Bienvenue sur Imagine Crossover !
 
N'hésitez plus à vous inscrire, le forum a fêté ses 1 an récemment
Et il ne manque plus que vous !



Partagez|

Rien n'est jamais simple.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 19 Juin - 12:15

L'expérience imprimeur était nouvelle pour Kate qui ne savait pas comment réagir. Elle ne voulait pas mettre de frein à son partenaire, mais en même temps, elle avait du mal à cacher ses émotions. Elle aimait l'invitation la plus simple, du vraiment simple, une invitation qui lui ressemblait plus à elle qu'à lui. Et lui, semblait en aimait une autre, autre invitation que Beck accepta pour ne pas le blesser. Seulement il commenta toutes les invitations et se rendit compte qu'il n'en aimait aucune, fin qu'il n'avait pas de coup de cœur comme elle en avait eu un.

« C'est peut être parce que ça ne te ressemble pas. Tu es du style à avoir un truc qui te saute au visage lorsque l'on ouvre l'invitation, ou avec des couleurs vivres... Je ne sais pas. »

La brunette abandonna l'invitation qu'elle aimait et donna de nouvelles instructions à l'imprimeur pour qu'il refasse d'autres tests pour voir si ça plaisait un peu plus à son fiancé. Sauf que elle ça n'allait pas et quand le professionnel eut quitté la pièce, elle se tourna vers son homme.

« J'aime celle qui est toute simple. Mais je vois bien que tu n'as pas le coup de cœur, j'ai eu mon coup de cœur... On va voir avec les autres si peut être on trouve notre bonheur ensemble. Fin pour les invitations. »

Elle reprit l'invitation qu'elle aimait dans ses mains et la regarda une dernière fois avant de la reposer et de regarder son homme. Elle n'arrivait pas à le lire et c'était rare. Se transformait elle déjà en bradzilla ?

« J'agis de travers ? J'ai l'impression de faire les choses de travers. Tout sonne faux... Est ce qu'on peut attraper les invitations et aller chercher Alexis, se donner quelques heures pour y réfléchir ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 19 Juin - 12:24

    Castle n’était pas attiré par les invitations qu’ils avaient, enfin pas par deux sur les trois à vrai dire. En même temps, il ne savait pas vraiment ce qu’il voulait. Ecoutant sa partenaire, il ne dit rien, mais il entendit le fait qu’elle n’avait pas répondu tout de suite à sa question. Puis, il la regarda prendre une des invitations en main et à l’écoute de ce que lui disait Beckett, il fit signe à l’imprimeur et prit l’invitation que Kate aimait.

    On va prendre celle là.

    Il tourna la tête vers sa partenaire.

    Tu as fait le motif, j’ai fais le texte. J’ai une surprise et toi tu choisis les invitations. Je n’ai rien contre une invitation toute simple, ça ne me dérange pas, tant qu’on lit les choses clairement et qu’on voit le dessin que tu as fais.

    C’est vrai qu’il l’aimait bien. Il voulait quelque chose qu’ils aimeraient tout les deux et cette invitation là lui allait parfaitement.

    Oh et tu ne fais rien de travers. Je voulais juste avoir ton avis sur ce que tu préférais. Alors si ça te vas, on peut partir dès à présent sur celle là.

    Fixant sa partenaire, il se mit à sourire. Un sourire franc et sincère. Il aimait cette invitation, simple, clair et précise. Maintenant, à voir ce qu’en dirait Kate et peut-être qu’elle voulait vraiment y réfléchir plus longtemps, ce qu’il pouvait tout à fait comprendre. Lui donnant l’invitation dans les mains, il la regarda, attendant simplement la réponse.

    A toi de choisir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 19 Juin - 12:41

Comment Castle pouvait il être si adulte à cet instant ? Elle l'aimait lorsqu'il était un enfant et à vrai dire, elle l'aimait encore plus lorsqu'il était adulte. Elle l'écoutait parler comme une lycéenne devant son professeur préféré et malgré sa confusion, il la faisait sourire. Il lui donnait le choix et Kate s'empressa de l'attraper.

« J'aime celle ci. »

C'était son dernier mot. Si elle devait en choisir une, se serait celle ci - et cela pour toujours -. Invitations faites ! Un bon point pour eux, pas de disputes, pas de froid, juste une Beck un peu bizarre. Mais la jeune femme mit ça sur le compte de la surprise qui continuait de la travailler.
L'imprimeur revint avec d'autres modèles, mais son avis était toujours le même et elle le lui indiqua. Elle avait pris sa décision et celui ci accepta de les imprimer au plus vite et de les envoyer au loft dans la semaine. Tout allait bien pour le moment. Maddie s'occupait du repas, Paula des photographes, le maire de l'endroit, et monsieur l'imprimeur des invitations. Ils venaient de commencer et pourtant elle avait presque l'impression que tout était déjà prêt, tout sauf elle... Ce mauvais sentiment commençait à se faire une petite place à l'arrière de sa tête et sa la titillait, elle avait vraiment besoin d'en parler avec Lanie avant que ça ne dégénère. Elle aimait Castle, alors pourquoi cette peur de se faire passer la bague au doigt ? Elle était la troisième, la dernière...

« Je n'ai pas besoin de compensation par rapport à la surprise, mais si vraiment tu penses que tu dois... grande skim latte avec deux doses de vanille sans sucre. »

Parler de café la rendait toujours heureuse et cette fois ci n'échappa pas à la règle. L'idée d'avoir son café entre les mains la rendait presque plus souriante que l'idée de se marier. Cependant la présence de Castle à ses côtés la fit redescendre et elle se remit à penser.

« Mais peut être que ta surprise n'inclus pas moi buvant café sur café toute l'après midi... »

Travaille de détective à la recherche d'indice sur son témoin principal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 19 Juin - 12:56

    Il fut content qu’elle accepte de faire un choix. Il avait envie que les invitations lui plaisaient et pas qu’elle se pli à sa volonté à lui. Il voulait faire les choses ensemble. Que l’un et l’autre soient prêts à s’accorder sur ce qu’ils voulaient vraiment pour leur mariage. Il fallait faire des choix et il l’écouta dire à l’imprimeur ce qu’elle voulait. Ce dernier leur indiqua qu’ils auraient tout cela au plus vite. Parfait, tout cela avançait bien et il était content. Sortant finalement de là, il écouta les propos d sa fiancée et se mit à rire.

    Tu peux en boire, ça ne dérangera pas ma surprise, que je ne compte toujours pas te dévoiler.

    Embrassant la jeune femme, il sourit de plus belle. Non, il ne lui dirait rien. Au pire un indice, mais il fallait que ça soit un qui la fasse vraiment réfléchir pour qu’elle ne trouve pas tout de suite. Attrapant alors la main de la jeune femme, il la fit marcher avec lui jusqu’à un café. Demandant pour eux deux, il revint avec la commande de madame.

    Grande skim latte avec deux doses de vanille sans sucre.

