, mais pas trop. C'était une leçon qu'elle avait appris au cours des mois avec lui. Elle pouvait le pousser dans des extrêmes, mais sans dépasser la ligne qui ferait de lui une loque avant qu'elle n'ai pu prendre son plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 3 Juil - 12:47

    La situation était vraiment délicate et il ne savait pas comment il devait faire pour que sa partenaire accepte de revenir vers lui. Il tenta avec une fraise et de la chantilly et ça marcha du premier coup. Il avait pensé que ça serait plus difficile, mais il eu le plaisir de la voir sourire et il en fit autant. Ecoutant la tête, il hocha la tête.

    Non, ça va.

    Il avait eu du mal à mettre son pantalon, d’où le fait qu’il se soit étalé. En plus de ça, il voulait faire vite, donc plus dur d’être précis dans ses mouvements. Puis, la jeune femme vint le déshabiller et il se retrouva vite nu, allongé aux côtés de sa partenaire.

    Pour nous donner la carte de la personne qu’il avait appelé dans le par cet qui s’occupera de notre mariage. On doit prendre rendez-vous pour parler avec cette personne.

    C’est vrai que plus ça serait tôt, mieux ça serait. Après tout, ils allaient se marier dans quelques mois et ça avançait doucement, mais sûrement. Appréciant les fraises qu’il mangeait, il entendit les propos de la jeune femme et avec le regard qu’elle lui lançait, il n’eut pas de doute sur ses intentions. Seulement, il ne fut pas assez rapide et c’est la jeune femme qui vint sur lui et qui décida de descendre plus au sud. Ayant un hoquet de surprise, il ferma les yeux, agrippant les draps et serrant les dents. Elle savait exactement quoi faire avec lui et ça en devenait déstabilisant. Heureusement pour lui, elle ne le faisait pas en public, parce que pour lui ça risquait d’être gênant de ne pas pouvoir se retenir. Au bout de quelques secondes, il ne pû s’empêcher de lâcher un long gémissement de plaisir, passant ensuite ses doigts dans les cheveux de la jeune femme, avant de la faire revenir à lui et de l’embrasser avec passion. Elle savait allumer le feu en lui et il renversa la situation en venant se mettre au-dessus de la jeune femme, l’embrassant toujours et collant son bassin au sien. Bougeant son bassin contre celui de sa partenaire, il ne faisait que cela, n’allant pas plus loin, voulant juste attiser son désir et ses pulsions.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 3 Juil - 21:47

« On appellera demain. »

Dit elle en envoyant balader le papier dans un coin de la chambre. Elle avait autre chose en tête. Elle avait Rick Castle en tête. Son regard brun était presque noir maintenant, le désir la consumait et le voir manger des fraises comme cela ne l'aidait pas du tout. Kate décida alors de descendre sous les draps pour aller jouer avec le membre tendu de son homme avec sa langue. Elle savait le faire gémir, elle savait jusqu'où aller, Il aimait... L'écrivain accepta la torture jusqu'à un certain point avant de mettre une main dans les cheveux de sa compagne pour la faire revenir sur lui. Maintenant, Beckett savait que c'était son tour, elle allait devoir retenir ses cris, se contrôler si elle voulait sortir vivante de cette chambre. D'un coup de bassin il passa sur elle, et elle ne vit rien car il l'avait embrassé pour la distraire. L'homme se frottait à présent à son bassin, sa féminité l'attendait, elle avait presque besoin qu'il vienne lui faire l'amour tout de suite.

« Viens... S'il te plait... »

Le peu qu'avait fait son homme la faisait déjà avoir le souffle court, les idées éparpillées, une envie si forte qu'elle en avait les joues rouges. Son bassin se releva lorsqu'il faisait ces mouvements lents contre elle et elle eut un aperçu de ce qu'elle pourrait avoir. Elle ne savait pas si c'était pour la taquiner ou juste parce la sensation était très - très très bonne -, mais il se retira et rejoua à ce petit jeu quelques fois. Décrochant les premiers gémissements à sa belle.
Kate n'arrivait pas à être forte dans ces moments là, elle était une femme faible, libre, juste une femme normale. Elle ne tentait pas de se cacher sous une carapace, parce qu'elle avait une confiance aveugle en Rick. Elle pouvait être fébrile, tremblante, à la limite de l'inconscience avec lui... Elle savait que tout irait bien.

