Bienvenue sur Imagine Crossover !
 
N'hésitez plus à vous inscrire, le forum a fêté ses 1 an récemment
Et il ne manque plus que vous !



Partagez|

Rien n'est jamais simple.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Dim 15 Avr - 21:27

    Les choses avaient dérapés en quelques secondes et Castle était partit dans son bureau. Sa fille voulait lui tenir tête, très bien, elle ne sortirait pas du loft avant de s’être expliqué. Ca n’était pas leur genre de s’énerver comme ça, sauf si vraiment très important. Mais la rouquine ne semblait pas avoir envie de parler plus que ça à son père et ce dernier s’énerva sans doute trop vite, surtout s’il avait sû la raison du comportement d’Alexis. Ayant claqué la porte de son bureau, il se retrouva devant la fenêtre, fixant New-York de nuit. Il aimait cette image, ça lui permettait de se calmer. Les couleurs de la ville étaient apaisantes. Puis, il s’assit sur le fauteuil de son bureau, avant de se relever, ne pouvant pas rester assit. Il était trop énervé pour pouvoir rester assit et il soupira. Ne sachant pas combien de temps était passé, il fixait un point invisible au loin, avant d’entendre frapper à la porte et d’entendre la voix de Kate.

    Oui.

    Il ne dit rien de plus, mais il la laissa venir vers lui. Se retournant, il ferma les yeux quand elle posa sa main sur sa joue. Entendant ses propos, il ouvrit les yeux et fronça les sourcils. Comment avait-il pû passer à côté de ça ? Il était son père, il aurait dû le voir. Fronçant encore plus les sourcils, il baissa la tête, écoutant sa fiancée, mais cherchant à comprendre comment il avait pû louper le fait que sa fille avait peur avec tous les changements qui s’effectuaient autour d’elle. Relevant alors la tête vers sa partenaire, il la fixa dans les yeux.

    Comment j’ai pû louper ça ? Je suis son père, j’aurai dû le voir.

    Baissant à nouveau la tête, il se passa les mina sur le visage, faisant fi de son bleu à la mâchoire et il releva la tête vers Kate.

    Elle est dans sa chambre ? Il faut que j’aille lui parler.

    C’était la meilleure chose à faire, ils devaient en parler tout les deux et faire en sorte que ça s’arrange. Il ne voulait pas perdre sa fille, il l’aimait beaucoup trop pour avoir envie de lui faire du mal.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Dim 15 Avr - 21:47

Alexis avait de quoi agir comme ça, certes ça ne lui ressemblait pas, mais le changement qu'elle vivait était énorme. Elle voyait une femme débarquer, une qui lui volait son père, une qui allait rester un long moment... Elle avait réagit comme une adolescente normale... Et Castle comme un papa normal.

« C'est exactement ce qu'elle te reproche, nous reproche, mais il n'est pas trop tard pour changer, pour faire en sorte que nos habitudes l'incluent un peu plus. »

Il avait loupé un énorme apel à l'aide de sa rouquine et s'en voulait, il y avait de quoi, mais elle n'avait rien vu non plus, elle n'était pas beaucoup mieux que lui, elle était même bien pire, car elle était la raison de tout ça. Mais il ne servait à rien de se lancer des pierres dans ces moments là, il fallait juste changer les choses, les améliorer.

« Elle dort, elle s'est endormie pendant qu'on parlait... Mais demain matin, rien ne t'empêche de l'emmener prendre le petit déjeuner dans son endroit préféré. »

Kate pouvait faire sans lui demain matin, elle pouvait se faire son bol de céréale et son café, elle était assez grande. Puis la surprise pour Alexis lorsqu'elle le verrait l'inviter pour le petit déjeuner serait énorme !! La miss allait être heureuse - et Beck était prête à faire ça autant de fois que la jeune fille en aurait besoin -. Alexis était la perle précieuse de Castle, mais la brunette avait vraiment envie de l'aider elle aussi, de devenir une mère de substitution.

« Il est encore tôt, mais comme demain tu vas te lever tôt - parce que tu ne mettra pas ta fille en retard pour l'école - il faudrait que tu ailles te coucher. Je peux te faire un chocolat chaud avec pleins de crème et de marshallow si tu veux. Comme ça tu vas te coucher avec le ventre tiède et ça t'occupe pendant que je change tes pansements... »

Elle alla pour le regarder un peu plus près, son visage était encore bien tuméfié.

« Tu as mal ? Tu veux que je te donne de mes anti douleur ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Dim 15 Avr - 22:18

    L’écrivain sans voulait de ne pas avoir vu ce que sa fille traversait. Elle lui avait dit qu’elle était contente pour lui, pur eux, mais jamais elle n’avait montré un quelconque problème sur la situation actuelle. Du coup, il écouta Kate parler et il hocha la tête. Il fallait qu’il se fasse pardonner et qu’ils en parlent tranquillement. Demandant à sa partenaire où était Alexis, il l’écouta parler et il hocha à nouveau la tête. Elle s’était endormie, il avait mieux qu’il la laisse faire et que demain il soit là pour elle et tous les jours suivants. Esquissant un sourire aux paroles de son interlocutrice, il soupira doucement. Il s’en voulait vraiment, lui qui s’était toujours dit qu’il serait là pour sa fille, il avait loupé quelque chose d’important et il ne se sentait pas bien vis-à-vis d’elle. Déjà que Meredith ne prenait pas son rôle de mère au sérieux, alors si en plus lui s’y mettait, ça ne serait pas bon et il s’en voudrait toute sa vie. Fixant sa fiancée, il l’écouta parler, faisant en sorte de tout entendre et il hocha la tête négativement.

    Non, ça ira, merci et je connais un antidouleur qui est meilleur.

    Il se rapprocha de la jeune femme et il la prit dans ses bras. Soupirant doucement, il savait qu’il ne parviendrait pas à être en paix avec lui-même tant qu’il n’aurait pas parlé avec sa fille. Gardant sa partenaire dans ses bras, il l’embrassa et soupira doucement.

    C’est gentil de proposer quelque chose d’aussi alléchant, mais le repas est encore présent et je n’ai plus vraiment faim.

    Prenant la main de la jeune femme, il la fit sortir du bureau avec lui, pour aller à l’étage. Seulement, une fois face à la porte d’Alexis, il lâcha la main de la jeune femme et il lui expliqua qu’il la rejoindrait dans leur chambre. Ouvrant doucement la porte de la chambre de sa fille, il l’a vit dormir. Avançant doucement, il alla vers elle, s’agenouillant près du lit, même s’il avait mal aux côtes, il s’en fichait bien à cet instant. Passant une main sur le front de sa fille, il esquissa un faible sourire et il l’embrassa sur le front avant de ressortir de la chambre et de voir que sa fiancée était là. Se rapprochant d’elle, il lui prit à nouveau la main et il partit dans leur chambre, laissant alors sa partenaire s’occuper de ses bandages. Cependant, il était encore dans ses pensées, ne comprenant pas comment il avait pû louper tout ça et s’en sans rendre compte, une larme coula sur sa joue.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Lun 16 Avr - 2:55

Castle était un bon père, surement le meilleur, et elle ne le pensait pas parce qu'il allait être le père de ses enfants, non, elle le pensait car il le lui prouvait chaque jour avec Alexis. Il avait un petit faux pas aujourd'hui et il semblait s'en vouloir... un peu trop. Lex' était en pleine adolescence, il était normal qu'elle se sente rejetée, abandonnée, ça faisait parti de la vie, mais pour le papa ce n'était pas acceptable. En plus Kate avait l'impression qu'il rejetait toutes ses propositions pour l'aider. Oui, il se serra dans ses bras, mais ça ne voulait rien dire s'il n'en ressortait pas avec le sourire.
Le couple monta à l'étage et l'écrivain entra dans la chambre de sa fille, celle ci dormait à point fermé pourtant il alla s'occuper d'elle. Il était adorable, doux et la brunette s'attendrissait devant autant d'amour. En sortant il fut surpris de la voir là et pourtant... Elle le conduisit dans leur chambre et le fit s'assoir sur le lit pendant qu'elle changeait les bandages. La détective tentait d'y aller doucement, de faire attention et elle réussissait plutôt bien jusqu'à ce qu'elle sente une larme venir s'écraser sur sa main. Regardant le visage de son partenaire, elle vit les larmes couler et elle sut immédiatement ce qu'il se passait. Elle termina le dernier pansement et lui fit un signe de tête vers la porte.