    Souriant, il but une gorgée de son chocolat chaud. Il avait envie de changer du café cette fois-ci. Puis, il reprit à nouveau sa main et marcha tranquillement à ses côtés pour revenir à leur voiture. Il pensa être assez rapide pour prendre le volant, mais ça ne fut pas le cas et il grimaça, allant du côté passager, face au sourire amusé de sa fiancée. Mettant sa ceinture, il prit la boisson de la jeune femme avec lui pour qu’elle puisse conduire. Allant donc chercher Alexis, il se disait qu’il aurait dû passer ailleurs avant, mais tant pis. Il pourrait faire sans. Une fois devant l’école de la rouquine, il descendit du véhicule et redonna son breuvage à sa fiancée.

    Elle ne devrait pas tarder à sortir.

    S’asseyant sur le capot de la voiture, il regarda sa partenaire.

    Tu sais si jamais il y a des choses que je choisis que tu n’aimes pas, tu dois me le dire. Je veux qu’on préparer ce mariage ensemble et pas que tu n’aimes pas ce qu’on fait.

    Il avait vu la façon dont elle avait été tout de suite plus souriante en faisant le choix des invitations, alors il voulait juste lui rappeler le fait qu’elle avait son avis à donner et qu’ils étaient deux dans tout ça.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 20 Juin - 8:14

Et une chose de faite ! Les invitations allaient être envoyé bientôt et ils n'auraient plus qu'à se préparer pour le grand jour. Kate était heureuse, mais son besoin de caféine reprit le dessus, juste à temps pour qu'il la taquine encore avec cette surprise. Elle voulait savoir et il ne voulait rien lâcher... et elle prenait sur elle pour ne pas l'étrangler. Fin, Castle se débrouillait assez bien pour lui mettre la tête ailleurs, il embrassait comme un dieu et avec ça, elle oubliait tout. L'écrivain l'attrapa par la main et il l'entraina vers un café pour lui offrir son grande skim latte avec deux doses de vanille sans sucre. Le voyant revenir avec sa boisson lui donna le sourire - avant qu'elle ne réalise qu'il n'avait pas pris de café et qu'elle ne pourrait pas le lui voler quand elle aurait fini le sien -. Rahh c'était pour des détails comme cela qu'elle avait besoin d'un adulte à temps pleins - big joke - elle pourrait toujours lui voler un peu de son chocolat chaud. Penser, penser, elle ne faisait que ça et pourtant elle réussit tout de même à être la première derrière le volant pour les conduire au lycée d'Alexis. Et lorsqu'il sortit de la voiture pour s'assoir sur le capot, elle éteignit le contact pour aller le rejoindre. A peine avait elle posé ses fesses sur le métal chaud que déjà il reparlait de l'incident ' je me tais ' de l'imprimerie.

« J'aime tout jusqu'à présent... Tu m'as dit que tes deux premiers mariages n'avaient pas été fait pour toi et je ne veux pas que le notre soit pareil. Je veux que tu sois enfin celui qui profite. »

Lui avoua-t-elle sincèrement. Elle voulait juste qu'il soit heureux le jour de son mariage, qu'il profite et qu'il ne se rende pas compte qu'il avait pris une mauvaise décision en voulant l'épouser elle. Beckett regarda en direction de son partenaire et elle était prête à se pencher sur lui pour l'embrasser et mettre un terme à la conversation lorsqu'Alexis débarqua. Elle n'avait même pas entendu la cloche sonner. Pas grave. La jeune fille fila directement vers son père, faisant juste un signe en direction de la détective.

« Hey Alexis. »

Elles étaient toujours un peu en froid, ça allait mieux, mais ce n'était toujours pas ça. Les deux femmes avaient besoin d'un peu de temps pour établir un nouveau lien de confiance mutuel. Mais la patience n'était pas le point fort de Kate, qui alla chercher dans son sac l'invitation test que l'imprimeur le leur avait donné. Elle la tendit vers la rouquine qui observa la chose comme si c'était un cadeau empoisonné.

« C'est la première, mais tu es officiellement invité... »

La réponse qui suivit claqua la brunette comme jamais. Alexis avait déjà des plans... Katie regarda son fiancé avec de la peine dans les yeux, elles ne s'entendaient pas super, mais à ce point là ? Non apparemment car la jeune adolescente finit par dire qu'elle plaisantait et entoura ses bras autour de la détective qui ne comprenait plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 20 Juin - 10:42

    Je profite déjà, mais je veux aussi que tu donne ton avis, mais surtout que tu me dises si jamais tu n’aimes pas quelque chose. On est deux dans tout ça et on doit faire les choses à deux.

    Souriant, il but une gorgée de son chocolat chaud et il regarda sa partenaire, la voyant se rapprocher, mais il n’eu pas le temps de l’embrasser non plus qu’Alexis arrivait déjà. Cette dernière arriva vers lui. Ayant posé son chocolat sur la capot de la voiture, il vint entourer sa fille de ses bras, lui demandant si sa journée c’était bien passé. Il vit des amies de sa fille et il la salua d’un signe de main, tout en écoutant Kate parler avec la rouquine. Souriant, il fronça les sourcils et regarda sa partenaire. Comment ça Alexis avait d’autres plans ? Il fut tout aussi surprit que sa fiancée, mais il vit sa fille sourire et dire qu’elle plaisait avant de prendre Kate dans ses bras. Il ne savait pas ce qui venait de se passer, mais il vit Alexis se mettre sur la pointe des pieds et il soupira, sachant qu’elle devait apparemment parler en privée avec la jeune femme.

    Merci Kate. Est-ce que tu voudras bien que je vienne pour tes essais de robe de mariée ?

    Voyant sa fille revenir sur ses pieds, il les regarda, buvant encore de son chocolat chaud. Il ne savait pas ce qui se passait, mais entre sa fille qui se mordait la lèvre, comme si elle attendait une réponse très importante et sa partenaire qui semblait vraiment toute chamboulée, il se demandait vraiment ce qui se passait. Mais, il en profita pour se glisser derrière Kate et attraper les clés de la voiture, ni vu, ni connu. Parfait, il pourrait donc conduire et il fallait qu’il fasse attention que Kate n’attrape pas son oreille ou son nez d’ici là. D’ailleurs, il alla vers le coffre de sa voiture et regarda ce qu’il avait à l’intérieur, gardant bien les clés dans sa main, pendant que les filles parlaient entre elles. Trouvant une couverture, ça pourrait sans doute faire l’affaire. Il alla la déposer sur un des sièges arrière de la voiture et il revint vers les femmes de sa vie.

    C’est bon tous ses secrets ? On peut aller voir cette surprise ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 20 Juin - 11:06

« A deux, ok. »

La jeune femme allait abuser des lèvres de son partenaire lorsque la rouquine arriva et elle se recula pour qu'ils puissent se retrouver. Castle prit sa fille dans ses bras et la serra pendant que sa fiancée se crispait sur son gobelet de café. Et le phénomène ne s'arrangea pas lorsque l'adolescente fit semblant de ne pas pouvoir venir à leur mariage. Elle jouait mais ça ne faisait pas rire Kate qui était toujours tendue aux côtés d'Alexis. La jeune fille était adorable, intelligente, mais elle ne rigolait pas lorsqu'il s'agissait de son père... Et la brunette était la première à le blesser. Mais au beau milieu de nul part, alors que son partenaire lui volait les clefs de la voiture, la rouquine se mit sur la pointe des pieds pour parler à voie basse prêt de l'oreille de sa future belle mère. Elle voulait venir aux essayages de la robe et soudainement la pression retomba. C'était juste ça, juste ça !!