« Rick... »

Un morceau de la vidéo lui revint en mémoire, celui où elle se mordillait la lèvre, il lui avait dit qu'il aimait beaucoup. Et à vrai dire, c'était le moment parfait pour utiliser ce petit truc. Car elle ne pouvait plus tenir longtemps à ce petit jeu ou il la titillait en la faisant gémir - bon mais tellement frustrant -. La jolie brunette lui attrapa alors le visage à deux mains et le fit la regarder, avant de se mordre la lèvre. Elle était consciente et elle poussa le geste dans ses extrêmes, gémissant et se tortillant pendant que sa lèvre devenait rouge sang.

« J'ai envie de toi... Maintenant ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 4 Juil - 10:23

    Voyant la carte s’envoler, il tourna la tête vers sa fiancée. Apparemment elle avait une autre idée en tête. La voyant disparaître sous les couvertures, il fronça les sourcils, avant de la sentir jouer avec sa virilité. Tentant de se contrôler, il n’y arriva pas et il finit par la faire revenir vers lui pour échanger les positions et prendre le dessus, bougeant son bassin contre celui de sa partenaire. Il voulait attiser son désir et à l’écoute de ses propos, il y parvenait. Seulement, il refusa de venir à elle tout de suite. Il voulait continuer et profiter de l’instant, mais elle semblait vraiment avoir envie de lui. Entendre son prénom le fit sourire, mais la jeune femme décida de prendre les choses en main. Se retrouvant face à sa partenaire, il la fixa, la voyant alors se mordre la lèvre. Sentant son cœur battre plus vite, il la fixa, ayant le souffle plus court et il l’écouta parler. Continuant de la fixer dans les yeux, il fit descendre ses mains pour aller jusqu’aux hanches de la jeune femme et il les amena plus près de lui pour pouvoir la pénétrer d’un coup sec. Il ne voulait pas lui faire mal, il avait juste envie de ne pas être doux pour une fois. L’envie était là et ça ne lui ferait pas de mal d’être plus dur que d’habitude. Se retirant au bout de quelques secondes, il continua de la fixer, entrant à nouveau et commençant de longs vs et vient, allant au plus profond de la jeune femme tout en bougeant et voulant lui donner le plus de plaisir possible.

    Remontant ensuite ses mains, il attrapa celles de la jeune femme, croisant leurs doigts ensemble. Ne la quittant pas un seul instant des yeux, il continuant ses mouvements secs et profonds, allant de plus en plus vite et voulant prouver à la jeune femme qu’il l’aimait et qu’il était possessif. Il n’y avait pas d’hommes qui la regardaient à cet instant, donc aucune possibilité d’être jaloux, mais c’était dans son esprit. Aucun homme ne pourrait la voir ainsi à part lui. Aucun homme ne pourrait physiquement la posséder comme lui en cet instant. Il avait la chance de l’avoir rien que pour lui et il voulait lui montrer qu’il était heureux qu’elle l’ait choisit et surtout qu’il n’échangerait sa place pour rien au monde. Serrant ses doigts à ceux de la jeune femme, il accéléra encore le mouvement, voulant qu’elle atteigne le plaisir avant de pouvoir se laisser aller à son tour.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 4 Juil - 10:45