« Tu devrais aller dormir avec elle. »

L'encourageant du regard, elle se releva et lui tendit un vrai pyjama - il n'allait pas dormir nu avec sa fille - et le fit se lever pour l'aider à se changer.

«Ça vous fera du bien à tous les deux... Elle t'aime, quoi qu'il arrive, même avec ce genre de dispute, ta fille t'aime. »

Une fois qu'elle eut fini de l'aider à se changer, Kate l'entraina dans une étreinte, il lui avait dit que c'est ce qui lui enlevait sa douleur et elle n'allait pas l'oublier de sitôt. L'embrassant rapidement sur les lèvres, elle le conduit jusqu'à la chambre d'Alexis et l'aida à se mettre au lit sans déranger l'adolescente - qui vint rapidement se coller à son père -.

« Bonne nuit. »

Et elle partit. C'était la première fois depuis bien longtemps qu'elle allait dormir seule et à vrai dire ce n'était pas ce qui la tentait le plus se soir. Elle avait envie de rejoindre sa famille, mais ils avaient besoin de ce moment à deux.. La solution se trouva d'elle même. Beck s'allongea dans le lit froid, prenant sa place habituelle et enserra de ses bras l'oreiller que son homme utilisait tous les soirs, celui qui avait son odeur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Lun 16 Avr - 9:24

    Une fois à l’étage, il alla voir sa fille. Il avait besoin de la voir avant de dormir. Prenant le temps de la regarder et de rester près d’elle, il finit par l’embrasser sur le front et de ressortir de la pièce. Il tomba alors sur Kate, ne pensant pas la voir là. Puis, il se laissa guider pour le reste du chemin. Il la laissa le soigner, ne pensant alors qu’à sa fille. Il n’aimait pas quand ils étaient en froid, tellement pas qu’il en arriva à pleurer. Sortant de ses pensées quand sa fiancée lui parla, il ne savait pas vraiment si c’était ce qu’il devait faire. Il avait aussi envie de dormir avec sa partenaire. Il avait l’impression d’être en pilote automatique. Il se laissait faire, comme s’il n’avait plus aucune possibilité pour faire les choses soient mêmes. Puis, il écouta la jeune femme. Kate savait trouver les mots et il esquissa un léger sourire. Sa fille l’aimait ? Il le savait, mais là il aurait surtout envie de l’entendre de la bouche d’Alexis. Se retrouvant dans la chambre de cette dernière, il s’installa dans le lit de la jeune femme et il apprécia le baiser de sa fiancée avant de la regarder partir et fermer la porte. Baissant les yeux vers sa fille qui était contre lui, il essaya alors de dormir.

    Au milieu de la nuit, il entendit parler et il grogna. N’étant pas particulièrement ravi qu’on le déranger en plein sommeil. Seulement, il entendit la voix de sa fille et il ouvrit alors un œil pour la voir qui lui souriait. Esquissant un sourire, il ouvrit l’autre œil pour être sûr qu’il ne rêvait pas. Sa fille le prit dans ses bras et il la laissa faire, appréciant le câlin. Alexis avait été surprise par le fait de le trouver là, du coup elle voulait savoir comment il avait atterrit là et il lui expliqua tout. Voyant le regard de sa fille, il comprit qu’elle pensait à quelque chose. Se retrouvant à nouveau debout, il la suivit, main dans la main, pour arriver dans sa chambre. Voyant Kate dormir, il sourit et Alexis semblait vouloir la rejoindre. Fronçant les sourcils, il regarda sa fille se glisser au milieu du lit, pas très loin de Kate, mais laissant un espace pour ne pas la réveiller. Souriant, il s’avança et prit place de l’autre côté, celui vide, avant de ramener les draps sur lui. Puis, il entoura les deux femmes de son bras, avant de fermer les yeux pour tenter de retrouver le sommeil.

    Il y parvint après plusieurs minutes. Le lendemain matin, il fut réveillé par un rayon de soleil. Ouvrant difficilement les yeux, il vit Alexis qui était dans les bras de Kate il sourit à cette vision. Attrapant son portable, il prit une photo et les regarda qui dormaient tranquillement. Il était content que les choses soient ainsi et surtout que sa fille accepte la présence de Kate comme aujourd’hui, même si les choses étaient encore à mettre au point.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Lun 16 Avr - 11:13

Kate avait un peu de mal à se faire à l'idée qu'elle allait passé la nuit seule et pourtant elle devait accepter. Prenant l'oreiller de Castle dans ses bras, elle s'endormit en le serrant dans ses bras. Ses rêves n'étaient pas peuplés du corps nu d'un certain écrivain ce soir, non sans lui, elle se remettait à rêver bêtement de la fusillade.
Elle se battait clairement pour échapper au cauchemar et ça se fit tout seul, tout d'un coup elle se retrouva dans sa maison, avec son père et sa mère - oui sa mère ! -. Ses rêves s'apaisèrent et elle alla entourer de ses bras la personne qui était à côté d'elle. Ce n'était pas Castle, même endormie elle le savait, mais ce n'était pas grave, elle se doutait qu'il n'y avait qu'une personne pour venir se caler là.
Le réveil fut dur, un rayon de soleil percuta sa joue, puis son œil et finit par l'éclairer entièrement. Gémissant, elle tenta de se cacher, mais il y avait une personne... Et en ouvrant les yeux, elle reconnut la rouquine. Alexis était dans le lit de Castle avec elle ? Qu'avait elle fait ?? Non, rien ! Elle se releva juste un peu et croisa le regard de son homme.

« Hey handsome. Qu'est ce que vous faites là ? »

Se rallongeant à côté d'Alexis - et perdant le contact visuel quelle avait avec Rick -, elle se rapprocha de la miss et la serra un peu plus. La brunette posa un baiser sur le haut de la tête de l'adolescente et resta comme ça un long moment. En fait, elle ne bougea plus jusqu'à ce que l'enfant ne se réveille et aille - inconsciemment - vers son père. Beck la laissa faire, défaisant ses bras du corps frêle de Lex'.

« Café ? »

S'extirpant du lit, elle fila vers la salle de bain pour enfiler quelque chose de plus couvrant qu'un petit tee shirt et revint dans la chambre où elle s'assit du côté de Castle. Après l'avoir embrassé avec tendresse, elle regarda son œil qui était toujours gonflé et posa un baiser sur sa main abîmée.

« Descends avec elle quand tu en as envie, je vais me trouver quelque chose à la télé avant d'aller me préparer pour aller bosser. »

Bosser, elle avait presque oublié qu'elle devait y aller, mais elle le devait... Et même s'il était encore tôt, il faudrait bientôt qu'elle y aille pour ne pas être en retard.

« Ne viens pas au precinct aujourd'hui, fin de toutes façons, je pense que tu sais que tu as mieux à faire.. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Lun 16 Avr - 12:59

    Elle avait envie de dormir avec nous.

    C’est vrai qu’Alexis semblait vouloir faire en sorte qu’ils dorment tous les trois ensembles. Chose qu’il apprécia grandement et qui lui avait fait passer une bonne nuit. Regardant les deux femmes dans les bras l’une de l’autre, il était content de les voir ainsi, aussi proches. Gardant son sourire, il s’allongea sur le dos et soupira doucement, content d’avoir cette vie. Puis, voyant sa fille venir contre lui, il la laissa faire et regarda Kate qui voulait déjà y aller.

    Je veux bien s’il te plaît.

    Un bon café ne serait pas de refus en effet. Sa fille toujours collé à lui, il regarda sa partenaire aller dans la salle de bain et il apprécia quand elle vint vers lui pour l’embrasser. L’écoutant alors parler, il hocha la tête. Cependant, il attrapa la main de la jeune femme et fit doucement, pour tirer dessus et la faire venir plus près de lui. Il l’embrassa à nouveau. Souriant, il aimait bien un peu de tendresse le matin et il continua de sourire en la regardant et l’embrassant une nouvelle fois. C’est alors qu’il sentit bouger à côté de lui et qu’il vit Alexis se frotter les yeux doucement. Elle salua les deux adultes et l’écrivain regarda sa fille qui demandait à Kate si elle devait déjà partir au travail. Les laissant parler, il souriait entre elles, écoutant simplement ce qu’elles avaient à ce dire. Puis, la question de sa fille le surprit, mais il l’apprécia. Elle voulait savoir si Kate voulait venir déjeuner avec eux. Après tout pourquoi et elle pouvait partir de son école le temps de manger en ville ou au loft, ou même au precint. L’auteur sourit de plus belle, regardant sa partenaire et attendant sa réponse. Ca pourrait être pas mal de manger à trois, dans l’endroit qu’elles voudraient toutes les deux. Ca dépendant surtout si Kate pouvait quitter son poste, mais comme venait d’ajouter Alexis, ils pouvaient aller manger en salle de repos si la jeune brune ne pouvait pas aller plus loin pour le déjeuner. Gardant son sourire, il finit par voir sa fille filer dans sa chambre pour aller se laver et s’habiller.