« Avec plaisir, tu me diras lorsque tu veux venir. »

Kate souriait à présent et elle se tenta à passer un bras autour des épaules de l'adolescente. Elles n'étaient apparemment plus en froid, mais c'était encore juste une impression, car la rouquine semblait avoir hérité des dons d'acteurs de la branche Castle. La brunette sourit une dernière fois avant d'entendre la voie grave de l'homme enfant - prêt à partir en premier pour une fois -.

« Ne pousse pas ta chance... »

Dit elle menaçante alors qu'elle montait en voiture du côté passager - ce qui n'était pas sa place favorite -. Elle le regarda faire, le regarder conduire l'énervait, elle avait l'impression qu'elle pourrait tout faire mieux et plus vite, mais c'était surtout qu'elle avait un badge et qu'elle ne faisait jamais vraiment attention aux dangers qu'elle prenait - pour elle, pas pour les autres -.

« Je peux savoir où tu nous emmènes maintenant ? Le deal Lanie tient toujours et je n'ai presque plus de patience. Puis c'est pourquoi faire cette couverture ? Il ne fait pas assez chaud pour que tu nous fasses dormir dehors avec juste ça et il ne fait pas assez froid pour qu'on en ai besoin... Où est ce qu'on va ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 20 Juin - 11:18

    Content que la jeune femme accepte de faire les choses à deux, il sourit avant de voir Alexis arriver. Elle n’avait plus cours depuis longtemps, mais elle allait quand même à l’école pour voir quel choix elle devait faire pour l’université. Richard savait que c’était une décision importante et que quand elle l’aurait prise, il risquait d’être crispé, encore plus si elle partait à l’étranger. Il aurait dû mal à laisser sa fille partir, mais il le ferait malgré tout. Enfin, en contre partie, il voudrait au moins quatre jours où elle devrait l’appeler dans la semaine et si elle en manquait un seul, il allait l’appeler directement. Papa poule, trop protecteur, voire étouffant ? Pas le moins du monde. Bon peut-être un peu quand même. Alors, pendant que les filles parlaient entre elles, il sortit une couverture du coffre de la voiture, pour la déposer sur un des sièges arrière de la voiture. Puis, demandant à ces dames si elle avait finit de se dire tout un tas de secret, il sourit en montant du côté conducteur. Kate à ses côtés et Alexis derrière, il écouta sa fiancée lui parlait alors qu’il était en route pour la surprise.

    Crois-moi que le deal Lanie ne tiendra plus une fois que tu auras ta surprise.

    En tout cas il l’espérait vraiment et il savait que c’était jouer avec le feu que de dire ça, mais il savait ce qu’il faisait.

    Heu papa, pourquoi on vient chez Tom ?

    Souriant de plus belle, il était content que sa fille reconnaisse les lieux. Au moins elle avait reconnu la route et il se gara devant la maison de l’homme. Voyant ce dernier sortir, il en fit autant de la voiture, laissant Kate et Alexis le rejoindre. Faisant les présentations, il lui demanda d’aller la chercher et il regarda Kate.

    Tu te souviens de Poutchi ?

    Fixant sa partenaire, il espérait qu’elle s’en souvienne, parce que sinon la surprise serait complètement ratée.

    Il a été adopté par une famille qui l’a finalement laissé un jour à la SPA. Ayant mes sources, Tom l’a ramené ici aujourd’hui et on peut l’adopter.

    Souriant de plus belle, il espérait que ça ferait plaisir à la jeune femme.

    Et pour les voisins, enfin le voisin qui avait crié au drame, il n’y aura plus de soucis, j’ai trouvé un argument de choc pour qu’il ne veuille plus jamais m’embêter.

    En effet Castle l’avait vu revenir souvent avec des femmes différentes chez lui. Femmes qui n’étaient pas la sienne. Sa femme voyageant beaucoup, il avait décidé d’avoir un tas de maitresse et l’écrivain jouait là-dessus pour qu’il ne dise rien sur le chien. Voyant finalement Tom revenir avec Poutchi, il le tendit à Kate et Rick regarda sa partenaire, pour savoir si elle comptait l’adopter ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 20 Juin - 11:33

L'idée de la surprise était marrante cinq minutes, après non. Kate commençait à bouillir intérieurement et elle espérait que Castle le verrait parce qu'elle était prête à aller l'enterrer vivant dans le premier parc en vue. Mais celui ci semblait toujours aussi sur de lui, fier et plein de joie alors elle tint un peu plus longtemps. Alexis semblait connaitre l'endroit, elle était donc la seule paumée du groupe - ça n'aida pas à la situation -.
La voiture finit par s'arrêter et elle en descendit rapidement. Un homme arriva et elle se tourna vers son fiancé qui fit les présentations. Toujours perdue elle était prête à faire demi tour lorsqu'elle entendit un nom qui la fit perdre tout sourire. Bien sur qu'elle se souvenait de Poutchi, elle lui avait donné ce nom ridicule parce qu'elle l'aimait de tout son cœur et on le lui avait retiré. C'était cruel de lui en reparler. Mais la suite de l'histoire arriva et elle se mit à sourire bêtement en attendant de voir la bête.
Tom le ramena et Kate l'attrapa dans ses bras. L'animal se souvenait apparemment d'elle car il était tout excité et elle dut s'assoir par terre pour ne pas le faire tomber. Poutchi avait grandi et Poutchi était toujours aussi câlin et majestueux. Il ne pouvait s'empêcher de venir contre elle et de sautiller, de lui lécher le cou et d'essayer d'atteindre son visage.

« Oh mon cœur, je t'aime. Tu m'as manqué. »

Toutes les gentilles paroles étaient destinées au chien qui se calma contre elle - sur elle - après quelques minutes. Elle s'extirpa de sous l'animal - qui se crispa en croyant voir sa maitresse partir - et ce fut au tour de Castle d'avoir sa récompense. Il venait de lui faire un super cadeau, il le méritait. Beck lui sauta à moitié dessus, passa ses jambes autour de son bassin et lia ses lèvres aux siennes dans un baiser passionné. Oh et il aurait bien plus ce soir, c'était juste un avant gout, mais c'était déjà beaucoup trop pour Alexis qui se racla la gorge en leur demandant de se séparer, juste un peu, beaucoup ...

« Merci. »

Le chien était assis et regardait en l'air pour voir ce qu'il se passait, il devait avoir peur de les voir partir une nouvelle fois alors il était sur ses gardes. Kate se remit vite à sa hauteur pour lui faire pleins de câlins et elle remercia Tom pour avoir gardé la bête. Elle était juste subjuguée par le bonheur, le mariage, le chien, le droit d'avoir une bonne relation avec Alexis, c'était une grosse journée. Elle avait mal commencé, mais elle se terminait bien.