Lorsqu'elle était avec Esposito, dans cette période ou ils essayaient d'avoir un enfant, elle ne couchait que pour ça. Elle vivait pour concevoir un bébé, mais là, à cet instant avec Castle, c'était différent. Bébé, pas bébé, grenouille ou alien, elle s'en moquait, tout ce qu'elle arrivait à penser - et ce n'était pas vraiment penser - était qu'elle voulait prendre du plaisir avec son fiancé. Écarter les cuisses, serrer ses jambes autour du bassin de son partenaire et le sentir en elle. Mais il voulait jouer, la faire patienter, ce qu'elle n'était pas prête à faire ce soir, alors elle le supplia et utilisa la technique du mordillage de lèvre.
Kate reçut ce qu'elle avait demandé... Il lui avait dit que lorsqu'elle se mordait la lèvre, il se retrouvait excité à un point qu'elle ne pouvait pas imaginer, maintenant elle le pouvait. Il avait été dur, sec, presque violent, mais comme toujours il l'avait respecté et avait attendu d'avoir son accord pour continuer. Il s'était d'ailleurs retirér avant de revenir à l'attaque de sa belle. Beckett était impuissante sous les coups de bassins de son amant, elle ne pouvait rien faire, rien bouger, à peine respirer sous la pression qui se construisait en elle.
Rick lui attrapa bientôt les mains et elle le laissa faire pour voir ce qu'il avait en tête. Pfff, quelle idée ! Comment avait elle pu croire qu'il la laisserait réfléchir ? Non, il continuait à lui faire l'amour, l'amenant à gémir de plus en plus fort, à fermer les yeux pour essayer de ressentir chaque petits signes que ses nerfs lui envoyaient... Elle arriva rapidement à un point ou elle ne pouvait rien faire d'autre que de crier son plaisir en subissant les spasmes que lui imposaient son corps. Kate se retrouva épuisée d'un coup, il venait de lui voler toute son énergie dans un orgasme puissant... et il ne tarda pas à suivre.
La jeune femme n'ouvrit pas les yeux tout de suite, elle resta longtemps juste allongée sous le corps de son homme, à respirer son odeur et profiter de ce qu'il lui faisait ressentir au quotidien. Cette partie de jambes en l'air avait mis en avant certains points, comme par exemple le fait qu'elle lui appartenait à lui et à personne d'autre, qu'il l'aimait, qu'il était sa personne et qu'elle devait se tourner vers lui lorsqu'elle en avait besoin, pas une tierce personne - même Lanie -.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 4 Juil - 10:57

    Il voulait qu’elle prenne du plaisir, mais en plus de cela, il voulait qu’elle comprenne qu’il serait toujours là pour elle et qu’il serait possessif avec elle, jusqu’à la fin de ses jours. Il ne supportait pas qu’un autre homme la regarde, n’ose imaginer l’approcher. Croisant ses doigts à ceux de la jeune femme, il la regardait. Il aimait voir ses expressions et elle semblait emportée par le plaisir. Donnant des coups de reins secs et longs, il voulait la faire jouir et il finit par la voir atteindre ce but. Il se libéra alors en elle et il resta allongé sur elle. Posant son visage au creux de son cou, il apprécia sa position, mais il fit en sorte de ne pas lui faire mal. Puis, au bout de quelques minutes, il se redressa sur ses bras et regarda la jeune femme qui avait toujours les yeux fermés. Souriant, il l’embrassa sur le front, descendit vers son nez. Lui faisant un baiser esquimau, il sourit et descendit vers sa mâchoire. Faisant tout le tour, il descendit vers sa nuque et sentit son pouls encore rapide. Puis, il remonta doucement vers son visage et partit vers son oreille où il murmura quelques mots.

    Je vous aime madame Rodgers.