    Je vais aller préparer le petit déjeuner, tu n’as qu’à aller prendre ta douche pendant ce temps là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Lun 16 Avr - 21:49

Alexis semblait être fraiche des le réveil et ses idées étaient claires des le début contrairement aux deux adultes. Kate l'écouta, elle se faisait inviter pour le déjeuner et elle n'allait pas refuser, surtout si ça pouvait la faire sortir du poste - où elle était la plupart du temps en ce moment -.

« Pour l'instant je n'ai que de la paperasse à faire, mais si on a un corps ça risque d'être difficile. On a qu'à dire qu'on se retrouve à midi trente, mais si j'ai un soucis, je t'appelle. »

La rouquine s'en alla pour aller se préparer et Castle décida d'aller préparer le petit déjeuner. Ce n'était pas le plan, alors elle l'attrapa et le fit tourner vers elle.

« Mister reviens ici ! »

Et sans plus attendre elle l'embrassait et le prenait dans ses bras, comme tous les matins. Ils en avaient besoin, la tendresse du matin déterminait le niveau de joie de la journée. La détective finit par se détacher de lui et lui donna une petite fessée tout en lui disant qu'aujourd'hui, elle ferait le petit déjeuner. Quittant la pièce, elle se mit derrière les fourneaux et mit du bacon à cuire, des gaufres à chauffer et pleins d'autres choses - surtout des fruits -. Elle ajouta même quelques verres de jus d'oranges fraichement pressées pour parfaire le tout. Une fois finis, elle picora un peu partout - ce qu'elle avait fait depuis qu'elle avait commencé à cuisiner - et fila à l'étage. Beck était à la bourre et il fallait qu'elle se dépêche.
Malgré qu'elle ai eu le temps de préparer le petit déjeuner, son homme était toujours sous la douche et elle ne prit pas le temps de le virer, elle se glissa juste avec lui sous l'eau chaude avec un sourire. Oh ce qu'il était beau... Et elle avait envie de craquer, toutes femmes auraient eu envie de craquer. Pourtant elle se lavait, elle luttait contre elle même pour ne pas céder à la tentation.
Mais pourquoi ne pas céder un peu ? A part ne pas être en retard. Kate s'accorda un baiser dans le cou de son homme, qui se transforma rapidement en pluie de baiser sur son torse et des mains baladeuses vers le sud de l'anatomie de Castle. Réalisant que la chaleur l'avait rattrapé, elle se recula un peu et regarda son fiancé avec des yeux noirs de désir;

« Il est encore tôt ... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Lun 16 Avr - 22:18

    Ecoutant les deux femmes parler, il ne dit rien, les laissant faire ce qu’elles voulaient. Puis, il vit sa fille partir pour se préparer et il expliqua à sa fiancée qu’il allait préparer le petit déjeuner, mais elle l’en empêcha. Le faisant venir vers elle, il se laissa faire et apprécia le baiser de sa partenaire. La prenant dans ses bras, il se mit à sourire, content de ce début de journée. Il allait le passer avec sa fille, même si dans l’après-midi elle risquait d’aller faire ses devoirs. Il savait qu’elle prendrait ce temps là, sauf si elle voulait passer toute la journée avec lui, chose vis-à-vis de laquelle il n’était pas contre. Laissant finalement sa partenaire filer préparer le petit déjeuner, il sourit quand elle lui mit une fessée et il la regarda sortir de la pièce. Soupirant, il se laissa retomber sur le lit et fixa le plafond, avec un sourire collé sur le visage. Sa vie actuelle lui allait parfaitement et il était vraiment heureux. Se mettant à penser, il ne fit pas attention au temps qu’il avait passé sur le lit, avant de se redresser et de prendre un caleçon propre avant d’aller sous la douche. Enlevant ce qu’il portait, il posa toutou sur le sol et alluma l’eau de la douche avant de s’y glisser. Appréciant l’eau chaude, il fit attention à ses blessures, mais il soupira en laissant l’eau aller sur son corps, dénouant les nœuds qu’il avait dans le dos.

    Les yeux fermés, il apprécia la caresse de l’eau sur lui. Il n’entendit pas tout de suite sa partenaire, mais il sentit un léger courant d’air et il ouvrit un œil, la voyant nue sous la douche à son tour. Il sourit alors et la laissa se préparer, appréciant son premier baiser dans son cou. Finalement, elle se mit à l’embrasser de plus en plus et il soupira de bien être, avant que ses mains ne se mettent en action. Soupirant quand elle descendit plus bas, il fixa la jeune femme et il finit par voir son regard qui devait refléter la même chose que le sien. Hochant la tête à ses propos, il se rapprocha d’elle sans détacher son regard du sien.

    Très tôt même.

    Continuant d’avancer, il se plaqua à elle, ne lâchant pas son regard et il vint alors l’embrasser, posant ses mains sur ses hanches et faisant en sorte qu’elle saute pour l’attraper sous les genoux et la porter contre la paroi de la douche.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 17 Avr - 0:01

La douche de la brunette aurait du durer cinq minutes, elle avait juste voulu y aller et se laver, mais il avait fallut qu'elle tombe sur Castle. Il était là, nu, juste en train de profiter de l'eau chaude et s'était déjà trop pour la jeune femme qui craqua bêtement. Elle se retrouva rapidement face à lui et posa ses lèvres dans son cou, puis sur son torse et avant même qu'elle n'y ai réfléchi, elle avait ses mains sur le membre tendu de son partenaire. Tout comme elle, il ressentit une vague de désir monter et il la plaqua contre la paroi froide de la douche. Ouhhh c'était exactement ce dont elle avait besoin ! Faisant attention à ne pas le blesser, elle enroula ses jambes autour du torse de l'écrivain et partit poser ses lèvres sur les siennes. Et ce baiser arriva au bon moment, car il étouffa son gémissement du au fait qu'un petit coquin s'introduisait en elle, lui apportant un plaisir intense.
Ses lèvres quittèrent celles de son amant pour pouvoir reprendre de l'air, mais il lui arracha un nouveau gémissement. Sans un mot elle se mit à le regarder sévèrement, mais tout ça était surplombé par tellement de désir, qu'elle finit par en sourire et gémir de plus belle. Cet homme était un dieu, il la rendait dingue, il allait la rendre encore plus folle d'ici quelques minutes... Fin non.
Quelqu'un toqua à la porte et celle ci s'entrouvrit. Alexis ne fit pas un pas à l'intérieur, car ce qu'elle entendit la refroidie immédiatement. Elle s'excusa et fila aussi vite que possible. Cependant, elle ne semblait pas trop dérangée, car elle rigolait. Kate de son côté était un peu gênée et donna une tape sur l'épaule de son homme en se dégageant de son étreinte.

« C'est de ta faute ça ! Je viens prendre ma douche et tu... et tu trouves le moyen de me faire l'amour. »

Beck sortit de la douche en souriant, elle devait vraiment y aller et Lex' avait été un bon moyen de le lui rappeler, même si ce n'était pas exactement ce qu'elle voulait que sa belle fille voit/entende/comprenne. Pi Castle avait besoin d'une douche froide et même si son envie à elle était toujours bien présente, elle devait y aller, elle trouverait le moyen de se satisfaire plus tard.
La brunette s'habilla très très vite et descendit les escaliers pour trouver la rouquine à la cuisine. Celle ci était au téléphone en train de rigoler, mais lorsqu'elle vit la détective elle raccrocha. Pour ne pas mentir, la nouvelle arrivante stressait un peu de la réaction de l'adolescente, mais elle ne s'attendait pas à ce qui allait tomber. Alexis Castle la taquina sur ses petites affaires avec son père, le rouge monta au joue de la détective plus vite qu'elle ne l'aurait cru.