« Viens ici mon cœur. Oh oui tu vas dormir avec moi ce soir, et on va aller acheter pleins de sucreries pour toi. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 20 Juin - 11:46

    Il avait suivit le parcours du chien et aussi celui de son voisin, alors du coup, il avait la chance d’avoir ce chien pour sa partenaire. Il savait qu’elle l’aimait beaucoup et que ça lui avait brisé le cœur de ne pas pouvoir le garder. Souriant quand elle attrapa le chien et qu’elle joua avec, il était fier de lui. La surprise lui plaisait et il aimait la voir sourire ainsi. Voyant Alexis qui souriait aussi, il regarda Tom qui lui fit un clin d’œil. Il remercia d’ailleurs l’homme une nouvelle fois pour l’avoir gardé et il se retrouva finalement avec Kate dans les bras. Il se laissa embrasser, appréciant avec joie le baiser qu’elle lui offrait. Il ne s’était pas attendu à ça, mais ça lui allait parfaitement. Seulement, la rouquine ne semblait pas à l’aise du tout et il reposa Kate au sol qui continua de jouer avec le chien et Castle grogna.

    Bon bah apparemment c’est moi qui vais prendre le canapé ce soir, super.

    Evidemment c’était dit sur un ton triste, mais il salua son ami Tom et il vit Alexis remonter en voiture. Puis, il fit signe au chien de venir. Ce dernier le regardait presque comme s’il se moquait de lui. Castle soupira et il siffla, ouvrant la portière et le chien monta dans la voiture. Fier de le voir obéir, il ferma l portière et prit le volant. Entendant Alexis rire, il vit le chien lui lécher le visage. Riant à son tour, il regarda sa partenaire et démarra la voiture pour aller dans un magasin qui pourrait leur donner tout ce dont ils auraient besoin pour leur chien. Une fois là-bas, ils firent le tour des rayons, trouvant tout ce dont ils avaient besoin et ils rentrèrent au loft. Une fois là-bas, il parla au portier du nouvel arrivant. Une fois dans le loft, il vit sa mère ouvrir de grands yeux, se demandant d’où sortait ce chien et il lui expliqua la situation. Le chien lui allait doucement vers Martha ne sachant pas trop si c’était une copine ou pas. Souriant, il le vit finalement s’asseoir face à Martha et la dévisager pour savoir si elle serait gentille avec lui ou pas. De son côté, il sortit les affaires, mettant la place du chien près de l’escalier, côté cuisine. Allant remplir une des gamelles d’eau, il sortit ensuite un peu à manger et il mit tout en place, revenant alors vers sa fiancée.

    Alors, ta surprise te plaît finalement ou tu vas chez Lanie pendant une semaine ?

    Souriant, il entendit sa mère rire et vit le chien qui la léchait et qui semblait particulièrement heureux. Martha et Alexis jouaient avec le chien et Castle regarda sa fiancée, pour voir si elle était aussi heureuse que toutes les personnes dans la pièce.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 20 Juin - 12:02

« Il y a de la place pour tout le monde dans le lit. »

Kate avait beau être très heureuse de retrouver son Poutchi, de vouloir passer du temps avec lui, cela ne voulait pas dire qu'elle était prête à perdre ses privilèges de fiancée. Elle allait continuer de dormir tout contre Castle et ferait un petit lit pour le chien au pied du leur. Elle était juste heureuse de retrouver son compagnon à quatre pattes, il lui avait manqué et elle avait perdu l'espoir de le revoir un jour. C'était sans compter Castle.
D'ailleurs celui ci se remit derrière le volant après avoir fait grimper le chien en voiture et il conduisait en direction du loft. Alexis se faisait lécher par le chien qui l'adorait et elle riait, c'était un son que Beck aimait... mais elle n'osa pas le dire et se contenta de poser sa main sur la cuisse de son partenaire, et finir le chocolat chaud qu'il ne buvait plus.
L'écrivain s'arrêta sur le chemin pour acheter des affaires à Poutchi - ce fut rapide - et c'est chargé comme des mules, qu'ils arrivèrent au pied de l'immeuble. Le portier les regarda arriver en souriant et il eut droit à un petit topo avant qu'ils ne grimpent tous au loft pour l'installer.
L'animal fit le tour du salon plusieurs fois, il connaissait mais semblait perdu, comme si ça n'était qu'un vague souvenir pour lui, et elle pouvait comprendre. On l'avait retiré de sa famille si jeune, pauvre bête. Mais il tomba face à face avec Martha ce qui amena une situation adorable. Kate était amoureuse de la bête, mais ce n'est pas lui qu'elle alla voir en premier. Ses pas la menèrent à Rick et elle attendit qu'il se relève pour parler. Il fut plus rapide et elle se retint pour ne pas le violer sur place. Il était adorable.

« Chut. »

Comme les deux rouquines étaient occupées avec le chien, Katie poussa son homme contre les escaliers et le fit taire avec un baiser. Elle le remerciait pour tout ce qu'il avait fait aujourd'hui. Et ce qu'il continuait à faire, car il était littéralement en train de créer un palace pour chien au milieu du loft.

« Il pourrait dormir avec Alexis se soir et je pourrais te remercier comme il se doit. Tu mérites bien plus que quelques baisers contre des escaliers... Beaucoup plus... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 20 Juin - 12:15

    Il fut tout fier quand la jeune femme expliqua qu’il pourrait quand même dormir avec elle. Bon c’était une bonne chose. Puis, une fois qu’il eu remercié son ami Tom, ils partirent chercher de quoi faire un bon petit nid douillet pour leur chien. Parlant ensuite avec le portier, ce dernier pouvait désormais considérer leur nouvel ami à quatre pattes comme un habitant des lieux. En plus de cela, s’il y avait des plaintes des voisins, il devrait le prévenir tout de suite et il verrait ce qu’il pourrait faire. Une fois qu’il ouvrit la porte du loft, le chien prit ses marques petit à petit et il finit par arriver face à Martha, ne sachant pas si elle était aussi une gentille ou pas. Souriant, l’écrivain alla installer les premières choses importantes pour le chien, pas loin des escaliers, comme ça, ça ne serait pas dans le passage et le chien aurait les escaliers pour se protéger et dormir là s’il le voulait. Voyant sa fiancée venir vers lui, il lui demanda si sa semaine chez Lanie tenait toujours ou pas. L’entendant dire de se taire, il fronça les sourcils et se retrouva à reculer jusqu’à se retrouver collé au mur. Le regardant, il ferma les yeux quand elle vint l’embrasser. L’entourant de ses bras, il soupira et sourit à ses propos.

    Beaucoup plus ?

    Il avait la voix hésitante et il sentit sa gorge devenir sèche. Il adorait quand elle lui disait ce genre de choses, mais encore plus voir ce regard qu’elle lui lançait. Mon dieu, il allait défaillir. Seulement, il l’embrassa à nouveau et profita simplement de l’instant. Il aimait cette femme plus que tout au monde et il sourit.

    Par contre, il ne dormira pas toujours avec nous, enfin dans le lit je veux dire.