    Souriant, il mordilla son oreille et descendit alors vers ses lèvres pour l’embrasser. Il aimait bien profiter de l’instant et elle semblait apprécier. Du coup, il descendit à nouveau à sa nuque. Il aurait bien aimé la marquer pour prouver à tout le monde qu’elle était prise, mais il n’en fit rien. Il n’avait pas envie qu’elle le prenne mal ou alors voir des sourires moqueurs. Alors, il lécha doucement sa nuque, avant de descendre à nouveau vers ses épaules, puis le haut de sa poitrine et de prendre soins des jumelles comme il aimait bien les surnommer.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 4 Juil - 11:15

Kate n'ouvrait pas les yeux pour la bonne raison qu'elle souhaitait continuer de vivre dans sa petite bulle de plaisir. Elle sourit cependant lorsqu'il vint l'embrasser - surtout en sentant le bisou d'esquimau -. Elle le laissa faire, il parcourait son visage, son cou, ses épaules avec son souffle chaud et la belle continuait de travailler sur son souffle. Il fallait qu'elle se calme, il fallait qu'elle ouvre doucement les yeux et qu'elle redescende sur terre, mais elle n'en avait pas vraiment envie. Et comme il le disait si bien, elle voulait rester la madame Rogers qu'il aimait.
Castle arriva à poser sa langue sur le cou de sa compagne, et elle se mit à attendre avec envie qu'il la marque. Qu'il y pose son impression, mais il ne le fit pas et partit saluer les jumelles.
Généralement après avoir fait l'amour, la brunette aimait se retrouver dans les bras de son partenaire et profiter de la chaleur pour retrouver son calme. En fait, dans 99% des cas, elle l'aurait viré s'il avait agis comme cela un autre jour. Aujourd'hui ça passait, car il... Il avait juste agis d'une manière qui l'avait mise en transe, elle était sienne et il pouvait tout faire d'elle. Elle était à sa merci pour toujours, elle n'était plus Kate Beckett, mais Kate Rogers Castle. Et ce nouveau nom venait avec beaucoup de liberté - et un badge en moins -.
Ouvrant enfin les yeux, elle glissa ses mains sur le visage de son amant, le détournant de sa mission avec les jumelles et le fit revenir près d'elle. Elle profita alors de lui pour avoir un bisou, et lui fit comprendre qu'il pouvait continuer à jouer - grâce à un placement de mains stratégiques -. Kate n'avait toujours pas dit un mot, elle n'était pas sure d'en avoir besoin sachant que ses yeux parlaient pour elle jusqu'à présent. Elle était amoureuse - déjà dit et su par l'écrivain - et il la rendait heureuse - bis - et elle était sienne.
Sa lèvre se retrouva de nouveau entre ses dents et elle se la mordilla avec une petite pointe de gaminerie dans le regard. La jeune femme avait une petite idée derrière la tête et elle espérait que son homme cèderait, car après tout elle n'avait plus de job, plus de standard à atteindre. Alors après avoir impliqué sa lèvre, son regard et son sourire, elle lui murmura d'une voie rauque de venir la marquer. Et par là, elle n'entendait pas de la cogner, non parce qu'elle serait capable de cogner plus fort, non, elle voulait un suçon dans le cou, comme aurait pu le demander Alexis à son petit ami. Puis s'il voulait jouer dans la discrétion, il y avait pleins d'endroits pour faire des suçons... Il avait la chance de pouvoir choisir, elle le laissait faire à sa manière pour une fois. Chanceux !
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 4 Juil - 11:49

    Castle adorait quand la jeune femme venait lui caresser les cheveux et caresser le haut de son dos, après l’acte. Elle avait toujours des intentions agréables envers lui. Il avait l’impression d’être un chaton à qui on fait des caresses. Il n’avait jamais ronronné, mais ses soupirs d’aises en disaient long sur ce qu’il ressentait dans ses moments là. Mais cette fois-ci la jeune femme semblait trop occupée à redescendre sur terre et il décida alors d’en profiter. Il embrassa son front, descendant petit à petit, s’occupant de chaque parcelle de peau qui parvenait sous ses lèvres. Il aimait sentir sa peau sous lui et il en profitait pleinement. Arrivant finalement vers sa poitrine, il en prit grand soin comme à chaque fois. Puis, au bout de quelques minutes, elle lui relever la tête et il se retrouva embrassé par sa partenaire. Se laissant faire, il ferma les yeux pour en profiter. Puis, les ouvrants, il la regarda et il sourit. Il adorait la voir aussi détendue et insouciante de tout. La voyant se mordre à nouveau la lèvre, il sentit le désir reprendre le dessus. L’écoutant parler, il sourit de plus belle, sentant qu’au sud, son corps se mettait en action sans qu’il n’ait aucun contrôle. Cependant, il ne dit rien et il alla vers la nuque de la jeune femme. Venant d’abord l’embrasser délicatement, il finit par attraper sa peau et il y appliqua sa marque. Attendant quelques secondes, il se recula doucement et posa ses doigts sur la marque rouge, souriant.