« Non, mais... C'est lui. Tu sais , il a un problème avec ça, il passe son temps à me sauter dessus et... Je vais arrêter de te parler de ça parce que ce n'est as une conversation que je veux avoir avec toi. Pas tant que je ne pourrais pas avoir d'arguments contre toi. Disons dans quinze ans, quand tu auras ton premier vrai petit ami. Et j'ai dis dans quinze ans, pas avant. »

Kate se rendit compte qu'elle agissait un peu comme Castle avec la jeune fille et comprit qu'il avait une énorme influence sur elle. Elle finit alors de verser son café dans une tasse, la descendit et la nettoya avant d'embrasser la jeune fille.

« Tu diras à ton père que je l'aime et on se voit ce midi de toutes façons. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 17 Avr - 0:23

    La douche qui au début était juste là pour le détendre. Mais quand sa fiancée arriva près de lui et qu’elle commence à jouer de ses lèvres et de ses mains sur lui, forcément, il ne pû la laisser partir. La prenant dans ses bras, contre lui, il comptait bien lui faire l’amour avant qu’elle ne se prépare pour le travail. Souriant quand la jeune femme gémissait, il aimait beaucoup entendre ce genre de choses. Voyant même son regard pour le réprimander, il ne pû s’empêcher de sourire, surtout vu la position dans laquelle ils étaient. Puis, il continua avant de finalement entendre frapper à la porte. Il se stoppa dans ses mouvements et il entendit sa fille leur dire qu’elle repartait. Sentant alors la tape de sa fiancée, il fronça les sourcils et comprit mieux son geste quand elle décida qu’elle ne ferait que ce laver désormais.

    Je te signale que je prenais ma douche et c’est toi qui est venu et qui a commencé à m’aguicher.

    Souriant, il fixa la jeune femme qui se prépara avant de filer pour s’habiller. Gardant son sourire, il soupira doucement, profitant encore et toujours de l’eau Finalement, il sortit de la douche et il se regarda dans le miroir. Passant ses doigts sur ses plaies, il grimaça un peu, mais regarda tout pour savoir qu’elle tête il avait. Puis, il alla s’habiller et il vit que Kate n’était déjà plus là. Tant pis, il la verrait sans doute en bas. S’habillant tranquillement, il passa un teeshirt blanc et un jean bleu. Une tenue plus cool que d’habitude. En même temps il passait la journée avec sa fille, il pouvait donc être dans une tenue de ce genre. Quelques minutes plus tard, il sortit de la chambre, descendant doucement les escaliers et il ne vit qu’Alexis.

    Où est Kate ?

    La rouquine lui expliqua qu’elle était déjà partit et qu’elle lui avait dit de passer le message comme quoi elle l’aimait. Souriant, il alla rejoindre sa fille et l’embrassa sur le front avant de prendre la tasse de café qui était prête pour lui et de regarder tout ce que sa partenaire avait préparé pour le petit déjeuner. Ca en faisait un bon paquet et il se régala. Puis, il prit sa veste en cuir, mit ses chaussures et fila en ville avec sa fille. Ils allèrent faire quelques magasins que la jeune fille avait eus envie de faire, mais elle n’en avait pas eu le temps avant aujourd’hui. Puis, Alexis semblait tendue, du coup, il lui demanda ce qui se passait et elle lui parla alors du travail qu’elle voulait faire avec Lanie. Il fut assez surprit, ne s’attendant pas du tout à ça, mais ça pourrait l’aider à travailler. Avoir un pied dans le monde du travail pourrait être une bonne chose. Même si être en contact permanent avec les cadavres n’était pas ce que l’écrivain voulait pour sa fille. Mais il savait que la médecin légiste était quelqu’un de confiance et qu’elle prendrait soin de tout expliquer à Alexis et de faire en sorte que ce travail se passe bien. Il accepta donc, non sans se dire qu’il passerait voir Lanie dès qu’il en aurait le temps. Continuant sur leur lancée des magasins, ils finirent par aller chercher à manger pour le déjeuner, avant qu’Alexis ne lui montre un journal.

    Il avait complètement oublié cet article. Comme tous les ans il y en avait un et cette année, il n’avait pas du tout pensé à se retirer de la liste. En même temps, il avait beau chercher, il ne se souvenait pas avoir parlé avec la journaliste qui avait rédigé l’article. Alexis quand à elle faisait une grimace, lui disant que si Kate avait vu le fait qu’il était troisième dans le classement des célibataires les plus prisés de New-York, elle risquait de mal le prendre. Ils avaient le journal au poste et il espérait qu’elle avait eu trop de paperasse, qu’elle n’avait donc pas pû lire ça. Sa fille sembla le comprendre, parce qu’ils filèrent rapidement au poste pour prendre la jeune femme et aller manger dans un parc pas loin de son travail au cas ou elle doive revenir rapidement. Allant à l’étage de la jeune femme, il ne la vit pas tout de suite. Elle n’était pas à sa place, du coup, il salua les gars, leur demandant où était Kate, mais ces derniers lui répondirent par un grand sourire et il comprit qu’ils avaient vu l’article, il tenta t de s’expliquer mais la détective arriva et il sourit, tentant de masquer son mal aise et sentant Alexis sourire, visiblement amusé par la façon dont l’écrivain allait devoir se défaire de cette situation.

    On est là pour déjeuner, comme prévu.

    Autant être le plus naturel possible, enfin s’il pouvait l’être au vu de la situation.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 17 Avr - 0:54

Kate le regarda avec un air interrogateur lorsqu'il l'accusa d'être la source de leur désir. Elle n'avait pas la première à se mettre nue sous une douche à ce qu'elle se rappelle... donc c'était de sa faute à lui, même si elle avait bien profité. Se dépêchant, la brunette se prépara et dit au revoir à sa belle fille avant de filer au precinct.
Il n'y avait encore personne lorsqu'elle arriva, elle aimait être la première, s'installer et prendre ses marques seules. Comme il n'y avait pas de nouveau corps et que l'enquête qu'ils avaient eu en début de semaine était terminée, il ne lui restait que de la paperasse à faire. Beck alla se faire un café avant de s'assoir derrière son bureau et de se mettre à taper ses rapports. Il y en avait plus qu'elle ne s'en souvenait et elle suspecta Esposito d'avoir calé quelqu'un de siens dans ceux de sa collègue. Elle ne chipota pas et les fit, elle avait finis sa pile lorsque Ryan arriva. Ils burent un café ensemble avant de se remettre au boulot et elle se proposa de l'aider dans ses rapports et fit pareil avec Esposito lorsqu'il arrive... Et avant 10h, ils avaient tout finis, tout bouclé et n'avait plus rien à faire. Ce n'était pas tous les jours qu'ils étaient à jour dans la paperasse et sans enquête en cours, tellement rare que l'ennui arriva rapidement pour les trois cocos.
Ryan et Espo commencèrent à se plaindre, comme quoi sans Castle il n'y avait rien de marrant à faire, de vrais gamins. Et lorsque Beckett leur annonça que l'écrivain allait passer avec Alexis pour le déjeuner, elle eut l'impression d'annoncer à des enfants qu'elle les amenait à Disneyland.
Assise derrière son bureau, elle gardait un œil sur les deux inspecteurs, tout en lisant les journaux. Elle avait commencé par le New York Times, puis un autre et un autre, et arrivant à la fin de sa pile, elle tomba sur un magasine people - surement un que Lanie avait déposé ici -. Oui, Lanie, définitivement Lanie, il y avait un post-it avec son écriture dessus.
Kate ouvrit à la page concernée et découvrit un top pour les célibataires les plus prisés de New York et devinait qui était en place 3... Richard Castle - visage souriant et yeux à croquer -. La brunette se mit à sourire, bien qu'un peu agacée que certaines femmes puissent toujours le voir comme une proie, mais fière qu'il ne soit qu'à elle. Du coup, elle partit dans les vestiaires, arracha la page et la colla à l'intérieur de la porte de son casier, griffonnant un 'mine' avec un marqueur noir.

« Joli photo. »

En revenant dans la pièce principale, elle le vit là avec Alexis et lui montra le magazine avec un air sérieux. Elle voulait le faire flipper un peu, mais ça ne la tenta pas longtemps, surtout après avoir du écourter un moment coquin avec lui au matin. Elle posa - balança - le magasine sur son bureau et utilisa ses mains pour attraper ses joues et l'embrasser.

« Hey... »

Esposito se sentit obligé de le taquiner et leur indiqua que l'ascenseur était libre, mais Kate lui fit signe de se taire pour refaire un bisou à son homme.