    C’état une affirmation. Il voulait bien que le chien vienne dormir dans la chambre, mais pas dans le lit. Il préférait avoir sa partenaire rien que pour lui dans le lit. Seulement, il n’eu pas le temps d’y réfléchir plus que le chien venait de lui sauter dessus. Déséquilibré, il se retrouvé allongé par terre avec le chien qui lui léchait le visage.

    Non … arrêtes …

    Il essayait de repousser le chien, mais ce dernier continua de le lécher pendant quelques secondes supplémentaires, avant de s’asseoir à côté de lui et de remuer la queue en le regardant.

    Ne fais plus jamais ça.

    Il vit le chien s’aplatir au sol et faire un mine toute triste. Il soupira alors et lui caressa la tête. Puis, il lui lança une balle et il vit le chien courir après et jouer avec. Se relevant, il alla dans la cuisine et se passa de l’eau sur le visage, tentait d’enlever la bave du chien. Puis, se séchant le visage, il soupira et regarda sa fille qui parlait avec sa mère, Poutchi qui jouait avec sa balle et Kate qui avait le sourire. Soupirant doucement, il apprécia ce tableau de sa famille.

    Bon alors qui veut manger quoi ce soir ?

    Remontant ses manches, il regarda les filles qui le regardaient, réfléchissant à leurs réponses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 20 Juin - 21:42

Castle lui avait ramené Poutchi, Castle aurait droit à une nuit de prince, elle allait s'offrir à lui entièrement et lui montrer à quel point il l'avait rendu heureuse. La belle voulait le lui faire comprendre immédiatement et ce ne fut pas trop dur, il était facile à allumer, beaucoup plus à éteindre. Fin cette fois, ce ne fut pas trop dur, car il ne voulait pas du chien dans le lit tous les soirs, surtout les soirs où ils voulaient faire l'amour. Kate pouvait comprendre et était du même avis, le chien pouvait avoir son lit dans leur chambre et dormir occasionnellement avec eux. Et elle accepta l'idée juste à temps pour voir Poutchi sauter sur son fiancé qui se retrouva au sol en train de lutter pour ne plus avoir de léchouilles. La bête s'arrêta et s'assit au son de la voie de l'homme, mais quelques mots de plus le firent s’aplatir sur le sol. Ce n'était pas la faute de Rick, elle le savait, c'était surement les propriétaires précédents qui lui avait fait ça, mais d'une manière ou d'une autre ça lui brisait le cœur. La petite boule de poil - qui n'était encore qu'un chiot de quelques mois - oublia vite toute l'histoire après une caresse sur la tête et un balle lancée pour lui. Il était heureux à nouveau et ça rassurait Beck, qui se disait qu'il allai aller bien.

« Pâtes Bolognaise. »

Ce n'était pas une demande sans raison, elle savait que tout le monde aimait ça et que Poutchi en était fan. Et il en aurait un peu dans sa gamelle après leur repas. Elle se souvenait encore des fois où elle l'avait vu relevé le nez et que toute sa truffe était rouge à cause de la sauce tomate. Un vrai petit plaisantin.
La brunette entama le chemin qui la séparait de la cuisine lorsqu'on sonna à la porte. Martha alla ouvrir et récupéra une pile de magasine, pendant qu'Alexis venait la kidnapper. Retour à la case canapé. Les deux rouquines avaient acheté tout un tas de magasines de robes de mariées et elles voulaient à présent faire un premier tri. Est ce que ça voulait dire qu'Alexis voulait faire a maintenant ? Surement, c'était son signal pour commencer à choisir. Puis si elle avait mis Martha au courant, c'était plus qu'un simple oui. Beckett tourna le visage vers son compagnon et sourit soudainement plus sure d'elle que jamais à propos de sa robe, de l'aide qu'elle aurait pour la choisir.

« Finalement je n'ai pas besoin de toi pour la choisir, j'ai une équipe d'experte pour m'aider. »

Tout le monde souriait, était heureux et détendu, c'était donc parfait. Poutchi vint s'installer sur ses jambes et les rouquines l'entourèrent en prenant le premier magasine. Il y avait de très belles robes, et aussi des très chères... Et comme par hasard, elle craqua sur une Vera Wang hors de prix. Le modèle lui ressemblait, le prix beaucoup moins et elle allait tourner la page lorsque Martha l'arrêta pour y mettre un premier post it bleu - les siens, les roses étaient Martha, les verts Alexis -. Et au regard confus de la détective, elle lui murmura qu'elle n'avait pas à se faire de sang pour le prix, que se serait un cadeau de sa part. Les pupilles de Kate se dilatèrent d'un coup, elle n'en revenait pas que Martha puisse être aussi gentille avec elle après tout ce quelle avait fait à son fils, mais elle ne pouvait pas accepter, pas sans se battre un peu.

« Merci... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 20 Juin - 22:05

    Le chien semblait s’aplatir dès qu’on haussait un peu le ton. L’écrivain se disait alors qu’ils allaient devoir remédier à ça. Il faudrait qu’ils revoient certaines choses. Il n’avait pas voulu être méchant, juste le repousser, mais il verrait ce qu’en pense la jeune femme plus tard. Pour le moment, il s’était lavé le visage et il demanda ce que les femmes de sa vie voulaient manger. Entendant la réponse de Kate, il sourit.

    C’est partit.

    Voyant sa partenaire venir vers la cuisine, il sourit et il mit son tablier. Il savait qu’il était du genre à se tâcher avec ce genre de préparation. Du coup, une fois le tablier mit, il regarda qui venait de sonner et il vit Alexis venir attraper Kate pour aller dans le salon. Souriant, il regarda sa fiancée quand elle lui parla.

    Je te l’avais dis et puis comme ça tu pourras encore plus m’éblouir le jour de notre mariage.


    Commençant donc à cuisiner tranquillement, il sifflota, ne faisant quand même pas trop de bruit et il entendit à nouveau sonner à la porte.

    J’y vais.

    Attrapant un torchon, il s’essuya les mains et il alla ouvrir la porte, souriant à son invité. Lui serrant la main, il le laissa entrer et il sourit en regardant Kate qui venait d’apercevoir le nouvel invité.

    On a dit dîner en famille, normal que ton père soit là.

    Souriant à nouveau, il repartit dans la cuisine, laissant les autres dans le salon voir les magasines, pendant que lui ferait la cuisine.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 21 Juin - 10:14

Pendant que Castle était derrière les fourneaux, Kate et les rouquines regardaient des magasines de mariage. Il y avait beaucoup de choix, de belles robes, mais la belle craqua pour une en particulier, une bien au dessus de son budget. Elle allait tourner la page, mais Martha l'avait vu hésiter et lui avait fait mettre un post it, mais elle avait surtout annoncer qu'elle lui offrait sa robe alors qu'elle n'avait à se soucier de rien. C'était vraiment gentil de sa part et elle l'entoura de ses bras pour la remercier. C'est à ce moment que quelqu'un sonna à la porte, c'est son fiancé qui y alla ouvrir la porte et elle vit son père entrer.