    Puis, il y eu envie de la marquer ailleurs. Descendant sous les draps, il chercha son tatouage. Le voyant enfin, il refit le contour des lettres avec ses doigts. Entendant un soupir au nord, il sourit et il décida de la marquer à cet endroit aussi. Il voulait qu’elle soit sienne et il voulait être près de son tatouage. Une fois que la marque fut faite, il sourit à nouveau et remonta aux lèvres de la jeune femme. Il l’embrassa et la regarda dans les yeux, tout en souriant de plus belle. Ca ne le dérangerait pas qu’il fasse pareil avec lui. Au contraire, ça le rendrait dingue, alors, il embrassa la joue de la jeune femme et il sourit en sentant les mains de Kate sur lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 4 Juil - 12:04

L'humeur coquine ne semblait pas vouloir les quitter. Ils venaient de faire l'amour avec passion et pourtant ils étaient toujours d'humeur. Kate demanda à son homme de la marquer, il le fit. Commençant d'abord par un petit dans le cou, elle le sentit rapidement faire son chemin sous les draps pour arriver à hauteur de son tatouage. Il ne lui en fallut pas plus pour gémir et elle se tendit lorsqu'il la marqua à cet endroit. Il avait un pouvoir monstre sur elle ce soir, et elle n'arrivait pas à inverser les rôles, elle n'essayait pas vraiment non plus. Ça faisait du bien d'être insouciante et de juste profiter de ce qu'il voulait lui offrir.
Rick qui était revenu sur elle voulait deux choses pour sures. Qu'elle le marqua à son tour et faire l'amour - son érection le disait pour lui -. La brunette avait plus envie pour une chose que pour l'autre et elle fut plus que claire lorsqu'elle passa sur lui. Marquer son homme d'un suçon n'était pas son style, elle était plus du genre féline et les griffures sur le dos de son homme le prouvaient. Doucement, reprenant les rennes du bateau, elle l'aida à revenir en elle pour un petit supplément rapide. C'était pour lui faire plaisir à lui plus qu'à elle, car ses jambes avaient du mal à suivre la cadence qu'elle leurs imposait. Orgasme après orgasme, non, ces dernières ne pouvaient plus bouger, sauf pour trembler. Ce fut malheureusement avant qu'ils n'aient atteint ensemble le paradis qu'elle se rallongea à côté de lui, épuisée. Castle avait réussit à l'épuiser en lui faisant l'amour, ça allait être bon pour son égo ça.

« Tu m'as épuisé... »

Et pour accompagner son affirmation, elle bailla en se cachant derrière les draps. La belle se redressa tout de même un peu, car il était hors de question qu'elle s'endorme après ce qu'ils venaient de faire, elle voulait continuer à profiter du moment, peut être même à remettre le couvert dans quelques heures. Car après tout elle lui avait promis plusieurs rounds et elle avait tenu un et demi, deux au grand maximum. C'était une honte, ce n'était pas digne d'elle.

« Tu as gagné. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 4 Juil - 12:36

    Marquer la jeune femme ne le dérangeait absolument pas. Au contraire, il en prenait un grand plaisir. Il en profita donc pour la marquer sur la nuque et contre sa cuisse, près de son tatouage. Souriant, il revint sur elle et l’embrassa. Il la regardait dans les yeux, avant de l’embrasser à nouveau. Puis, elle prit le dessus et il sourit de plus belle. Se laissant aller avec elle, il la laissa guider leurs mouvements, mais ils n’eurent pas le temps d’arriver jusqu’au bout. La jeune femme semblait trop fatiguée et il se mit à sourire. A l’écoute de ses propos et en la voyant bailler, il sourit de plus belle et il bomba le torse quand elle lui expliqua qu’il avait gagné.