« Il me semblait bien que tu n'étais plus célibataire. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 17 Avr - 1:06

    Etre sérieux et ne pas faire l’imbécile étaient ce qu’il devait faire pour que la jeune femme ne s’aperçoive de rien. Il avait beau chercher, il ne voyait pas du tout comment la journaliste avait pû écrire ça, vu qu’il n’avait pas donné d’interview et encore moins pour faire partit des célibataires de New-York. Il était en couple, un mariage était même prévu. Cependant, il savait aussi que personne en dehors de la famille et des amis n’étaient au courant. C’est vrai qu’ils n’en avaient pas parlés à la presse, du coup ils n’étaient pas au courant. Mais, il ne voulait pas que ça cause un problème dans son couple. Les gars eux semblaient amusés, comme la dernière fois, surtout que là en plus il était remonté dans le classement. Voyant qu’Alexis elle semblait attendre la réaction de Kate, il attendit donc, tentant malgré tout de récolter des infos auprès du duo, mais la jeune femme arriva finalement. Prenant un air détaché, ou en tout cas, essayant, il expliqua à la jeune femme qu’ils étaient là pour le déjeuner. Seulement, il vit le journal qu’elle montrait et il soupira. Trop tard apparemment, mais contrairement à ce qu’il pensait, elle ne le tailla pas en pièce. Elle lança le journal vers son bureau et elle attrapa son visage pour venir l’embrasser. Souriant un peu bêtement, il devait bien l’avouer, il regarda la jeune femme. Fronçant les sourcils aux propos de l’hispanique, il le fusilla du regard avant que la jeune brune ne l’embrasse et ne reprenne la parole.

    Je ne le suis pas du tout, mais ils sembleraient que la presse, sans même être venu me consulter avant, me mette dans les célibataires de la ville.

    Soupirant à nouveau, il sentit les bras de sa fille l’entourer et il esquissa un sourire et la prenant contre lui. Elle était toujours là pour l’encourager et là elle voulait le câliner pour qu’il aille mieux. La gardant dans ses bras, il entendit son portable sonner et il bougonna, décrochant sans regarder le nom de l’appelant. Il aurait mieux fait, il s’agissait de Gina. Cette dernière voulait savoir pourquoi il n’avait pas parlé de l’article avant, elle devait apparemment approuver tout ce qui était dit et elle commença même à lui demander s’il était célibataire. Il comprenait qu’elle tentait à nouveau de se caser avec lui.

    Tu m’emmerdes Gina !

    Ce furent les propos qu’il pû dire à son éditrice, avant de raccrocher son portable. Le fourrant dans sa poche, il se retourna et regarda sa fille qui souriait, les gars également, avant qu’ils ne disent qu’ils devaient aller déjeuner de leur côté. Puis, il tourna les yeux vers sa partenaire.

    On va déjeuner ?

    Il demanda cela avec une pointe d’inquiétude qu’elle lui en veuille.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 17 Avr - 10:40

Si Castle était troisième de cette liste, c'était qu'il y avait une raison. En plus d'être pleins de charme, il était accessible et soit disant célibataire. Car malgré les photos d'eux ensemble, rien n'était officialisé aux yeux de la presse. Peut être devrait elle arriver en bas du loft de son homme et faire briller son diamant... Non, ce n'était pas elle, Gina le ferait rapidement pour eux.
Kate état de toutes façons bien trop occupé à embrasser son fiancé pour penser à quoi que soit d'autre. Même les moqueries de ses collègues ne l'arrêtait pas. Oui, elle n'avait pas pu le faire pendant trois ans alors elle se rattrapait. Cependant lorsqu'elle se sépara de lui et qu'Alexis vint se caler entre eux, elle ressentit quelque chose de nouveau. C'était de la fierté et aussi de l'amour - mais pas le même qu'elle ressentait pour le père de l'adolescente -.

« Tu ne sembles pas sur de toi. Tu as d'autres plan que de manger avec nous ? »

Demanda-t-elle en serrant la rouquine dans ses bras. Elle le taquinait juste un peu. Beck savait bien qu'il ne partirait pour rien au monde, qu'il voulait vraiment partager le repas avec sa fille et elle. Souriant en le voyant partir vers la salle de repos, elle le suivit avec Lex dans ses bras.

« Alors qu'est ce que vous avez fait ce matin ? »

La brunette était curieuse, elle aurait voulu aller avec eux et profiter d'une journée en famille, mais il avait fallut qu'elle travaille. Ce n'était pas cool, parfois elle se disait qu'une année sabbatique ne lui ferait pas de mal - mais ça c'était à cause de Castle qui lui en avait parlé quelques semaines auparavant -.
Le portable de la belle sonna et elle se leva en s'excusant, elle n'avait même pas eu le temps de toucher à son repas que déjà un corps lui tombait dessus. Revenant avec le visage un peu triste - elle commençait à avoir l'impression de tout louper -.

« Je suis désolée, Lanie a un corps. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 17 Avr - 12:16

    Avoir ses deux femmes près de lui était quelque chose qu’il aimait. Sa fiancée et sa fille qui savaient s’entendre était juste parfait. Puis, après sa conversation avec Gina, il finit par raccrocher, avant de proposer d’aller déjeuner. Souriant à ses propos, il les prit toutes les deux dans ses bras, Alexis coincée entre eux.

    Non, je compte bien vous garder pour moi.

    Gardant son sourire, il était content que ça aille entre elles et eux. Allant finalement dans la salle de repos avec le repas, ils s’installèrent avant que le téléphone de la jeune femme ne sonne. Sortant le repas entier, il vit arriver Kate et il vit sa mine, comprenant que le repas à trois finirait à deux. L’écoutant, il hocha la tête et vit Alexis déçue. Cependant, elle alla vers Kate et la prit dans ses bras. Il fut surprit, mais il souri attendit par l’attitude de sa fille. Les laissant se câliner, il attendit un peu avant que la rouquine ne demande s’ils ne pouvaient pas rester manger là pour l’attendre quand elle reviendrait de sa scène de crime. La voyant qui le regardait aussi, il leva les mains.

    Moi ça ne me gêne pas attendre ici.

    Assit dans un des fauteuils, il regarda sa fille qui semblait vouloir l’avis de sa belle mère. Souriant, il savait que ce regard là était déloyal, il avait le même et de son côté, il ne pouvait pas dire non quand la jeune fille le regardait comme ça. Puis, entendant Alexis lui dire qu’en plus ça lui permettrait de voir Gates pour sa demande de stage à la morgue, ils pouvaient donc attendre. Elle avait de la suite dans les idées, il le savait parfaitement.

    Comme ça, tu auras un café bien chaud en revenant.

    Haussant un sourcil, il fixa sa fiancée, à elle de voir si elle voulait bien qu’ils restent ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 17 Avr - 12:35

Les regards qu'elle recevait étaient injuste, ils voulaient la faire craquer, la faire rester et manger ce repas avec eux. Mais elle ne pouvait pas, elle avait un corps et même si elle n'avait pas envie d'y aller, elle le devait. Elle serra la rouquine dans ses bras avant d'aller embrasser son écrivain sur la joue.

« Tu sais où tout se trouve, et il y a des bonbons dans le tiroir du bas dans mon bureau. »

Sans en dire plus Kate fila. Elle avait parlé et n'était donc pas en avance pour aller sur sa scène de crime - qu'elle ne voulait pas polluer par des crétins -. La brunette arriva assez rapidement sur place - c'était près du precinct -, mais il n'y avait pas de corps, du moins pas aux premiers abords. Elle chercha tout en sachant que c'était un piège, car il n'y avait ni flic, ni passants, personne... Beck finit par repérer Lanie et fila droit vers elle en pestant comme quoi elle manquait un déjeuner avec Lex à cause d'elle. La légiste ne la laissa pas parler et la traina dans une petite boutique.

« Lanie, sérieusement, je devrais retourner avec eux. »

La jeune femme ignora son amie et la laissa regarder autour d'elle pour qu'elle réalise. Kate ne mit pas longtemps à comprendre, fin surtout quand la métisse lui expliqua que c'était shopping. Et pourquoi ? Parce que la dernière fois qu'elle avait mis les pieds dans la chambre de Beckett, tout était désolation - surtout la lingerie - et que maintenant qu'elle était avec Castle, elle devait y faire plus attention. D'ou le magasin de lingerie.

« Tu ne me feras pas porter ça, en plus je ne suis pas sure qu'il aimera. Il aimera ? »

Une vendeuse s'approcha et fut immédiatement de l'avis de Lanie alors la détective se laissa faire. Elle se retrouva en string dans une pièce à l'éclairage tamisé, en train de se faire mesurer sous toutes les coutures. Et quand cette torture fut terminée, elle eut le droit d'essayer une vingtaine d'ensemble, tous commenté par Lanie et la vendeuse. Elle était mal à l'aise, mais acceptait le challenge, elle finit même par ressortir de la boutique, avec assez de lingerie pour tenir une semaine.