« Tu m'as caché autre chose ? »

Les surprises continuaient de tomber, elle les aimait. Laissant les rouquines et Poutchi derrière elle, elle se leva pour aller prendre son papa dans ses bras et lui dire bonjour. Elle l'avait un peu délaissé depuis qu'elle était avec Rick, mais il était là maintenant et elle comptait bien en profiter. Kate lança un petit sourire à son fiancé avant d'aller vers la cuisine pour servir un verre de jus de fruit à son père. Elle allait s'en servir un verre quand Poutchi vint se coller à sa jambe pour se faire remarquer. Il ne connaissait pas Jim et la voie grave de l'homme semblait l'impressionner, mais après quelques caresses entre les oreilles c'était oublié. Le chiot avait peur pour peu, de mauvaises habitudes qu'elle allait changé avec beaucoup de câlins.

« Castle l'a retrouvé... »

Comme les Castle n'étaient pas tout proche, Beck put partager quelques nouvelles avec son père, elle parla du mariage, de sa rééducation et aussi du fait qu'elle avait quitté le NYPD. Il l'arrêta en prononçant son nom plus fort que d'habitude et elle se figea - comme le chien d'ailleurs -. Il ne comprenait pas pourquoi elle avait fait ça, pourquoi elle quittait le boulot de ses rêves. Et elle put voir le regard noir qu'il posa sur l'homme qui partageait sa vie.

« Papa ! Ce n'est pas de sa faute. Il ne m'a pas demandé de démissionner, c'est juste que je n'en suis plus capable. Je vais continuer de chercher celui qui a commandité le meurtre de maman, mais sans badge. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 21 Juin - 11:06

    Normalement non, toutes les surprises sont là.

    Se remettant à faire la cuisine, Castle prenait son temps pour bien faire les choses. Sifflotant, il vit sa fille et sa mère face aux magasines et Kate et son père qui parlaient. Une vraie famille et il aimait beaucoup ça. Vérifiant ce qu’il faisait, il commença à sortir la vaisselle, quand il entendit Jim hausser le ton. Hésitant à se retourner, il le fit et vit le regard noir de Jim sur lui. Fronçant les sourcils, il se demandait pourquoi il le fusillait ainsi du regard. Seulement, il entendit ce que la jeune femme disait et il resta surprit.

    Tu comptes continuer alors que tu as faillis mourir à plusieurs reprises ?

    Il ne s’était pas attendu à ce qu’elle le fasse. Il était tellement dans la phase du mariage et tout ça qu’il n’avait pas pensé au fait qu’elle voudrait continuer ses recherches et ceux même si elle n’était plus muni de son badge et de son arme. Déjà que quand elle les avait, elle avait faillit mourir, alors sans, il n’avait même pas envie d’imaginer ça. Il fronça les sourcils et décida de mettre le couvert pour ne pas penser à tout ça. Alexis et Martha elles regardaient le tout, sachant que Rick et Kate n’avaient apparemment pas parlé de cette situation complexe. Richard savait que Kate voulait savoir toute la vérité, mais lui savait qu’elle allait finir par mourir et il ne le voulait pas. Alors, il resta les sourcils froncés, mettant le couvert et retournant dans la cuisine, tentant de ne pas penser à toute cette histoire.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 21 Juin - 11:25

Et voila, il lui avait fallut deux minutes pour mettre la situation sans dessus dessous. Son père lui en voulait d'avoir quitté le NYPD et son fiancé de vouloir continuer à enquêter sur le meurtre de sa mère. Ce n'était pas des choses qu'elle pouvait régler facilement, elle avait besoin de temps et elle avait pensé que les deux hommes auraient pu comprendre.
Baissant la tête, Kate attrapa une bouteille de vin pour la mettre sur la table avant de retourner au salon pour regarder les magasines - sans envie -. Son père ne la regardait plus avec fierté et Castle... Bien Castle ne la regardait plus du tout. Poutchi était dans son panier et les rouquines n'osaient rien dire.
Le repas était prêt et tout le monde se rassembla autour de la table, mais l'ambiance n'y était plus. Elle pouvait sentir qu'elle avait apporté le froid, c'était donc à elle de régler le problème. Sauf qu'elle ne savait pas par où commencer ou quoi dire pour ne pas passer pour une imbécile.

« J'ai besoin de savoir. »

L'homme qui avait décidé du destin de sa mère avait aussi décidé du destin de Beckett. Elle voulait savoir qui il était et pourquoi il avait fait ça, elle voulait tout savoir pour enfin pouvoir vivre en paix. Et c'était en partie de la faute de son compagnon, il l'avait fait replonger alors qu'elle était arrivée à s'en sortir une première fois. La fusillade lui avait retiré son habilité à être flic, et à cause de ça, son père n'était plus fier d'elle. Elle était incapable d'être détective pour le moment, elle ne faisait pas bien son travail. Elle décevait son père, la seule personne vers qui elle se tournait tout le temps pour savoir si elle allait dans la bonne direction.

« Et personne ne saura que j'enquête, je vais faire ça discrètement. Je ne mettrais personne en danger. »

Car maintenant elle n'était plus seule, elle les avait eux et elle ne pouvait pas se permettre de les mettre en danger. Mais elle voulait avoir des réponses et il était plus prudent de les avoir maintenant plutôt que dans quelques années lorsqu'ils auraient des enfants - ses enfants à elle en première ligne -.

« On pourra reparler de ça à froid Rick... Le repas est délicieux. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Jeu 21 Juin - 11:37

    Il ne s’était pas du tout attendu à ce qu’elle veuille continuer sans l’aide des gars. Ils seraient là pour surveiller ses arrières au moins, mais apparemment ça n’était pas dans son esprit. Du coup, il fut vraiment surprit, mais il tenta de faire abstraction de tout ça pour faire le repas. Pour lui l’ambiance était retombée et il n’arrivait pas à se dire qu’il pourrait la perdre à tout instant. Il ferma les yeux à ses propos. Il savait qu’elle avait besoin de savoir. Il l’avait parfaitement comprit, mais il n’avait jamais pensé qu’elle le ferait en solo. Cependant, il ne dit rien et ils finirent par passer à table. Il serra les dents aux propos qu’elle tenait et il continua de manger, avant de l’entendre dire qu’ils en reparleraient. Ne disant rien, il vit sa fille venir l’entourer de ses bras et il soupira en fermant les yeux. Il prit quelques secondes, avant de regarder Kate.

    Excusez-moi.

    Il se leva de table et sortit du loft. Il avait besoin de prendre l’air, vraiment. Une fois en bas de l’immeuble, il salua le portier et il alla de l’autre côté de la rue. S’asseyant par terre, il soupira et se passa les mains sur le visage. Au loft, c’est Alexis qui voulu aller chercher son père, mais Jim l’en empêcha et il fila chercher son futur gendre. Rick ne le vit pas tout de suite, il sentit une main sur son épaule et vit l’homme s’asseoir à côté de lui.

    Je ne veux pas qu’elle le fasse seule. Je ne veux pas qu’elle meurt.

    Tournant la tête vers son futur beau père, il vit ce dernier hocher la tête et lui dire qu’il ne voulait pas non plus perdre sa fille. Elle était la seule famille qui lui restait et il avait déjà trop perdu avec Johanna et quand il avait apprit que Kate avait été touché quelques mois auparavant. Au loft, Martha venait de s’installer à côté de Kate et lui avait prit les mains.