    J’ai gagné depuis bien longtemps.

    Gardant son sourire, en effet il le pensait. Il avait gagné le fait d’être à ses côtés, gagné son amour et il était le plus heureux des hommes. Se redressant dans le lit, il regarda la jeune femme et lui demanda de s’allonger sur le dos. La voyant un peu septique, il sourit de plus belle. Il lui redemanda la même chose et quand elle le fit, il se mit entre ses jambes. Il posa ses mains sur sa cuisse droite et commença à doucement la masser. Il prit son temps, voulant qu’elle soit détendue au maximum et qu’elle n’ait pas mal. Puis, il fit de même avec son autre jambe. Lui demandant finalement de se retourner pour masser son dos, il ne l’a vit pas bouger.

    Kate ?

    Il fronça les sourcils et se mit à sourire en entendant sa respiration régulière. Elle s’était apparemment endormit. Venant l’embrasser, il s’allongea à côté d’elle la laissant dormir tranquillement. La fixant un moment, il se leva du lit, doucement et il alla chercher son portable. Remontant dans leur chambre, il commença à filmer sa partenaire. Il filma surtout son visage, calme, endormit. Puis, au bout d’un moment, il sentit la fatigue arriver de son côté également. S’allongeant à son tour, il ferma les yeux, laissant le sommeil l’emporter.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 4 Juil - 21:27

Kate était épuisée après cette soirée exceptionnelle. Elle savait que ça ferait du bien à l'égo de son fiancé, mais elle ne fit rien contre. Il était doué et il avait le droit de le savoir. Et à part une petite phrase de bonheur, le jeune homme continuait de s'occuper d'elle. Elle restait le centre d'attention de Castle. Il lui demanda de se mettre sur le dos et elle hésita un peu, elle ne savait pas ce qu'il voulait faire, mais elle le fit et ne le regretta pas. Les mains de l'écrivain vinrent se poser sur ses longues jambes pour les masser. Elle sentit tout la tension s'évaporer sous les doigts magiques de son amant. Elle ne vibrait plus, elle était détendue. Beckett tenta de regarder son homme, mais rapidement, elle posa juste sa tête sur l'oreiller avant de s'effondrer de sommeil.
Quand Rick lui demanda de bouger et qu'elle ne répondit pas, elle était déjà loin. Son corps chaud et nu en travers du lit, sa crinière sauvage autour de son visage, tout semblait être parfait. Et surement pour cela que monsieur Castle décida que c'était le moment pour la filmer. Et hop encore un peu plus à mettre dans un film. Quoi que non, car elle était nue et on ne savait jamais qui pourrait tomber dessus.
Son souffle était enfin calme, ses mains s'étaient mises sous forme de poings et elle ne fut plus sur le dos longtemps. Elle tenta sur le côté, surement attendant que son fiancé soit là, puis en foetus, et pour finir sur le ventre, caché par tout ce qu'elle pouvait trouver à distance - trois oreillers -.
Le lit finit par se creuser à côté d'elle et elle sans se réveiller, elle glissa tout naturellement dans les bras de son partenaire. Une chaleur sans nom l'envahit alors qu'un sentiment de protection se répandait dans la pièce. Les rêves de Beck qui étaient déjà bons devinrent encore meilleurs. Et elle murmura et bougea beaucoup cette nuit, parce que plutôt qu'observer son bonheur, elle le vivait... de jour comme de nuit.

On en a fini avec ce sujet non ? Si tu veux j'en ouvre un nouveau pour quand tu rentre... Ta surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple.

Revenir en haut Aller en bas

Rien n'est jamais simple.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 20 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagine Crossover ::  :: 
Topics Finis
-