« Tu n'es pas ma demoiselle d'honneur pour rien... »

Les deux femmes repartirent chacune de leurs côtés et Kate repartit aussi vite que possible au precinct pour finir le déjeuner avec sa famille - même s'ils devaient avoir fini depuis des lustres -. Elle arriva et ils étaient là, alors elle fut immédiatement souriante.

« Hey, je vois que vous avez trouvé les bonbons. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 17 Avr - 12:49

    Après le bisou de sa partenaire contre sa joue, il l’écouta parler et il hocha la tête. Il espérait qu’elle n’allait pas tomber sur un corps trop amoché. Lui n’aimait pas particulièrement ça, même s’il s’y faisait doucement. Il n’avait pas encore eu de corps trop défiguré, donc ça allait. Puis, mangeant avec sa fille, il parla avec cette dernière pour voir ce qu’ils allaient faire de leur après-midi. Cette dernière lui demanda de passer par le bureau de la journaliste qui avait écrit l’article sur les célibataires. Il n’était pas vraiment pour, il n’avait pas envie de devoir s’expliquer, parce qu’il savait que s’il disait qu’il n’était plus célibataire, les gens voudraient en savoir plus. Mais apparemment Alexis une idée sur le fait que si c’était elle qui y allait seule, elle pourrait faire un papier sur le fait qu’il n’était plus célibataire. Finalement, il accepta cette proposition et quand il vit Gates venir chercher son déjeuner dans le frigo de la salle de repos, il la salua poliment et il laissa Alexis lui parler. La chef semblait d’accord et elle expliqua qu’elle ne verrait les papiers au Docteur Parish pour qu’elle signe dès qu’elle serait revenue. L’écrivain qui continuait de manger, se fit un café et le temps que la tasse se remplisse, il alla chercher des bonbons dans le bureau de la jeune femme. Voyant Esposito et Ryan revenir à leur poste, il leur proposa un café et ces derniers acceptèrent. Leur en faisant un chacun, il alla les déposer sur leurs bureaux et sourit. Entre temps Kevin semblait avoir trouvé une bonne compagnie en la personne de Jenny au téléphone et Javier lui lisait un livre. C’est alors que l’écrivain leur demanda pourquoi ils n’étaient pas sur le terrain pour le corps retrouvé, mais apparemment il n’y avait pas d’enquête. Surprit, il ne dit rien de plus et retourna voir sa fille.

    Les minutes passèrent et la jeune fille lui donnait ses envies pour l’après-midi. Quelques boutiques à faire à nouveau et vu qu’il y avait du soleil, elle avait bien envie d’aller dans Central Park pour bronzer ou en tout cas se détendre au soleil. N’y voyait pas d’inconvénient, il lui expliqua juste qu’il passerait par le loft pour récupérer son ordinateur portable, comme ça il pourrait avancer son livre. Mangeant alors des bonbons de sa fiancée, il laissa Alexis en prendre et lui but un peu de son café avant d’entendre la voix de sa partenaire.

    Ils sont tellement bons qu’on ne peut pas les rater. Je t’ai gardé ça.

    Il lui tendit un nounours, ceux qu’elle préférait et il sourit la laissant le manger. Puis, il but une autre gorgée de café avant de regarder la jeune femme, un sourire en coin.

    Alors ce corps ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 17 Avr - 13:09

Kate venait de revenir après son excursion shopping. Le sac avait été enterré dans un de ses tiroirs - merci le sac à froufous que l'on ne peux pas faire passer inaperçu - et elle avait pu rejoindre sa famille en salle de repos. Elle s'installa vite à côté d'eux pour boire son café, et se releva tout aussi vite pour aller réchauffer son repas.
L'écrivain n'attendit pas longtemps pour lui faire un petit cadeau qui lui apporta le sourire. Elle reçut un petit ourson et un sourire, les deux étaient important. Elle mordit dans l'ourson et le posa à côté de son café, car elle voulait le finit après son vrai repas.

« Oh merci ! »

L'attention comptait énormément dans le cœur de Beckett. Après avoir avalé les premières fourchettes de son repas, Rick posa une question qui la fit avaler de travers. Ce n'était pas tant le problème qu'il n'y avait pas de corps qui la mettait dans cet état, c'était plus le fait qu'elle venait d'acheter des sous vêtements sexy pour lui plaire... Et tout ça parce que Lanie se mêlait de sa vie privé.

« Lanie voulait me montrer quelques trucs. Elle avait besoin d'un moment entre filles. »

Kate n'avait aucune raison de mentir à son fiancé à propos de ce qu'elle avait fait ce midi, ce n'était pas comme si elle avait été voir un autre homme. Non, elle avait été faire des achats pour rendre dingue son homme bien à elle. Même s'il ne semblait pas en avoir vraiment besoin d'après ce qu'elle voyait tous les jours.

«Je te montrerai plus tard. »

La brunette avait beau en être qu'à la moitié de son plat, elle n'avait déjà plus faim et elle l'abandonna sur la table. Elle préférait finir son ourson et son café... Elle était comme une enfant à qui on avait montré le dessert avant qu'elle n'ai finit son plat principal. Alexis semblait toute tendue dans son coin et la détective la ramena contre elle, volant les bonbons à l'écrivain pour en proposer à l'adolescente qui piocha à son tour un ourson. Kate lui parla un peu, la réconfortant et lui promettant que tout irait bien lors de la signature des contrats avec Lanie - elle pouvait l'affirmer, car elles en avaient parlé ce midi -.
C'est à ce moment là qu'Esposito et Ryan débarquèrent en salle de repos, ils semblaient fiers d'eux et c'était mauvais signe. La brunette le comprit lorsqu'elle le vit avec le sac de lingerie qu'elle avait caché dans son bureau. Elle aurait pu les tuer pour avoir été fouiller, mais elle le faisait aussi parfois pour leur jouer des tours... Arg !!!

« Définitivement pas cool... Reposer ça là où vous l'avez trouvé avant que je ne vous tue. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mar 17 Avr - 13:23

    Il n’avait pas tout de suite vu les nounours, mais quand il en avait repéré un, il l’avait mit de côté. C’est pour ça qu’il pû le lui donner quand elle revint. Souriant quand elle apprécia cela, il la laissa se préparer à manger, tout en continuant de manger quelques bonbons de son côté. Il finit par demander à la jeune femme comment avait été le corps de la soit disant scène de crime et il écouta alors la réponse de sa fiancée. Souriant, il ne dit rien, mais but une gorgée de café. La légiste avait dû piéger son amie, enfin tout dépendait de ce qu’elle lui avait montré. Elle lui expliqua même qu’elle lui montrerait plus tard. Il hocha la tête, buvant à nouveau du café et attrapant quelques bonbons. Puis, voyant sa fiancée s’occuper d’Alexis, il sourit de plus belle avant de les laisser prendre les bonbons et manger tranquillement. Finalement, les gars arrivèrent et Castle remarque le sac, se demandant ce que cela pouvait être. Ecoutant sa fiancée qui ne semblait pas contente du tout, visiblement ce sac lui appartenait. Voyant la marque qui était sur le sac, il sourit et se leva rapidement pour attraper le sac des mains du latino et tenter de voir ce qu’il y avait dedans, mais on lui faucha le sac. Près à crier, il vit le regard noir de Lanie et il soupire, retournant s’asseoir dans le fauteuil. Entendant Lanie faire la leçon aux gars, il ne dit rien, mais sourit en voyant sa fille qui appréciait la vue à l’entente de son rire, surtout avec la tête des gars, dépités. La médecin légiste garda le sac avec elle et elle alla v ers Alexis pour lui montrer les papiers qu’elle devait aussi signé pour le stage. La rouquine semblait vraiment contente de son futur stage. Puis, il la reçu dans ses bras quand elle vint s’y blottir. Souriant, il lui fit un câlin et la laissa aller poser un tas de question à Lanie, qui semblait contente de lui répondre. Puis, voyant les gars venir dans le canapé, il sourit et regarda sa fiancée qui parlait également avec Alexis et Lanie. Fier, il soupira doucement, les laissant parler entre elles, tout en les regardant. Cependant, son attention fut attiré par le sac qui n’était pas loin et il tenta d’avoir un air détaché pour l’attraper, mais Lanie le rappela à l’ordre et il grogna avant de retourner encore une fois dans son fauteuil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 18 Avr - 8:30