    Il ne veut pas vous perdre Kate et nous non plus.

    Alexis était également arrivé à côté d’elles et Martha prit la jeune femme dans ses bras, suivit par la jeune fille. Se levant du trottoir Castle essaya de se reprendre et il apprécia l’accolade de Jim. Puis, il retourna dans le loft et il regarda Kate qui était assise à table. Il alla alors vers elle et il la fit se lever.

    Je suis désolé, mais je n’ai pas envie que tu sois seule. Je serai là peut importe ce qui se passe, mais je ne veux pas te perdre Kate.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Ven 22 Juin - 1:01

Kate ne s'était pas attendue à voir son homme quitter le loft au milieu du repas. Elle n'avait même pas eu l'impression que la situation était aussi grave... Alexis se leva pour aller chercher son père, mais Jim l'en empêcha et y alla. Son père était bien la dernière personne qu'elle voulait voir avec son fiancé, surtout après l'épisode cuisine. La porte se referma et Martha vint se mettre à côté d'elle pour la serrer dans ses bras, vite suivit par Alexis. Les actions des rouquines - et leurs paroles - lui donna de quoi réfléchir. Elle avait une famille qui l'aimait, une famille une vraie, elle ne pouvait pas les laisser tomber, mais elle voulait savoir qui avait tué sa mère. Ses pensées n'étaient pas encore entièrement claires lorsque son fiancé revint. La brunette se leva et écouta ce qu'il avait à dire, mais c'était stupide, elle ne pouvait pas le mettre en danger. C'était donc retour à la case départ. Castle, sa nouvelle famille ou la vérité sur le dossier de sa mère.

« Je ne peux pas te demander ça. »

Leur repas de famille se terminait toujours en catastrophe et elle ne voulait pas que celui ci finisse de la même manière, alors elle fit le tour de la table et attrapa son compagnon pour l'entrainer dans le bureau. Parler, ils avaient dit que parler allait être la clef.

« J'ai besoin de savoir Rick... »

Castle savait qu'elle avait besoin de savoir la vérité, mais à quel prix. Son rêve de devenir Madame Castle et d'avoir un mini Castle allait devoir être reporté si elle continuait à regarder dans cette direction. Et elle en avait assez d'attendre...
Les bras de son fiancé était attirant, y aller aurait été la meilleure solution, pourtant elle n'y alla pas, elle s'appuya sur la bibliothèque derrière elle et se prit le visage entre les mains.

« Demande moi d'arrêter. »

C'était trop compliqué, trop dur pour qu'elle y arrive seule et elle demandait de l'aide. Elle ne se souvenait pas avoir demandé de l'aide à quiconque par rapport à Johanna, elle le faisait aujourd'hui parce qu'elle avait Castle et qu'il était le seul capable de l'aider. Elle était faible, et il acceptait d'être son rock...

« Je ne veux pas vous mettre en danger, je ne veux pas avoir une famille et savoir qu'à cause de moi elle peut se faire descendre à tout moment. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Ven 22 Juin - 10:29

    Après avoir parlé avec Jim, l’écrivain décidé de parler avec sa fiancée. Il lui expliqua qu’elle ne devait pas faire ses recherches seule et qu’il serait là pour elle. Elle lui répondit qu’elle ne pouvait pas lui demander de faire ça. Puis, elle le fit venir avec elle dans le bureau. L’écoutant parler et la voyant aller vers la bibliothèque, il hocha la tête.

    Je sais que tu as besoin de savoir et je le comprend parfaitement Kate, mais tu ne peux pas le faire seul. Les gars et moi ont est là pour t’aider et on ne te laissera jamais tomber.

    Il fixa sa partenaire, n’osant pas se rapprocher. Pour le moment, ils parlaient, il se rapprocherait plus tard. Mais, il voulait surtout que la situation soit mise à plat entre eux et elle semblait le vouloir aussi.

    Je ne veux pas te demander d’arrêter. Je sais à quel point tu as besoin de réponse, seulement tu ne dois pas faire toute seule.

    Il savait parfaitement qu’elle pouvait lui cacher des pistes si elle venait à en avoir et y aller seule, mais il espérait qu’elle e le ferait pas. De plus, les gars pourraient être utiles avec elle et ils pourraient assurer ses arrières.

    Pour notre famille, on peut s’arranger.


    Mais ne le fait pas seule, il allait encore le lui demander, mais il savait qu’elle avait bien comprit ça. Croisant les bras sur son torse, il soupira doucement et continua de fixer sa partenaire.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Ven 22 Juin - 13:52

Beckett était surprise que son fiancé la pousse à continuer son enquête. Il semblait être plus concerné par sa sécurité à elle, plutôt que la sienne - ce qui était adorable dans un sens -, elle avait toutefois besoin de le voir paniquer un peu. La situation aurait du le faire paniquer... Castle était juste un gentleman et il l'aimait, il ne voulait pas la voir prendre de risques inutiles. Elle arrêta de résister à son envie et retira l'espace qui les séparait pour finir dans ses bras, protégé de tout par son super homme.

« Je ne vous mettrais jamais en danger, je te le promets. »

S'il la laissait enquêter, elle n'allait pas lui demander de répéter, non, elle allait juste prendre en compte ce qu'il lui demandait. L'écrivain ne voulait pas qu'elle s'aventure toute seule dans les coulisses du meurtre de sa mère et si c'était ce qu'il voulait, c'était ce qu'il aurait. Et Kate était prête à lui demander de l'aide - beaucoup -, mais pour le moment elle ne voulait plus trop y penser. En fait, c'est dernier temps, elle n'y avait pas beaucoup pensé... Rick l'avait emmené dans un autre monde, où le meurtre de sa maman n'existait, seule la mémoire de la maman avait sa place.

« Je ne veux pas que notre fille grandisse sans sa mère. »

Murmura-t-elle à l'oreille de l'écrivain. Elle parlait d'Alexis, car elle n'était pas enceinte, mais c'était bien la première fois qu'elle disait que la rouquine était sa fille. C'était un sentiment qu'elle avait depuis un petit moment, et cela même lorsqu'elles étaient en froid. L'adolescente était comme une fille, elle aimait sortir avec elle, elle aimait aller la rassurer, elle aimait juste être sa mère.
Sa voie calme s'éteignit et elle se décolla de son homme - quittant à contre cœur l'étreinte tiède -. La brunette le regarda avec un petit sourire pour lui redonner confiance en eux. Ils étaient un chouette couple, et encore une fois ils avaient évité la catastrophe grâce à des mots.

« Nos enfants grandiront en paix, parce qu'on trouvera qui a fait ça à ma maman et on les empêchera de nuire. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Ven 22 Juin - 15:43

    Voyant la jeune femme venir vers lui, il apprécia le fait qu’elle vienne dans ses bras. Puis, l’écoutant parler, il soupira doucement.

    Je le sais.

    Kate avait toujours fait en sorte d’être la première au front, mais il ne voulait pas qu’elle se fasse tuer. Il ne pouvait pas la perdre, il ne le voulait pas. L’écoutant alors parler à son oreille, il se mit à sourire en coin et serra un peu son étreinte autour de la jeune femme. Elle était bien la première à prendre soin d’Alexis. Gina avait fait des efforts, mais sans plus et Rick avait vu à quel point Alexis passait du temps avec Kate depuis qu’il la suivait partout. Il fut cependant déçu quand elle le relâcha et qu’elle quitta ses bras. L’écoutant avec attention, il se mit à sourire.

    Nos enfants ?

    Il avait insisté sur le nos pour mettre en évidence le pluriel. Souriant en coin, il s’approcha de la jeune femme et il vint l’embrasser, passant ses bras autour d’elle.

    J’ai hâte de pouvoir dire que tu es ma femme et la mère de mes enfants.

    Gardant son sourire, il soupira doucement et regarda vers la porte.

    Il vaut mieux qu’on y aille, sinon ils vont se poser des questions et il y a encore le dessert à manger.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Ven 22 Juin - 20:40

Retrouver le sourire de son amant la rassurait, elle avait même eu le droit de se caler dans ses bras pendant un temps - et ça avait beaucoup aidé -. Kate considérait Alexis comme sa fille, elle ne savait pas comment c'était arrivé, mais maintenant c'était le cas. Elle savait que Rick appréciait le fait qu'elle souhaite être proche de sa première fille. Mais du coup, tous ses calculs étaient faux. Elle disait nos, en comptant Lex' dans le groupe, pas en pensant à plusieurs d'eux deux. La brunette en voulait un, elle lui avait déjà dit, mais le sourire de l'écrivain était si grand qu'elle se promit de reconsidérer la chose si vraiment. Peut être qu'être mère allait être le meilleur job possible pour elle, et qu'elle voudrait remettre le couvert, mais pour le moment, elle en voulait un. Un unique. Beckett avait les yeux sur son ventre et se disait qu'un jour il serait rond, avec un monstre à l'intérieur, c'était un fait qu'il la faisait sourire. Un sourire qui s'agrandit lorsque son partenaire voulut retourner au salon pour une bonne raison.

« C'est surtout pour le dessert avoue. »

Elle le taquinait, ça voulait dire que tout allait bien entre eux. Sa main s'empara de la sienne et elle le tira derrière elle pour sortir du bureau. Leurs proches semblaient inquiets, ils assistaient toujours - ou souvent - à leurs moments de tension et ça ne se finissaient pas toujours aussi bien qu'aujourd'hui. La brunette fila vers eux et les regarda avec un petit sourire.

« Rick avait raison. »

Sa phrase avait été dite très rapidement, elle n'avait pas voulu que ça percute dans le cerveau de Castle. Elle ne le disait que très rarement, en fait elle n'aimait pas avouer ses torts dans ce genre de situation... Mais le problème majeur était les chevilles de son partenaire, elle ne voulait pas que celle ci enflent. Il aimait avoir raison - comme tout le monde - et Beck ne lui laissait pas souvent avoir le dernier mot.

« Je ne ferais pas ça seule. Je vais prendre toute l'aide que je peux avoir pour ne pas vous mettre en danger. Et on arrêtera ces personnes avant d'avoir des Mini Castle. »

La mâchoire de Jim tomba. Depuis quand sa petite fille voulait elle un bébé ? Il l'avait vu souffrir des années auparavant avec Esposito et maintenant elle voulait remettre le couvert ? Il la regarda avec des questions dans les yeux et elle lui lança un regard qui lui promettait de tout lui expliquer. Bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Ven 22 Juin - 21:08

    Il était content de pouvoir dialoguer avec la jeune femme. C’était quelque chose qu’ils n’avaient pas fait par le passé, mais aujourd’hui, ils avaient comprit que c’était une bonne façon pour eux de parvenir à tout mettre au clair et donc de faire en sorte qu’ils parviennent à un accord sur un problème. Seulement, l’écrivain se rendit compte qu’il valait mieux retourner vers les trois autres personnes présentes dans le loft sinon elles risquaient de venir voir si tout allait bien. Souriant aux propos de la jeune femme, il la regarda.

    Je pensais que le dessert c’était mon cadeau pour t’avoir ramené Poutchi.

    Gardant son sourire, il regarda la jeune femme.

    Ah non, je me trompe, ça c’est mon remerciement.

    La regardant toujours, il sourit en coin et il se retrouva avec la main de la jeune femme dans la sienne. Se retrouvant derrière elle, il suivit le mouvement qu’elle donnait pour retourner vers les filles et Jim. Il entendit ce qu’elle venait de dire et il sourit, mais reprit un air sérieux en quelques secondes, notant mentalement qu’il comptait bien faire en sorte de lui ressortir cette phrase un jour. Il l’écouta alors ce que la jeune femme disait. Voyant la tête de Jim, l’écrivain ne pû s’empêcher de rire, avant de tenter de se reprendre, seulement, il n’y parvint pas.

    Arrêtez de rire Castle sinon je ne l’amène pas devant vous en septembre.

    Cette phrase venait de calmer très clairement l’écrivain qui regarda Jim et ce dernier semblait fier de sa phrase. Alors, prenant un air vraiment sérieux, Castle se mit à ramasser les assiettes et couverts, pour aller chercher le dessert dans la cuisine.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Ven 22 Juin - 21:23

« Ton cadeau tu l'auras quand on sera seul. »

Lui dit elle dans un murmure coquin. Elle les traina dans le salon et résuma rapidement la situation aux rouquines et à son père. Sauf que Jim ne s'attendait pas à ce que sa fille lui annonce qu'elle voulait un bébé - du moins pas aussitôt dans sa relation avec l'écrivain -. Il se figea et Castle se mit à rire, un rire qui agaça un peu le père qui - comme l'aurait fait sa fille - fit retomber Rick sur terre.

« Papa ! »

Poutchi était allongé sur le sol, terrifié à l'idée d'avoir fait une bêtise. Elle le prit dans ses bras et le câlina en lui disant qu'il n'était pas le fautif, qu'il était un bon petit chien. Elle fit ça en allant vers son fiancé qui avait pris peur. Elle comprenait, mais elle ne voulait pas qu'il doute.

« Quoi qu'il arrive, je serais devant toi en septembre. »

Promit elle en l'embrassant sur la joue. Elle déposa le chien sur le sol et l'arrêta dans ce qu'il faisait pour qu'il la regarde. Et elle répéta sa phrase en lui touchant le bras. Ses prunelles vertes étaient amoureuse de l'océan bleu alors même si son papa ne se faisait pas à l'idée qu'elle voulait un bébé, elle en aurait un, et elle se marierait avec son homme.

« Je veux être madame Castle et porter tes enfants. Je veux que tu me rendes dingue tous les jours de ma vie, que tu m'amènes mon café le matin, que tu me consoles et me supportes. J'ai besoin de tout ça, j'ai besoin de t'avoir prêt de moi pour vivre maintenant... Poutchi à besoin de toi aussi. Et notre fille et tous les autres petits frères et sœurs qu'on lui fera aussi. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple.

Revenir en haut Aller en bas

Rien n'est jamais simple.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 18 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagine Crossover ::  :: 
Topics Finis
-