La détective était assez privée, alors voir ses collègues jouer avec le sac de lingerie qu'elle avait acheté un peu plus tôt la mettait mal à l'aise. Et tout cela était la faute de Lanie - dans le bon sens -. Elle tenta de les faire arrêter, mais ils continuèrent et quand elle vit Castle s'emparer du sac, elle se dit que tout était foutu. Que l'idée de faire la surprise à son fiancé avec de la nouvelle lingerie allait tomber à l'eau et que toute l'aide et le support moral de sa meilleure amie n'allait servir à rien.
Super best friend arriva et reprit possession du sac si précieux. Elle l'amena avec elle sur le canapé et Kate la remercia immédiatement. Sans elle, elle aurait tout loupé. Maintenant que le sac était à portée de main, elle pouvait respirer. Les garçons se mirent à parler - surement de rumeurs - et elles signèrent contrat et autre papier qu'avaient besoin Alexis pour suivre la légiste. C'était vraiment bon de pouvoir voir sa belle fille sourire et être tout excitée à l'idée de son stage. Elle allait aimer surement tout autant que la détective aimait être ... bien aimait être détective.
Après un moment à discuter, et une claque sur la main de Castle de la part de Lanie - il avait essayé de prendre le sac -, Beck décida qu'il était temps de se remettre au boulot. Plombant un peu l'ambiance, elle ne fit pas sourire les différentes personnes autour d'elle, mais ils le devaient. Elle se leva et attrapa son sac... qui lui échappa des mains, laissant échapper quelques éléments de sa nouvelle collection. espo et Ryan qui avait tendance à tout laisser par terre se retrouvèrent vite au sol pour contempler les achats de leur boss.

« Posez ça ! »

Sa voie n'était pas aussi assurée qu'elle ne l'aurait voulu et plutôt que de les menacer elle s'effondrait. Son regard se tourna vers Castle dans un appel à l'aide plutôt convainquant, mais elle n'attendit pas qu'elle réagisse. La brunette attrapa le maximum qu'elle pouvait, le sac et fila aussi vite que possible vers l'ascenseur.
La jeune femme n'avait aucune idée de pourquoi elle réagissait de la sorte, avant elle aurait rit de leurs taquineries ou les aurait menacé de son arme pour les faire se soumettre. Pourquoi était elle si touchée ? Pourquoi avait elle ce poids sur le cœur qui lui disait que tout était gâché ? Ce n'était que de la lingerie après tout...
Les portes de l'ascenseur allaient se fermer lorsque quelqu'un se faufila entre les portes et elle fut heureuse - plutôt soulagée - de voir qu'il s'agissait de son fiancé. Il avait en main les quelques habits qu'elle avait abandonné dans la salle de repos et il les glissa dans le sac. C'était gentil, mais la surprise était gâchée de toutes manières.

« Tellement stupide... Je voulais que se soit une surprise pour toi. »

Détournant son regard pour ne pas croiser l'océan bleu, elle finit par faire un pas vers lui et tout en lâchant le sac, elle se cala dans ses bras.

« Ce n'est même pas des trucs que je peux porter, faut être mannequin pour porter ça, je suis flic. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 18 Avr - 11:42

    Il avait tenté sa chance pour voir ce qu’il y avait dans le sac de sa partenaire, par deux fois, mais il avait finit par se faire taper sur les doigts. Du coup, il avait reprit sa place dans le fauteuil, mangeant des bonbons et se demandant ce qu’il pourrait bien trouver dans le sac. Il entendait les voix de chacun pas très loin de lui, mais il ne faisait pas attention, plus dans ses pensées, se demandant ce que sa partenaire avait bien pû trouver comme ensemble. Il avait hâte de voir ça en tout cas. Puis, Kate coupa tout le monde pour expliquer qu’il était temps de se remettre au travail. Seulement, le sac se renversa, mais l’écrivain préféra rester à distance. Non seulement à cause de Lanie, mais aussi parce qu’il avait bien comprit que sa partenaire ne voulait pas qu’il voit ce qu’il y avait dans le sac. Il ne fit pas un geste, mais il finit par voir son regard et il resta sans voix. Elle avait besoin de son aide, mais il resta comme figé et il ne réagit pas tout de suite. C’est la voix de sa fille qui le fit revenir à la réalité et elle lui donnait deux ensembles. Il n’y fit même pas attention, filant plutôt vers l’ascenseur. Arrivant à se faufiler entre les portes qui se fermaient, il remit les sous-vêtements dans le sac et regarda sa partenaire, avant d’écouter ce qu’elle avait à dire. Il n’eu pas le temps de parler qu’elle venait contre lui. La prenant dans ses bras, il déposa un baiser sur sa tête et la repoussa doucement, pour pouvoir voir son visage.

    Premièrement je n’ai même pas regardé les ensembles que j’avais en main. Deuxièmement, tu peux me croire quand je te dis que tu as un corps parfait. Tu n’as pas besoin d’être mannequin, tu fais du sport, tu entretien ton corps et crois-moi, je préfère ton corps à celui d’une mannequin, refaite et anorexique.

    Souriant à sa partenaire, il la reprit dans ses bras. La fixant à nouveau dans les yeux, il vint l’embrasser.

    Je ne sais pas combien tu en as acheté, mais j’ai vraiment hâte de voir tes achats sur toi.

    Il eu une lueur de désir dans son regard et il fixa sa partenaire, s’imaginant déjà des soutiens gorge, des strings, de la dentelle, des couleurs, du blanc et du noir. Son esprit divaguait et il tenta de se reprendre en la regardant.

    Tu es une très belle femme Kate, alors je ne veux plus entendre ce genre de commentaire sur les mannequins. J’en ai connu et crois-moi, même si certaines sont belles, toi tu es magnifique.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 18 Avr - 12:03

Fondre en larme à cet instant aurait été bizarre pour une Beckett normale, mais la Beckett émotionnelle en avait très envie et devait résister. Elle luttait contre ses larmes en restant au plus près de son fiancé. Il était tellement pour elle et tous les mots qu'il lui disait pour la réconforter comptaient. Elle était belle, mais pas parfaite comme les mannequins... Et surtout elle était femme et enviait, comme tous les autres, les déesses que l'on voyait sur les podiums lors de la fashion week. Kate se disait parfois qu'elle aurait pu avoir des jambes plus longues, une poitrine plus généreuse, une peau plus mate... Elle se trouvait tout un tas de trucs à refaire et le lendemain tout allait bien, belle à nouveau. Aujourd'hui n'était pas un bon jour et il avait fallut qu'Espo et Ryan la taquinent.

« Elles sont parfaites. »

Murmura-t-elle, manquant par le même temps le regard remplit de désir qu'il lui envoyait. Elle était bien trop dans sa bulle. Se glissant alors hors des bras de l'écrivain - car les portes s'ouvraient - elle ramassa le sac et le lui mit entre les mains. La brunette ne le laissa pas dans le brouillard, elle lui expliqua qu'elle voulait qu'il le garde et si possible le ramène au loft pour éloigner la tentation de ses collègues. Attendant l'approbation de son homme, elle rajouta qu'elle lui montrerait et essayerait tout ce qu'elle avait acheté dès son retour.

« Merci pour le compliment. »

Les mots que Castle avaient dit dans l'ascenseur commençaient à toucher Beck. Un sourire - bien que petit - vint s'installer sur ses lèvres et elle glissa sa main dans la sienne tout en l'emmenant vers la cage d'escalier. Quelques marches plus tard et ils étaient sur le toit du bâtiment, dans le froid et le bruit hasardeux de New York.

« Depuis que j'ai fait tomber les murs qui me protégeaient, j'ai l'impression d'être plus sensible. C'est une bonne chose lorsque je suis avec toi, parce que je peux être libre de te dire tout ce que j'ai sur le cœur, mais lorsque ça arrive avec les deux crétins, ou même avec Lanie, je me sens vulnérable. »

Plongeant la main dans le sac qu'il tenait, elle en sortit un soutien gorge en dentelle bleu marine, quelque chose de très simple, mais de joli - et un peu sexy -.

« S'ils voient ça, je me sens nue parce que je sais qu'ils m'imaginent le porter, mais quand c'est toi, je suis juste une jolie femme, une femme heureuse. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 18 Avr - 12:21

    Oui, certains mannequins pouvaient être vraiment belles. Il était sortit avec certaines, mais ça n’avait jamais duré longtemps parce qu’il savait qu’en général c’était juste pour une nuit, une journée ou quelque chose de court. Mais avec sa partenaire s’était bien différent. Ca faisait trois ans qu’il restait à ses côtés, qu’il avait envie de vivre quelque chose avec elle. Ca n’était pas quelque chose de passager et purement sexuel. Non, c’était un avenir qu’il voulait avec elle, bien différent de toutes ces femmes qui voulait juste faire partit de sa liste de conquêtes. Finalement, il fut sortit de ses pensées quand la jeune femme lui mit le sac dans les mains. La fixant pour tenter de comprendre, il se laissa faire, l’écoutant parce qu’elle voulait qu’il ramène le sac au loft. Il hocha la tête en signe d’acceptation et il ferait en sorte de ne pas regarder. Il préférait avoir la surprise. Souriant quand elle lui expliqua qu’elle lui montrerait tout, il accepta et sourit encore plus quand elle le remercia pour le compliment. Il était content de la voir sourire. Sentant la main de sa fiancée dans la sienne, il se laissa faire, gardant le sac de sa main libre et il la suivit, avant de se retrouver sur le toit. Il ne s’était pas attendu à arriver là, mais il accepta et regarda sa partenaire, tout en l’écoutant parler. Il comprenait ce qu’elle voulait dire et il fronça doucement les sourcils, près à aller botter les fesses des gars dès qu’ils seraient déçu d’ici. Puis, la voyant plonger sa main dans le sac, il fixa le sous-vêtement, ayant des images qui arrivèrent dans son esprit et il secoua la tête pour tenter de les enlever.

    Je viens de l’imaginer sur toi.

    Il continua de secouer la tête, comme s’il voulait enlever toutes les images de son esprit. Puis, il fixa sa partenaire et il soupira doucement.

    Je peux comprendre ce que tu me dis et j’aime que tes protections aient disparus, parce que ça me permets de te voir et de te découvrir chaque jour un peu plus. Mais je sais aussi que tu es capable de faire ravaler leurs commentaires aux gars. Même si tu te sens fragile, tu es une femme forte Kate. Tu sais les remettre à leur place, tu sais le faire avec moi, alors fais-le si tu sens qu’ils vont trop loin.

    Souriant, lui en tout cas était bien décidé à le faire dès qu’il les verrait.

    Tu es une femme forte Kate et je t’aime pour tout ce que tu es et tout ce que tu m’apportes.

    Allant vers elle pour l’embrasser, il la prit dans ses bras.

    Je m’occupe du sac, je l’amènerai au loft, je le mettrais dans l’armoire et je te laisserai faire ce que tu veux avec.

    Oui, il comptait bien laisser le sac loin de lui et attendre la surprise qu’elle pourrait lui faire avec.

    Est-ce que je peux faire quelque chose pour t’aider ?

    Elle semblait dire que sa fragilité devenait un problème et s’il pouvait l’aider, ça serait avec joie, il était près à tout pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 18 Avr - 12:36

Sur le toit, l'air frais aidait la jeune femme à reprendre pieds. Elle en avait besoin, elle avait besoin de cette grande claque pour repartir sur de bonnes bases. Elle savait que depuis quelques semaines, elle mélangeait vie privé et vie professionnelle et que ce n'était pas bon, ni pour elle, ni pour son équipe.
En s'expliquant, Kate avait dégainé un soutien gorge bleu qui sembla plaire immédiatement à son partenaire - qu'allait il dire en voyant le string qui allait avec ?? - elle sourit en voyant son visage. Il semblait juste impatient de la voir avec et surtout envieux de pouvoir le lui retirer au plus vite. Et quelque part au fond d'elle, elle comprenait cette envie, car même s'il ne portait pas de boxer ou de caleçon en dentelle, quand elle le voyait avec juste ça sur le corps, elle n'avait qu'une envie, tout lui retirer.

« Et c'est comment ? »

Elle avait besoin de savoir ce qu'il en pensait avec ses mots. Castle était écrivain, il trouverait bien quelque chose à dire sur ce petit habit. Le laissant reprendre contact avec la planète terre, son sourire s’agrandit à sa réponse et elle finit pas être convainque par tout ce qu'il lui disait. Et cela allait de sa beauté jusqu'à sa force de caractère. Elle était jolie et forte, et elle avait besoin d'être forte au precinct. Kate Beckett n'était pas une femme sur laquelle on marchait.

« Je suis forte, tu as raison. »

Rick l'embrassa avant de lui permettre de pouvoir revenir dans ses bras et elle n'attendit pas pour s'y caler. retrouvant le contact chaud de son corps, elle put se remettre à penser et surtout à trouver une réponse à sa question.

« Aide moi à reconstruire mes murs, mais cette fois reste avec moi à l'intérieur. »

La brunette n'était pas sure que ça ai beaucoup de sens, mais pour elle, il y en avait. Elle voulait qu'il s'occupe de sa carapace avec elle, qu'il l'aide à redevenir l'ancienne Beck, tout en restant à ses côtés. Elle voulait habiter dans le même loft que lui dans un sens. Être solide, avec lui pour pilier.
Kate se passa une main dans les cheveux et finit par les bloquer derrière son oreille avant de se mettre sur la pointe des pieds pour aller trouver les lèvres de son homme. Il 'avait aidé et avait bien droit à une petite récompense - un baiser. Les mains de la détective qui était sur les joues de l'homme glissèrent sur le blouson de celui ci et finirent leurs routes au niveau de la boucle de ceinture. Involontairement - son cerveau n’était pas celui qui lui envoyait le message - elle tirait sur la ceinture qui céda sous ses doigts.

« Toit ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité Invité
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple. Mer 18 Avr - 12:51

    Avoir de l’imagination pour écrire des romans, c’était parfait, mais avoir de l’imagination pour voir ce sous-vêtement sur sa partenaire, lui faisait avoir trop d’idées. Du coup, il tentant d’enlever toutes les images qui lui arrivaient en tête et il devait quand même avouer qu’il avait hâte de la voir porter ça. L’écoutant alors parler, il la fixa dans les yeux, un sourire en coin.

    Oh, c’est très très agréable.

    Il se mit à sourire un peu bêtement.

    Tu vas être magnifique.

    A vrai dire, les mots lui manquaient. La jeune femme était sublime et il ne voyait pas comment la décrire, plus que magnifique. Il devait quand même avouer qu’il aimait aussi la voir sans rien. La voir nue était toujours très agréable. Mais quand elle portait ce genre de sous-vêtement, elle état …

    Magnifique et désirable.

    Oh que oui ! Puis, revenant sur terre, il parla avec sa partenaire de choses importantes. Oui, elle avait laissé tomber ses barrières, ce qui lui allait à lui, vu qu’li pouvait apprendre à la connaître un peu plus, mais il voyait qu’elle n’aimait pas ça dans le travail. Elle voulait pouvoir rester la chef qu’elle avait toujours été et il lui expliquait qu’elle était une femme forte, qu’elle pouvait le faire. Souriant quand elle accepta la qualification de forte, il l’embrassa et la laissa revenir contre lui. Il en profita alors pour lui demander s’il pouvait l’aider. La laissant réfléchir, il écouta sa réponse et il hocha la tête.

    Avec joie.

    Elle le voulait dans ses protections. Elle voulait de lui et c’était tout ce qu’il désirait. Il savait qu’elle pourrait redevenir forte, que cette force n’était pas loin et qu’elle n’avait qu’à l’attraper pour faire en sorte que ça aille mieux. Lui souriant, il la regarda remettre ses cheveux en place et il se laissa ensuite embrasser. Sentant les mains de sa partenaire sur lui, il la laissa faire, tout en continuant de l’embrasser. Puis, la sentant jouer avec sa ceinture et même l’ouvrir, il fut surprit, mais sourit à sa question.

    Toit.

    Regardant autour d’eux, il fit en sorte d’aller dans un coin où personne n’aurait vu sur eux et où ils pourraient être un peu tranquilles. Se retrouvant derrière une sorte de petit mur, il embrassa la jeune femme et passa ses mains sous son haut, n’allant pas trop vite au cas où elle ne veuille plus et surtout faisant en sorte de ne pas la mettre mal à l’aise vu qu’il était quand même dehors et qu’il savait qu’elle n’était pas du genre exhibitionniste, tout comme lui d’ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais simple.

Revenir en haut Aller en bas

Rien n'est jamais simple.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagine Crossover ::  :: 
Topics Finis
-